La langue française

Bâtisseur

Sommaire

  • Définitions du mot bâtisseur
  • Étymologie de « bâtisseur »
  • Phonétique de « bâtisseur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bâtisseur »
  • Citations contenant le mot « bâtisseur »
  • Traductions du mot « bâtisseur »
  • Synonymes de « bâtisseur »
  • Antonymes de « bâtisseur »

Définitions du mot « bâtisseur »

Trésor de la Langue Française informatisé

BÂTISSEUR1, subst. masc.

VÊT. Bâtisseur à la machine. ,,Piqueur à la machine effectuant la mise sur toile`` (Mét. 1955). Bâtisseur en confections à la main. ,,Ouvrier cousant à l'aiguille à gros points les pièces à réunir avant essayage`` (Mét. 1955).
Prononc. : [bɑtisœ:ʀ].

BÂTISSEUR2, EUSE, subst.

A.− Personne qui bâtit ou fait bâtir; p. ext. personne qui a le goût ou la manie de (faire) bâtir. Bâtisseur de Colisées, d'églises, de maisons, de murailles, de ponts :
1. La maison anglaise est d'origine normande; les Saxons se contentaient de huttes, mais les Normands furent architectes et grands bâtisseurs; pour les abbayes et les palais, ils faisaient même venir la pierre de Caen. Morand, Londres,1933, p. 19.
Personne qui fonde (une ville). Bâtisseur de cités :
2. Les innombrables représentations de taureaux préromaines dans toute l'Espagne se rapportaient au voyage d'Hercule, bâtisseur de Séville, au cadeau de vaches fait par le héros à un petit roi indigène et au caractère sacré qu'avait eu depuis, selon Diodore de Sicile, le taureau en Espagne. Montherlant, Les Bestiaires,1926, p. 512.
Rem. Le fém. est moins fréq. que le masc. (cf. DG, Ac. 1932, Rob. et, infra, syntagme et ex. 4).
Péj. Mauvais constructeur, mauvais architecte (cf. Besch. 1845, Lar. 19eet Quillet 1965).
Emploi adj., p. appos. :
3. Il [le Christ] allait hériter des premières bâtisses, Du lyrique Amphion et des rois bâtisseurs. Péguy, Ève,1913, p. 868.
SYNT. L'instinct bâtisseur (Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France, 1908, p. 189); pays bâtisseur (Id., ibid., p. 119); la France bâtisseuse (Coppée, Le Critique en vacances, 1892, p. 333); prêtre bâtisseur (Barrès, La Colline inspirée, 1913, p. 147); des seigneurs bâtisseurs (E. de Goncourt, La Maison d'un artiste, 1881, p. 112).
Rem. Emploi inconnu des dictionnaires.
P. métaph. [En parlant d'un inanimé] :
4. Enfin, au centre de l'ensemble, comme pour lui donner un cœur, nous édifierons une chapelle, blanche, fraîche, fleurie, cette pierre que le Christ cherchait, où reposer sa tête, qui sera la pierre angulaire de notre œuvre... Mais, je vais, je vais... Ma langue est grande bâtisseuse... Pesquidoux, Le Livre de raison,1932, p. 190.
Rem. Cf. aussi Morand, La route des Indes, 1936, p. 42 : le Nil et le Rhône, fameux bâtisseurs qui colmatent leur embouchure, y apportent infatigablement des matériaux.
P. ext. Personne qui fabrique (qqc.) :
5. ... il s'agit de charger l'homme de quelque chose, de même que je le charge d'une pente vers la mer qui le fera bâtisseur de navires. Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 801.
Rem. Cf. Saint-Exupéry, Citadelle, 1944, p. 930 : les bâtisseurs du voilier.
B.− Au fig. Personne qui produit, élabore (qqc.). Bâtisseur d'empire(s), de phrases; bâtisseur de chimères, de rêves :
6. Avec plus ou moins de succès, Montherlant est un bâtisseur. Dans le Songe et les Bestiaires, il a essayé de se construire, de réaliser un être qui résiste à l'écoulement et à l'écroulement... Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours,1936, p. 542.
[En mauvaise part] Des bâtisseurs d'utopies, de nuées (Rob.).
Prononc. : [bɑtisœ:ʀ].
Étymol. ET HIST. − 1539 bastisseur (Est. : Bastisseur, qui se mesle de faire bastiz [...] Bastisseur, comme masson ou charpentier); 1554 fig. bastisseurs de livres (Thevet, Cosmogr., VI, 3 dans Gdf. Compl.); 1701 bâtisseur (Fur. : [...] Le mot de Bâtisseur ne se dit ni du Maçon ni de l'Architecte [...] Bâtisseur ne se dit gueres qu'en riant, pour marquer un homme qui ne fait que bâtir); 1813 (Gattel : Bâtisseur. On le dit, par mépris, d'un mauvais Architecte). Dér. du rad. du part. prés. de bâtir2* étymol. B; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 47.

Wiktionnaire

Nom commun

bâtisseur \bɑ.ti.sœʁ\ masculin (pour une femme on dit : bâtisseuse)

  1. Celui, celle qui a la manie de faire bâtir.
    • Dagobert était un grand bâtisseur d'églises et exerçait même la fonction d'aumônier. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BÂTISSEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui a la manie de faire bâtir. C'est un grand bâtisseur.

Littré (1872-1877)

BÂTISSEUR (bâ-ti-seur) s. m.
  • Celui qui a la manie de faire bâtir. Tous les bâtisseurs (et il n'y a point au monde de nation plus jalouse ni plus envieuse) avouent qu'il ne se peut rien voir de mieux [que votre bâtisse], Voiture, Lett. 183.

HISTORIQUE

XVIe s. Et le bastisseur…, Montaigne, I, 79. De ma part je n'estimerois pas un homme moins bastisseur et affectionné à l'architecture, pour avoir vendu le bastiment qu'il auroit achevé, et puis après en avoir refait un autre, La Boétie, 259.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BÂTISSEUR. Ajoutez : Les esclaves du Nil, bâtisseurs de tombeaux, Chateaubriand, Moïse, II, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bâtisseur »

(XVIe siècle) De bâtir avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bâtisseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bâtisseur batisœr

Évolution historique de l’usage du mot « bâtisseur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bâtisseur »

  • Le temps est le meilleur bâtisseur de l'amitié. Il est aussi son témoin et sa conscience. Les chemins se séparent, puis se croisent. De Tahar Ben Jelloun / Eloge de l’amitié
  • Lors d’un voyage au Mexique, avec le Medef justement, je discute avec Yves Bleunven (président des maires du Morbihan) et je lui demande : « Tu crois que je suis capable d’être maire ? Sans hésiter, il me répond : « lance-toi ». C’est lui qui me pousse en me faisant confiance ». La suite, on la connaît, la victoire de 2014, la chute quatre ans plus tard. Le retour. « Me mettre au service de la collectivité, c’est quelque chose que j’adore. Je suis un constructeur, un bâtisseur ». Le Telegramme, Municipales 2020 à Auray. Jean Dumoulin : « Je suis un bâtisseur » - Auray - Le Télégramme

Traductions du mot « bâtisseur »

Langue Traduction
Anglais builder
Espagnol constructor
Italien costruttore
Allemand erbauer
Portugais construtor
Source : Google Translate API

Synonymes de « bâtisseur »

Source : synonymes de bâtisseur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bâtisseur »

Partager