Bouffi : définition de bouffi, bouffie


Bouffi, bouffie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BOUFFI, IE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de bouffir*.
II.− Adjectif
A.− [Au sens physique]
1. [En parlant d'une partie du corps] Qui a pris du volume de façon excessive. Des yeux, un visage bouffi(s) de fatigue, de sommeil :
1. Je comprenais que je devais être défiguré par le sommeil; je me sentais les traits épais, bouffis, les yeux pochés, les cheveux secs et emmêlés; mais tout m'était égal : ... G. Duhamel, La Confession de minuit,1920, p. 82.
SYNT. Une face, une figure, une tête bouffie; des doigts, des traits bouffis; des mains, des paupières bouffies.
2. P. ext. [En parlant d'une pers. souvent suivi d'un compl. prép. de indiquant la cause de la bouffissure] Bouffi de graisse. Il est un peu court; un peu bouffi; les mains sont grassouillettes (Gide, Journal,1910, p. 322).Synon. gros, replet.
P. anal. Anges, amours, chérubins bouffis. La retombée des arcs de la voûte médiale du transept est soutenue par des amours bouffis (Du Camp, En Hollande,1859, p. 116).Synon. joufflu, rond.
[Avec un compl. désignant un sentiment, etc.] Bouffi de colère, de rage. Qui a le visage enflé sous l'effet de la colère. Il allait recommencer, bouffi de colère, comme un coq d'Inde (Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 191).
3. P. anal.
a) [En parlant d'un obj. concr.] [Les] massifs bouffis de cannas et de marguerites (Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 473).
SYNT. Un brick (...) les voiles pleines, bouffi de vent (Flaubert, Par les champs et par les grèves, 1848, p. 334); un sac à main bouffi d'ordonnances (Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 432); le lit (...) bouffi d'oreillers (Colette, La Maison de Claudine, 1922, p. 111).
b) CONSERV. Hareng bouffi. Hareng ayant séjourné quelque temps dans la saumure; par opposition à hareng saur qui séjourne plus longtemps. Ma seule distraction ou volupté consiste à manger beaucoup de harengs. (...). J'en absorbe de frais et de marinés, de rôtis, de sauris et de bouffis (Flaubert, Correspondance,1879, p. 281).
B.− Au fig. [En parlant d'une pers.] Qui manifeste une excessive satisfaction de soi au point d'en être ridicule. Synon. plein, rempli :
2. Je vois des hommes d'esprit qui ne croient qu'en eux-mêmes; ils sont bouffis d'orgueil, toujours contents de ce qu'ils disent; ils s'imaginent que le monde les admire... Maine de Biran, Journal,1820, p. 276.
SYNT. Bouffi d'assurance, de génie, d'idées morales, de lieux communs, de prétention, de (vaine) science, de soi, de succès, de suffisance, de vanité.
P. anal., LITT. et ART. Éloquence, langage, style bouffi(e). Synon. ampoulé, emphatique, grandiloquent.
Rem. Bien attesté dans les dict. gén. à partir de Ac. 1798.
III.− Subst., péj. (Gros) bouffi. Personne exagérément grosse. Et elle lui criait dans la figure : « (...) ça crèvera comme un sac à grain, ce gros bouffi! » (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Toine, 1885, p. 178).Synon. gros plein de soupe, gros porc.
P. exclam., loc. pop. [Pour renforcer une affirmation] Tu l'as dit, bouffi! Rouletabille, ricanant, ajouta : − Tu l'as dit, bouffi! (G. Leroux, Le Mystère de la chambre jaune,1907, p. 109).
Au fém., sans nuance péj., en manière de parole affectueuse. « Pourtant, ma petite bouffie, des fois qu'il y a, tu sens bien que tu as une âme, dis? » (A. Daudet, La Petite paroisse,1895, p. 180).
Rem. On rencontre dans la docum. l'adj. bouffaré, synon. ici de bouffi. Les anges bouffarés en robe rose jetaient les fleurs de leurs corbeilles (Pourrat, Gaspard des Montagnes, Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 262). Il s'agit sans doute d'une graph. phon. pour bouffaret « joufflu », de bouffer au sens de « gonfler, enfler les joues ».
PRONONC. ET ORTH. : [bufi]. Pour Rouss.-Lacl. 1927, p. 140, ,,les voyelles suivies d'un e muet final sont généralement fermées et quelque peu plus longues que si elles étaient seules [ex. bouffie]``. Fér. Crit. t. 1 1787 propose la graph. boufi avec un seul f.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 269. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 189, b) 373; xxes. : a) 657, b) 387.

Bouffi, bouffie : définition du Wiktionnaire

Adjectif

bouffi \bu.fi\ masculin

  1. Enflé de façon malsaine, maladive.
    • Des visages encore bouffis de sommeil apparurent aux fenêtres ; des groupes d’hommes, en bras de chemise, de femmes en camisole et en bonnet de nuit, se formèrent, animés, sur le bas des portes. — (Octave Mirbeau, « La Mort du chien » dans Lettres de ma chaumière, 1886)
    • Tous les jours, je voyais cette grosse dame bouffie, importante, ressemblant à une oie gavée, se promener dans le jardin, vêtue à la russe, avec des perles et, quel que fût le temps, une ombrelle, […] — (Anton Tchekhov, La maison de la mezzanine, traduction Anne Coldefy-Faucard, Librio 698, 2004, E.J.L.)
    • (Figuré) Il est bouffi d’orgueil.
    • Lanterne, énorme valet bouffi de vanité, apparut avec plusieurs flacons que Cogolin l'aidait à porter en disant : « Ah ! monsieur de Lanterne, que de fonds de bouteilles pour nous ! » — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. Désigne le hareng présenté entier, légèrement fumé et salé.
    • Coresse moins grande pour faire des Harengs bouffis ou Craquelots : toutes ces opérations, qui différent peu de celles qu'on fait pour le Hareng saur, s'exécutent par des femmes, qu'on nomme Craquelotières. — (Henri-Louis Duhamel du Monceau, Traité général des pesches et histoire des poissons qu'elles fournissent, tant pour la subsistance des hommes, que pour plusieurs autres usages qui ont rapport aux arts et au commerce, 1769-1782)
    • Le hareng bouffi ou "bloater" est un hareng peu salé pendant une seule journée puis fumé jusqu'à ce qu'il prenne une couleur paille, il se conserve pendant 5 à 10 jours maximum au réfrigérateur. — (www.paysans.fr/600-recette-hareng-bouffi.html)

Nom commun 1

bouffi \bu.fi\ masculin

  1. Abréviation de hareng bouffi.
    • Cette Planche est destinée à faire voir les préparations qu'on donne aux Harengs, nommés les uns Sauris, les autres Bouffis. — (Henri-Louis Duhamel du Monceau, Traité général des pesches et histoire des poissons qu'elles fournissent, tant pour la subsistance des hommes, que pour plusieurs autres usages qui ont rapport aux arts et au commerce, 1769-1782)
    • [...] moins salé, c'est le craquelot, bouffi ou bloater; — (Article Wikipédia Hareng saur)

Nom commun 2

bouffi \bu.fi\ masculin

  1. (Injurieux) Personnage enflé ; enflure.
    • Comment ose-t-il, ce bouffi plein de courants d'air, aussi malodorant qu'un pet de bouc, ce... cet insupportable merdailleur, plus nuisible que nuée de pigeons ? M'empêcher de quitter Cahors ! À moi ! — (Jean-Louis Marteil, La chair de la Salamandre: boires et déboires d'un usurier cahorsin au XIIIe siècle, L'Hydre éditions, 2002, p. 205)

Forme d’adjectif

bouffie \bu.fi\

  1. Féminin singulier de bouffi.

Forme de verbe

bouffie \bu.fi\

  1. Participe passé féminin singulier de bouffir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bouffi, bouffie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUFFIR. v. tr.
Rendre enflé. Il ne se dit au propre qu'en parlant des chairs. L'hydropisie lui a bouffi tout le corps. Il est aussi intransitif. Le visage lui bouffit tous les jours, Il s'enfle progressivement. Le participe passé s'emploie comme adjectif. Visage bouffi. Par extension, Bouffi de rage, de colère, Qui a le visage altéré, gonflé par une violente colère. Fig., Être bouffi d'orgueil, de vanité, Être plein d'orgueil, de vanité, et le manifester par son air et ses manières. Style bouffi, Style ampoulé.

Bouffi, bouffie : définition du Littré (1872-1877)

BOUFFI (bou-fi, fie) part. passé.
  • 1Gonflé. Chair bouffie. Ô chérubins à la face bouffie, Réveillez donc les morts peu diligents, Béranger, Dieu des bonnes gens. Je trouve en ce monde Où la graisse abonde, Vénus toute ronde Et l'amour bouffi, Béranger, Cocag.
  • 2 Fig. Être bouffi de colère, de rage. Mme de Soubise avait l'air tout bouffi et la comtesse [de Furstemberg] paraissait furieuse, Saint-Simon, 76, 245. Et les petits tyrans bouffis de vanité Dont mon indépendance irritait la fierté, Voltaire, Disc. 7. Je prétends soulever les lecteurs détrompés Contre un auteur bouffi de succès usurpés, Gilbert, Mon apol.
  • 3Style bouffi, style ampoulé. Il a des mots hargneux, bouffis et relevés, Régnier, Sat. IX. On aurait beau montrer ses vers tournés sans art… Ou bouffis de grands mots qui se choquent entre eux L'un sur l'autre appuyés, se traînant deux à deux, Gilbert, Le dix-huitième siècle.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BOUFFI. Ajoutez :
4 Terme de pêche. Harengs bouffis, harengs qui restent quelque temps dans la saumure, par opposition à harengs saurs, ceux qui y restent longtemps. Suppression des distinctions établies par l'ordonnance de 1816 en ce qui concerne les harengs saurs, bouffis ou craquelots, J. Delahais, Notice historique sur l'écorage, Dieppe, 1873, p. 74.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bouffi »

Étymologie de bouffi - Wiktionnaire

Participe passé du verbe bouffir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bouffi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bouffi bufi play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « bouffi »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bouffi »

  • C’est ennuyeux parce qu’on sait que cette personne a tort. Oui mais le lui dire, c’est devenir à son tour une personne bouffie de certitudes, une personne… qui ne doute pas. Or, comme disait le philosophe et mathématicien britannique Bertrand Russell : « Le problème en ce bas monde est que les imbéciles sont sûrs d’eux et fiers comme des coqs de basse-cour, alors que les gens intelligents sont emplis de doute. » Le Soir Plus, Complotistes ou vrais casse-pieds: que faire des gens qui pensent qu’ils ont raison? - Le Soir Plus
  • Toi qui et bouffie par la haine de l'autre @Melimax!,ne songerait tu pas par le plus grand des hazard ... a faire de même avec tes potes d'ici qui sont a ton image?,cet juste histoire de ... dépolluer le site quoi ;-) lindependant.fr, Claude Brasseur est mort à 84 ans - lindependant.fr
  • « Si je mets mon réveil plus tôt pour pouvoir me faire un masque avant que les enfants se réveillent alors il faut que je me couche plus tôt. Sinon, tout ça n’aura servi à rien et j’aurais la mine bouffie au petit matin. Mais si je me couche plus tôt, je n’aurais pas le temps de boucler le dossier hyper urgent sur lequel je bosse depuis des semaines et que je devais rendre la veille. Et mon mari dans tout ça ? Je le vois quand ? » Avec son débit mitraillette et ses deux cents mots à la seconde, Noémie chronique son désarroi. Cette mère de deux enfants, avocate dans un grand cabinet parisien, s’étouffe quand elle trouve le temps de scroller sur Instagram. « J’en peux plus de ces stars qui posent sans filtre et sans maquillage et qui ont la peau encore plus lisse que ma fille de 13 mois. J’ai beau étaler toutes les crèmes possibles, je ne pourrais jamais sortir sans une bonne dose de correcteur. » s’agace-t-elle. Pressée vingt-quatre heures sur vingt-quatre, Noémie qui gagne très correctement sa vie, compense son manque de sommeil et de temps libre en achat de produits de beauté particulièrement coûteux. , Avoir une belle peau est-ce un privilège de classe ? - Elle
  • Aujourd’hui, on s’interroge pour comprendre pourquoi il n’y a pas assez de masques, pourquoi il n’y a pas assez de respirateurs artificiels, pourquoi la France est obligée d’importer les produits réactifs pour fabriquer des tests de dépistage. On perd notre temps à discuter de problèmes d’intendance qui n’auraient pas dû exister si le système de santé français était vraiment le meilleur du monde. Mais le système de santé français n’est pas le meilleur du monde. La France n’est plus un grand pays, mais une petite nation mesquine, bouffie d’orgueil et de prétention. Et en face d’un virus microscopique, l’orgueil et la prétention, ça ne sert à rien. Charlie Hebdo, Riss - Covid-19 : L’autre « étrange défaite » - Charlie Hebdo
  • Ils étaient nombreux à critiquer la forme de Neymar ces derniers mois. Le joueur apparaissait au début de l’automne un peu bouffi, mais a vite fait taire les critiques. VIPSG, Neymar a bien maigri pendant le confinement - VIPSG
  • Discours bouffi d'auto-satisfaction, annonçant de manière floue des choses contraires RT en Français, «Poncifs», «les mêmes obsessions», «il ment» : la sphère politique réagit au discours de Macron — RT en français
  • Le film dépeint une seconde partie des sixties complètement dingue dans ses excès, dans sa créativité, dans ses luttes pour plus d’émancipations et de droits… C’est aussi un crépuscule, celui d’un chanteur, véritable icône sexuelle de l’époque, qui s’en ira à 27 ans, barbu et bouffi de whisky, bien loin du lézard flamboyant des débuts… parismatch.be, A la télé ce soir : Val Kilmer campe un Jim Morrison plus vrai que nature
  • tu l'as dit bouffi.. ladepeche.fr, Orages et rafales jusqu'à 120 km/h : le Lot, le Lot-et-Garonne, le Gers et le Tarn-et-Garonne placés en alerte orange - ladepeche.fr
  • "Discours bouffi d'auto-satisfaction, annonçant de manière floue des choses contraires avec ce qu'il a fait depuis 3 ans, des mots volés à d'autres, déconfinement total sauf pour les rassemblements, bref aucune crédibilité. Un discours inutile qui fait perdre du temps", s'agace le député de La France Insoumise Alexis Corbière, sur Twitter.  RTL.fr, "Discours bouffi d'auto-satisfaction" : les réactions à l'allocution d'Emmanuel Macron
  • Jean-Luc Mélenchon, chef de file des Insoumis, a, lui, dénoncé une « pluie de truismes, de mots volés et de poncifs » et un « bavardage gluant », estimant que le chef de l’Etat le « saoule », pendant que le député LFI Alexis Corbière a fustigé un « discours bouffi d’auto-satisfaction ». , Déconfinement : L’opposition étrille un discours de Macron « bouffi d’auto-satisfaction »

Traductions du mot « bouffi »

Langue Traduction
Portugais inchado
Allemand aufgedunsen
Italien gonfio
Espagnol hinchado
Anglais puffy
Source : Google Translate API

Synonymes de « bouffi »

Source : synonymes de bouffi sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bouffi »



mots du mois

Mots similaires