La langue française

Cénobitisme

Sommaire

  • Définitions du mot cénobitisme
  • Étymologie de « cénobitisme »
  • Phonétique de « cénobitisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cénobitisme »
  • Citations contenant le mot « cénobitisme »
  • Traductions du mot « cénobitisme »

Définitions du mot cénobitisme

Trésor de la Langue Française informatisé

Cénobitisme, subst. masc.a) Relig. Genre de vie pratiqué par les cénobites. Je pense en effet que c'est là une de ces thébaïdes où les premiers chrétiens se réfugièrent dans les temps de cénobitisme ou de persécution (Lamartine, Voyage en Orient, t. 2, 1835, p. 199).b) P. ext., au fig. Vie austère et retirée. Ce gros garçon [Zola], (...), continue à nous parler de son travail, de la ponte quotidienne des cent lignes, qu'il s'arrache tous les jours; de son cénobitisme, de sa vie d'intérieur, qui n'a de distraction, le soir, que quelques parties de dominos avec sa femme ou la visite de compatriotes (E. et J. de Goncourt, Journal,1875, p. 1034). [senɔbitism̥]. Ds Ac. 1932. 1reattest. 1833 (G. Sand, Lélia, p. 288); de cénobite, suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 7.

Wiktionnaire

Nom commun

cénobitisme \se.nɔ.bi.tism\ masculin

  1. Forme de vie monastique communautaire.
    • On peut dire que le monachisme occidental signe le déclin de l’érémitisme et l’anachorèse orientaux parce qu’il a sélectionné et développé le cénobitisme pacômien qui évoluait dans un sens bien différent. — (Gaëlle Jeanmart, Généalogie de la docilité dans l’Antiquité et le Haut Moyen Âge, 2007)
    • Mais le droit de vivre à part, même avec ses inconvénients et ses abus, veut être constaté et ménagé. Le cénobitisme est un problème humain. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÉNOBITISME. n. m.
État de celui qui vit en cénobite.

Littré (1872-1877)

CÉNOBITISME (sé-no-bi-ti-sm') s. m.
  • Vie, régime de vie des cénobites. M. Revillout montre par quelles phases le cénobitisme a passé, et comment l'idée s'était développée librement, quand on a songé à la réglementer, Journ. des Débats, 4 oct. 1874, 3e page, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cénobitisme »

De cénobite, avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cénobitisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cénobitisme senɔbitism

Évolution historique de l’usage du mot « cénobitisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cénobitisme »

  • Car homme d’une foi profonde mais aussi fragile que tempérée, Théodoret apprend peu à peu à se connaître jusqu’à comprendre ce qu’a d’inadéquate pour lui, voire de profondément dangereuse, la logique jusqu’au-boutiste d’un ascétisme exacerbé, potentiellement porteur de désordre et de folie par ses excès mêmes. Le Théodoret âgé qui écrit exprime ainsi dans un même mouvement la force d’attraction de la figure de Syméon, l’échec de ses tentatives d’imitation et la distance qu’il a progressivement prise d’avec son modèle : l’indifférence absolue au monde qui caractérise l’ascète (il ne prononce plus un mot, ne regarde plus ni le monde qui l’entoure, ni même ses semblables) interroge en effet sur la part d’humanité qui lui reste. Ainsi, au bout de son itinéraire, Théodoret finit-il par s’accepter, dans sa faiblesse même, pour ce qu’il est véritablement : l’un de ceux pour qui les règles du cénobitisme conviennent mieux que les excès de l’anachorète et son rejet morbide de la chair et du monde sensible. DIACRITIK, Joël Baqué : Le saint et son scribe (L’arbre d’obéissance)
  • Dans toutes les grandes traditions religieuses du monde on trouve cette propension à se retirer du monde, pour vivre le silence et la solitude. Ainsi dès le IIè siècle av. J.-C., en Égypte, des ermites se retiraient au désert, ceux-là même qui ont inspiré plus tard Antoine le Grand et Pacôme le Grand, considérés comme les fondateurs du monachisme et du cénobitisme chrétiens. , Se retirer du monde, pourquoi est-ce si important dans les grandes traditions religieuses ?
  • Un beau jour, Pacôme, qui a lu en profondeur les Écritures, éprouve le besoin de vivre à la manière de l’Église primitive, c’est-à-dire en communauté, avec d’autres frères, formant ensemble « un seul esprit et un seul corps ». Et c’est dans le village abandonné de Tabennèse, sur les bords du Nil, qu’une voix lui dit que c’est là qu’il doit réaliser son rêve. La maison mère du cénobitisme – du grec koinos bios qui signifie « vie commune«  – prend vie (336-337) : Un ensemble de bâtiments, une chapelle et des ateliers, entourés d’une enceinte, sur le modèle des communautés rurales égyptiennes de l’époque, et des camps militaires romains que, jeune soldat, Pacôme avait bien connus. Son monastère devient une citadelle de vertu en plein désert. À Tabennèse, rien n’est laissé au hasard de la vie commune : on habite sous le même toit, on prend les repas ensemble, on exerce le même travail — tailleur, tanneur, scribe, agriculteur… — et on observe à la lettre un ordre du jour commun, que supervise un supérieur appelé « préposé ». Toute possession est mise en commun, et tous portent l’habit monastique constitué d’une tunique sans manches, d’un capuchon, d’une cape sur les épaules et d’une ceinture, lit-on dans le Livre des Merveilles sur l’épopée des hommes et des femmes ayant fait l’histoire de l’Église et des chrétiens depuis 2000 ans. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Le premier moine de l’Histoire, c’est lui

Traductions du mot « cénobitisme »

Langue Traduction
Anglais cenobitism
Italien cenobitismo
Source : Google Translate API
Partager