La langue française

Bled

Sommaire

  • Définitions du mot bled
  • Étymologie de « bled »
  • Phonétique de « bled »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bled »
  • Citations contenant le mot « bled »
  • Images d'illustration du mot « bled »
  • Traductions du mot « bled »
  • Synonymes de « bled »

Définitions du mot bled

Trésor de la Langue Française informatisé

BLED, subst. masc.

A.− Région. (Afrique du Nord). Région située à l'intérieur des terres, campagne. Synon. brousse, désert :
1. Le vent, du fond du bled saharien, soufflait par bouffées lentes, insupportablement chaudes. Mille, Barnavaux et quelques femmes,1908, p. 132.
2. Ressuscitant de cet autre monde − le monde de la maladie et de la mort, le monde du désespoir et des constructions extravagantes pour n'y pas sombrer, − il rentrait dans la vie, dans sa vie, comme un convalescent qui sort pour la première fois, comme un officier du bled qui se retrouve pour la première fois dans une ville après les fatigues et les dangers de deux ans de Sud. Montherlant, Les Lépreuses,1939, p. 1510.
Rem. Attesté dans les dict. gén. à partir de Lar. 20e.
B.− P. ext., arg. et fam.
1. MILIT. Terrain vague séparant deux tranchées ennemies :
3. On dit du lieutenant Combette : « Puisque c'était pas lui qui d'vait monter, qu'est-ce qu'il avait besoin d'faire le zigoto sur le bled? S'il était resté à sa place, il n'aurait pas été mouché. » Genevoix, Les Éparges,1923, p. 81.
Rem. Attesté dans Lar. 20e, Lar. encyclop., Esn. Poilu 1919.
2. P. ext.
a) Terrain sans cultures ni habitations. (Attesté dans Rob., Esn. Poilu 1919, A. Dauzat, L'Arg. de la guerre, 1918).
b) Péj. Contrée reculée ou petit village isolé, sans commodités ni distractions. Synon. fam. patelin, trou.Habiter un bled perdu; s'enterrer, passer ses vacances dans un bled :
4. Il suffit de rappeler, avec tout l'humour dont je disposais, un voyage en chemin de fer grec, les poilus accompagnant le convoi au pas; la locomotive l'abandonnant, à chaque gare, pour courir à d'autres tâches lointaines, et ne reparaissant que le lendemain; les arrêts en plein bled pour attendre une noce attardée qui avait donné rendez-vous au chauffeur... Vercel, Capitaine Conan,1934, p. 84.
5. − On ne doit pas s'amuser beaucoup dans votre bled, dit Lulu Doumer. − Oh pour être calme c'est calme, dit Thérèse. T'as le cinéma le dimanche. Et si tu veux danser tu peux descendre jusqu'à Suresnes où l'on mange des moules et où les frites sont bonnes. Qu'est-ce que tu désires de plus? Je sers une autre tournée? Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 16.
6. Eh bien, non, il n'était pas mort. Lentement, lentement il se remettait à vivre... Il y eut plusieurs cartes postales d'Henriette qui allait de bled en bled cherchant une maison, ne donnait pas d'adresse et ne se doutait de rien. Quand elle revint, huit jours plus tard, Alexis pouvait déjà sourire et manger. E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 205.
Rem. Attesté dans Lar. encyclop., Quillet 1965, Dub., Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr. et Sandry-Carr. 1963.
C.− Fam., affectif. Lieu où une personne habite, où elle est née :
7. Il regardait au loin vers la vallée dont l'air brumeux de l'automne estompait les couleurs sans éclat. − À quoi penses-tu? dis-je d'un ton irrité. Gina et toi, vous avez vraiment l'intention de vous encroûter dans ce bled? Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 312.
Prononc. ET ORTH. : [blεd]. Kamm. 1964, p. 189 note : ,,La lettre d se prononce [d] à la fin des mots étrangers récemment acclimatés et des noms étrangers. Exemples : bled (= blεd), baroud, caïd, oued (= wεd), empruntés à l'arabe : plaid, celluloïd, stand (= stɑ ̃d), empruntés à l'anglais``. Lar. 20eenregistre bled ou blad.
Étymol. ET HIST. − Fin xixes. arg. milit. « terrain, pays » (d'apr. Bl.-W.5sans ex.); 1905 « territoire » (à Alger dans Esn.); cf. 1907 (France Suppl. : Bled. Blède. Terre, pays); p. ext. 1916, 1ersept. « rase campagne, terrain (inhabité) entre les lignes » (Saint-Cassin, Temps Buté in Front dans Esn. Poilu); d'où 1917, 1ersept. « endroit, cantonnement » (Mac Orlan, Journal, ibid.); 1934 pop. « petit village isolé, sans ressources », supra ex. 4. Empr. à l'ar. d'Algérie blad « terrain, pays », la forme de l'ar. class. étant bilād (FEW t. 19, s.v. blad).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 133.
DÉR.
Blédard, subst. masc.(du sens A). Indigène ou militaire vivant dans le bled, ou le connaissant par habitude. Pour un blédard de son espèce [le chef bédouin] il n'y a que le soldat qui compte (J. et J. Tharaud, Alerte en Syrie! 1937, p. 89).Attesté à partir de Rob. et Lar. encyclop., Quillet 1965, Lar. Lang. fr. 1reattest. 1926 (ds Esn. sans ex.); dér. de bled, suff. -ard*.
BBG. − La Ménardière (C. de). Le Fr. tel qu'on le parle. Fr. R. 1971, t. 44, p. 710. − Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 73.

Wiktionnaire

Nom commun 1

bled \blɛd\ masculin

  1. (Argot) Un pays étranger quelconque, dont est originaire une personne.
    • Y'a Joshua qui est revenu de son bled y'a quelques jours, il était dans une petite ville près de Berlin.
    • Pendant les grandes vacances mes parents m'amènent toujours au bled, mais j'en ai marre de manger du mafé !
  2. Région rurale isolée, en Afrique du Nord.
    • « Le fusil et la poudre, me disait-elle, ont ici, les plus précieux joyaux. Si vous partez seul dans le bled, allez les mains dans les poches ou, du moins, votre arme soigneusement cachée ; vous ferez peut-être impunément ainsi votre route. Que l'on voie au contraire le canon d'une carabine, la crosse du moindre bulldog et vous êtes perdu. » — (Robert Randau, Isabelle Eberhardt : notes et souvenirs, Alger : Éditions Edmond Charlot, 1945, rééd. La Boîte à Documents, 1989, chap. 13)
    • D'ailleurs les militaires on ne les voit guère dans la montagne, dans le bled pour l'excellente raison que les troupes n'ont pas de train muletier, […]. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, page 39, France-Empire, 1963)
    • Ils ne leur demandaient jamais de bonnes nouvelles du bled, de la famille, qui était restée là-bas, à qui les ouvriers envoyaient chaque mois un morceau de leur paie. Jamais, jamais. — ( Jean-Marie Le Clézio, Fantômes dans la rue, nouvelle, 2000, page 13.)
  3. (Par extension) (Familier) Hameau ; petit village ; région isolée.
    • Par familles entières, cinquante à cent mille personnes partent de Léningrad pour la déportation pour des bleds lointains; […]. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Yvon, en sa qualité d'adjoint, est encore venu me bassiner avec la déviation de Virail. La départementale passe au mitan du bled. Ils ont posé un panneau, limitation à 45 km/h. — (Claude Courchay, Quelqu'un dans la vallée, Jean-Claude Lattès, 1997)
    • Si ce pauvre type n'était pas né dans le même bled que ce salaud de Laval, on le l’aurait pas sépulturé aujourd'hui ! dit Édouard Flumet à la fin du souper, en allumant une pipe bourrée de faux tabac. — (André Varenne, Nous vivrons ensemble, L'Harmattan, 2006, page 226)
  4. (Argot), (Désuet), (Au singulier) Ensemble des délinquants et des criminels.
    • Tout se transforme. C’est au point que, depuis que je fréquente ce que l’on nommait autrefois le « milieu », et qui s’appelle aujourd’hui couramment le « bled », il est un mot de personne n’a jamais prononcé devant moi. […] — Un mot essentiel, un grand mot: la conscience. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

Nom commun 2

bled masculin

  1. (Botanique) (Désuet) Variante orthographique de blé.
    • Le bled est fort renchéri. Votre fermier sera riche, et devrait bien vous donner de l'argent, puisque vous ne l'avez point pressé de vendre son bled lorsqu'il était bon marché. — (Jean Racine, Lettre de Racine à sa femme, jour de Ascension 1693)

Forme de verbe

bled \blɛd\

  1. Participe passé de bleed.
  2. Prétérit de bleed.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bled »

(Nom commun 1) De l’arabe بلد, balad (« contrée, village »).
Évolution du mot : بلد « balad » > bled
(Nom commun 2) → voir blé.
Évolution du mot : *blād (francique) > bled > blé (céréales)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bled »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bled blɛd

Évolution historique de l’usage du mot « bled »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bled »

  • Sortant de l’agence de Mustapha Rachidi, Ali, un Tunisien, a déjà fait une croix sur son voyage au bled : « J’y vais tous les deux ans avec ma mère, j’avais un bateau Marseille-Tunis le 23 juin. J’ai annulé. » Notre homme est reparti avec des infos pour un séjour en Corse. LA VDN, Maghreb: l’été des impossibles retrouvailles familiales?
  • Quant aux deux autres, qui assuraient le rôle de revendeurs affichant de « maigres bénéfices » à partir de « cigarettes ramenées du bled », l’un a été condamné à 6 mois de prison avec sursis, avec 47 000 euros d’amendes douanières, et le second à une peine de 4 mois de prison avec sursis et 4 800 euros  d’amendes douanières. , Faits-divers - Justice | Valence : les papis contrebandiers ont été condamnés
  • Et en été, les Nabeuliens adorent y faire de la marche et on peut apercevoir sur ses deux rives le musée archéologique, l’espace de la foire de Nabeul, le siège du gouvernorat et une myriade de salons de thé et de restaurants, ainsi que de jolis bancs et surtout trois vendeurs de glace : Sergio, Gianni (deux Italiens) et Sellem (l’enfant du bled)… Un plaisir du palais ! La Presse de Tunisie, Boîte d'archives│À la redécouverte de Nabeul-Plage: la pépite du "Bled-Chott"* ! | La Presse de Tunisie

Images d'illustration du mot « bled »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bled »

Langue Traduction
Anglais village
Espagnol pueblo
Italien città
Allemand kaff
Portugais cidade
Source : Google Translate API

Synonymes de « bled »

Source : synonymes de bled sur lebonsynonyme.fr
Partager