La langue française

Forfait

Sommaire

  • Définitions du mot forfait
  • Étymologie de « forfait »
  • Phonétique de « forfait »
  • Évolution historique de l’usage du mot « forfait »
  • Citations contenant le mot « forfait »
  • Images d'illustration du mot « forfait »
  • Traductions du mot « forfait »
  • Synonymes de « forfait »

Définitions du mot « forfait »

Trésor de la Langue Française informatisé

FORFAIT1, subst. masc.

Faute grave, sortant de l'ordinaire, commise de façon audacieuse, et paraissant plus monstrueuse du fait de la qualité de son auteur. Commettre un forfait; horrible forfait. Une insurrection terminée par des forfaits tels que le massacre des otages (Bourget, Actes suivent,1926, p. 61):
Dans un temps différent de celui-ci, le forfait de Louvel eût assuré le sceptre à Henri V; mais le crime n'est plus un droit que pour l'homme qui le commet. Chateaubr., Mém.,t. 3, 1848, p. 83.
Prononc. et Orth. : [fɔ ʀfε]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xes. forsfait « crime énorme, odieux » (Passion, éd. D'A.S. Avalle, 173). Part. passé substantivé de forfaire*.

FORFAIT2, subst. masc.

A.− DROIT
1. DR. CIVIL. Clause d'un contrat ou convention déterminant, à l'avance, en bloc et de manière invariable le prix d'une prestation, d'un service. Ce forum est le même qui figure dans forfait, prix fait, marché fait, forum factum (Gourmont, Esthét. lang. fr.,1899, p. 159):
1. Les chevaux sont fournis par un marchand spécialisé dans ce commerce de bourriques, sur un forfait établi d'avance, quel que soit le nombre de chevaux tués. T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 210.
À forfait. Pour un prix fixé d'avance. Marché, vente à forfait; traiter à forfait. C'est une espèce de marché à forfait, sur lequel le locataire peut perdre ou gagner, selon que le revenu réel (...) vaut moins ou vaut plus que le prix qu'il en paie (Say, Écon. pol.,1832, p. 348).Le grand ingénieur traite à forfait (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 88).
Vx, pop., p. exagér. :
2. Voilà dix ans que je m'extermine le tempérament pour ces deux vieux garçons-là, sans que jamais ils m'aient donné autre chose que des paroles... Rémonencq vous dira que je nourris ces deux vieux à forfait, où que je perds des vingt à trente sous par jour, que toutes mes économies y ont passé... Balzac, Cous. Pons,1848, p. 156.
Spéc. Forfait (de communauté). Clause du contrat de mariage selon laquelle, lors de la dissolution de la communauté, l'un des époux, ou ses héritiers, ne pourra prétendre pour tout droit sur la communauté qu'à une certaine somme fixe. Lorsqu'il est stipulé que l'un des époux ou ses héritiers ne pourront prétendre qu'une certaine somme pour tout droit de communauté, la clause est un forfait qui oblige l'autre époux ou ses héritiers à payer la somme convenue (Code civil,1804, art. 1522, p. 281).
2. DR. FISCAL. Système d'imposition des non-salariés servant à déterminer la base imposable des bénéfices agricoles, industriels, commerciaux ou non-commerciaux, ou du chiffre d'affaires imposable à la Taxe sur la Valeur Ajoutée, établi après accord entre le contribuable et l'administration. Forfait collectif, individuel. L'arme fiscale du forfait, maniée sans ménagement, allégera les coûts de distribution (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 537).
B.− P. méton., usuel. Somme fixée par forfait. MmeVerdurin évoquait une belle promenade et un coûteux « forfait » conclu avec un cocher qui avait demandé « tant » pour la journée (Proust, Sodome,1922, p. 1001):
3. ... il était préférable de fixer un forfait à faire payer aux Allemands, et d'en assurer avec fermeté le versement, que d'attendre d'un inventaire l'énoncé théorique d'une indemnité plus considérable, que les Allemands arriveraient à ne pas payer. Joffre, Mém.,t. 2, 1931, p. 375.
REM. 1.
Forfait-, premier terme de composés à valeur synthétique, le second terme indiquant ce qui est offert à un prix forfaitaire. Forfaits-cures, forfait-étape, forfaits-séjours, forfait-loisir (cf. Gilb. 1971).
2.
Forfaitiser, verbe trans.,néol. Mettre au régime du forfait. Ce régime vise à forfaitiser les concours financiers et à normaliser les constructions (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967, p. 314).
Prononc. et Orth. : [fɔ ʀfε]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [1580 fayfort (Edit ds Littré)] 1647 fort-fait (Ordonn. ds Boizard, Traité des monnaies, p. 114 ds DG). Composé de la forme verbale fait de faire* et de for(t) altération sous l'infl. de forfait1* de l'a. m. fr. fuer, fur « taux » (v. fur), littéralement « taux, tarif déterminé à l'avance ».
STAT. − Forfait1 et 2. Fréq. abs. littér. : 544. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 435, b) 492; xxes. : a) 876, b) 297.

FORFAIT3, subst. masc.

SPORT
A.− Somme que le propriétaire d'un cheval ou un concurrent qui ne participe pas à la compétition prévue doit verser aux organisateurs de l'épreuve. (Ds Lar. 19e-20e, DG, Guérin 1892, Rob., Dub., Lar. Lang. fr.).
B.− Inexécution de l'engagement. Le club parisien lourdement handicapé par suite du forfait de son meilleur représentant, Christian Boussus, fortement grippé (Le Temps,11 avr. 1933, p. 5 ds A. O. Grubb, Fr. sp. neol., 1937, p. 40).
Déclarer forfait. Renoncer à participer à une épreuve. (Ds. Lar. Lang. fr. et Lexis).
P. ext. et usuel. Pour ce genre de problème, les criminologues de formation médicale ou psychiatrique déclarent forfait (Traité sociol.,1968, p. 208).
Prononc. et Orth. : Cf. forfait1. Étymol. et Hist. 1829 « indemnité due par le propriétaire d'un cheval ne participant pas à une course où il était engagé » (J. des Haras, IV, 299 ds Bonn., p. 61); 1933 « non participation à une épreuve ou une compétition sportive dans laquelle on était engagé » (Le Temps, loc. cit.). Empr. à l'angl. forfeit (apparenté à forfait1* et 2* par empr. à l'a. fr.) désignant notamment toute amende ou indemnité due pour la rupture d'un contrat, le non respect d'un engagement. Bbg. Quem. DDL t. 6.

Wiktionnaire

Nom commun 1

forfait \fɔʁ.fɛ\ masculin

  1. Crime commis avec audace.
    • Elle disait les paroles de ma mort et la confession de mes forfaits. — (Charles Nodier, Smarra, ou les démons de la nuit, 1821)
    • Et j’ai éprouvé de même la malédiction qui s’attache à la propriété… Née de la violence et de la ruse, elle provoque les représailles et engendre la discorde et les forfaits sans fin. — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch, Le Legs de Caïn (Contes Galiciens), traduction anonyme de 1874)
    • Lancer l'idée de l’impôt sur le revenu est ici forfait bien plus grand qu'un simple vol à la tire ; « dégringoler un pante » est peccadille auprès de l'exhortation à la grève. — (Séverine, Sous clef, en préface de Histoire d'un Complot, par Henry Torrès, Paris : Éditions Clarté, 1921, p.8)
    • Après un instant de réflexion, il avait ajouté :
      — L'ennemi, lui, ne s'en prive pas. Vous connaissez comme moi les horreurs dont ces gens sont coutumiers. […]. Mais naturellement, c'est de bonne guerre que de mettre sur le dos de l'adversaire ses propres forfaits, rituels ou non.
      — (Roger Ikor, Les Murmures de la guerre, Éditions Albin Michel, 1961)
  2. (Sport) Élimination de la compétition pour cause d’absence ou de retard.

Nom commun 2

forfait \fɔʁ.fɛ\ masculin

  1. (Commerce) Valeur d’une transaction globale, non détaillée.
    • Les chevaux sont fournis par un marchand spécialisé dans ce commerce de bourriques, sur un forfait établi d'avance, quel que soit le nombre de chevaux tués. — (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963)
  2. Somme fixe.
    • Mme Verdurin évoquait une belle promenade et un coûteux « forfait » conclu avec un cocher qui avait demandé « tant » pour la journée. — (Proust, Sodome, 1922)
  3. Imposition sur un taux fixe, établi après accord entre le contribuable et l'administration.
    • Forfait collectif, individuel.
    • L'arme fiscale du forfait, maniée sans ménagement, allégera les coûts de distribution. — (Perroux, Écon. XXes., 1964)
  4. (Téléphonie) Abonnement mensuel de la ligne d'un téléphone mobile.
  5. (Par métonymie) (Ski alpin) Document utilisé pour accéder aux remontées mécaniques.

Forme de verbe

forfait \fɔʁ.fɛ\

  1. Participe passé masculin singulier de forfaire.
    • Sa bouche est pleine de malédiction,
      de tromperie et de violence ;
      il a sous la langue forfait et méfait.
      — (Psaumes 10.5, levangile.com)
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de forfaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FORFAIRE. v. intr.
Agir contre le devoir. Il ne se dit guère qu'en termes de Jurisprudence et en parlant d'une Faute grave commise dans l'exercice de fonctions publiques. Si un juge vient à forfaire. Forfaire à son honneur se dit également d'une Fille ou d'une femme qui se laisse séduire. Elle a forfait à son honneur; ou d'un Homme qui a manqué gravement à ses devoirs. Il a forfait à l'honneur.

Littré (1872-1877)

FORFAIT (for-fè, for-fè-t') part. passé de forfaire
  • Perdu pour cause de grand crime. Son fief forfait pour cause de félonie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FORFAIT, s. m. (Gramm. & synon.) On distingue les mauvaises actions des hommes relativement au degré de leur méchanceté. Ainsi faute, crime, forfait, désignent tous une mauvaise action : mais la faute est moins grave que le crime ; le crime, moins grave que le forfait. Le crime est la plus grande des fautes ; le forfait, le plus grand des crimes. La faute est de l’homme ; le crime, du méchant ; le forfait, du scélérat. Les lois n’ont presque point décerné de peines contre les fautes ; elles en ont attaché à chaque crime : elles sont quelquefois dans le cas d’en inventer, pour punir le forfait. La faute, le crime, le forfait, sont des péchés plus ou moins atroces. Dans une mauvaise action, il y a l’offense faite à l’homme, & l’offense commise envers Dieu : la premiere se désigne par les mots de faute, crime, & forfait ; la seconde, en général par le mot de péché. Le prêtre donne l’absolution au pécheur ; & le juge fait pendre le coupable. La médisance est une faute ; le vol & la calomnie sont des crimes ; le meurtre est un forfait. Il y a des fautes plus ou moins graves ; des crimes plus ou moins grands ; des forfaits plus ou moins atroces. Si le méchant qui attenteroit à la vie de son pere commettroit un horrible forfait, quel nom donnerons-nous à celui qui assassineroit le pere du peuple ? Voyez Crime.

Forfait, (Commerce.) vente en gros de plusieurs marchandises pour un prix convenu, sans entrer dans le détail de la valeur de chacune en particulier.

Forfait se dit aussi des entreprises ou fournitures que des ouvriers & artisans s’engagent de faire pour une certaine somme, sans mettre prix sur les pieces en particulier. On dit en ce sens : j’ai fait un forfait avec mon menuisier & mon serrurier pour les ouvrages de ma maison. Dictionn. du Comm. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « forfait »

(Nom 1) Participe passé de forfaire.
(Nom 2) (1580) fayfort (1647) fort-fait. Composé de fait de faire et de for(t) altération de l’ancien français fuer, fur (« taux »), littéralement « taux fait, taux fixe, tarif déterminé à l'avance ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « forfait »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
forfait fɔrfɛ

Évolution historique de l’usage du mot « forfait »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « forfait »

  • Le Conseil national du numérique a produit un document sur le numérique et l'environnement. Si elle contient de nombreuses mesures très différentes, l'une d'elles détonne : elle invite à envisager la fin des forfaits illimités dans l'Internet fixe en France. Numerama, Vers la fin des forfaits Internet fixes illimités en France ? Le CNNum l'évoque au nom de l'environnement
  • Le plus grand forfait n'est point de faire le mal, mais de le manifester. De Jean-Paul Sartre / Saint Genet, comédien et martyr
  • C'est l'innocent forfait de la nature que d'avoir composé les êtres avec la substance des choses. De Jean Rostand / Pensées d'un biologiste
  • Mais qu'est-ce donc que l'exécution capitale, sinon le plus prémédité des meurtres auquel aucun forfait criminel, si calculé soit-il, ne peut être comparé ? De Albert Camus / Réflexions sur la guillotine
  • Prixtel vous propose de ne payer que les données mobiles que vous consommez grâce à deux forfaits mobiles ajustables qui s'adaptent à votre consommation. En plus, l'opérateur laisse le choix de la couverture réseau entre celle d'Orange et SFR. Frandroid, Forfait mobile : deux offres en promotion dès 4,99 € sur les réseaux Orange ou SFR
  • L'opérateur NRJ lance une toute nouvelle promo ce matin, et celle ci offre 40Go à seulement 3,99€ ! Le forfait mobile est sans engagement, pas cher et illimité en appels, SMS et MMS. Gros plan sur les services inclus dans cette formule valable jusqu'au 14 juillet 2020 ! Edcom, Dernières heures des forfaits 80Go à moins de 5€
  • En optant pour ce forfait, vous aurez accès aux appels à volonté en France et dans les DOM (sauf Mayotte). Les SMS sont en illimité en France métropolitaine et dans les DOM et les MMS sont illimités en France. Pour vos voyages en Europe et dans les départements d'outre mer, vous pourrez communiquer à volonté par appel, SMS ou MMS. Depuis ces mêmes destinations à l'étranger, vous disposerez également de 8Go mensuels en plus des 80Go utilisables en France. Edcom, TOP 4 des meilleurs forfaits illimités 80Go en promo : B&You, Sosh, Free et Crédit Mutuel !🔥
  • Le forfait de RED by SFR est en promo jusqu'à demain ! Grâce à cet abonnement, vous pouvez profiter d'internet jour et nuit, chez vous, en ville, dans les transports en commun, le métro ou le bus. L'enveloppe à votre disposition est de 100Go pour la petite mensualité de 16€. Edcom, Forfaits illimités en promo à partir de 9,99€ avec RED by SFR, Bouygues Télécom et Auchan
  • Si vous avez l’impression de payer votre forfait mobile trop cher, ou bien de ne pas disposer d’une quantité de données mobiles suffisante pour vos besoins quotidiens sur smartphone, il est peut-être temps de changer d’opérateur. Les promotions ne manquent pas et comme les forfaits sont sans engagement, il est possible de jongler entre les offres intéressantes tout au long de l’année. Que vous optiez pour Free mobile ou Cdiscount mobile, dans les deux cas, la carte SIM est facturée 10 euros pour son activation et son envoi, et le transfert de numéro est possible en récupérant votre code RIO au 31 79. Capital.fr, Forfait mobile : 2 offres promotionnelles à partir de 2,99 euros - Capital.fr
  • Le deuxième forfait que RED by SFR propose en promo jusqu'au 15 juillet est l'abonnement 100Go à 17€ au lieu de 20€. Grâce à cette formule, vous aurez accès à internet partout et à toute heure à un prix réduit. Vous aurez 100 gigas de data à utiliser en France métropolitaine et 10Go disponibles depuis l'Union Européenne et les Départements d'Outre Mer. Depuis ces mêmes destinations, vous aurez également accès aux appels, SMS et MMS en illimité. Edcom, Forfaits mobiles pas chers : RED by SFR relance ses super promos !
  • C'était la dernière surprise révélée par Xavier Niel lors de la présentation de la Freebox Pop. Le nouveau forfait s'accompagne d'une ristourne supplémentaire sur le meilleur forfait mobile de l'opérateur. Frandroid, Freebox Pop : le forfait mobile illimité Free passe à 9,99 euros par mois en quadruple play
  • Si vous êtes à la recherche d'un forfait mobile doté d'une enveloppe Web très conséquente, mais que vous ne désirez pas payer plus de 10 euros pour en profiter, alors rendez-vous chez Cdiscount Mobile avant ce soir : l'opérateur propose, pendant encore quelques heures, un forfait doté de 200 Go de data à utiliser tous les mois en France métropolitaine, pour 9,99 euros par mois. Ce tarif est valable pendant la première année de souscription : passée cette période, il faut ensuite payer 24,99 euros par mois. Le tarif est moins intéressant, mais comme le forfait est sans engagement, vous pouvez en changer à tout moment. Cdiscount Mobile utilise les réseaux de SFR, Orange et Bouygues Telecom, ce qui garantit d'avoir toujours une bonne qualité de connexion 4G. leparisien.fr, Forfait mobile : dernières heures pour l'immanquable 200 Go 9€99 - Le Parisien
  • Un forfait prêt à partir en vacances Frandroid, Voici un forfait mobile 100 Go à moins de 10 €/mois pour être serein cet été

Images d'illustration du mot « forfait »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « forfait »

Langue Traduction
Anglais flat rate
Espagnol tarifa plana
Italien tasso fisso
Allemand flatrate
Chinois 扁平率
Arabe معدل
Portugais taxa fixa
Russe единая ставка
Japonais 定額制料金
Basque tarifa laua
Corse tariffa fissa
Source : Google Translate API

Synonymes de « forfait »

Source : synonymes de forfait sur lebonsynonyme.fr
Partager