La langue française

Ascétisme

Sommaire

  • Définitions du mot ascétisme
  • Étymologie de « ascétisme »
  • Phonétique de « ascétisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ascétisme »
  • Citations contenant le mot « ascétisme »
  • Traductions du mot « ascétisme »
  • Synonymes de « ascétisme »
  • Antonymes de « ascétisme »

Définitions du mot « ascétisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

ASCÉTISME, subst. masc.

A.− MOR. THÉOL. Ensemble des pratiques ascétiques (mortification, pénitence, prière) qui ont pour but l'union intime avec Dieu :
1. Au commencement, les grands crucifix de Cimabuë, encore sanglans, représentaient la passion et l'ascétisme du moyen-âge sur son calvaire. On dirait que les apôtres, encore frappés de terreur, ont peint eux-mêmes, de leurs mains incultes, les fresques colossales du xesiècle. Le dessin en est grossier; mais le Dieu nouveau est là. À travers ces traits barbares ressort une grandeur apocalyptique. Quinet, Italie,1836, p. 168.
2. Sainte Radegonde, vêtue du voile des diaconesses, fonda le monastère de Sainte-Croix, à Poitiers, où elle vécut plus de cinquante ans dans les pratiques d'un ascétisme rigoureux. Elle observait les jeûnes et les abstinences avec une telle exactitude... A. France, L'Orme du mail,1897, p. 114.
3. La société religieuse est située dans le monde. Elle a une conception générale du monde, des puissances qui le dominent, enfin de sa structure sociale. Détachement par pessimisme radical, par ascétisme cultivé, par amour extatique de Dieu; attachement, dans l'espoir d'une heureuse transformation; acceptation par compromis, par refus d'un principe du mal : tous les contrastes, toutes les nuances! Traité de sociol.,t. 2,1968, p. 84.
B.− PHILOS. Doctrine morale qui prescrit la libération du corps par la domination des instincts, des plaisirs et des passions en vue de la perfection morale. Anton. épicurisme, hédonisme, sybaritisme; quasi-synon. stoïcisme :
4. Comme le savant ou l'extatique, transporté dans la contemplation à laquelle se suspend sa vie entière, semble un paradoxe physiologique en absorbant toutes les fonctions animales dans l'unité d'une pensée ou d'un sentiment, ainsi n'y a-t-il sentiment, ainsi n'y a-t-il point de limite assignable à la coopération du corps, à sa force de résistance, à sa puissance morale, parce que l'action l'unit et l'élève à l'intarissable fécondité de la raison et de la liberté. La meilleure hygiène n'est pas de soigner le corps par le corps seul; et dans l'ascétisme même, il se rencontre un principe de rajeunissement, de santé et de vigueur. Arcum frangit intentio, corpus remissio. Blondel, L'Action,1893, p. 186.
Spéc. Ascétisme morbide. Déviation de l'ascétisme consistant soit à refuser l'affrontement du monde et de ses difficultés (inadaptation à la vie sociale) soit à considérer le monde et la vie comme un mal et cherchant dans la souffrance et les mortifications un moyen d'expier. Synon. dolorisme :
5. L'ascétisme maniaque n'exprime pas toujours une réaction violente contre un tempérament excessif ou un goût maladif de la souffrance : celui qui semble se priver ne se prive parfois de rien qui lui plaise; il préfère éviter le tourment, l'agitation, la sociabilité qu'entraînent les plaisirs. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 701.
C.− P. ext.
1. Vie austère, sobre, frugale et saine, visant le plus souvent une fin supérieure :
6. Des journalistes qui se crurent mieux avisés, et qu'avoit trompés je ne sais quel mélange d'ascétisme d'amour et de philanthropie désespérée qui se confondent dans cette bluette, en accusèrent Madame de Krüdener, qui n'étoit pas un homme, et qui commençoit à n'avoir plus de sexe. Nodier, Jean Sbogar,1818, p. 80.
7. Il menait une vie rigoureusement chaste. Comme dit cet autre, « la carrière d'amant est une carrière d'oisif et de riche ». La misère de Christophe, sa chasse au pain quotidien, sa sobriété excessive, et sa fièvre de création ne lui laissaient ni le temps, ni le goût de songer au plaisir. Il n'y était pas seulement indifférent; par réaction contre Paris, il s'était jeté dans une sorte d'ascétisme moral. Il avait un besoin passionné de pureté, l'horreur de toute souillure. Ce n'était pas qu'il fût à l'abri des passions. À d'autres moments il y avait été livré. Mais ces passions étaient chastes, même quand il y cédait : car il n'y cherchait pas le plaisir, mais le don absolu... R. Rolland, Jean-Christophe,La Foire sur la place,1908, p. 797.
8. En êtes-vous à croire encore que l'ascétisme est le signe d'un esprit facile et défaillant, quand il est au contraire la discipline d'une nature joyeuse, virile, martiale, héroïque? Claudel, Gide, Correspondance[avec A. Gide],1899-1926, p. 88.
Rem. Le mot se trouve qqf. empl. dans un cont. péj. pour désigner une vie puritaine affectée.
2. [Empl. pour exprimer le trait dominant d'un art, d'une discipline littér. ou d'une démarche sc.] :
9. Ces objections sont d'autant plus sérieuses que je reconnais tout le premier que la science, pour arriver à ce degré où elle offre à l'âme un aliment religieux et moral, doit s'élever au-dessus du niveau vulgaire, que l'éducation scientifique ordinaire est ici complètement insuffisante, qu'il faut, pour réaliser cet idéal, une vie entière consacrée à l'étude, un ascétisme scientifique de tous les instants et le plus complet renoncement aux plaisirs, aux affaires et aux intérêts de ce monde, que non seulement l'homme ignorant est radicalement incapable de comprendre le premier mot de ce système de vie, mais que même l'immense majorité de ceux qu'on regarde comme instruits et cultivés est dans l'incapacité absolue d'y atteindre. Renan, L'Avenir de la sc.,1890, p. 319.
10. L'ascétisme littéraire dont nous parlons est moins rigoureux, la langue moyenne de cette époque, moins mortifiée, moins exclusivement raisonnable qu'on ne le croit. Bremond, Hist. littér. du sentiment relig. en France, t. 4,1920, p. 19.
Rem. 1. D'apr. la docum., 1reattest. 1818 (cf. ex. 6); dér. de ascète*, suff. -isme*. 2. Ascéticisme, subst. masc., néol. d'aut. Ascétisme mal compris et exagéré s'attachant plus aux pratiques de mortification qu'à l'esprit de l'ascétisme. ,,Les équivoques de « l'ascéticisme », ressentiment morbide contre l'instinct ou complaisance dans un mode excentrique d'exaltation du moi.`` (Mounier, Traité du caractère, 1946, p. 132).
PRONONC. : [asetism̥]. Harrap's 1963 transcrit le mot avec [ss] géminées : as/s/- (cf. aussi Littré et DG; à ce sujet, cf. ascendance1).
STAT. − Fréq. abs. littér. : Ascétisme. 183. Ascéticisme. 1.
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Bastin 1970. − Bouyer 1963 (s.v. ascèse). − Foi t. 1 1968. − Foulq.-St-Jean 1962. − Franck 1875. − Goblot 1920 (s.v. ascète). − Lal. 1968. − Marcel 1938. − Miq. 1967 (s.v. ascèse). − Théol. cath. t. 1, 2 1909.

Wiktionnaire

Nom commun

ascétisme \a.se.tism\ masculin

  1. Genre de vie des ascètes.
    • Très souvent on a fait de l’ascétisme oriental la manifestation la plus remarquable du pessimisme. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p. 16)
    • L’ascétisme de Pascal n’est pas la conséquence du christianisme de Pascal. Il en est la cause première. — (Élie Faure, « Toute sa vie il sera cet enfant inquiet », dans Pascal n° 597-598 de la revue Europe, janvier-Février 1979)
    • Fantasmant sur Sparte, Rousseau développe une théorie de l’aliment qui n’est pas sans faire penser au contrat social : ascétisme et sobriété, absence de fantaisie et de hasard. — (Michel Onfray, Le Ventre des philosophes, 1989)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ASCÉTISME. n. m.
Genre de vie des ascètes.

Littré (1872-1877)

ASCÉTISME (a-ssè-ti-sm') s. m.
  • Pratiques des ascètes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ascétisme »

(1818) Mot dérivé de ascète avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ascète.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ascétisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ascétisme assetism

Évolution historique de l’usage du mot « ascétisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ascétisme »

  • Incapable de proposer un message optimiste d’émancipation, c’est-à-dire d’amélioration des conditions de vie et de mobilité sociale fondée sur l’excellence et le talent pour tous, la gauche écolo se résout à vendre de la morale : le renoncement à la consommation, l’ascétisme pastoral et le retour à la terre autrefois vantés par les franges les plus réactionnaires, pour ne pas dire primitivistes, du spectre politique deviennent ses nouveaux chevaux de bataille. Le renoncement oui, mais pour le peuple, pas vraiment pour eux, ricanent certains commentateurs. Contrepoints, La décroissance, cette gauche qui a renoncé au progrès | Contrepoints
  • Alors que nos dirigeants font dans la surenchère de greenwashing sur le sujet depuis quelques années, on voit ici, en très peu de temps, une baisse drastique des émissions de CO2. Elle sera sans doute rattrapée fissa après la fin du confinement, mais elle a au moins le mérite de montrer une chose : c’est en allant vers l’ascétisme en matière de consommation d’hydrocarbures que nous devons nous orienter pour stopper le dérèglement climatique. Nord Littoral, Le confinement nous donne un avant-goût de l’ascétisme à venir, par Sylvain Mionnet
  • Nietzche est comme les algériens ou devrais-je dire les méditerranéens. Il aime l’ascétisme mais il se livre à quelques gourmandises. Il critique le Romantisme mais il n’en demeure pas moins habité. Il aime les femmes mais comme il ne sait pas leur parler, il développe une théorie sur la misogynie. Club de Mediapart, NIETZSCHE ET L’ALGÉRIE DU DÉTERMINISME | Le Club de Mediapart
  • Tout dépend du caractère de motif choisi. Ce type de décor qui vous garantit l’obtention d’un résultat original et surprenant s’inscrit dans les tendances déco les plus populaires et il est conseillé pour toutes les personnes aimant la simplicité, la fonctionnalité et une petite dose d’ascétisme. , Papier peint imitation pierre : comment décorer son intérieur en s’inspirant des matériaux naturels ? ‹ Monsieur Vintage – la référence Vintage
  • Il y a dans ce tropisme pour l’ascétisme un désir de liberté, un refus de l’aliénation à la consommation, aux réseaux sociaux, au trop-plein d’information. On a l’impression que tout est monétisé, marchandisé, et il y a un désir de protester, une volonté de se désintoxiquer. Le Monde.fr, Ascétisme : « Nous ne sommes pas loin de l’éthique écologiste »
  • La construction du restaurant, une énorme bâtisse qui a coûté la bagatelle de 1,2 million d’euros, financée à 50% par les collectivités territoriales, a pu être une erreur, une trop grande contradiction avec la simplicité, la modestie, voire l’ascétisme des personnages qui dominent cette colline, et dont le message, rappelons-le, est tout à fait actuel (voir notre article). La librairie était-elle nécessaire à l’époque d’internet et de wikipedia ? Selon le directeur, elle, ne serait pas en déficit et il faut reconnaître qu’elle permet a de nombreux touristes de découvrir l’histoire de Bretagne en plus de pouvoir se munir d’un des guides de la vallée plutôt bien faits. Selon le directeur, ce qui poserait problème, ce serait des coûts non prévus comme la construction et la maintenance de toilettes publiques obligatoires pour un montant de 30 000 euros par an. Agence Bretagne Presse, La Vallée des Saints à la croisée des chemins ?
  • L’ère Jonathan Ive a été riche en designs splendides et marqués par une volonté d’ascétisme visuel, qui allait parfois à l’encontre des usages. La quête de la finesse absolue en est une manifestation. Mais les choses ont changé... Après tout les MacBook Pro 13 pouces n’ont-ils pas gagné un peu en épaisseur cette année ? 01net, Dix petites et grandes améliorations qu’on veut voir arriver dans les produits Apple

Traductions du mot « ascétisme »

Langue Traduction
Anglais asceticism
Espagnol ascetismo
Italien ascetismo
Allemand askese
Chinois 禁欲主义
Arabe الزهد
Portugais ascetismo
Russe аскетизм
Japonais 禁欲主義
Basque aszetismo
Corse ascetisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ascétisme »

Source : synonymes de ascétisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ascétisme »

Partager