La langue française

Nille

Définitions du mot « nille »

Trésor de la Langue Française informatisé

NILLE, subst. fém.

A. − Manchon de bois mobile qui entoure le manche d'une manivelle pour empêcher que le fer ne blesse (d'apr. Chesn. t.2 1858, Jossier 1881).
B. − Petit piton de fer carré dans lequel on fait passer une clavette pour retenir les panneaux des vitraux d'église (d'apr. Vogüé-Neufville 1971).
Prononc. et Orth.: [nij]. Att. ds Ac. 1762 et 1798. Étymol. et Hist. 1. 1335 neille «pièce en fer scellée dans une meule de moulin pour la renforcer» (Doc. ds Gdf.); 2. 1721 «petit piton carré servant à retenir les panneaux des vitraux d'église» (Trév.); 3. 1803 «bois qui entoure le manche d'une manivelle» (Boiste). Issu, par déglutination, de l'anille (v. anille «crochet, béquille»), l'a ayant été confondue avec l'art. déf. fém. singulier.

Wiktionnaire

Nom commun

nille \nij\ féminin

  1. (Botanique) Vrille par laquelle des plantes s'accrochent à des supports.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Technique) Manchon mobile qui entoure la poignée d'une manivelle pour protéger la main du frottement.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Technique) Pièce métallique en forme de X qui unit la meule supérieure à son axe dans un moulin.
    • La nille étant placée pardessus la meule donnera l'avantage de laisser la meule pleine par dessous , en sorte que le grain commencera à se moudre en entrant... — (Berthelot La mécanique appliquée aux arts, aux manufactures, à l'agriculture, Paris 1782)
  4. (Suisse) Articulation des doigts, phalange.  [1]
    • J'ai les nilles enflées depuis deux jours.
  5. Petit piton de métal où passe une clavette pour tenir vitres et surtout vitraux.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. Croix ancrée étroite et menue.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  7. (Technique) Roue en bois qui servait aux boyaudiers à tordre les boyaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NILLE (ni-ll', ll mouillées) s. f.
  • 1 Terme de blason. Se dit d'une espèce de croix ancrée, plus étroite et plus menue que les croix ordinaires.
  • 2Filament vert et rond, qui sort de la vigne lorsqu'elle est en fleur.
  • 3Bois qui entoure le manche d'une manivelle, pour empêcher que le fer en tournant dans la main ne la blesse.

    Manivelle d'une bobine.

  • 4Nom donné à de petits pitons de fer carrés, où l'on fait passer des clavettes pour tenir les panneaux de vitre, surtout dans les vitraux d'église.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NILLE, s. f. (Jardinage.) ornement de parterre qui n’est qu’un filet simple ou qu’un trait de buis, dont on se sert, tant pour la variété, que quand on n’a pas assez de place pour tracer une palmette. Ce terme est emprunté des Vignerons, qui appellent ainsi un petit filet rond qui sort du bois de la vigne lorsqu’elle est en fleur. (K)

Nilles, s. f. pl. (Architect.) petits pitons quarrés de fer, qui étant rivés aux croisillons & traverses aussi de fer des vitraux d’église, retiennent avec des clavettes ou petits coins les panneaux de leurs formes. (D. J.)

Nille, en terme de Boyaudier, c’est une petite roue de bois plus longue que grosse, surpassée à chaque bout d’une verge de fer terminée d’un côté par un bouton qui l’empêche de sortir de sa place, & de l’autre par un crochet auquel on attache le boyau qu’on veut retordre ; le long de ce petit cylindre il y a plusieurs petits creux dans lesquels la corde du rouet qui fait remuer les nilles est retenue. Chaque rouet a toujours deux nilles, & retord deux cordes à-la fois.

Nille, s. f. terme de Vigneron, sorte de petit filet rond qui sort du bois de la vigne lorsqu’elle est en fleur.

Nille, en terme de Blason, se dit d’une espece de croix ancrée beaucoup plus étroite & menue qu’à l’ordinaire.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « nille »

Le même que annille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Dérivé de anille par déglutination, le « l’a » initial de « l’anille » ayant été pris pour l’article « la ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nille nij

Traductions du mot « nille »

Langue Traduction
Anglais nille
Espagnol nille
Italien nille
Allemand nille
Chinois 尼勒
Arabe لا شيء
Portugais nille
Russe nille
Japonais ニル
Basque nille
Corse nille
Source : Google Translate API

Synonymes de « nille »

Source : synonymes de nille sur lebonsynonyme.fr

Nille

Retour au sommaire ➦

Partager