La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rigorisme »

Rigorisme

Variantes Singulier Pluriel
Masculin rigorisme rigorismes

Définitions de « rigorisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

RIGORISME, subst. masc.

A. − MOR., PHILOS. Rigueur absolue de la pensée, exigence stricte dans l'accomplissement du devoir, le respect de la loi. Synon. rigidité.Peut-être que le sens du plaisir ne peut être retrouvé qu'au terme d'une sagesse, par delà le faux dilemme de l'hédonisme ou du rigorisme, lequel est une solution de peur et de fuite devant le plaisir et le corps (Ricœur,Philos. volonté,1949, p. 99).V. janséniste ex. 1.
[Selon Kant] ,,Doctrine qui refuse d'admettre en morale les actions indifférentes, ou de reconnaître une valeur morale à des actions déterminées par d'autres mobiles que le respect de la loi`` (Lal. 1968). Kant, qui a lié le rigorisme à sa philosophie morale de l'impératif catégorique, comme Rousseau qui a opposé la bonté naturelle à la vertu (...) n'ont fait que dogmatiser certaines situations de fait particulières (Traité sociol.,1968, p. 158).
B. − Souvent péj. Attachement strict et parfois outré à des règles morales ou religieuses sévères et austères. Rigorisme excessif, étroit; rigorisme des mœurs; rigorisme religieux. Hélène, d'un regard lent, faisait le tour du salon. Dans ce monde digne, parmi cette bourgeoisie d'apparence honnête, il n'y avait donc que des femmes coupables? Son rigorisme provincial s'étonnait des promiscuités tolérées de la vie parisienne (Zola,Page amour,1878, p. 981).Chez les Frontenac, un certain rigorisme était de tradition, non d'essence religieuse mais républicaine et paysanne (Mauriac,Myst. Frontenac,1933, p. 46).
P. ext. Aspect sévère, rigoureux de quelque chose. Ma foi, c'est un charme de se revoir, de se fêter, de boire, de manger (...) sans trop faire attention au rigorisme de la toilette, ni de la tenue, ni des actions (Soulié,Mém. diable, t. 2, 1837, p. 189).
Prononc. et Orth.: [ʀigɔ ʀism]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1696 (Consulte du Conseil de Brabant in Ann. de la Biblioth. royale de Belgique, IX, [1848], 79 ds Barb. Misc. t. 18, p. 406). Dér. sav. de rigueur*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 51. Bbg. Quem. DDL t. 9 (s.v. rigoriser).

Wiktionnaire

Nom commun - français

rigorisme \ʁi.ɡɔ.ʁism\ masculin

  1. Morale trop sévère ; rigidité excessive.
    • Mais elle montrait un rigorisme si outré, elle pratiquait ses devoirs religieux avec tant d’obstination étroite, qu’elle avait comme séché dans l’existence méthodique qu’elle menait. — (Émile Zola, Naïs Micoulin, 1884)
    • Devant pareil accueil, M. C... ne pouvait guère se refuser d'être aimable et, par forme de distraction, de se laisser aller à détendre, un peu (pour cette fois et par exception), le rigorisme de son caractère. — (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, L’Amour du naturel, dans Nouveaux Contes cruels, 1888, page 97)
    • Le quartier Saint-Marc, malgré son rigorisme, se montra tout de suite accueillant, d’une tolérance discrète, lorsqu’ils suivaient les trottoirs déserts, semés d’herbe, le long des vieux hôtels silencieux et clos, d’où s’exhalait le parfum évaporé des amours d’autrefois. — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893, chapitre VIII)
    • Chez les Frontenac, un certain rigorisme était de tradition, non d’essence religieuse mais républicaine et paysanne. Le grand-père ni le père de Xavier ne pouvaient souffrir le moindre propos graveleux ; et le faux ménage de l’oncle Péloueyre, ce vieux garçon, frère de Mme Frontenac, dont la famille avait hérité Bourideys, le domaine landais, avait été le scandale de la famille. — (François Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 37)
    • Le rigorisme de mon père s’accommodant mal de ce genre de tractations, la parole a été passée au chef de cabinet qui notifie officiellement à M. Janvier de la Motte l’indulgence administrative. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • La doctrine quenelliste exige un grand rigorisme moral, « pas de sainteté, sans grande austérité .» — (Marcel Grayo, Missillac et sa région au fil des ans, chez l'auteur, 1980, page 147)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RIGORISME. n. m.
Morale trop sévère, rigidité excessive. Il affecte le rigorisme. Son rigorisme écarte de lui beaucoup de gens. Le rigorisme de cette secte.

Littré (1872-1877)

RIGORISME (ri-go-ri-sm') s. m.
  • Attachement aux règles morales ou religieuses, poussé jusqu'à la rigueur. Du rigorisme embouche la trompette, Sois hypocrite, et ta fortune est faite, Voltaire, Pauvre diable. Il fut ferme sans intolérance, vigilant sans rigorisme, D'Alembert, Éloges, Vauréal. Une ville [Genève] où l'esprit de rigorisme et de pédantisme apporté par Calvin avait jeté des racines profondes, Condorcet, Vie de Voltaire. Ce rigorisme qui rend l'homme dur à lui-même, puis insociable, d'abord victime, ensuite tyran, se déchaîna contre les quakers, Raynal, Hist. phil. XVII, 20. Une espèce de long parlement royal dura dix-sept années pour la corruption, l'impiété et la servitude, comme le long parlement républicain en avait existé vingt pour le rigorisme, le fanatisme et la liberté, Chateaubriand, Stuarts, Charles II.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RIGORISME, s. m. (Gram.) profession de la morale chrétienne, ou de la morale en général dans toute sa rigueur. La plûpart des fondateurs de religion, de sociétés, de sectes, de monasteres, ont destiné leurs institutions à un grand nombre d’hommes, quelquefois à toute la terre, tandis qu’elles ne pouvoient convenir qu’au petit nombre de ceux qui leur ressembloient. D’où il est arrivé à la longue qu’elles sont devenues impraticables pour ceux-ci ; & il s’en est suivi la division en deux bandes, l’une de rigoristes & l’autre de relâchés. Il n’y a guere qu’une morale ordinaire & commune qui puisse être pratiquée & suivie constamment par la multitude. Il y a & il y aura dans tout établissement, dans toute profession théologique, monastique, politique, philosophique & morale, du jansénisme & du molinisme ; cela est nécessaire.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rigorisme »

Lat. rigor, rigueur, et la terminaison isme qui signifie attachement spécial à.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1696) Du latin rigor, rigoris, « rigueur », à l’aide du suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rigorisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rigorisme rigɔrism

Citations contenant le mot « rigorisme »

  • Nous vivons un retour du puritanisme et du rigorisme moral et religieux. Ce n’est donc pas un hasard si les iconoclastes ont le vent en poupe. Pendant que des hordes d’illuminés croient pouvoir se purifier au regard de l’histoire en déboulonnant les statues de Churchill, Cervantès et Jefferson, un autre iconoclaste s’en prend lui aussi à l’héritage de l’Occident. Et pas n’importe quel héritage. Celui de l’ancienne basilique Sainte-Sophie, située au cœur d’Istanbul. Le Devoir, Et la diversité? Bordel! | Le Devoir
  • Les scientifiques qui interviennent ainsi dans le débat public le font souvent avec les meilleures intentions. Avec, comme étendard, l’exigence de rigueur. Celle-ci est bien sûr louable. Mais, en matière de la santé publique, le rigorisme scientifique est une posture dangereuse. Sur ces questions complexes, la preuve parfaite ne sera jamais obtenue. Il est simplement impossible de mesurer avec un haut niveau de confiance, sur une longue durée, les habitudes alimentaires et les expositions à un grand nombre de contaminants d’une large population d’individus. Des biais, des limites expérimentales, des facteurs non contrôlés : il y en aura toujours. Le Monde.fr, « En matière de santé publique, le rigorisme scientifique est une posture dangereuse »

Traductions du mot « rigorisme »

Langue Traduction
Anglais rigorism
Espagnol rigorismo
Italien rigorismo
Allemand rigorismus
Chinois 严谨
Arabe التشدد
Portugais rigorismo
Russe ригоризм
Japonais リゴリズム
Basque rigorism
Corse rigurosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rigorisme »

Source : synonymes de rigorisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rigorisme »

Rigorisme

Retour au sommaire ➦

Partager