La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « attentat »

Attentat

Définitions de « attentat »

Trésor de la Langue Française informatisé

ATTENTAT, subst. masc.

I.− Lang. cour.
A.− [En parlant des règles de la vie en société]
1. Entreprise criminelle perpétrée contre une personne ou contre une communauté, et particulièrement dans un contexte politique.
a) [Contre une pers.] Attentat contre qqn, être victime d'un attentat :
1. Vers ce temps, un homme, auquel il faut épargner son nom, proposa de brûler vifs ceux qui seraient convaincus d'un attentat contre la vie du premier consul. Mmede Staël, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr.,t. 2, 1817, p. 38.
b) [Contre une communauté] :
2. Quelle paix peut exister entre l'oppresseur et l'opprimé? Quelle concorde peut régner où la liberté des suffrages n'est pas même respectée? Toute manière de la violer est un attentat contre la nation. Robespierre, Discours,Sur la guerre, t. 8, 1792, p. 198.
c) Spéc. Attentat contre soi-même. Tentative de suicide :
3. Quoi! monsieur le curé, vous approuveriez, vous absoudriez un attentat contre soi, contre une créature de Dieu, attentat que l'Église condamne absolument. A. Arnoux, Les Crimes innocents,1952, p. 301.
2. Tentative criminelle contre un objet, une propriété, un bien matériel :
4. Les pauvres, quittant leurs villages, s'entassaient dans les villes ou, vagabondant, s'attroupaient, couraient le pays, envahissaient les fermes, même de nuit, et s'imposaient par la crainte de l'incendie et d'attentats contre le bétail, les arbres, la moisson surtout qu'ils pouvaient couper en vert, enfin par la menace du pillage. G. Lefebvre, La Révolution fr.,1963, p. 137.
3. Acte qui heurte des droits, des principes, inscrits dans la loi. Attentat aux droits, aux privilèges (Ac. 1835-1932) :
5. J'établirai pour premier principe que, dans aucun cas, le gouvernement ne peut, ni ne doit enlever d'autorité les enfants à leurs parents, pour les élever et en disposer sans leur participation. C'est un attentat contre les sentiments naturels, et la société doit suivre la nature et non l'étouffer. Destutt de Tracy, Commentaire sur l'Esprit des lois de Montesquieu,1807, p. 32.
6. − « On intervient pour remettre un prince sur le trône, pour affranchir un peuple, ou, par précaution, en vue d'un danger. Dans les deux cas, c'est un attentat au droit d'autrui, un abus de la force une violence hypocrite! » Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 2, 1880, p. 38.
B.− P. anal. Acte qui heurte les lois artistiques ou morales, la raison ou la nature; acte qui rompt avec une tradition respectable. Un attentat contre le bon goût (Pt Rob.) :
7. Sans la divine fable de La Fontaine, cette esquisse aurait eu pour titre Les Deux amis. Mais n'eût-ce pas été comme un attentat littéraire, une profanation devant laquelle tout véritable écrivain reculera? Le chef-d'œuvre de notre faiblesse, à la fois la confidence de son âme et l'histoire de ses rêves, doit avoir le privilège éternel de ce titre. Balzac, Le Cousin Pons,1847, p. 16.
8. Point de peintre dont la bourgeoisie du xixesiècle ait davantage admiré le rendu fidèle et fignolé que M. Ingres. En ses portraits surtout, elle trouvait cette image plus précise que nature de la réalité dont elle n'osait rêver. C'est pourtant M. Ingres qui fournit quelques-uns des attentats les plus prémédités, les mieux organisés contre elle. Faut-il rappeler, une fois de plus, les vertèbres supplémentaires de la Grande Odalisque du Louvre, ou le cou gonflé jusqu'au goître de la Thétis d'Aix? Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 79.
II.− DR. PÉNAL
A.− Attentat à la sûreté de l'État. ,,Crime se réalisant par tout acte matériel (...) ayant comme but (...), soit de détruire ou de changer le gouvernement (...), soit d'exciter les citoyens ou habitants à s'armer contre l'autorité constitutionnelle (...), soit d'exciter à la guerre civile en armant ou en portant les citoyens ou habitants à s'armer les uns contre les autres (...), soit de porter la dévastation, le massacre et le pillage dans une ou plusieurs communes`` (Cap. 1936) :
9. − L'Acte constitutionnel (...) supprimait les dispositions de la Constitution de 1875 érigeant le Sénat en Haute Cour de Justice. Une loi du même jour organisait une « Cour suprême de Justice » ayant compétence, tant à l'égard des ministres, anciens ministres et subordonnés immédiats de ceux-ci pour crimes ou délits commis dans l'exercice de leurs fonctions ou accusés d'avoir trahi les devoirs de leur charge, que contre les auteurs d'attentats à la sûreté de l'état. G. Vedel, Manuel élémentaire de dr. constitutionnel,1949, p. 262.
B.− Attentat à la liberté. ,,... Tout acte non autorisé par la loi, dirigé [soit] contre le droit de liberté individuel, telle qu'une arrestation, une séquestration, une détention illégale, (...)``, soit [contre les] ,,droits civiques d'un ou plusieurs citoyens, soit [contre] la Constitution...`` (Cap. 1936) :
10. Un pareil décret décerné avec tant de légèreté contre un acte qu'autorisait le soin de veiller au salut de l'état, était un attentat contre la liberté individuelle, un outrage contre la liberté publique. Marat, Les Pamphlets,Appel à la Nation, 1790, p. 131.
C.− Attentat à la pudeur. ,,Acte matériel contraire aux mœurs (...) portant atteinte à la pudeur physique d'une personne`` (Cap. 1936) :
11. Encore un attentat à la pudeur; commis sur la personne de sa fille par un journalier de Barentin, père de cinq enfants dont l'aîné à douze ans. On demande le huis clos. Gide, Souvenirs de la Cour d'assises,1913, p. 634.
D.− Attentat aux mœurs. ,,Tout acte contraire aux bonnes mœurs ou à la pudeur`` (Cap. 1936) :
12. Ce petit homme maigre, à cheveux et à barbe grêles, à figure étiolée, pâlotte, plus fatiguée que ridée, les yeux à paupières légèrement rougies et harnachées de lunettes, de piètre allure et de plus piètre maintien, réalisait le type que chacun se dessine d'un homme traduit aux assises pour attentats aux mœurs. Balzac, La Cousine Bette,1846, p. 52.
PRONONC. : [atɑ ̃ta]. Barbeau-Rodhe 1930 note une durée mi-longue pour la 2esyll. du mot. Pour la non-prononc. de t final, cf. Lab. 1881, p. 73.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1326 attenta « tentative criminelle, action portant préjudice à qqn » (Cartulaire de l'Eglise de St Pierre de Lille, 2, 642, Hautcœur ds Quem. : Plusieurs attemtas que il ont faitz ou fet faire en prejudice des dis doien et chapitre); 1374, janv., attentat (Reg. du Parlem., ms. Ste-Gen., p. 193 ds Gdf. Compl.); 2. 1656 attentat contre (qqc.) (Pascal, Provinciales, XIII ds Dict. hist. Ac. fr., t. 4, p. 320 : Vous vous imaginez que le crédit que vous avez dans l'Eglise empêchera qu'on ne punisse vos attentats contre la vérité); 1665 attentat à « acte qui va à l'encontre de l'autorité d'une personne ou d'un principe » (Requête du conseil d'Artois au Roi, ibid., p. 319). Empr. au lat. attemptatum, attentatum part. passé neutre du verbe attemptare « attaquer qqn, entreprendre qqc. contre qqn » (attenter*).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 640. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 051, b) 619; xxes. : a) 1 123, b) 816.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Cap. 1936. − Foi t. 1 1968. − Lacr. 1963. − Lafon 1969. − Littré-Robin 1865. − March. 1970. − Pol. 1868. − Réau-Rond. 1951. − Réau-Rond. Suppl. 1962. − St-Edme t. 2 1825.

Wiktionnaire

Nom commun - français

attentat \a.tɑ̃.ta\ masculin

  1. Attaque criminelle ou illégale contre les personnes ou les choses.
    • Dorénavant, conclut Gilles Malandain, «écrasé par le poids de l’horreur terroriste, l’attentat, après avoir longtemps servi de terme générique, équivalent savant de crime, et susceptible de modulations très diverses, en est venu à désigner spécifiquement une forme de violence très répulsive et injustifiable». — (Fabien Leboucq, Pourquoi parle-t-on d’«attaque» de la mosquée de Bayonne et pas d’«attentat» ?, dans Libération, 30 octobre 2019 [texte intégral])
    • Affreux, horrible attentat.
    • Lâche attentat.
    • C’est un attentat.
    • Faire un attentat.
    • Commettre un attentat.
    • Un attentat contre la sûreté de l’État.
    • Ce tyran fut puni de tous ses attentats.
    • Empêcher l’exécution d’un arrêt, c’est un attentat.
    • On a puni l’auteur de ce noir attentat.
    • C’est un attentat à nos droits, à nos privilèges.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ATTENTAT. n. m.
Entreprise criminelle ou illégale contre les personnes ou les choses. Affreux, horrible attentat. Lâche attentat. C'est un attentat. Faire un attentat. Commettre un attentat. Un attentat contre la sûreté de l'État. Ce tyran fut puni de tous ses attentats. Attentat à la pudeur. Empêcher l'exécution d'un arrêt, c'est un attentat. On a puni l'auteur de ce noir attentat. C'est un attentat à nos droits, à nos privilèges.

Littré (1872-1877)

ATTENTAT (a-tan-ta ; le t se lie, du moins dans le parler soutenu ; au pluriel l's se lie : des attentats odieux ; dites des a-tan-ta-z odieux ; attentats rime avec appas, repas) s. m.
  • Entreprise criminelle, entreprise contre les lois. De ce couple perfide J'avais presque oublié l'attentat parricide, Racine, Esth. II, 3. Et son trouble, appuyant la foi de vos discours, De tous ses attentats me rappelle le cours, Racine, ib. III, 6. De grâce, apprenez-moi, seigneur, mes attentats, Racine, Brit. II, 3. Il nous a déployé l'ordre dont Amurat Autorise ce monstre à ce double attentat, Racine, Baj. V, 11. S'attaquer à mon choix c'est s'en prendre à moi-même, Et faire un attentat sur le pouvoir suprême, Corneille, Cid, II, 7. Ce serait… Sur votre autorité commettre un attentat, Corneille, Nicom. III, 1. Tout ce peuple a des yeux pour voir quel attentat Font sur le bien public les maximes d'État, Corneille, ib. III, 2.

    En termes de droit, attentat à la pudeur, tentative violente contre la personne d'une femme ou d'un enfant.

HISTORIQUE

XVIe s. Ilz se sentoient coulpables de telz attentats, et pretendoient à faire de telles choses au maniement des affaires, qu'ilz avoient craint que Caton ne fust eleu praeteur, Amyot, Caton d'Utique, 55.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ATTENTAT. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Et pour attemptat qui se face, ne sera la trieve reputée pour enfrainte, ainçois sera l'attemptat reparé, Mandements de Charles V, 1365, p. 110. Ledit Jehan avoit fait faire certain pas ou degré devant son dit hostel en ladicte voirie, de laquelle euvre lesditz complaignans s'estoient doluz en cas de novelleté et de attemptat (1384), Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. III, p. 520. Sur certains attemptas que ilz maintenoient avoir esté faiz par les gens et officiers dudit sire d'Offemont…, Bibl. des ch. 1873, p. 231.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ATTENTAT, s. m. en terme de Palais, se dit de toute procédure qui donne atteinte aux droits ou priviléges d’une jurisdiction supérieure, ou à l’autorité du prince ou à celle des lois.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « attentat »

Attenter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1326) Du latin attentatus, participe passé de attentare (« porter la main sur », « attenter ») composé du préfixe ad- (« vers ») et de temptare (« toucher »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « attentat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
attentat atɑ̃ta

Évolution historique de l’usage du mot « attentat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « attentat »

  • Tout bon livre est un attentat. Marcel Jouhandeau, Essai sur moi-même, Gallimard
  • Un bon livre est un attentat. De Marcel Jouhandeau
  • Un attentat contre la presse est un attentat contre la République. De Jean-Paul Huchon / communiqué de presse, 7 janvier 2015
  • Il y a des idées qui sont comme un attentat. De Milan Kundera / L’insoutenable légèreté de l’être
  • Ce qui est désordre, violence, attentat au droit d'autrui, doit être réprimé sans pitié. De Ernest Renan / Questions contemporaines
  • En permettant l’homme, la nature a commis beaucoup plus qu’une erreur de calcul : un attentat contre elle-même. De Emil Michel Cioran
  • Un instant de tendre abandon ne diffère d'un attentat à la pudeur que par l'absence de gendarme. De René Clair
  • Quand on est connu, aujourd’hui, le simple fait de se promener en public sans lunettes noires constitue presque un attentat à la pudeur. De Philippe Bouvard
  • En Ecosse, un homme a été arrêté pour attentat à la pudeur... parce qu’il s’épongeait le front avec son kilt. De Coluche / Coluche 1 faux
  • Ce n’est jamais le temps qui manque aux scélérats Pour nuire, et machiner de nouveaux attentats. De Sénèque
  • Les bombes, je les préfère sexuelles, et les attentats, à la pudeur. De Frédéric Beigbeder / Au secours pardon
  • La gauche rend responsables Houellebecq, Finkielkraut et Zemmour des attentats du 7 janvier, car elle ne veut pas nommer islamistes ? De Michel Onfray / 26 février 2015
  • Je tiens à exprimer ma tristesse pour les attentats terroristes qui ont ensanglanté la France, tard vendredi, faisant de nombreuses victimes. J’adresse l’expression de ma souffrance, mes condoléances au président de la République française et à tous les citoyens. Je suis proche, en particulier, des familles de ceux qui ont perdu la vie et des blessés. De Pape François / Angélus du 15 novembre, Rome
  • Le Parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé, mardi 23 juin, avoir demandé le renvoi de neuf personnes devant la cour d’assises de Paris, spécialement composée et compétente en matière de terrorisme, dans l’enquête sur l’attentat de Nice en 2016. Le Monde.fr, Attentat de Nice : le parquet antiterroriste demande un procès aux assises pour neuf personnes
  • « Si aucun attentat (d'extrême droite, NDLR) n'a encore eu lieu en Belgique, la Sûreté de l'État (le service de renseignement civil belge) considère qu'il y a là une menace réelle. Le scénario le plus vraisemblable est celui d'un attentat perpétré par un loup solitaire », a déclaré le ministre devant des députés mercredi. leparisien.fr, La Belgique craint la «menace réelle» d’un attentat d’extrême droite - Le Parisien
  • Premier Tarn-et-Garonnais assigné à résidence juste après les attentats du Bataclan (notre édition du 17 novembre 2015), le jihadiste moissagais qui n’a pas été inquiété durant un an et demi, est finalement interpellé par les policiers du Raid en mars 2016, avenue Victor-Hugo, après avoir séjourné durant de long mois dans un immeuble boulevard Lakanal. ladepeche.fr, Il voulait commettre un attentat dans un cinéma à Toulouse : 12 ans de réclusion pour le jihadiste de Moissac - ladepeche.fr
  • Tous, la plupart étant Canadiens, périssent dans cet attentat à la bombe attribué à des extrémistes sikhs. Radio-Canada.ca, Attentat du vol 182 d'Air India : la peur de tomber dans l'oubli 35 ans plus tard | Radio-Canada.ca
  • Lors de l’attentat du #Bataclan, ce sont deux #policiers du quotidien : un commissaire et un gradé qui ont eu le courage immense d’entrer avec leurs armes de poing pour stopper le périple meurtrier des terroristes. Ce sont ces mêmes policiers qui sont en colère. #SoutienAuxFDO https://t.co/DPIDPFi5Mt , Manifestation de policiers au Bataclan : des survivants des attentats dénoncent une "récupération" | Actu Paris
  • Deux civils sont morts et cinq autres ont été blessés dans un attentat à la bombe perpétré au centre-ville d’Afrine, dans le nord de la Syrie épurée du terrorisme suite à l’opération Rameau d’olivier. , Syrie : un attentat à la bombe tue 2 civils à Afrine | TRT Français

Traductions du mot « attentat »

Langue Traduction
Anglais attack
Espagnol ataque
Italien attacco
Allemand attacke
Chinois 攻击
Arabe هجوم
Portugais ataque
Russe атака
Japonais 攻撃
Basque eraso
Corse attaccu
Source : Google Translate API

Synonymes de « attentat »

Source : synonymes de attentat sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « attentat »

Attentat

Retour au sommaire ➦

Partager