La langue française

Architecte

Définitions du mot « architecte »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARCHITECTE, subst. masc.

Personne qui exerce l'art de l'architecture :
1. Qu'il t'est facile à toi, dans le silence du cabinet, de tracer d'une main légère une ligne mince et pure comme un cheveu sur ce papier blanc! Qu'il t'est facile de bâtir des palais et des villes avec ce petit compas et un peu d'encre! Mais l'architecte, qui a dans son pupitre des milliers de plans admirables, ne peut soulever de terre le premier pavé de son édifice, quand il vient se mettre à l'ouvrage avec son dos voûté et ses idées obstinées. Musset, Lorenzaccio,1834, II, 1, p. 123.
2. L'aspect du Parthénon fait apparaître, plus que l'histoire, la grandeur colossale d'un peuple. Périclès ne doit pas mourir! Quelle civilisation surhumaine que celle qui a trouvé un grand homme pour ordonner, un architecte pour concevoir, un sculpteur pour décorer, des statuaires pour exécuter, des ouvriers pour tailler, un peuple pour solder, et des yeux pour comprendre et admirer un pareil édifice? Lamartine, Voyage en Orient,t. 1, 1835, p. 139.
A.− BÂT. Architecte de l'État, du gouvernement, du département, de la ville. Technicien chargé de la construction, de l'entretien, de la réparation des édifices appartenant à l'État, au département ou à la commune. Architecte naval. ,,Ingénieur de constructions navales chargé de l'étude complète d'un bâtiment...`` (Mét. 1955). Architecte(-)paysagiste. Ingénieur agronome, ou agricole, parfois architecte, spécialisé dans la conception des jardins d'agrément; synon. vieilli architecte de jardins.
B.− P. ext.
1. Toute personne qui construit quelque chose :
3. ... un omnibus, hissé gaîment à force de bras tout au sommet de l'entassement, comme si les architectes de cette sauvagerie eussent voulu ajouter la gaminerie à l'épouvante, offrait son timon dételé à on ne sait quels chevaux de l'air. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 410.
Spéc. L'Architecte (de l'univers), le grand Architecte (de l'univers), l'Architecte du (des) monde(s), des cieux, l'éternel Architecte, l'Architecte divin, suprême. Dieu, en tant que créateur de toute chose :
4. L'Éternel est son nom, le monde est son ouvrage. (...) les philosophes de l'Antiquité (...) appelaient Dieu le grand Architecte de l'univers. C'est qu'en effet l'univers porte le signe éclatant de son impuissance personnelle, s'il est permis de parler ainsi, et ceux-là même qui ne s'élèvent pas jusqu'à l'idée de sa création, y discernent pourtant la main de l'artiste qui l'a touché et construit. Lacordaire, Conf. de Notre-Dame,1848, p. 65.
En partic.
a) Dans les religions anciennes :
5. ... les Égyptiens, regardant le soleil comme un grand dieu, architecte et modérateur de l'univers, expliquaient non-seulement la fable d'Osiris, mais encore toutes leurs fables religieuses généralement par les astres et par le jeu de leurs mouvemens, ... Dupuis, Abr. de l'Orig. de tous les cultes,1796, p. 13.
b) FRANC-MAÇONN. Le grand Architecte (de l'univers). Nom sous lequel les loges maçonniques désignent Dieu. ,,Les rituels de la Maçonnerie ordinaire parlent d'un Dieu qu'on décore du nom de Grand Architecte de l'Univers. Dans la Haute-Maçonnerie palladique et luciférienne, ce grand architecte est Satan ou Lucifer. Enfin, pour les parfaits initiés, il est un dieu subordonné à Lucifer, dieu créateur. C'est la génération divinisée, le Phallus.`` (Margiotta, Le Palladisme, p. 93 ds Tondr.-Vill. 1968).
2. P. anal. [En parlant d'un animal qui montre ingéniosité, méthode et habileté dans la construction de son habitation] :
6. Une énorme fourmilière s'élevait tout auprès de la tête du paysan. Son bâton n'avait pas voulu la démolir, pour ne pas détruire une ville laborieusement bâtie par ces petits architectes du bon Dieu, comme il me le dit après. Lamartine, Le Tailleur de pierre de Saint-Point,1851, p. 418.
P. compar. Se dit par exemple des éléments qui modèlent le relief :
7. ... le travail des eaux primitives a tout fait ici comme dans les autres vallons, (...) la pluie, la neige, les Gaves ou torrents, sont les véritables architectes de tout ce que nous y avons admiré. Dusaulx, Voyage à Barège,1796, t. 2, p. 166.
C.− Au fig. ou p. métaph. Personne (écrivain, savant, etc.) qui édifie, à partir d'éléments organisés suivant un plan déterminé, de vastes ensembles structurés :
8. Hugo m'a dit que bien des personnes voyaient en moi un très audacieux architecte et que la Comédie humaine avait toutes les proportions d'un grand monument, ainsi, du moment où les lacunes nuisaient à la vente, je m'y suis mis avec intrépidité, ... Balzac, Correspondance,1844, p. 664.
9. De tout temps, les systèmes ont été plus ou moins ambitieux et instinctivement orgueilleux; aussi voit-on souvent les hommes systématiques se placer au-dessus des expérimentateurs. On les entend fréquemment accuser les expérimentateurs de se perdre dans le détail des faits, tandis que, eux, généralisent et construisent. Ils seraient en un mot les architectes de la science tandis que les expérimentateurs n'en seraient que les maçons. C. Bernard, Principes de méd. exp.,1878, p. 192.
Personne qui prend une part active à l'édification de quelque chose (vaste œuvre collective, importante entreprise individuelle, etc.) :
10. ... nous royalistes, nous quelque peu architectes de l'édifice royal, qu'avons-nous besoin de ces colonnes tremblantes pour soutenir notre ouvrage? Mmede Chateaubriand, Mémoires et lettres,1847, p. 139.
11. Tout ce qu'il avait échafaudé aboutissait à cette embûche. Il était l'architecte laborieux de sa catastrophe. Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 217.
12. le lieutenant. − ... Je crois donc que la première différence entre le grand homme et l'homme du commun, c'est que le grand connaît sa puissance et sait qu'il peut inventer l'avenir. Devant cet abîme obscur dont nous parlions, il esquisse le plan de ce qui sera. Il jette des passerelles; il réunit des matériaux; il est l'architecte de sa vie et de celle des autres. Maurois, Dialogues sur le commandement,1924, p. 19.
[En parlant de choses abstr. personnifiées, p. ex. de l'imagination, faculté créatrice, constructive] :
13. Comment s'est-il évanoui, cet édifice de bonheur, dont une imagination exaltée avoit été l'amoureux architecte, semblable à ces palais de nuages que dore quelques instans un soleil prêt à s'éteindre? Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 1, 1810, p. 376.
Rem. Peut s'employer except. comme adj. :
14. Je songe aller à Londres. Ma filandreuse journée a inventé ça et j'irai tantôt. C'est stupide évidemment : mieux vaudrait revenir d'avance aux recherches sur la nature de l'espace et des directions, aux rêveries architectes de construire les immenses villes et les parcs, aux mouvements et aux nombres d'une Manche sabouleuse et mécanique... Valéry, Correspondance[avec Gide], 1890-1942, p. 203.
PRONONC. ET ORTH. : [aʀ ʃitεkt]. Fér. Crit. t. 1 1787 écrit architècte.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1510 « personne qui, par profession, trace les plans d'un édifice et en contrôle la construction » (J. Le Maire, Œuvres, IV, 397, Stecher d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr. t. 2, pp. 259-260 : Simple ouvrier et architecte que je suis); 2. 1546 p. ext. « personne ou entité qui élabore qqc. » (Rabelais, Le Tiers Livre, éd. crit. commentée par Screech, Genève [1964] p. 225 : Quand vous oirez dire de quelqu'un ces trois motz : « Il est marié », si vous dictez : « Il est doncques, ou a esté, ou sera, ou peult estre coqu », vous ne serez dict imperit architecte de consequences naturelles); en partic. 1572 grand architecteur, souverain architecte « Dieu » (Ambroise Paré, Introduction à la connoissance de la Chirurgie, préface ds Dict. hist. Ac. fr.). Empr. au lat. architectus (dep. Plaute, Truc. prol., 3 ds TLL s.v., 465, 37) sens propre, Vitruve, 1, 1, 1, ibid., 465, 19; fig., Cicéron, Epist., 9, 2, 5, ibid., 466, 13. Influence probable de l'ital. architetto « id. » (Wind, p. 50) lui-même empr. au lat. est attesté au sens 2 dep. la 2emoitié du xives. (Pétrarque, I Trionfi in Le rime sparse e i trion fi [1352-1374] IV, 2, 60 ds Batt.); au sens 1 seulement dep. le 1erquart du xvies. (Arioste, Le Roland Furieux [1516-1521] 34-53 ds Batt.); influence d'ouvrages théoriques ital. tels que : Opere d'Architettura e Prospettiva de Sebastiano Serlio [né à Bologne en 1475, mort à Lyon ou à Fontainebleau en 1555] traduit en fr. par Jean Martin sous le titre : Le premier livre d'architecture en 1545. Dès Tertullien, architectus a désigné le Saint-Esprit (R. Braun, « Deus christianorum », recherches sur le vocab. doctrinal de Tertullien, Paris, 1962, p. 387).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 077. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 564, b) 1 381; xxes. : a) 2 014, b) 1 293.
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Bailly-Roche 1967. − Bible 1912. − Blanche 1857. − Bouillet 1859. − Chabat 1881. − Gay t. 1 1967 [1887] (s.v. architecteur). − Giteau 1970. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 79. − Jossier 1881. − Laborde 1872. − Laurent (P.). Contribution à l'hist. du lex. fr. Romania. 1925, t. 51, p. 34. − Lemeunier 1969. − Le Roux 1752. − Mét. 1955. − Morreale (M.). Apuntes para la historia del termino arquitecto. Hispanic review. 1959, t. 27, pp. 123-136. − Noël 1968. − Réau-Rond. 1951. − Réau-Rond. Suppl. 1962. − Tondr.-Vill. 1968. − Viollet 1875. − Wind 1928, p. 50.

Wiktionnaire

Nom commun

architecte \aʁ.ʃi.tɛkt\ masculin et féminin identiques

  1. Personne diplômée dont la profession consiste à concevoir des édifices et à en diriger la construction.
    • Il faut vingt-cinq ans pour faire un homme ; un Suisse, bon royaliste, tire dessus et le tue ; il faut six cents ans pour colorer un bâtiment, un architecte de bon goût arrive, et le gratte : pourquoi donc le Suisse ne tue-t-il pas l’architecte ! — (Alexandre Dumas, La Vendée après le 29 juillet, La Revue des Deux Mondes T.1, 1831)
    • La forme particulière de l’île de Manhattan, […], dirigea les architectes new-yorkais vers les dimensions verticales extrêmes. Ils eurent à profusion tous les moyens de réalisation : l’argent, les matériaux, la main-d’œuvre. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 209 de l’éd. de 1921)
    • […], au fond, personne ne connaît au juste l’origine des formes gothiques d’une cathédrale. Les archéologues et les architectes ont vainement épuisé toutes les suppositions, tous les systèmes ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • L’enfer qui couve dans le plus profond sous-sol de Bersabée est une ville dessinée par les architectes les plus autorisés, construite avec les matériaux les plus chers sur la place ; elle fonctionne dans chacun de ses mécanismes, mouvements d’horlogerie, engrenages, elle est décorée de glands, de franges et de volants suspendus à chaque tube et chaque bielle. — (Italo Calvino, Les Villes invisibles, 1972 ; traduite de l’italien par Jean Thibeaudeau, 1974, page 131)
    • Il reste une redoutable propension de l’architecte à penser la cité radieuse et à produire des Alphaville criminogènes. — (François Stasse, La véritable histoire de la Grande Bibliothèque, Éditions du Seuil, 2011, chap. 3)
  1. (Par extension) Personne qui conçoit ou élabore quelque chose.
    • Il peut-être intéressant de noter que l’architecte naval norvégien Colin Archer (1832-1921) consacra sa vie à dessiner et construire des "cutters". — (Freddy Philips & Jacques Leblanc, Voiliers-pilotes des Bancs de Flandres, Éditions du Gerfaut, 2004, page 78)
    • Il a fallu toute une équipe d’architectes pour concevoir ce nouvel avion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARCHITECTE. n. m.
Celui qui exerce l'art de l'architecture, artiste qui trace le plan d'un édifice, en dirige l'exécution et en règle les dépenses. L'art, la science de l'architecte. Plan d'architecte. Ce n'est pas un architecte, ce n'est qu'un maçon. Fig., L'architecte éternel, le suprême architecte, l'architecte de l'univers, Dieu.

Littré (1872-1877)

ARCHITECTE (ar-chi-tè-kt') s. m.
  • Celui qui exerce, en qualité de maître, l'art de bâtir, traçant les plans, et surveillant l'exécution des constructions. Mais qu'on remue ces ruines, on trouvera dans les restes de ce bâtiment ren versé, et les traces des fondations et l'idée du premier dessein et la marque de l'architecte, Bossuet, La Vallière, Profession.

    Fig. Cette réformation dont Luther était l'architecte, Bossuet, Var. 1.

    L'architecte de l'univers, Dieu.

HISTORIQUE

XVe s. Si s'ensuit que les architeteurs, c'est assavoir les disposeurs de l'œuvre, scevent les causes des besoignes, Christine de Pisan, Charles V, III, ch. 11.

XVIe s. Ce grand architecteur et facteur de l'univers, Paré, Préf. I, 10. Un architecte et edificateur doit…, Paré, XXV, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARCHITECTE, s. m. des mots Grecs ἀρχὴ, & de τέκτων, principal ouvrier. On entend par ce nom, un homme dont la capacité, l’expérience & la probité, méritent la confiance des personnes qui font bâtir. De tous les tems les architectes ont été utiles à la société, quand ils ont sû réunir ces différentes qualités ; les Grecs & les Romains ont montré dans plus d’une occasion le cas qu’ils ont fait des architectes, par les éloges qu’ils nous ont laissés de la plûpart des leurs : mais sans remonter si haut, la protection que Louis XIV. a accordée à ceux de son tems, nous fait assez connoître qu’un bon architecte n’est point un homme ordinaire, puisque sans compter les connoissances générales qu’il est obligé d’acquérir, telles que les belles-lettres, l’histoire, &c. il doit faire son capital du dessein, comme l’ame de toutes ses productions ; des mathématiques, comme le seul moyen de régler l’esprit, & de conduire la main dans ses différentes opérations ; de la coupe des pierres, comme la base de toute la main-d’œuvre d’un bâtiment ; de la perspective, pour acquérir les connoissances des différens points d’optique, & les plus-valeurs qu’il est obligé de donner aux hauteurs de la décoration, qui ne peuvent être apperçûes d’en-bas. Il doit joindre à ces talens les dispositions naturelles, l’intelligence, le goût, le feu & l’invention, parties qui lui sont non-seulement nécessaires, mais qui doivent accompagner toutes ses études. C’est sans contredit par le secours de ces connoissances diverses que de Brosse, le Mercier, Dorbets, Perrault, & sur-tout les Mansards, ont mis le sceau de l’immortalité sur leurs ouvrages, dans la construction des bâtimens des Invalides, du Val-de-grace, du Palais-Royal, du château de Versailles, de ceux de Clagny, de Maisons, des quatre Nations, du Luxembourg, du peristyle du Louvre, &c. monumens éternels de la magnificence du Monarque qui les a fait ériger, & du savoir de ces grands architectes. C’est aussi par ces talens réunis, que nous voyons encore de nos jours, MM. Boffrand, Cartault, & plusieurs autres, qui sont au nombre des hommes illustres de notre siecle, se distinguer avec éclat dans leur profession, & avoir place dans l’Académie royale d’Architecture, qui a été fondée par Louis XIV. en 1671 ; & est composée de vingt-six architectes, entre lesquels je nommerai M. Gabriel, premier architecte du Roi, & MM. de Côte, d’Isle, l’Assurence, Bilaudel, controlleurs des bâtimens du Roy, &c. qui ont pour chef & directeur général M. le Normand de Tournehem, sur-intendant des bâtimens.

Indépendament des architectes de l’Académie, dont plusieurs se sont distingués dans la construction, distribution & décoration de leurs édifices ; Paris en possede encore quelques-uns d’un mérite distingué, à la tête desquels on peut mettre Messieurs Franque & le Carpantier, dont la capacité & la probité véritablement reconnues leur ont attiré l’estime & la confiance des personnes du premier ordre. On verra quelques-unes de leurs productions dans cet Ouvrage. Je les ai engagés de trouver bon qu’elles y parussent ; j’ai compté par-là rendre un véritable service au public. Ces morceaux d’architecture seront de différens genres, & d’autant plus estimables qu’ils sont éloignés du déreglement, dont la plûpart des architectes usent aujourd’hui en France dans leurs bâtimens J’oserois presque avancer que plusieurs de ces derniers n’ont d’architecte que le nom, & joignent à une suffisance mesurée à leur ignorance, une mauvaise foi & une arrogance insupportable.

Peut-être trouvera-t-on ma sincérité hasardée : mais comme j’écris ici plus en qualité de citoyen, qu’en qualité d’Artiste, je me suis crû permise la liberté d’en user ainsi, tant par l’amour que je porte au progrès des beaux arts, que dans l’intention de ramener la plûpart de ceux qui font leur capital de l’architecture, des vices trop marqués, de la jalousie, de la cabale, & des mauvais procédés, dont plusieurs d’entre eux font profession ouvertement, sans respect pour le Prince, l’état & la patrie.

L’on trouvera aussi plusieurs desseins de ma composition dans le nombre des Planches, qui feront partie de celles d’architecture, dans lesquelles j’ai tâché de donner une idée de la façon dont je pense sur la simplicité, la proportion & l’accord auxquels je voudrois que l’architecture fût réduite ; de maniere que l’on trouvera dans la diversité de ces exemples une variété de préceptes, de formes & de compositions, qui je crois fera plaisir aux amateurs. Heureux si je puis trouver par-là l’occasion de prouver aux hommes du métier, qu’il n’est point de vice plus honteux que la jalousie, ni qui dégrade tant l’humanité : du moins me saura-t-on quelque gré, malgré les bontés dont le public a honoré mes ouvrages jusques à présent, de m’être fait honneur de partager le bien d’être utile au public, avec les deux habiles architectes que je viens de nommer, qui méritent à toute sorte d’égards l’estime des citoyens & l’attention du Ministre. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « architecte »

(Siècle à préciser) Du latin architectus (« architecte, constructeur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Architectus, du grec ἀρχιτεϰτων, de ἄρχω, commander (voy. ARCHONTE), et de τέϰτων, artisan en général, et, en particulier, charpentier ; mot à mot, maître des charpentiers.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « architecte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
architecte arʃitɛkt

Évolution historique de l’usage du mot « architecte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « architecte »

  • L'architecte, c'est formuler les problèmes avec clarté. De Le Corbusier
  • L'architecte doit se rendre le metteur en oeuvre de la nature. De Etienne-Louis Boullée / Considérations sur l'architecture
  • L'architecte est une sorte d'oratoire de la puissance au moyen des formes. De Friedrich Nietzsche / Le crépuscule des idoles
  • Il faut rejeter toujours l’architecte, le peintre, le cordonnier, et ainsi du reste, chacun à son gibier. De Michel de Montaigne / Essais
  • L'idéal des architectes est parfois singulier ; l'architecte de la rue de Rivoli a eu pour idéal la trajectoire d'un boulet de canon. De Victor Hugo / Quatre-vingt-treize
  • La joie de voir s'élever une construction console l'architecte d'ignorer le sort qu'on lui réserve. De Eugène Cloutier / Croisière
  • Envoyez l’architecte dans nos montagnes. Qu’il apprenne là ce que la nature entend par arc boutant, ce qu’elle entend par un dôme. De John Ruskin
  • La différence entre un bon et un mauvais architecte réside en ce que le mauvais succombe à toutes les tentations quand le bon leur tient tête. De Ludwig Wittgenstein
  • Ce qui distingue d'emblée le pire architecte de l'abeille la plus experte, c'est qu'il a construit la cellule dans sa tête avant de la construire dans la ruche. De Karl Marx
  • Tous les hommes utiles doivent être en rapport les uns avec les autres, de même que l’entrepreneur se réfère à l’architecte et celui-ci au maçon et au charpentier. De Johann Wolfgang von Goethe
  • La vie n'est pas une chose raisonnable. On ne peut, sauf à se mentir, la disposer devant soi sur plusieurs années comme une chose calme, un dessin d'architecte. De Christian Bobin / La plus que vive
  • Gargouille. Tuyau d'évacuation de l'eau de pluie sur l'avant-toit des constructions médiévales, généralement sous la forme grotesque et caricaturale d'un ennemi personnel de l'architecte ou du propriétaire du bâtiment. De Ambrose Bierce / Le Dictionnaire du diable
  • Les architectes de la paix ne renoncent jamais face aux obstacles, en particulier ceux érigés par le sectarisme, l'intolérance et l'inflexibilité des traditions. De Benazir Bhutto / Les Architectes de la Paix, 2000
  • Les architectes dissimulent leurs erreurs sous du lierre, les médecins sous la terre et les cuisinières sous de la mayonnaise. De George Bernard Shaw
  • Pourquoi les architectes ne songent-ils pas, pour diminuer la fatigue, à limiter la hauteur des marches au fur et à mesure qu’on monte un escalier ? De Albert Willemetz
  • Les candidatures sont dédiées à toutes les femmes architectes, sous condition d’être inscrite à l’Ordre des architectes français ou un équivalent étranger. tema.archi, Les inscriptions au prix des Femmes architectes 2020 sont ouvertes - tema.archi
  • L’architecte est tenu d’une obligation renforcée de renseignement et de conseil auprès de son client, le maître d’ouvrage. Il doit donc tenir compte de ses souhaits, tout en vérifiant la faisabilité du projet et l’en informer (1). Et, ce, même s’il exécute sa mission bénévolement. Tout manquement engage sa responsabilité contractuelle pour faute, sanctionnée par des dommages-intérêts ou par la perte de tout ou partie de ses honoraires. , Vrai - faux : l’architecte, seul responsable ? 
  • La crise du Covid a libéré leur parole. Dans l’exposition “Et demain, on fait quoi ?”, à Paris, les architectes dénoncent les habitations trop petites, le carcan des normes, l’atteinte à la biodiversité. Et réclament que l’humain passe enfin avant la spéculation immobilière. Un cri du cœur salutaire. Télérama, Trop petit, trop conformiste, trop bâclé : le SOS des architectes pour repenser le logement urbain
  • Jamais il n’aurait pensé vaincre si facilement cette réticence. Pourtant, voilà cet architecte parisien qui passe ses journées à dessiner ses futurs projets de construction au stylet numérique. « Depuis mes débuts, je n’étais que “crayon et papier”, je tenais à cette sensation physique du tracé. Mais pour échanger plus rapidement avec mon équipe et mes clients, j’effectue en ce moment un plongeon dans les nouvelles technologies, que je repoussais jusque-là ! », s’amuse Franklin Azzi. Le Monde.fr, Franklin Azzi, un architecte entre quatre murs
  • Faire appel à un architecte d’intérieur pour faire de son chez-soi un lieu vraiment unique est le rêve de beaucoup, qui peut sembler inaccessible ou comme une dépense superflue. Mais faire appel à un architecte d’intérieur peut aussi être un investissement qui vous fait gagner du temps et parfois même de l’argent ! Figaro Immo, Architecte d’intérieur : combien ça coûte ?
  • La jeune architecte native de Decazeville est loin d’être inconnue ici. On lui doit notamment l’extension de l’école d’Auzits et la Maison de Santé de Decazeville. centrepresseaveyron.fr, Decazeville : l'architecte Stéphanie Fabre dans un jury international - centrepresseaveyron.fr
  • À la manière de logements collectifs, les architectes ont conçu des espaces communs. L'espace abrité à l'intérieur du poulailler sert à toutes les activités générales tandis que la structure elle-même avec son système de planches entrelacées, crée des cellules individuelles où les poules peuvent s'installer ou se reposer. Ces carrés de bois grillagés sont soit laissés ouverts pour l'aération, soit bouchés. Au final, cette structure permet, selon ses concepteurs, d'en faire un lieu à la fois bien ombragé et bien aéré. Boursorama, Ce poulailler d'architecte a été conçu comme des logements collectifs - Boursorama

Images d'illustration du mot « architecte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « architecte »

Langue Traduction
Italien architetto
Portugais arquitecto
Source : Google Translate API

Synonymes de « architecte »

Source : synonymes de architecte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « architecte »

Architecte

Retour au sommaire ➦

Partager