La langue française

Aussi

Définitions du mot « aussi »

Trésor de la Langue Française informatisé

AUSSI1, adv.

Exprime l'idée que deux entités différentes (au- issu de aliud) présentent une identité (-si issu de sic).
I.− [Porte sur un adj. ou un autre adv., ou modifie une loc. verbale]
A.− Il signifie la comparaison d'égalité ou ,,une conformité quant au degré`` (Sandf. t. 2 1965, p. 435).
1. Aussi... que
a) [Porte sur un adj. et dans ce cas si la prop. est affirmative, peut commuter avec autant] :
1. Ils gardaient jusque dans l'abandon de leur ancien pouvoir quelque chose de cet orgueil de leurs pères, aussi ennemi de la servitude que de la règle. Tocqueville, L'Ancien Régime et la Révolution,1856, p. 194.
2. ... voyant que le boulanger, après avoir examiné les trois soupeurs, avait pris un pain bis, il plongea profondément son doigt dans son nez avec une aspiration aussi impérieuse que s'il eût eu au bout du pouce la prise de tabac du grand Frédéric, ... Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 151.
3. − Et il y a longtemps, continua-t-il, qu'il le serait, coffré, s'il était aussi dangereux qu'il veut le faire croire. Zola, Le Ventre de Paris,1873, p. 845.
Rem. 1. La commutation avec autant n'est pas possible dans le tour aussi... que si (ex. 2). 2. Dans cet emploi, comme dans le suiv., la prop. peut être négative ou interr. : ,,cet ouvrier ne travaille plus aussi bien qu'autrefois`` (Ac. 1835-1932); ,,est-il aussi faible que vous le dites?`` (Dub.).
b) [Porte sur un adv.]
Aussi + adv. + que possible :
4. ... il y aurait trève, bien mieux, que chacun serait empressé, souriant, inépuisable en démonstrations de respect, d'estime, d'admiration, de sympathie envers les autres, le tout aussi finement et aussi gaiement que possible. Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de M. F.-T. Graindorge, 1867, p. 280.
5. Après avoir déterminé aussi clairement que possible le but que la médecine expérimentale doit se proposer d'atteindre, ... C. Bernard, Principes de méd. exp.,1878, p. 129.
6. ... et en dépit de tout ce qui faisait défaut aux exploitants, on pouvait voir partout les champs cultivés, le bétail soigné, aussi bien que possible. De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 19.
Loc. proverbiale (fam.). Aussi vrai que :
7. Je l'épouserai, voyez-vous, aussi vrai que le jour nous éclaire... Zola, Une Page d'amour,1878, p. 859.
8. Mais, aussi vrai que nous sommes là tous deux, celui qui ferait changer la vieille d'avis, il y aurait dix du cent pour lui, une fois l'affaire faite. R. Martin du Gard, Vieille France,1933, p. 1031.
2. Aussi bien que. Autant que, de même que :
9. Les batailles critiques d'autrefois sont calmées, et cela tient aussi bien à l'effacement de la critique elle-même qu'à la rareté des grands protagonistes d'art. Thibaudet, Réflexions sur la litt.,1936, p. 104.
Rem. Ne s'emploie que dans les phrases affirmatives; lorsqu'il y a négation, on dit non plus que; aussi, cependant, peut subsister dans des tours fam. : ,,moi aussi, je ne suis pas de votre avis`` (Dub.). ,,Avec ne... que, qui a un sens affirmatif (= seulement) et une forme négative, la langue hésite entre non plus et aussi : Je ne fais non plus que lire ou : Je ne fais aussi que lire (Littré)`` (Hanse 1949).
3. Aussi longtemps que, loc. conj. de temps :
10. ... il faut suivre la comparaison de l'ordre physiologique avec l'ordre physique aussi longtemps qu'elle se maintient, ... Renouvier, Essais de crit. gén., 3eessai, 1864, p. 102.
11. Il [ce corps social] mélange des éléments curieux de pré-christianisme et de post-christianisme. Nous y trouvons d'abord le vieux culte des morts, si contraire à l'essence spiritualiste du christianisme, et que celui-ci persécuta avec tant de brutalité, aussi longtemps qu'il se sentit jeune et vigoureux. J.-R. Bloch, Destin du Siècle,1931, p. 152.
Rem. Tour plus fréq. que si longtemps que (Sandf. t. 2 1965, p. 273).
4. Aussi peu que. Pas plus que. ,,Ils ont aussi peu d'argent l'un que l'autre`` (Ac.1798-1878).
B.− L'idée de comparaison restant quelquefois implicite, le mot signifie l'idée d'une intensité (qui produit gén. tel ou tel effet). À ce point.
1. Avec une idée de comparaison implicite :
12. Pourquoi une aussi bonne petite âme que Perline s'est-elle jointe l'autre jour à ceux qui blâmaient le mariage d'un jeune infirme riche avec une vieille demoiselle lettrée, ... Amiel, Journal intime,1866, p. 193.
2. Le plus souvent, seule l'idée d'intensité est explicitée, celle de comparaison étant sous-entendue.
Aussi suivi d'adj. (la prop. étant affirmative ou négative) :
13. ... je m'aperçus que j'étais entraîné à mon insu par une curiosité philosophique, l'immense désir de savoir quel pouvait être le caractère moral de l'homme qui avait enfanté une aussi criminelle extravagance. Baudelaire, Paradis artificiels,1860, p. 329.
14. Je n'ai jamais vu l'autorité paternelle aussi moquée, aussi souffletée. Je souffre de ces choses et l'impression en allait presque chez moi jusqu'à l'indignation. E. et J. de Goncourt, Journal,1860, p. 731.
15. Ce fut un soulagement pour tous de voir le navire s'incliner sur la gauche et tracer sa nouvelle route. Pourtant la brume était aussi épaisse, et là, encore, pouvaient se trouver des morutiers, mais chaque tour d'hélice éloignait de la zone dangereuse. Peisson, Parti de Liverpool,1932, p. 158.
Aussi suivi d'adv.Dire tout aussi bien :
16. On aurait pu dire tout aussi bien : Tout métal est plus lourd que l'eau, avant la découverte du potassium et du sodium; ... Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 374.
P. anal., dans une loc. verbale. Avoir aussi faim, aussi chaud, aussi froid, aussi sommeil :
17. Chauffée, peuplée de camarades familiers, cette prison nous sembla un paradis au regard de notre glacière de Nohfelden, encore que nous y eussions aussi faim. Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 90.
C.− Dans des tournures concessives, suivi du subj., tend à être synon. de si... que.
Rem. Hanse 1949 note que le tour est un peu insolite, ,,bien que Grevisse le signale chez plusieurs ,,écrivains considérables`` (no1031, p. 789)``; Sandf. t. 2 1965, p. 386 remarque qu',,à côté de si, quelques-uns se servent de aussi`` et cite trois ex. tirés de l'œuvre de Mauriac et de St-Passeur. Voici les ex. développés empr. à Mauriac :
18. ... nous est départi, qu'aucune voix ne nous avertisse : « Aussi vieux que tu vives, tu n'auras pas d'autre joie au monde que ces quelques heures. » Mauriac, Le Nœud de vipères,1932, p. 48.
19. ... je serais heureuse, sans aucune arrière-pensée, le jour où j'apprendrais que vous vous êtes décidé au mariage, aussi tardivement que ce fût... Mauriac, Le Mystère Frontenac,1933, p. 51.
II.− Le mot signifie également, pareillement.
A.− Avec un verbe exprimé ou sous-entendu, il exprime la réitération d'un procès :
20. ... l'arc-en-ciel n'a pas ce degré de réalité ou de consistance objective; il n'existe en tel lieu de l'espace que relativement à tel observateur placé dans un lieu déterminé; de sorte que, l'observateur se déplaçant, l'arc se déplace aussi, ou même s'évanouit tout à fait : ... Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 10.
Le verbe étant sous-entendu, aussi porte sur un pron. pers. à forme accentuée. Moi, toi, lui aussi :
21. L'aveugle reprit : − Nous n'avons toujours pas de nouvelles de Venture? − Aucune, et cela m'inquiète. Moi aussi, écrivit l'aveugle. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 5, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 232.
B.− Avec un verbe, subst. ou adj., il exprime une idée d'addition.
1. Avec verbe. Il y a aussi :
22. Il y avait aussi des illustrations de bals publics, des comédiennes du boulevard; − et ce n'était pas les plus belles qui recevaient le plus d'hommages. Flaubert, L'Éducation sentimentale,t. 2, 1869, p. 6.
2. Avec un subst. :
23. Michaud aussi fut amoureux d'elle. Sainte-Beuve, Pensées et maximes,1869, p. 104.
3. Avec un adj. :
24. Chaude, humide et douce aussi est l'heure qui précède le soir. Michelet, L'Insecte,1857, p. 322.
Avec un adv. ou une loc. de temps. Quelquefois aussi, parfois aussi, la plupart du temps aussi, pour la première fois aussi :
25. − Est-ce que ce coffret demeure là habituellement? demanda-t-il. − Quelquefois. Quelquefois aussi, le duc le remet dans le secrétaire. Mais il est ce matin sur la table et le duc est trop agité pour s'en occuper. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 5, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 132.
26. Elle se taisait modestement. Parfois aussi elle prêtait à ces choses un tout autre sens et mêlait un petit mot à la conversation, ... Michelet, Journal,1849-60, p. 578.
27. Par deux fois aussi, il lui jeta au feu ses livres de prières, ses chapelets, ses médailles et les images bénites, ... Reider, MlleVallantin,1862, p. 30.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1100-50 loc. adv. alsi ... cum « de la même manière que, comme » (Pélerinage Charlem., 372 ds Gdf. Compl. : Alsi le fait turner cum arbre de mulin) − xviies. ds Littré, remplacé par aussi bien que; 1672 (Mmede Sévigné, Lettres, à Mmede Grignan ds Dict. hist. Ac. fr. t. 4, p. 478 a); ca 1160 adv. ausins « (en début de phrase), de même, ainsi » (B. de Ste Maure, Troie, ms. Naples, fo1 a ds Gdf. : Ausins firent nostre ancessor) qualifié de ,,vieilli`` par DG; b) 1170-71 adv. (dans une phrase négative) « non plus » (Chr. de Troyes, Cligés, éd. W. Foerster, 707 ds T.-L. : li iauz ausi ne s'an diaut, Qui le premier cop an requiaut) rare à partir du xixes. (Besch.); Littré constate : Dans le sens négatif, on dit : non plus. Vous ne le voulez pas, ni moi non plus. Tel est l'usage d'à présent; mais les meilleurs auteurs du xviies. ont employé aussi avec la négation. Cette tournure a vieilli; v. également Grev., § 843 c; 1172-75 (dans une phrase affirmative) « pareillement, de même » (Id., Chevalier Lion, éd. W. Foerster, 2632 ds T.-L. : la dame le convoie Et ses puceles avuec li Et tuit li chevalier ausi); c) mil. xves. spéc. « pareillement et encore, de plus » (Le Mystère du siège d'Orléans, c 113 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 4, p. 475b : J'ay oy les intencions Du noble prince Sallebry, Les dictz et les oppinions De mon père Suffort aussi); d) fin xves. loc. adv. aussi bien « après tout, d'ailleurs » (Commines, Mémoires, ibid., t. 4, p. 477b; Car aussi bien se véoient-ilz perduz); 2. 1260-70 ossi (+ adj.) que « autant ... que » (Baudouin de Sebourc, XVI, 150 ds Gdf. : Car ossi grant estoit que vous estes, ou plus); xives. aussi bien (+ adj.) que « tellement (+ adj.) que » (Chevalier papegeau, éd. F. Heuckenkamp, 18, 30 ds T.-L. : aussi bien taillié et aussi bien formé que il leur semble qu'il peut bien estre bon chevalier); av. 1590 aussi « tellement (avec ell. du second membre de la compar.) » (Brantôme ... M. de Guise, IV, 249 ds Hug. : C'estoit le prince qui disoit des mieux et estoit aussi éloquent). Composé du pron. indéf. a.fr. al (el) « autre chose » (xies., Alexis, éd. G. Paris et L. Pannier, 49 c ds T.-L. : Soventes feiz lor veit grant dol mener ..., Et tot por lui, onques nïent por el); du lat. vulg. *ale, altération de alid (TLL s.v. alius, 1623, 53), forme de aliud, neutre du lat. alius « autre » − et de si*; aussi a éliminé l'adv. a.fr. altresi, de même sens (Serments Strasbourg ds Gdf.) composé de altre (autre*) et de si*.

AUSSI2, adv. de phrase.

Figure généralement en tête de phrase et entraîne le plus souvent l'inversion du sujet.
A.− Signifie que ce qui suit procède de ce qui précède parce que virtuellement inclus en lui. Synon. c'est pourquoi, en conséquence :
1. Aussi oppose-t-on à la théologie naturelle ou rationnelle les religions positives ou les théologies dogmatiques, qui tirent leur autorité d'un autre principe que le principe rationnel; ... Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 482.
2. Car ce mal est trop grand pour que seul je le garde Aussi, j'ouvre mon âme à la foule criarde. Ch. Cros, Le Coffret de Santal,Lento, 1873, p. 59.
Aussi bien détache le lien logique comme une évidence :
3. Aussi bien, tout ce luxe se fanait le 1erjuin pour laisser venir les myrtes et les lauriers-roses, qui se retiraient en juillet devant la poussière et les sauterelles. About, La Grèce contemporaine,1854, p. 133.
4. Aussi bien, cet entrain militant a son effet, et le personnage éminent dans notre temps et dans ce théâtre, c'est le volontaire hors cadre, ... Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de M. F.-T. Graindorge, 1867, p. 213.
Rem. L'invers. du suj. est le plus souvent la règle; elle n'est pas toujours pratiquée, même quand il y a hiatus entre aussi et le mot qui suit :
5. La vieille fille se sentait plus égoïste que son frère, et ne l'en craignait pas moins; aussi elle rentra en dedans ses désirs de mariage, les fit taire, et finit par croire elle-même à ses médisances antimatrimoniales, ... Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, p. 65.
6. Ce sont de très-bonnes servantes, plus propres que les esclaves. Aussi on les apprécie, et on les achète comme domestiques indispensables. Michelet, L'Insecte,1857, p. 137.
B.− Mais aussi (bien). Introd. ce qu'il faut dire pour être dans le vrai. Synon. d'ailleurs, au demeurant, au surplus, dans le fait (vx), tout compte fait, somme toute, en tout état de cause, après tout :
7. Et sans doute, poussant à l'extrême, à l'absurde, ce dépouillement, fussé-je parvenu à l'appauvrissement total − car « qu'as-tu que tu n'aies reçu? » − mais aussi bien était-ce le total appauvrissement que je convoitais comme le bien le plus véritable. Gide, Feuillets,1923, p. 779.
PRONONC. : [osi]. Durée mi-longue sur l'initiale ds Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930. Enq. : /osi/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1180-85 conj. « c'est pourquoi, à cause de cela » (Orson de Beauvais, éd. G. Paris, 2012 ds T.-L. : Car me tranche la teste, que plus ne puis garir; Ausi ne pourais tu a mon corps avenir). Cette conj. exprimant un rapp. de conformité, de conséquence est issu de aussi1exprimant un rapp. d'égalité.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 85 642. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 118 758, b) 96 413; xxes. : a) 111 879, b) 143 953.
BBG. − Ac. Can.-Fr. 1968. − Bruant 1901. − Canada 1930. − Dem. 1802. − Dul. 1968. − Guilb. Aviat. 1965. − Hasselrot (B.). La Constr. si grand qu'il soit et ses concurrents ds le fr. contemp. R. Ling. rom. 1970, t. 34, no133/134, pp. 39-47. − Kjellman (H.). Autresi, aussi, ainsi. Studier i modern språkvetenskap. 1924, t. 9, pp. 147-198. − Le Breton 1960. − Pierreh. Suppl. 1926. − Pope 1961 [1952], passim.Sandry-Carr. 1963. − Spr. 1967. − Tilander (G.). Pourquoi vfr. (aus)si com, (au)tant com, tel com sont-ils devenus (aus)si que, (au)tant que, tel que en fr. mod.? Studier i modern språkvetenskap. 1946, t. 16, pp. 31-56.

Wiktionnaire

Adverbe

aussi \o.si\ invariable

  1. Autant. — Note : Établit une égalité qui peut révéler une intensité plus grande qu'à l’habitude.
    • Supputer ce qui eût été accompli, avec une volonté différente, est une spéculation aussi vaine que magnifique. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 409 de l’éd. de 1921)
    • Elle est aussi belle que sa mère.
    • Il n’est plus aussi beau qu'autrefois.
    • Vous savez cela aussi bien que moi.
    • Elle danse aussi bien qu'elle chante.
    • Ce livre est estimable, mais il y en a d’aussi bons.
    • Il est aussi affable que son frère est bourru.
  2. Également ; de même.
    • Flic et journaliste, c'est comme chien et chat, c'est comme flic et avocat aussi. Ça s'attire, ça se respecte, ça se cajole ; jusqu'au coup de griffe qui laisse des cicatrices. — (Hervé Jourdain, Le Sang de la trahison, éd. Fayard, 2013, chap. 20)
    • Sur le chemin du retour Djinn leva deux lapins et une outarde, que nous fléchâmes aussi, enrichissant notre tableau de chasse en le diversifiant. — (Laurent Sauphanor, Mona raconte Lisa, chez l'auteur/Iggybook, 2018)
  3. De plus ; encore.
    • Dites- lui aussi bonjour de ma part.
  4. C’est pourquoi ; à cause de cela.
    • Quinze sous par jour, pour cinq personnes, il n’y a pas de quoi faire gras, je vous assure… Aussi nous ne mangions pas tous les jours parce qu’il fallait d’abord que le père malade ne manquât de rien. — (Octave Mirbeau, La Bonne, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Le général était podagre depuis longtemps et ne pouvait se déplacer qu'avec d'extrêmes difficultés ; aussi se faisait-il porter par ses soldats. — (Augustin Redondo, Antonio de Guevara (1480? - 1545) et l'Espagne de son temps, page 423, Droz, 1976)
  5. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Aussi, dès les âges les plus reculés, le pays a-t-il été habité. — (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, page 22)
    • Aussi n’aimaient-ils pas à ce que les rarissimes piroguiers de passage photographiassent leur antiques et vénérables maisons croulantes. — (Henry de La Tombelle, La descente de la Boulbouche, Éditions J. Susse, 1943)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AUSSI. adv.
Pareillement, de même. Vous le voulez, et moi aussi. Il s'emploie souvent pour Encore, de plus. Il lui a donné telle chose, et cela aussi. Dites-lui aussi de ma part qu'il fasse cette démarche. Il signifie aussi C'est pourquoi, à cause de cela. Il sert un maître qui le traite mal, aussi le veut-il quitter. Ces étoffes sont belles, aussi coûtent-elles cher. Il en use mal avec tout le monde, aussi tout le monde l'abandonne. Il sert encore à marquer la Conformité, le rapport d'une proposition avec celle qui précède. Il faut être reconnaissant, aussi l'est-il. Il aurait eu tort d'en user de la sorte, aussi ne l'a-t-il pas fait. Il a été volé la nuit; mais aussi pourquoi n'a-t-il personne pour garder sa maison? Il est souvent terme de comparaison et signifie Autant, également. Il est aussi sage que vaillant. Il est aussi affable que son frère est bourru. Il vit aussi sobrement qu'un ermite. Il est aussi à plaindre que vous. Il voit aussi clair dans cette affaire que personne. Ce livre est estimable, mais il y en a d'aussi bons. Cet ouvrier ne travaille plus aussi bien qu'autrefois, ne travaille plus aussi bien. Je sais cela aussi bien que vous. Il faut écouter les pauvres aussi bien que les riches. Le second terme de comparaison peut être sous-entendu. Comment un homme aussi sage (qu'il l'est) a-t-il fait une pareille faute?

AUSSI BIEN sert à rendre raison d'une proposition précédente. Je ne veux point y aller, aussi bien est-il trop tard. Je n'ai que faire de l'en prier, aussi bien ne m'écouterait-il pas. Aussi bien, il n'en fera rien.

Littré (1872-1877)

AUSSI (ô-si) adv.
  • 1Pareillement, de même. Il y avait aussi un de mes amis. Je l'aurais trompé aussi. Lui et les autres aussi. Et moi je fus aussi pasteur dans l'Arcadie, Delille, Jardins, IV. Si le plaisir me fuit, aussi fait le sommeil, Malherbe, V, 15. Si vous entrez partout, aussi font les profanes, La Fontaine, Fab. IV, 3.
  • 2Encore, de plus, en sus. Comptez aussi les dépenses accessoires. Il dit aussi qu'il avait du poisson chez lui. Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots, Racine, Ath. I, 1.
  • 3Autant, devant un adjectif et un adverbe. Rien n'est aussi populaire que la bonté. Aussi bon père de famille que bon citoyen. Si le soleil est aussi grand qu'il le paraît. Je suis presque aussi en peine que lui. Cette maison est aussi fréquentée que jamais. En aussi petit nombre que possible. Aussi longtemps que… Tu les connais aussi bien que moi. L'âne est de son naturel aussi humble, aussi patient, aussi tranquille que le cheval est fier, ardent, impétueux, Buffon, Àne. Aussi vivant par l'esprit qu'il était mourant par le corps, Bossuet, le Tellier.
  • 4Tellement. Dans une patrie aussi glorieuse. Avec une sagesse aussi rare. Étant aussi sobre. Je ne me propose point d'autre ordre dans une matière aussi importante, Massillon, Car. Petit nombre. La voyant dans une situation aussi brillante, je l'ai suppliée de vous envoyer quelques secours, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.
  • 5Conj. C'est pourquoi, à cause de cela. Il me priait de t'écrire ; aussi le fais-je. Il secourut toujours l'infortune ; aussi a-t-il à son tour trouvé des amis, ou bien, aussi il a trouvé à son tour des amis. Aussi faut-il donner à l'animal un point Que la plante après tout n'a point, La Fontaine, Fab. X, 1. Les pierres ont été formées pour être taillées et pour en faire des châteaux ; aussi monseigneur a un très beau château, Voltaire, Candide, 1. Aussi, dans le discours que vous venez d'entendre, Je parlais pour l'aigrir et non pour me défendre, Corneille, Cinna, V, 2. Aussi ferai-je et cette nuit même, Beaumarchais, Barb. de Séville, IV, 1.
  • 6Aussi bien, loc. adv. Dans le fait. Il ne s'agit pas de réfuter ces rêveries des Platoniciens qui, aussi bien, tombent d'elles-mêmes, Bossuet, Hist. univ. II, 12. Aussi bien, en un seul, voici des maux sans nombre, Corneille, Rod. II, 3. Vous êtes, aussi bien, le véritable roi, Corneille, Nicom. II, 2. Qu'il périsse ; aussi bien il ne vit plus pour nous, Racine, Androm. V, 1. Aussi bien ces soupçons, ces plaintes assidues Ont fait croire à tous ceux qui les ont entendues…, Racine, Brit. IV, 2. Aussi bien ce n'est pas la première injustice Dont la Grèce d'Achille a payé le service, Racine, Andr. I, 2. Au lieu de ces mœurs mondaines qui aussi bien vous damneront, refusez…, Massillon, Salut. Car aussi bien quel est le grand salaire D'un écrivain au-dessus du vulgaire ? Rousseau J.-B. Épît. I, liv. I, Aux muses.
  • 7Aussi bien que, loc. conj. De même que. L'absence est aussi bien un remède à la haine Qu'un appareil contre l'amour, La Fontaine, Fab. X, 2. Et que tout l'univers, sachant ce qui m'anime, S'étonne du supplice aussi bien que du crime, Corneille, Cinna, V, 2. Perdez-en la mémoire aussi bien que la vue, Corneille, Mithr. IV, 4.

    Quand deux substantifs sont liés par aussi bien que, on peut mettre le verbe au singulier ou au pluriel, en le rapportant soit aux deux ensemble, soit à l'un seulement. Cela n'empêche pas que toute sa divinité, aussi bien que toute son humanité, n'y soit dans une conjonction nécessaire, Pascal, Prov. 16. Celui qui écoute aussi bien que celui qui parle, seront enveloppés dans une même ruine, Fléchier, Serm. I, 351.

REMARQUE

1. Aussi se met dans le sens affirmatif : je le veux aussi. Dans le sens négatif, on dit : non plus. Vous ne le voulez pas, ni moi non plus. Tel est l'usage d'à présent ; mais les meilleurs auteurs du XVIIe siècle ont employé aussi avec la négation. Cette tournure a vieilli, il est vrai ; mais il est encore bon d'en étudier les exemples. Comme ils n'avaient ni cupidité ni intérêt, ils n'avaient aussi ni division ni jalousie, Fléchier, Panég. I, p. 371. Il n'y a point d'état plus noble ni plus relevé que celui des prêtres ; il n'y en a point aussi qui demande plus de préparation, Fléchier, ib. II, p. 390. Ce n'est pas aussi aux sages conseils qu'il faut attribuer les heureux succès, Bossuet, Marie-Thér. Si je ne goûte pas les délices dont vous jouissez, au moins n'ai-je pas aussi ces heures de chagrin et d'accablement, Voiture, Lett. 40. Il ne faut pas que l'homme ne voie rien du tout ; il ne faut pas aussi qu'il en voie assez pour croire qu'il possède la vérité, Pascal, Pensées, part. II, art. 17. Donc je ne suis pas un être nécessaire, je ne suis pas aussi éternel ni infini ; mais je vois bien qu'il y a dans la nature un être nécessaire, éternel, infini, Pascal, ib. I, 4. L'homme ne pouvant reposer dans aucun de ces vices par ses raisonnements, ni aussi les fuir tous, Pascal, ib. part. I, art. 11. Comme la religion n'y était plus intéressée, je ne m'y intéressai plus aussi, Pascal, Prov. 17. Sachez donc que leur objet [des jésuites] n'est pas de corrompre les mœurs, ce n'est pas leur dessein, mais ils n'ont pas aussi pour unique but celui de les réformer, Pascal, Prov. 5. Ces paroles ne peuvent donc servir qu'à vous convaincre vous-même d'imposture, et elles ne servent pas aussi davantage pour justifier Vasquez, Pascal, Réfut. de la rép. à la 12e lett. Je ne demande pas d'avoir une plénitude de consolation sans aucune souffrance, c'est la vie de gloire ; je ne demande pas aussi d'être dans une plénitude de maux sans consolation ; car c'est un état de judaïsme, Pascal, Pensées, part. II, art. 19. Le fidèle qui ne souffre rien ici-bas, ne saurait aussi rien espérer pour l'avenir, Massillon, Myst. Résurr. Si ce n'est pas un goût déréglé qui doit décider du choix d'un état, ce n'est pas aussi un respect humain, Massillon, Car. Voc. On se persuade que, comme ce n'est pas une affaire d'en être coupable [de certains défauts], il n'y a pas aussi grand mal d'en être censeur, Massillon, ib. Médis. Et comme la honte qui découvre les misères de notre conscience n'est presque plus sensible, la douleur aussi qui les déteste n'a jamais de suite, Massillon, ib. Inconst. Et comme on ne peut rien ajouter à l'excès de son amour, rien ne manque aussi à l'excès de sa douleur et de son martyre, Massillon, ib. Passion. Comme il n'est personne qui ne veuille être applaudi, il n'est presque aucun aussi qui ne se fasse un art et un mérite de médire, Massillon, ib. Médis. Comme elle ne souhaite pas l'estime des hommes, elle ne craint pas aussi leur mépris, Massillon, Avent, Bonh. des justes. Nous ne savons pas ce qu'il souffre, et je ne prétends pas aussi vous l'expliquer, ni affaiblir par des peintures vulgaires une image si effrayante, Massillon, Car. Mauv. riche. Il n'en est pas [de vérités] de plus sublimes, il n'en est pas aussi de plus ignorées, Massillon, Car. Petit nombre. Qui ne sent pas ces nobles mouvements qui nous font aspirer aux grands postes, ne sent pas aussi ceux qui nous font oser de grandes actions, Massillon, Petit car. Drapeaux.

2. Avec ne… que, on met non plus ou aussi. Il lit incessamment ; je ne fais non plus que lire ; ou : je ne fais aussi que lire. La tradition du peuple juif et celle du peuple chrétien ne font ensemble qu'une même suite de religion ; et les écritures des deux Testaments ne font aussi qu'un même corps et un même livre, Bossuet, Hist. univ. II, 13. Comme il n'y a que l'esprit de l'homme qui sache ce qui se passe dans l'homme, il n'y a que le cœur aussi qui puisse savoir ce qui se passe dans le cœur, Massillon, Car. Lazare.

3. Suivant des grammairiens, après la conjonction que, placée après aussi, si un adjectif suit, il faut faire précéder le verbe de le : elle n'est pas aussi douce qu'elle le semblait ; et Rollin, qui a dit : une place aussi forte qu'était Corinthe, aurait dû dire, que l'était Corinthe. Malgré cette décision, la phrase de Rollin est correcte, et pourrait être imitée, puisque ce cas présente une ellipse très facile : aussi forte que Corinthe était forte.

4. Aussi… que ne se met que devant un adjectif ou un adverbe ; cependant on dit communément : il a aussi soif que vous. La locution moins négligée serait : il a soif autant que vous, ou autant de soif que vous.

5. Au XVIIe siècle, on disait, conformément à l'usage des siècles précédents, aussi comme, pour lequel nous disons présentement aussi que. Ma foi seule aussi pure et belle Comme le sujet en est beau, Malherbe, V, 19. Tant qu'a duré la guerre, on m'a vu constamment Aussi bon citoyen comme parfait amant, Corneille, Hor. I, 3. Peut-être que tu mens aussi bien comme lui, Corneille, Ment. IV, 7.

SYNONYME

AUSSI, AUTANT. Aussi venant de sic, ainsi, marque la similitude ; autant venant de tantum, marque l'égalité. On dit : il est aussi riche que vous, il a parlé aussi sagement que vous, et, moins ordinairement, autant riche, autant sagement. On dit : il l'aime autant que vous l'aimez, et non aussi que ; il a autant de force que vous, et non aussi de force. En un mot, la règle générale est que aussi s'emploie avec les adjectifs et les adverbes, et autant avec les verbes.

Il est singulier que disant : aussi riche que vous, on ne dise pas : il l'aime aussi que vous. Voici un essai d'explication de cette anomalie. Dans l'ancien français on a dit autant comme, aussi comme, marquant la comparaison non par que, mais par comme. Toutefois autant, formé de tantum qui a le corrélatif quantum, a pu très bien avoir que pour corrélatif, comme cela est arrivé. Il n'en est pas de même de aussi qui est formé de sic ; là, le corrélatif ne pouvait être que comme et ne pouvait être que. Néanmoins que a fini par remplacer comme pour aussi, ainsi que pour autant. Cette substitution étant faite, il aurait fallu être conséquent et la poursuivre partout. Mais ce qui arrive le plus souvent c'est que, quand on modifie une locution dans une langue, la conséquence fait défaut ; et l'oreille, hésitant entre la nouvelle forme et l'ancienne, introduit des variations fondées dès lors non sur la grammaire, mais sur l'usage ; c'est ainsi que, disant aussi riche que vous, on ne dit pas, il l'aime aussi que vous ; comme si l'oreille avait accepté l'usage de aussi avec que, quand aussi était séparé de que par un adjectif ou par un adverbe, mais non quand le que aurait dû suivre immédiatement aussi. Bref, l'histoire des locutions est ce qui les explique. Jadis on disait aussi comme soit avec les adjectifs soit avec les verbes. Dans le passage de l'ancien français au français moderne, que ayant remplacé comme, aussi que s'est dit avec les adjectifs ou les adverbes et ne s'est plus dit avec les verbes. Voilà le fait, que j'essaye d'expliquer en disant que, aussi ne comportant pas étymologiquement le corrélatif que, cette circonstance a empêché la modification de s'étendre à tous les cas que présentait l'ancien français.

HISTORIQUE

XIe s. Si l'enchaeinent altresi come un ours, Ch. de Rol. CXXXV. Altresi blanche come neif [neige] sur gelée, ib. CCXL.

XIIe s. Blanche [il] ot la barbe aussi comme hoqueton, Ronc. p. 125. Durs [ils] ont les cuirs autresi comme fers, ib. p. 128. Mahom [il] reclame, Tervagant altresi, ib. p. 141. Altresi [semblablement] fit Judas, ce sai-je bien et croi, ib. p. 199. Ausi com vous le me poez doner, Quand vous plaira, le me poez retraire, Couci, II. Et s'ausi est que pour lui [elle] mourir [je] doie [doive], Ce est la mort dont mieux mourir [je] devroie, ib. p. 126. Maugré tous sains et maugré Dieu aussi Revient Quesnes, et mal soit-il venans, Romancero, p. 103. Au departir de li [elle], [il] l'a doucement baisie, Et ele lui ausi…, Sax. VII. Ausi com en la mer est puissanz la balaine, Si est leur poestez en terre souveraine, ib. XX.

XIIIe s. Et nous vous jurerons que nous, en aussi bone foi, vous servirons en l'ost come nous feïssions lui, Villehardouin, XXIV. L'histoire de Bertain et de Pepin aussi, Berte, I. [Ils] Surent près d'aussi bien le françois de Paris Com se il fussent né au bourg à St-Denis, ib. v. Tout aussi com [à] Symon [elle] l'avoit reconneü [déclaré], ib. LI. Le roy Flore son pere [elle] regrete mout aussi, ib. LIX. Quand Berte voit son pere et sa mere autresi, ib. CXXVII. Blanchefleurs s'est dressée, aussi fit li rois Flores, ib. CXXVIII. Fors de la forest issir [il] voit Quatre vins dames tot alsi, Lai du trot.

XVe s. Le flun de la mer [qui faisait refluer la Somme] estoit adonc tout plein : si ne purent passer : aussi bien convenoit-il au roi attendre ses gens qui venoient après lui, Froissart, I, I, 279. Aussi froids d'aider à la dame comme ils en avoient esté en grand desir, Froissart, I, I, 10. On dit, et voir est, que toutes grosses rivieres sont faites et rassemblées de plusieurs ruisseaux et fontaines : aussi les sciences sont extraites et compilées de plusieurs clercs, Froissart, Prol. Aussi bien [d'un autre côté] il y a des peuples qui offencent contre leur seigneur, Commines, V, 18. Chacune dit : ce ne fut pas à moi - n'à moi - ne à moi aussi, Louis XI, Nouv. III.

XVIe s. Il ne faut point aussi attribuer aux estoiles les vengeances de Dieu qui surviennent pour telles causes, Calvin, 119. Ce n'est pas à eux de reformer l'estat commun du peuple, nul aussi ne les en requiert, Calvin, 223. Si pour moy avez du soucy, Pour vous n'en ai pas moins aussi, Marot, II, 328. Sil avoyt quelques imperfections, aussy avez vous, aussy avons nous, Rabelais, Pant. III, Prol. Personne n'a interest en sa ruyne ; aussi bien ne prestoyt il rien ; aussi bien n'eust il par aprez rien presté, Rabelais, ib. III, 3. Pleust à Dieu que l'empereur s'essayast de passer le Rosne ! mais je croy qu'il ne l'entreprendra pas, ny aussy d'assaillir le camp, Marguerite de Navarre, L. 127. Et puisque Parlamente ne l'a voulu nommer, aussi ferai-je, Marguerite de Navarre, Nouv. X. Comme la folie ne sera jamais contente, aussi est la sagesse contente de ce qui est present, Montaigne, I, 12. Aussi bien qu'homme de France, Montaigne, I, 109. Je n'ay point faulte aussi d'exemple domestique, Montaigne, I, 17. Mais aussi à ce compte…, Montaigne, I, 25. Chrysippus n'eust pas esté de cet advis ; et moy aussi peu, Montaigne, I, 29. Aussi [c'est pourquoi] la peur surmonte-elle en aigreur tous…, Montaigne, I, 63. Ceulx qui estiment chose malseante, que d'estre loué, ne font aussi rien qui merite que l'on les loue, Amyot, Préf. VI, 32. Ils n'usent point de fondes en bataille Ny d'arcs aussi, mais d'estoc et de taille, Amyot, Thésée, 5. Il s'en retourna, emmenant quand et luy les autres jeunes enfans d'Athenes, et Ariadne aussi, Amyot, Thésée, 22. La mer est bien à craindre, aussi est bien le feu, Et le ciel quand il est de tonnerres esmeu, Ronsard, 125.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AUSSI. - REM. Ajoutez :

6. Aussi s'est dit pour le plus. Marie de Médicis écrit à Charles 1er à propos de sa fille Henriette : Je vous la recommande comme la créature du monde qui m'est aussi chère, et prie Dieu… Lettre citée par Lingard, t. IX, p. 356 de la traduction française. Voyez pour un emploi semblable d'autant, le mot AUTANT au Supplément, REM. 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aussi »

(Date à préciser) Du latin alius et si. On note en ancien français les graphies alsi, ausi mais également aussi.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. ossi. L'ancienne forme altresi, alsi montre l'origine : alterum sic, aliud sic, autre ainsi (pour alterum, aliud, voy. AUTRE, et pour sic, voy. SI, adv.).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aussi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aussi osi

Évolution historique de l’usage du mot « aussi »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aussi »

  • Les pots de chambre aussi sont profonds.
  • Le tigre aussi a besoin de sommeil. De Proverbe chinois
  • Qui sait flatter sait aussi calomnier. De Napoléon Bonaparte
  • La mort baptise aussi. De Marguerite Duras / Ecrire
  • De soi aussi On a besoin. De Eugène Guillevic / Du domaine
  • Les fleurs poussent aussi parmi les ruines. De Marilyn French
  • Enfreindre la tradition est aussi une tradition. De Alexandre Blok / Calepin
  • Penser veut dire aussi rêver. De George Steiner
  • Les hommes forts pleurent aussi. De Ethan et Joel Coen / The big Lebowski
  • Nous sommes riches aussi de nos misères. De Antoine de Saint-Exupéry / Vol de nuit
  • La sainteté est aussi une tentation. De Jean Anouilh / Becket ou l’honneur de Dieu
  • L'amour engendre aussi la bonté. De Madeleine Ferron / Coeur de sucre
  • Le bonheur aussi peut altérer les traits. De Jean-Paul Fugère / Les terres noires
  • Les héros aussi connaissent l'angoisse. De Gilbert La Rocque / Le passager
  • L'indifférence aussi est une blessure. De Claire France / Autour de toi, Tristan
  • Alors que la pollution des océans soulève des préoccupations grandissantes, une étude montre que les nanoparticules de plastique peuvent aussi s'immiscer dans les plantes terrestres et s'accumuler dans leurs tissus. Un constat potentiellement inquiétant, notent les chercheurs. Les Echos, Pollution : les plantes aussi sont victimes des nanoplastiques | Les Echos
  • L'association de La Sauvergarde de Senlis ne veille pas seulement sur le patrimoine architectural et historique de la ville. Ses membres souhaitent aussi honorer les personnages célèbres qui ont vécu à Senlis et ont contribué à la renommée de la Cité Royale. « Comme nous l'avions annoncé en novembre 2019, notre projet de pose de plaques commémoratives sur les maisons où ont vécu des artistes senlisiens prend forme, indique François Leblond, président de La Sauvegarde. Après Daniel Boulanger pour la maison du 22, rue du Heaume où il a vécu de 1972 à 2014, viendra le tour de Charles-Jean Hallo. » leparisien.fr, Oise : La Sauvegarde de Senlis va aussi honorer l’artiste Charles-Jean Hallo - Le Parisien
  • ça ma fait rigoler un piano annoncé à un prix aussi bas ! certainement de la camelote Je possède un piano qui appartenait à ma famille et qui peut être raccordé par un spécialiste pour réglage des accords si besoin... Un piano chez lidl , c'est vraiment pas" leurs rayons" : surtout pour leur service après vente qui est quasiment inexistant ladepeche.fr, PS4, piano, robot ménager... comment Lidl parvient à proposer des promotions aussi agressives ? - ladepeche.fr
  • Personnellement même si toutes les unités de mesure ne me parlent pas encore je trouve ça assez fantastique ce que l’on est capable de mesurer avec un seul appareil aussi approximatives soient les mesures ! WatchGeneration, iOS 14 : l'app Santé mesure aussi la mobilité de l'utilisateur | WatchGeneration
  • « Cela fait près de cinquante ans que j’étudie ­l’alimentation. En 1972, grâce à Edgar Morin, auprès de qui j’avais commencé à travailler sur des sujets très divers (les rumeurs, ­ l’astrologie, la question écologique…), j’ai assisté à un colloque ­historique qui réunissait quelques-uns des plus grands chercheurs de toutes les disciplines, des sciences de l’homme à la biologie et aux sciences dites “dures”. Ce fut pour moi décisif : je voulais, pour présenter ma candidature au CNRS, un objet de recherche nécessairement interdisciplinaire, qui permette d’aborder la ­question anthropologique – qui est Sapiens ? – aussi bien dans la perspective biologique, culturelle, sociale, psychique… L’ali­mentation cochait toutes les cases. Le Monde.fr, Claude Fischler : « Manger est aussi un acte social, collectif »
  • Que vont-ils lui dire ? « C’est tout l’objet des chaînes de discussions que nous avons à 150 ces derniers jours, lance Lambert Allaerd, tiré au sort pour être l’un des six membres à prendre la parole devant le président. « On ne va pas revenir en détail sur nos 149 propositions, poursuit le Lillois de 29 ans. On n’aura pas le temps et Emmanuel Macron les connaît déjà. » « L’idée est bien plus de revenir sur cette expérience et de lui exprimer nos attentes désormais », emboîte la Sarthoise Mélanie Cosnier, elle aussi tirée au sort. , Convention citoyenne pour le climat : « On s’est beaucoup trop impliqués pour lâcher aussi subitement »

Images d'illustration du mot « aussi »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aussi »

Langue Traduction
Anglais as well
Espagnol también
Italien anche, pure
Allemand auch
Chinois 以及
Arabe أيضا
Portugais também
Russe также
Japonais 同じように
Basque baita
Corse ancu
Source : Google Translate API

Synonymes de « aussi »

Source : synonymes de aussi sur lebonsynonyme.fr

Aussi

Retour au sommaire ➦

Partager