La langue française

Beuglement

Sommaire

  • Définitions du mot beuglement
  • Étymologie de « beuglement »
  • Phonétique de « beuglement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « beuglement »
  • Citations contenant le mot « beuglement »
  • Traductions du mot « beuglement »
  • Synonymes de « beuglement »
  • Antonymes de « beuglement »

Définitions du mot beuglement

Trésor de la Langue Française informatisé

BEUGLEMENT, subst. masc.

A.− Cri des bovidés. Synon. meuglement, mugissement :
1. De sa langue râpeuse, énorme et violette, Il fouille [le taureau] ses naseaux alternativement, Et par un guttural et rauque beuglement Il aborde d'un trait la vache qui halète. M. Rollinat, Les Névroses, Refuges,1883, p. 172.
B.− P. anal.
1. Fam. [En parlant d'une pers. ou d'un inanimé abstr.] Son puissant et disgracieux. Beuglement d'un électrophone, d'une radio, d'un orchestre; un beuglement, un hurlement de douleur (Cendrars, Le Lotissement du ciel, 1949, p. 249) :
2. Tous [les voisins] étaient d'excellentes gens (...) mais voyant se jouer auprès d'eux une sombre tragédie avec rebond et péripéties, beuglements du proprio, huissier, et fièvre montante. M. Aymé, Le Passe-muraille,1943, p. 57.
2. Littér. [En parlant d'un inanimé concr.] Beuglement de la sirène, d'une tempête, etc. :
3. ... celui qui était chargé de la trompe (...) se précipita dessus, en se gonflant de tout son souffle pour pousser le long beuglement d'alarme. Loti, Pêcheur d'Islande,1886, p. 186.
Rem. 1. Comme le montrent les ex. empr. à Rollinat et Loti, beuglement est souvent accompagné de qualificatifs de temps ou d'intens. (cf. beugler*). 2. Région. On emploie également le subst. beugle (masc.) pour beuglement, supra B 1. (Canada 1930).
PRONONC. : [bøgləmɑ ̃]. Également [bœ-] (Passy 1914). Grammont Prononc. 1958, p. 50 indique ,,beugle, beuglement avec [œ], m.s. beugler avec ø (harmonie vocalique)``.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1539 buglement (Est.); 1690 beuglement (Fur.). Dér. de beugler*; suff. -ment1*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 71.

Wiktionnaire

Nom commun

beuglement \bø.ɡlə.mɑ̃\ masculin

  1. Cri des animaux de l’espèce bovine.
    • […] et on n’entend jamais, en traversant un village, le beuglement d’une vache, le bêlement d’une brebis. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par analogie) Cri humain qui est semblable à celui des bovins.
    • Bientôt tes appels ne seront plus que rauquements de plus en plus sourds, beuglements de désespoir si fatigués qu’ils ne dépasseront plus ta gorge, étranglée de terreur […] — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BEUGLEMENT. n. m.
Cri des animaux de la race bovine.

Littré (1872-1877)

BEUGLEMENT (beu-gle-man) s. m.
  • Cri du taureau, du bœuf et de la vache.

HISTORIQUE

XVIe s. Il jetta une voix aspre meslée du hennissement d'un cheval et du buglement d'un bouc, Amyot, Sylla, 55.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « beuglement »

Beugler, dont le sens, comme on voit par l'exemple d'Amyot, était moins précis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1539) → voir beugler et -ment
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « beuglement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
beuglement bøglǝmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « beuglement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « beuglement »

  • Le but de la musique devrait n’être que la gloire de Dieu et le délassement des âmes. Si l’on ne tient pas compte de cela, il ne s’agit plus de musique mais de nasillements et beuglements diaboliques. De Jean Sébastien Bach
  • La réalité, cependant, se teinte de plus en plus de mauvais rap, de sono aux basses à fond, de beuglements intempestifs. La Fête de la musique dérive en pochardise avec libations et bastons. L'occasion ne fait pas forcément les mélodies et les révélations. Elle fait les larrons et les pochtrons. Aux nuisances sonores tardives s'ajoutent les agressions. C'est la défaite de la fête. Certes, la généralisation est abusive. Le Point, Remplacer la Fête de la musique par une fête du silence, quelle bonne idée ! - Le Point

Traductions du mot « beuglement »

Langue Traduction
Anglais bellow
Espagnol bramido
Italien muggito
Source : Google Translate API

Synonymes de « beuglement »

Source : synonymes de beuglement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « beuglement »

Partager