La langue française

Entrepreneur

Définitions du mot « entrepreneur »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTREPRENEUR, subst. masc.

A.− Rare, vieilli. Celui qui entreprend, qui organise. Si demain quelques entrepreneurs de constitutions viennent encore organiser un peuple (J. de Maistre, Constit.,1810, p. 52).Entrepreneur de trahison et de chambardement (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. XXXV).On n'était plus en sûreté chez soi, avec ces syndicats, ces entrepreneurs de grève, ces meneurs (Guéhenno, Journal homme 40 ans,1934, p. 98).
B.− Économie
1. Personne qui engage des capitaux et utilise une main-d'œuvre salariée en vue d'une production déterminée. Synon. mod. industriel, chef d'entreprise :
1. M. de Sismondi, dans un ouvrage publié depuis la 3eéd. de celui-ci, propose quelques moyens législatifs d'améliorer le sort de la classe ouvrière. Il part de ce principe que le bas salaire des ouvriers tourne au profit des entrepreneurs qui les font travailler (...) il n'est pas vrai que ce soient les entreprises qui profitent des bas salaires. Say, Traité d'écon. pol.,1832, p. 379.
2. Pour ceux qui exercent une fonction, par entreprise, en se chargeant de trouver les moyens d'exécution et en les employant à leurs frais, comme le fermier, le cultivateur-propriétaire, le manufacturier, le commissionnaire de roulage, le négociant, le banquier même, etc., etc., peuvent être considérés comme des entrepreneurs. Comm.t. 11837.
3. Le contraste s'accuse entre l'entrepreneur du xviiiesiècle ou du xixesiècle et celui du xxe. Le premier est en même temps propriétaire et chef d'entreprise; plus précisément il est chef d'entreprise parce qu'il est propriétaire... L'entrepreneur, tel que nous le connaissions, est remplacé par le chef d'entreprise, propriétaire ou non de l'affaire, soumis au contrôle d'autres chefs économiques, professionnels ou publics, ... Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 620.
Entrepreneur d'industrie :
4. Un autre profite de ces connaissances [apportées par le savant] pour créer des produits utiles. C'est l'agriculteur, le manufacturier ou le commerçant; ou, pour les désigner par une dénomination commune à tous les trois, c'est l'entrepreneur d'industrie, celui qui entreprend de créer pour son compte, à son profit et à ses risques, un produit quelconque. Say, Traité d'écon. pol.,1832, p. 79.
2.
a) Personne qui fournit à un tiers, et notamment à une collectivité publique ou à l'État, un produit déterminé, un service. Les entrepreneurs et directeurs de voitures et roulages publics (Code civil,1804, art. 1786, p. 324).Un entrepreneur des vivres, riche de plus de 40 mille livres de rente (Jouy, Hermite,t. 1, 1811, p. 183).Entrepreneur de battage (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 138):
5. La mélancolie de Julien, aidée par la médiocre nourriture que fournissait au séminaire l'entrepreneur des dîners à 83 centimes, commençait à influer sur sa santé, ... Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 178.
Rem. On trouve parfois, dans ce type d'emploi, le fém. entrepreneuse de corsets (Goncourt, Journal, 1863, p. 243), entrepreneuse de cravates (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 564).
b) BÂT. et TRAV. PUBL. Industriel prenant en charge l'exécution d'opérations concernant la construction. Entrepreneur de travaux publics, de maçonnerie. L'Hôtel du Nord fut livré à un entrepreneur de démolitions (Dabit, Hôtel Nord,1929, p. 240).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tʀ əpʀ ənœ:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Cf. entre-. Étymol. et Hist. 1. 1253-89 entreprendeeurs (Pierre de Fontaines, Conseils, XI, 6 ds Gdf. Compl.), attest. isolée, à côté de empren(e)eur (dep. ca 1283, Ph. de Beaumanoir, Coutumes, éd. A. Salmon, 1525) et emprendeur (fin xives., Jean Froissart, Orloge amoureus ds Gdf.); 1422 vaillans entrepreneurs « participants à une action » (A. Chartier, Quadrilogue invectif, éd. E. Droz, p. 57, 1. 31); 2. 1611 (Cotgr. : Entrepreneur. Celuy qui se charge & qui entreprend de faire quelque bâtiment ou autre chose). Dér. du rad. du part. prés. de entreprendre*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 499. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 892, b) 571; xxes. : a) 565, b) 714.

Wiktionnaire

Nom commun

entrepreneur \ɑ̃.tʁə.pʁə.nœʁ\ masculin (pour une femme, on peut dire un entrepreneur, une entrepreneure[1] ou une entrepreneuse[2])

  1. (Économie) Personne qui dirige une entreprise.
    • De 1793 à 1799, du Bousquier fut entrepreneur des vivres des armées françaises. — (Honoré de Balzac, La Vieille Fille, 1836)
    • Décembre 1891. […]. Et, dans cette France de la IIIe République, l’avenir de l'économie s'écrit en grande partie dans les Ardennes. Les start-up de l’époque se dénichent dans la sidérurgie ou la forge. Les entrepreneurs les plus en vue se nomment Deville ou Wendel. — (Thibaut de Jeagher, L'Usine nouvelle a 120 ans, dans L'Usine nouvelle, n°3266, 15 décembre 2011, page 8)
    • Le statut d’entrepreneur individuel spécialisé dans la chnouf semble en contradiction avec une vocation de pédagogue se destinant à enseigner les valeurs du sport. À moins de se spécialiser dans le cyclisme. — (Bourse d'études, dans Marianne (magazine), n°772 du 11 février 2012, p. 43)
    • "Marc de Comans et François de La Planche entrepreneurs de l'establissement de la fabricque et manufacture des tapisseries façon de Flandres" dans BNF, Manuscrits Français 17311, fol. 42.
  2. (Travaux contractuels) Celui, celle qui fait métier d’entreprendre sur contrat certains travaux, notamment de construction, ou de fournir des marchandises, des services.
    • Les entrepreneurs avaient emprunté l’argent de la construction. Le locataire avait hypothéqué l’appartement. Tout le pays spéculait sur la propriété foncière. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTREPRENEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui fait métier d'entreprendre un travail de construction, de terrassement ou de quelque nature que ce soit, quelque service destiné au public. Entrepreneur de maçonnerie, de serrurerie, de peinture. Entrepreneur de transports, de roulage. Entrepreneur de spectacles. Quand il s'agit d'une Femme, il s'applique généralement à Celle qui entreprend quelque travail de couture et qui emploie plusieurs ouvrières. Entrepreneuse de confection.

Littré (1872-1877)

ENTREPRENEUR (an-tre-pre-neur, neûz') s. m.
  • 1Celui, celle qui entreprend quelque chose. Le projet échoua, et les entrepreneurs furent obligés d'y renoncer. Cette entreprise fera beaucoup d'honneur à l'entrepreneur, à l'Académie et à la nation, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 9 juillet 1761. Ce cousin entreprend de changer une femme !… Et quel est donc ce sot entrepreneur ? La Fontaine, le Florentin, 3.
  • 2Celui, celle qui entreprend d'exécuter certains travaux, de faire certaines fournitures, qui prend une entreprise. Un entrepreneur de bâtiments. Un entrepreneur de vivres. Un entrepreneur pour la confection. Veut-on établir une manufacture ? un homme riche ou une compagnie fournit les fonds, un entrepreneur la conduit et des ouvriers travaillent sous sa direction, Condillac, Comm. gouv. part. I, ch. 12.

    Celui, celle qui se livre à certaines exploitations. Entrepreneur de diligences.

    Terme d'économie politique. Entrepreneur d'industrie, ou, simplement, entrepreneur, celui qui crée un produit pour son compte. C'est l'agriculteur, le manufacturier, le commerçant, ou, pour les désigner par une dénomination commune à tous les trois, c'est l'entrepreneur d'industrie, celui qui entreprend de créer pour son compte, à son profit et à ses risques, un produit quelconque, J. B. Say, Traité, 1841, p. 79.

    Celui qui dirige pour son compte une exploitation industrielle et qui emploie les ouvriers. Les entrepreneurs exercent toujours un monopole à l'égard des ouvriers, J. B. Say, Cours, 1840, t. II, p. 43.

    Adj. Maître entrepreneur.

  • 3 Absolument. Un entrepreneur, un constructeur de bâtiments.

HISTORIQUE

XVe s. Durs aux maulvais et fiers aux ennemys, Ardans d'honneur, et haulx entrepreneurs, Chartier, Exil. Alors Saintré, qui jà estoit en point comme commenceur et entrepreneur de l'emprinse, monta à cheval, Jehan de Saintré, ch. 33. Et pour trouver moyen meilleur, Faignant que point on ne se joue, Il viendroit un entrepreneur [compère] Qui lui bailleroit sur la joue, Villon, Repues franches, Comment ilz eurent du rost. Mais les entrepreneurs dessus ditz [les conjurés] se trouverent mal suyviz, Commines, VI, 5.

XVIe s. Les vases que souloient ordinairement offrir les entrepreneurs qui avoient remporté le prix es jeux dont ilz avoient fait les frais, Amyot, Arist. 1. Il ne put jamais les determiner à dresser une embuscade ausdits entrepreneurs [assaillants], D'Aubigné, Vie, LXIV.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENTREPRENEUR, s. m. (Gramm.) il se dit en général de celui qui se charge d’un ouvrage : on dit un entrepreneur de manufactures, un entrepreneur de bâtimens, pour un manufacturier, un maçon. Voyez Manufacturier, Maçon.

Entrepreneur en Batiment, est celui qui se charge, qui entreprend, & qui conduit un bâtiment pour certaine somme, dont il est convenu avec le propriétaire, soit en bloc ou à la toise. (P)

Entrepreneur, (Marine.) c’est celui qui s’engage à faire fabriquer & fournir un vaisseau tout construit, aux termes d’un certain devis qui se fait entre lui & l’acheteur, pour le prix dont ils sont convenus. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « entrepreneur »

(XVIIe siècle) Le terme existait déjà en ancien français sous diverses orthographes comme entreprendeur par exemple.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Entreprendre, par le part. entreprenant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du français entrepreneur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « entrepreneur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entrepreneur ɑ̃trǝprǝnœr

Évolution historique de l’usage du mot « entrepreneur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « entrepreneur »

  • L’idée lui vient de se lancer dans le domaine de la gastronomie après avoir constaté que l’art culinaire africain n’est pas perçu comme une possibilité entrepreneuriale, ce qui explique la faible présence des plats d’Afrique subsaharienne dans les rayons français. Pour lui, ce manque a été une opportunité de travailler sur un projet d’entreprise spécialisée dans le conditionnement et la commercialisation de plats africains. Agence Ecofin, L’entrepreneur Mahamadou Sylla fait valoir la gastronomie africaine à l’étranger
  • Il n’y a pas un caractère d’entrepreneur. Mais il faut du caractère pour l’être. De Peter Drucker
  • Un entrepreneur qui ne connaît pas par coeur toutes ses parts de marché ne gère pas, il règne. De Antoine Riboud
  • L’entrepreneur est essentiellement un visionnaire. Il peut visualiser une chose et, ce faisant, il voit comment la faire arriver. De Robert L. Schwartz
  • Tous les hommes utiles doivent être en rapport les uns avec les autres, de même que l’entrepreneur se réfère à l’architecte et celui-ci au maçon et au charpentier. De Johann Wolfgang von Goethe
  • Si l'on veut multiplier les emplois, il faut multiplier les entrepreneurs. De Alain Madelin
  • Je suis convaincu que la moitié qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est purement la persévérance. De Steve Jobs / Steve Jobs
  • Les profits sont intéressants tant que dure la guerre ! La guerre dure tant que des entrepreneurs y trouvent leurs profits. De Jacques Lamarche / La dynastie des Lanthiers
  • L'opinion scientifiquement sondée accorde à peu près autant de confiance aux hommes politiques qu'aux assureurs, aux entrepreneurs de pompe funèbres et aux vendeurs de voitures. De Jérôme Jaffré / Libération - 11 Juin 1990
  • Si le ridicule tuait, nous aurions de fosses communes à tous les coins de rues et les entrepreneurs funéraires seraient les maîtres du monde. De Benoît Gagnon / Contracter
  • L’an dernier, 28 000 personnes ont reçu un financement pour leur projet de la part de l’Adie. Il s’agit de l’association pour le droit à l’initiative économique. Elle part du postulat que tout le monde peut devenir entrepreneur avec les outils adaptés. , Adie : tout le monde peut devenir entrepreneur - Voltage - Connectée à Paris
  • Comment un entrepreneur de la Côte d'Azur a donné un coup de jeune aux cosmétiques Physiodermie Nice-Matin, Comment un entrepreneur de la Côte d'Azur a donné un coup de jeune aux cosmétiques Physiodermie - Nice-Matin
  • Dans sa vie d'entrepreneur, Nash Hughes a connu le meilleur comme le pire : l'euphorie du lancement, l'incertitude des levées de fonds... et le traumatisme du dépôt de bilan. « C'était en 2013, raconte-t-il. Ma femme et moi avions une boîte de communication digitale et de diffusion de contenus sur internet très innovante. Mais nous n'avons pas su trouver les bons leviers pour surmonter la crise économique. Nous avons donc dû vendre la société. A l'époque, l'échec était encore moins toléré qu'aujourd'hui. Heureusement, nous avons trouvé un repreneur qui acceptait de conserver tous les emplois, soit une trentaine en tout. Cela nous a aidés à sortir par le haut de ce premier crash familial. » leparisien.fr, L'échec : « Une étape (presque) obligatoire du parcours de l'entrepreneur » - Le Parisien
  • Dans quel état d'esprit sont les entrepreneurs ? Alors que les scénarios de reprise s'esquissent peu à peu, Réseau Entreprendre, qui fédère plusieurs milliers de dirigeants en France, a sondé les intéressés. Son étude vient d'être publiée : sans surprise, tout le monde se montre extrêmement préoccupé. Trois chiffres en particulier illustrent ce climat anxiogène : 65% des entreprises envisagent l'avenir avec une grande inquiétude ; 66% prévoient déjà que la période actuelle ne permettra pas de retrouver les conditions pré-pandémie ; 78% enfin accusent un impact financier négatif. Aucun secteur économique n'est épargné, y compris ceux qui ont pu continuer à travailler pendant le pic de la pandémie. Le Figaro.fr, L'attentisme, ennemi numéro un des entrepreneurs
  • En évoquant sa mésaventure avec des collègues, elle finit par croiser la route du patron de l’Atelier X.Y.Z., maître d’oeuvre dans le bâtiment à Saint-Honorine-du-Fay. Au moins trois entrepreneurs ont déjà refusé de reprendre le chantier mais on lui conseille quand même de rencontrer Amine Lahjari. Il a créé son entreprise il y a un peu plus d’un an mais a déjà une longue expérience dans la construction de maisons individuelles en tant que salarié.  , Près de Caen, la maison de Véronique sauvée par la solidarité d'un entrepreneur et d'artisans | Liberté Caen
  • Danièle Henkel partage régulièrement son expérience avec d'autres entrepreneurs (ici aux Entretiens Jacques Cartier, à Lyon, en novembre 2018). LExpansion.com, Entrepreneur et mentor, un duo gagnant - L'Express L'Expansion

Images d'illustration du mot « entrepreneur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « entrepreneur »

Langue Traduction
Anglais contractor
Espagnol contratista
Italien contraente
Allemand auftragnehmer
Chinois 承包商
Arabe مقاول
Portugais contratante
Russe подрядчик
Japonais 請負業者
Basque kontratista
Corse appaltatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « entrepreneur »

Source : synonymes de entrepreneur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « entrepreneur »

Entrepreneur

Retour au sommaire ➦

Partager