La langue française

Bobine

Définitions du mot « bobine »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOBINE, subst. fém.

A.− TEXT. et MERCERIE. Cylindre de bois, de métal, de matière plastique, muni de rebords, sur lequel on enroule du fil, de la laine ou toute autre matière souple (film, ruban, papier, etc.); p. méton., matière enroulée sur la bobine. Une bobine de fil :
1. Schoultz, à demi-courbé, ses grandes jambes pliées, tenait sa petite rousse sous les bras, et tournait, tournait, tournait sans interruption avec une régularité merveilleuse, comme une bobine dans son dévidoir; ... Erckmann-Chatrian, L'Ami Fritz,1864, p. 195.
2. Et la petite Anna ne se lassait pas de regarder la mécanique bruissante [du rouet], la bobine surtout garnie de crochets de fer, qui tournait dans une vibration d'air lumineux et chantant, comme un gros hanneton qui aurait battu des ailes. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 67.
3. On creusait à travers la plaine une tranchée, pour enfouir un câble de force électrique que les Allemands voulaient dissimuler. (...) au fur et à mesure que le sillon s'avançait, deux hommes déroulaient une grande bobine, couchaient le câble et l'enfouissaient. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 361.
SYNT. Bobine de rouet; de la soie en bobine; charger une bobine (Ac. 1835-1932); dévider sur une bobine de la soie, du coton, du fil de fer, de cuivre, d'or ou d'argent; acheter une bobine de fil.
P. métaph. [Surtout au xixes. et souvent dans l'expr. dévider la bobine de]
1. [En parlant de la pensée, de son expression, comparée à un fil] Dévider sa bobine de gracieusetés (Huysmans, Marthe,1876, p. 41):
4. Amusé par le banquier, qui se complut à dévider la bobine des pensées de ce pauvre homme, et qui s'entendait à interroger un négociant comme le juge Popinot à faire causer un criminel, César raconta ses entreprises : ... Balzac, César Birotteau,1837, p. 274.
2. [En parlant de la suite des jours, de la vie, p. allus. au fil des Parques dans la myth gr.] La bobine de tes jours (Amiel, Journal intime,1866, p. 474).
Arg. et pop. Figure ridicule, expression de la physionomie. Faire une drôle de bobine, avoir une sale bobine :
5. Malheureusement, une « gaffe » était bien loin de paraître à Bloch chose à éviter. Il se tordit de rire : « Tous mes compliments, j'aurais dû le deviner, il a un excellent chic, et une impayable bobine de gaga de la plus haute lignée. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 777.
Arg. Rester en bobine. [En parlant d'une pers.] Rester seul; [En parlant d'une chose] Être en gage. Mettre en bobine (des objets). Mettre en gage.
Rem. 1. Synon. bobinasse. Tête (A. Bruant, Dict. fr.-arg., 1905, p. 422). 2. Bobine peut encore signifier a) Montre (cf. bobineau); b) Jeu de hasard. Taper la bobine (A. Simonin, Le Pt Simonin ill., 1957, p. 52; cf. bobinette).
B.− [P. anal. de forme]
1. ÉLECTR. (automob., radio, télécomm.). ,,Ensemble formé d'un certain nombre de spires de fil électrique isolé, enroulées sur une carcasse isolante creuse`` (Siz. 1968) :
6. L'arbre [de la turbine] transmet mouvement et force à l'alternateur, où ils engendrent le fluide. On sait que le fluide est produit par la rotation d'une bobine, d'un enroulement de fils magnétiques et par sa lutte dans le champ magnétique d'un aimant. Pesquidoux, Le Livre de raison,1925, p. 190.
7. Il retrouva un vieil écouteur téléphonique. Il se fabriqua une bobine avec une boîte de carton cylindrique et un fil de cuivre qu'il vernit lui-même. (...). Toutes ces pièces, à part la bobine et la galène, qu'il cachait soigneusement, pouvaient être trouvées par l'ennemi. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 63.
Bobine d'allumage. ,,Petite bobine d'induction utilisée pour l'allumage du carburant dans un moteur à explosion`` (Siz. 1968).
Bobine d'induction ou de Ruhmkorf. ,,Solénoïde à deux enroulements : le primaire en gros fil, où passe un courant continu périodiquement interrompu par un trembleur; le secondaire, en fil fin à de très nombreuses spires où se produit le courant induit par les variations de champ dues aux coupures du courant primaire`` (Sc. 1962); (cf. Céline, Mort à crédit, 1936, p. 509) :
8. Et la plus grosse bobine d'induction du monde est aussi la plus trompeuse; car je vois bien la plus longue étincelle du monde des laboratoires; mais comment cette bobine a été faite, fondue, forgée, cuite et recuite à partir des minéraux terreux, voilà ce que je ne vois point. Alain, Propos,1933, p. 1122.
Bobine de résistance, de dérivation (Lar. 20e).
Bobine de self, bobine toroïdale (cf. A. Leclerc, Manuel de télégraphie et téléphonie, 1924, p. 230, 265).
Rem. Le sens B 1 est noté dans les dict. gén. à partir de Littré et d'Ac. 1878 comme sens de physique.
2. FIL. ,,Nom par lequel on désigne le boudin que vient de faire la boudineuse et qui s'enroule autour d'un cylindre de bois ayant des rebords en tôle à ses extrémités. On l'appelle aussi rouleau`` (Nouv. Lar. ill., Lar. 20e).
3. MÉTALL. ,,Il se dit d'un tambour cylindrique sur lequel s'enroule le fil de fer ou d'acier après son passage dans la filière`` (Ac. 1932). Synon. chapeau.Bobine de tirerie (Lar. 20e).
Rem. Attesté par Lar. 20e-Rob.
4. MINES. ,,Nom donné dans les mines, au tambour d'enroulement des câbles, plats ou ronds, des grands appareils d'extraction`` (Lar. 20e). Les bobines tournaient, déroulaient des câbles (Zola, Germinal,1885, p. 1582).
5. PAPET. ,,Rouleau de papier pour les impressions sur rotatives`` (Comte-Pern. 1963).
6. PÊCHE. ,,L'une des parties les plus importantes du moulinet en général et du modèle dit « à tambour fixe » en particulier`` (Pollet 1970). La bobine doit assurer un dévidage parfait du fil et diminuer les risques de vrillage (Pollet1970).
7. PHOT. et CIN. ,,Rouleau de pellicule vierge ou impressionnée`` (Giraud 1956); cf. Queneau, Loin de Rueil, 1944, p. 230.
8. TECHNOL. Mandrin bobine. ,,Mandrin de tour à pointes qui reçoit la corde lorsqu'on ne peut la poser sur l'objet que l'on tourne`` (Lar. 19e).
Prononc. : [bɔbin]
Étymol. ET HIST. − 1. 1410 technol. (R. des stés sav., t. 6, 1867, p. 469); spéc. 1865 électr. (Littré-Robin Suppl.); 1896 « rouleau de pellicule » (Catal. Pathé dans Giraud); 2. a) 1829 arg. « figure, visage » (Béranger, Chansons, t. 1, p. 179); b) 1846 (L'Intérieur des prisons, p. 240 : Bobine. − Figure risible). 1 prob. dér. du rad. onomatopéique bob- exprimant le mouvement des lèvres (FEW t. 1, s.v. bob-; v. aussi Guir. Étymol., p. 82), donc ce qui est enflé, cylindrique. L'hyp. d'une orig. déverbale de bobiner*, dér. dimin. de l'a. fr. baubeter « bégayer, bredouiller » [xives. dans Gdf.], lui-même dér. de baube « bègue » [1256, ibid.], du lat. balbus (balbutier*), le bruit de cette parole embarrassée étant assimilé à celui de la bobine du tisserand, est moins satisfaisante du point de vue sém. 2 plutôt p. ext. de 1 en raison de la forme sphérique de cet objet que par dér. du m. fr. bobe « moue, grimace » fin xives. (E. Desch. dans Gdf.) issu de la même racine onomatopéique bob- (J. Renson, Les Dénominations du visage en fr. et dans les autres lang. rom., Paris, 1962, t. 2, p. 448).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 125.
DÉR.
Bobinet, subst. masc.Petite bobine; matière enroulée sur celle-ci. Voilà du galon d'argent pour broder votre habit (...); prenez la bobine, le bobinet est à discrétion (Balzac, Œuvres diverses, t. 1, 1850, p. 122).Attesté dans Littré. Seule transcr. dans Littré : bo-bi-nè. 1reattest. 1850 id.,; dér. de bobine technol., suff. -et*.
BBG. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 84. − Sain. Lang. par. 1920, p. 374. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 427. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 26.

Wiktionnaire

Nom commun

bobine \bɔ.bin\ féminin

  1. Petit cylindre de bois qui est garni d’un rebord à ses deux extrémités et qui sert à filer au rouet, à dévider du fil, de la soie, de l’or, etc.
    • La bobine n’est pas assez pleine. — Charger une bobine. — Bobine de rouet. — De la soie en bobine.
  2. (Physique) (Électronique) Cylindre autour duquel s’enroulent des fils métalliques qui servent à conduire un courant électrique.
    1. (En particulier) (Électronique) Inductance, self.
  3. (Arts) Tambour cylindrique sur lequel s’enroule le fil de fer ou d’acier après son passage dans la filière.
  4. (Figuré) (Familier) Visage.
  5. (Figuré) (Familier) Tête.
    • À qui veut-il donc que je m’adresse ? Au premier venu qui me dévidera sa bobine de lieux communs, qui me frottera, avec de grosses mains, sans y voir clair. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
  6. (Littéraire) La suite de jours de la vie, par allusion aux Parques.
    • Ainsi, c’en est fait de Simon Brutus: sa bobine est filée ! Mourir ! ce n'est pas le plus beau moment de la vie. — (Hendrik Conscience, La guerre des paysans, traduction de Félix Coveliers, éd. Michel Levy frères, 1864, p.303)

Forme de verbe

bobine \bɔ.bin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bobiner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bobiner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe bobiner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe bobiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe bobiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOBINE. n. f.
Petit cylindre de bois qui est garni d'un rebord à ses deux extrémités et qui sert à filer au rouet, à dévider du fil, de la soie, de l'or, etc. La bobine n'est pas assez pleine. Charger une bobine. Bobine de rouet. De la soie en bobine. Il se dit, en termes de Physique, d'un Cylindre autour duquel s'enroulent des fils métalliques qui servent à conduire un courant électrique. En termes d'Arts, il se dit d'un Tambour cylindrique sur lequel s'enroule le fil de fer ou d'acier après son passage dans la filière.

Littré (1872-1877)

BOBINE (bo-bi-n') s. f.
  • Petit cylindre de bois rond et à rebords, servant à dévider du fil ou de la soie.

    Fig. Paul… Craint pour le fil de nos jours Que le vin et les amours N'usent trop tôt la bobine, Béranger, Voisin.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BOBINE. Ajoutez :
2 Terme de physique. Cylindre autour duquel est enroulé un fil métallique dans lequel peut passer un courant électrique.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BOBINE, s. f. instrument à l’usage de tous les ouvriers qui ourdissent, & de plusieurs autres, Passementiers, Manufacturiers en soie, Rubaniers, Epingliers, Tireurs-d’or, Trifileurs ; &c. C’est en général un cylindre de bois léger, qui a plus ou moins de diametre & de longueur, & qui est percé sur toute sa longueur d’un petit trou, dans lequel on fait passer une broche qui lui sert d’axe. Tantôt la broche mobile fait tourner la bobine ; tantôt la bobine tourne sur la broche immobile. La bobine n’est pas ordinairement de même diametre sur toute sa longueur : il y en a surtout de deux especes bien différentes ; les unes sont absolument faites en cone ; les autres en cylindre cavé sur toute sa longueur ; ensorte que dans celles-ci, tantôt le point le plus bas de la cavité tombe sur le milieu de la longueur, & tantôt la cavité étant la même par-tout, les extrémités du cylindre forment seulement des rebords. Toutes les bobines servent à envider ou de la laine, ou de la soie, ou du fil, &c. Les bobines coniques sont à l’usage des moulineurs & des tordeurs de laine, de soie, &c. Comme il faut que le fil se devide verticalement de dessus ces bobines, s’il y avoit un rebord il empêcheroit le devidage. Je ne sai si dans les moulins à tordre la soie, on ne parviendroit pas par la seule figure des bobines, à remédier à l’inégalité du tors : c’est à M. de Vaucanson à examiner ce méchanisme. La cavité des bobines cylindriques sert à recevoir le fil, & à le contenir de maniere qu’il ne s’éboule point.

La bobine des Epingliers est un assez gros cylindre de bois, traversé d’un arbre, dont un bout est soûtenu dans un collet, & dont l’autre est garni d’une manivelle : la manivelle fait tourner le cylindre, qui se charge en tournant du fil trifilé qui doit servir à faire l’épingle.

Les Manufacturiers en soie ont de grandes bobines ou canons à deux têtes, un peu gros, qui leur servent à devider le fil de lac au sortir de la boutique du cordier ; & de petites bobines ou canons, qui portent la dorure.

La bobine du Rubanier, du Faiseur de bas au métier, &c. est une espece de rochet dont les rebords sont plats en-dehors, & la longueur concave, & d’un bois plus léger que le rochet ; sa grosseur & sa longueur varient. Elle sert, ainsi que le rochet, à recevoir les soies devidées. Voyez Rochet.

La bobine du Tireur-d’or est une espece de roue mobile, sur laquelle on devide le fil. Voyez Tireur-d’or. Cet instrument est long d’un demi-pié tout au plus, cylindrique, percé & mobile sur deux pivots, avec des rebords à chaque bout.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bobine »

Auguste Scheler [1], sans se prononcer, cite Saumaise qui le fait dériver, par ressemblance entre le fuseau garni de fil et le ver à soie dans son cocon, de bombyx ; il cite aussi Diez qui rapproche le mot de bombus en raison, cette fois, du bourdonnement de la bobine sur le métier à tisser. Selon le Trésor de la Langue Française informatisé [2] il dérive plus probablement du radical onomatopéique bob exprimant le mouvement des lèvres → voir bobard, beuh et blabla), donc ce qui est enflé, cylindrique dont dérive le sens de « bouille, visage ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, bobeine ; piém. bobina. Diez propose bombus, bruit, par un dérivé bombinus, à cause du bruit que fait la bobine en tournant, ou peut-être plutôt, puisque les bobines ne font du bruit que dans les machines à filer, invention récente, bombycinum, fil de soie. L'anglais a bobbin bobine, et bob, pendilles ; y a-t-il rapport ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bobine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bobine bɔbin

Évolution historique de l’usage du mot « bobine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bobine »

  • Actionneurs de bobine de ventilation Le rapport Étude de marché 2020 fournit des informations sur la taille du marché, sa part, les tendances, la structure des coûts, la capacité, les revenus et les prévisions pour 2027. Ce rapport comprend également l’étude globale et complète de l’industrie Actionneurs de bobine de ventilation avec toutes ses aspects influençant la croissance du marché. Ce rapport est une analyse quantitative exhaustive de l’industrie Actionneurs de bobine de ventilation et fournit des données pour l’élaboration de stratégies visant à accroître la croissance et l’efficacité du marché. INFO DU CONTINENT, Perspectives futures de Actionneurs de bobine de ventilation Taille du marché, type, revenus potentiels, défis du marché et principaux fournisseurs clés 2027 - INFO DU CONTINENT
  • Rapport mondial Concertina à double bobine sur le marché des consultations sur les principaux moteurs du développement du marché et les difficultés auxquelles les exportateurs et le marché sont confrontés et donnent un aperçu de la les tendances clés augmentent sur le marché. Il parle également de la taille du marché des différents segments et de leurs aspects de croissance avec les principaux pays leaders, diverses parties prenantes telles que les investisseurs, les médias de recherche, le consultant, le président, le directeur général, les PDG, les commerçants, les fournisseurs et autres. Concertina à double bobine Le rapport sur le marché couvre la structure de l’industrie et même le paysage, les problèmes ainsi que les stratégies commerciales et l’efficacité du marché. Actualité Sous le Soleil, Croissance Opportunités dans le mondial Concertina à double bobine Marché Tendances, prévisions, et analyse des opportunités |Cobra Systems, Inc. - Actualité Sous le Soleil

Images d'illustration du mot « bobine »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bobine »

Langue Traduction
Anglais coil
Espagnol bobina
Italien bobina
Allemand spule
Portugais bobina
Source : Google Translate API

Synonymes de « bobine »

Source : synonymes de bobine sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bobine »

Bobine

Retour au sommaire ➦

Partager