La langue française

As

Sommaire

  • Définitions du mot as
  • Étymologie de « as »
  • Phonétique de « as »
  • Évolution historique de l’usage du mot « as »
  • Citations contenant le mot « as »
  • Images d'illustration du mot « as »
  • Traductions du mot « as »
  • Synonymes de « as »
  • Antonymes de « as »

Définitions du mot as

Trésor de la Langue Française informatisé

AS, subst. masc.

A.− MÉTROL. ANC. Unité quelconque et plus particulièrement unité de poids ou de monnaie, que l'on peut diviser en douze parties ou onces, chez les Romains.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
Spéc. Pièce de monnaie romaine, en cuivre.
B.− P. ext., JEUX
1. Figure, point unique que l'on rencontre sur une carte, un côté de dé ou une moitié de domino. As de carreau, de cœur, de pique, de trèfle :
1. Son cœur délaissé, abandonné, isolé, plus seul qu'un as de cœur au milieu d'une carte à jouer. J. Renard, Journal,1887, p. 4.
P. anal. En as de pique. En forme d'as de pique :
2. Ils revinrent au village, dont on voyait là-bas, dans le creux du vallon, les tours coiffées en as de pique; ... R. Rolland, Jean-Christophe,Le Buisson ardent,1911, p. 1374.
2. Carte, côté de dé, moitié de domino possédant une figure ou un point unique. As d'atout, brelan d'as, double as :
3. Que serait-ce si (...) si vous entendiez le domino monotone retomber sur la table de marbre, et l'esprit et la gaîté étouffés entre un double as et un sonnet... Balzac, Œuvres diverses,t. 2,1850, p. 55.
C.− Lang. cour. et arg.
1. Lang. cour. Personne qui, par sa valeur, détient le premier rang dans le domaine militaire, notamment dans l'aviation de chasse. L'as des as. (Ac. 1932).
− Dans le domaine du sp.L'as du volant.
P. ext. Personne généralement du sexe masculin excellant dans un domaine. C'est un as (Ac.1932) :
4. − Tu tombes à pic, Lucie, reprit Mimar. Tous les copains sont présents : voilà Pluche, un Marseillais; le père Louis, Kenel, Pélican, l'as des pêcheurs à la ligne; Bernard, Maltaverne, la crème des sergents de ville. Dabit, L'Hôtel du Nord,1929, p. 181.
5. − ... Tu sais donc pas que mon patron, Romain Ségétan, c'est l'as des as, le roi des Sorciers... Tous les savants du monde en bavent, y compris ton Américo. L. Daudet, Les Bacchantes,1931, p. 76.
Rem. Attesté ds les dict. gén. du xxes. dep. Ac. 1932.
2. Lang. fam. et arg.
a) As de pique.
Lang. pop. Croupion d'une volaille.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
Péj., vx. Homme laid, sot.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
Arg. milit. ,,Écusson en drap noir apposé au collet de la capote des soldats du bataillon d'Afrique`` (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, L'Arg. anc. et mod., 1878, p. 16).
Fam. Être fichu, ficelé, foutu comme l'as de pique. Être mal habillé (comme un soldat en campagne?) :
6. Quel avorton, quel mal bâti [que mon fils]! (...) Il est fichu comme l'as de pique. J. Richepin, Césarine,1888, p. 31.
b) Autres expr. [Le suj. désigne une pers.]
Être à l'as, être aux as, être plein aux as. Être riche :
7. Contrairement à Max Jacob, dont la vraie force était la pauvreté, notre Monocolard était plein aux as. Cendrars, La Main coupée,1946, p. 205.
N'avoir plus d'as dans son jeu. Être sans ressource, sans moyen d'action :
8. − Au secret depuis quatre jours, je ne savais pas Théodore si près de l'abbaye... dit Jacques Collin. J'étais venu pour sauver un pauvre petit qui s'est pendu là, hier, à quatre heures, et me voici devant un autre malheur. Je n'ai plus d'as dans mon jeu! ... Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1847, p. 544.
c) Arg. milit. As de carreau. Ancien sac de fantassin, de forme carrée et de couleur rouge.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
PRONONC. : [ɑ:s]. Pour la prononc. par [ɑ] post. long dans le mot et pour la prononc. de s final, cf. la finale -as. Pt Lar. 1968 est le seul dict. à transcrire le mot avec [a] ant. Passy 1914 donne la possibilité d'une prononc. avec [a]. Littré signale que ,,quelques-uns [...] disent : l'â de cœur, l'â de pique, contre l'usage le plus général``.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1174 « face du dé à jouer marquée d'un seul point » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. C. Hippeau, 5840 ds T.-L. : Ne getai pas mes dez sur as, Quant jo tornai a sa meisun); turner ambes as « tourner, jeter les 2 as dans un seul coup de dé » [signe de mauvaise chance] voir ambesas; 2. 1559 antiq. « unité de monnaie chez les Romains » (Amyot, Cam., 22 ds Littré : Il fu condemné par contumace en l'amende de mille asses de monnoy romaine); 3. 1611 « carte à jouer marquée d'un seul point » (Cotgr.); 4. 1929 « personne de valeur », supra ex. 4. Empr. au sens 2 au lat. as « unité de monnaie », attesté dep. Caton, cité par Sénèque, Epist., 94, 27 ds TLL s.v., 745, 42; pour la valeur exacte, v. Der kleine Pauly, 1964, s.v. as; sens 1, prob. en raison de l'emploi de cette monnaie pour le jeu de dés; sens 3, p. anal. avec 1, la carte étant aussi marquée d'un seul point; 4 d'apr. la valeur attribuée à l'as dans le jeu de carte.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 5.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barr. Suppl. 1967. − Baudhuin 1968. − Beer 1939. − Bible 1912. − Bouillet 1859. − Bruant 1901. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 44. − Dheilly 1964. − Duch. 1967, § 35, 51. − Esn. 1966. − France 1907. − France Suppl. 1907. − Gall. 1955, p. 186. − Gottsch. Redens. 1930, p. 293. − Goug. Lang. pop. 1929, p. VI, 90. − Grand. 1962. − Larch. 1880. − Larch. Suppl. 1880. − La Rue 1954. − Lavedan 1964. − Le Roux 1752. − Marcel 1938. − Mots rares 1965. − Perraud 1963. − Piéron 1963. − Pierreh. 1926. − Plais.-Caill. 1958. − Privat-Foc. 1870. − Rougnon 1935. − Sandry-Carr. 1963. − Sandry-Carr. Manouche 1963. − Sc. 1962. − Soé-Dup. 1906.

Wiktionnaire

Nom commun 1

as \ɑs\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. (Cartes à jouer) Carte à jouer d’une valeur parfois minimale, le plus souvent maximale.
    • Cette fois, le gentilhomme n’avait pas tourné un roi, mais le sept de trèfle. J’avais deux cœurs et trois atouts : le roi et l’as de cœur, l’as, le dix, et le neuf de trèfle. — (Gaston Leroux, L’Homme qui a vu le diable, 1908)
    • Si deux joueurs abattent un brelan, celui de la valeur la plus haute l’emporte. Celui toutefois, qui a la chance d’obtenir un brelan de Valets, dénommé le favori, l’emporte sur tous les autres brelans, même ceux des As, des Rois ou des Dames. — (Frans Gerver, Le Guide Marabout de tous les jeux de cartes, Gérard & C°, Verviers, 1966, p. 89)
  2. (Familier) Personne qui a une supériorité incontestée dans une science, un art, un métier ou un sport.
    • La fourgue ? T’as parlé de la fourgue ? Eh bien, vise. Le gros qui rentre, c’est Ferdinand […] Il t’achète tout et le bazarde. C’est un as dans son genre. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Il s’agit de se tenir à l’affût des affaires, de les suivre de près, de constituer des dossiers sur chacun des as de la finance tripatouillarde, d’étudier leurs faiblesses et même leurs vices. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 183-184)
    • Cette démonstration unique dans les annales sera complétée par des exhibitions acrobatiques des deux as de la Djiquitovka, Serge et Michel Pakhomoff, rois de la haute voltige à cheval. — (J.-C. Vuilleumier, « XVIe Concours hippique de Tramelan », dans L'Impartial, jeudi 28 juillet 1977, p. 13)
    • Abasourdis, ils ne comprenaient rien. Ce n’étaient pas des as de l’interprétation. — (Emmanuel Carrère, Le Royaume, 2014, p. 533)
    • Le coureur de jupons ne sait plus se tenir :
      En sa ligne de mire, une femme, messires !
      Courant comme un heureux vers sa douce conquête
      On le soupçonne d’être un as de la quéquette !
      Un mythe qui pourrait bien vite s'écrouler
      […] — (Cassiopée M. D., Profilage (Portraits professionnels): Sociologie du monde du travail, Mon Petit Éditeur, 2013, p. 26)
  3. (En particulier) (Militaire) Aviateur ayant abattu un grand nombre d’avions ennemis.
  4. (Antiquité) Monnaie romaine de bronze puis de cuivre dont le poids et la valeur ont varié au cours du temps.
    • La monnaie primitive des Romains était à l’origine exclusivement de bronze. L’as en fut l’unité (encore aujourd’hui, as signifie un, dans certains jeux), ses multiples se marquaient en chiffres et ses sous-multiples par des points. — (André Steyert, Nouvelle histoire de Lyon : et des provinces, de lyonnais, Forez, Beaujolais, Franc-lyonnais et Dombes, Bernoux et Cumin, Lyon, 1895, page 133)
  5. (Tennis) Balle de service réussie, l'adversaire n'ayant pu la toucher.
  6. (Sports hippiques) Dans une course hippique, cheval portant le numéro 1.
    • Il y a bataille pour la cinquième place entre l'as et le 9.
  7. (Golf) Trou en un

Nom commun 2

as \ɑs\ masculin invariable

  1. (Métrologie) (Désuet)
    • AS, en allemand ass, essche, esschen, en danois es, en suédois ass, en hollandais aas, en flamand aes. Nom d’un petit poids de Hollande et d’Allemagne, formant une subdivision du marc ou de la livre employée pour peser l’or et l’argent. Ce poids est analogue au grain usité en France, en Angleterre, en Espagne, etc. […] Observation. On employait autrefois en Belgique, à Anvers, à Bruxelles, etc., le poids de Hollande. Dans toute l’Allemagne on se sert du poids de Cologne, et l’as-ducat de cette ville est réputé égal à celui de Vienne. Le ducat d’Allemagne et d’Autriche se compose de 60 de ces as. Voyez aussi Marc. — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)
  2. (Métrologie) (Désuet)
    • AS, antiquité. Chez les anciens Romains on donnait le nom d’as à toute unité, soit de poids, de mesure ou de monnaie, etc., considérée comme divisible en un certain nombre de parties déterminées. L’as, ou l’entier, se divisait en 12 parties appelées onces, unciæ, = 24 semunciæ ou demi-onces = 36 duelles = 48 siciliques = 72 sextules = 288 scrupules. En outre tous les multiples de l’once, depuis 1 ½ jusqu’à 11 onces, étaient désignés par des noms particuliers, ainsi qu’on le verra dans le tableau suivant : […]
      Quoique l’as servît à désigner toute espèce d’unité quelconque divisible en 12 parties ou onces, cette dénomination s’employait plus particulièrement pour indiquer la livre romaine, que l’on appelait indistinctement as, libra, pondo. — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AS (âs' ; quelques-uns cependant disent : l'â de cœur, l'â de pique, contre l'usage le plus général) s. m.
  • 1Carte marquée d'un seul point. S'écrier sur un as mal à propos jeté, Boileau, Sat. X. Houel et Jeanfin avaient un démon familier qui leur donnait toujours des as quand ils jouaient aux cartes, Voltaire, Phil. III, 148.

    Familièrement et fig. As de pique, mauvaise langue. Ô la fine pratique, Un mari confident ! - Taisez-vous, as de pique, Molière, Dép. am. V, 9. C'est un beau marmouset, c'est un bel as de pique, Scarron, Jodelet duelliste, II, 4. Prenez bien garde à ce soldat, ou plutôt ce grand as de pique, Scarron, la Foire de Saint-Germain, V, 121. Quelques-uns voient dans cette locution une altération d'aspic.

  • 2Le côté du dé marqué d'un seul point.
  • 3Au jeu de dominos, la moitié qui n'a qu'un point.
  • 4Chez les Romains, l'as était une monnaie de cuivre, et désignait aussi un point seul marqué sur un des côtés du dé.
  • 5As qui court, jeu de cartes où il faut se débarrasser de l'as avant que le tour soit fini.

    As percé, à la bouillotte, as qui est le seul de sa couleur. As percé est sans doute l'italien asso per se, as qui est tout seul ; il serait bon de l'écrire per-sé.

HISTORIQUE

XIIe s. Li dé serunt mult tost sur ambes as turné, Qui unt esté sovent sur sines ruelé, Th. le mart. 157. … L'apostolies [le pape] ert [était] de la guerre tut las, N'eut de tut Engleterre qui valsist un seul as, ib. 113.

XIIIe s. Pierres ! veus tu oïr novele ? Or est tornée ta rouele, Or t'est-il cheü ambes as ? Rutebeuf, II, 93. [On encortine une rue] Pour miex plaire, quand rois vient à Arras, Et mieulz doit on amer le sis que l'as, Bibl. des Chartes, 4e série, t. V, p. 328.

XIVe s. [Je] Conquerrai forteresses et chasteaux hauts et bas Sur la terre du prince que je n'aime deux as, Guesclin. 17107-17111.

XVIe s. Il fu condemné par contumace en l'amende de mille asses de monnoy romaine, Amyot, Cam. 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AS, s. m. chez les Antiquaires, signifie quelquefois un poids particulier, auquel sens l’as romain est la même chose que la livre romaine, libra. Voyez Poids, Livre, &c.

Quelques-uns dérivent ce mot du Grec αἷς, qui est usité dans la dialecte dorique pour εἷς, un, c’est-à-dire, une chose totale ou entiere : quoique d’autres prétendent qu’il est ainsi nommé as, comme qui diroit æs, airain, à cause qu’il est fait d’airain. Budé a écrit neuf livres de asse & ejus partibus, de l’as & de ses parties.

L’as avoit différentes divisions : les principales étoient l’once, uncia, qui étoit la douzieme partie de l’as ; le sextant, sextans, la sixieme partie de l’as ou deux onces ; le quadrant, quadrans, la quatrieme partie de l’as ou trois onces ; le trient, triens, la troisieme partie de l’as ou quatre onces ; le quinconce, quincunx, ou cinq onces ; le semis ou demi-as, moitié de l’as, qui est six onces ; le septunx, sept onces ; le bes, les deux tiers de l’as ou huit onces ; le dodrans, les trois quarts de l’as ou neuf onces ; le dextans ou dix onces ; & le deunx, c’est-à-dire, onze onces. Voyez Once, Quincunx, &c.

L’as étoit aussi le nom d’une monnoie romaine, composée de différentes matieres, & qui fut de différent poids dans les différens tems de la république. Voyez Monnoie, & la suite de cet article.

Sous Numa Pompilius, selon Eusebe, la monnoie romaine étoit de bois, de cuir ou de coquilles. Du tems de Tullus Hostilius elle étoit de cuivre ou d’airain, & on l’appelloit as, libra, libella, ou pondo, à cause qu’elle pesoit actuellement une livre ou douze onces.

Quatre cents vingt ans après, le thrésor public ayant été épuisé par la premiere guerre Punique, l’as fut réduit à deux onces. Dans la seconde guerre Punique Annibal opprimant les Romains, les as furent encore réduits à une once la piece ; enfin par la loi Papyrienne on ôta encore à l’as la moitié d’une once, ce qui le réduisit à la valeur d’une seule demi-once ; & l’on croit généralement que l’as conserva cette valeur durant tout le tems de la république, & même jusqu’au regne de Vespasien. Ce dernier fut appellé l’as Papyrien, à cause de la loi dont nous venons de parler, qui fut passée l’an de Rome 563 par Caius Papyrius Carbo, alors tribun du peuple ; ainsi il y eut quatre as différens durant le tems de la république. La figure marquée sur l’as étoit d’abord un mouton, un bœuf ou une truie Plutarq. Poplic. Plin. XVIII. iij. Du tems des rois cette marque étoit un Janus à deux faces, & d’un côté & de l’autre ou sur le revers étoit un rostrum ou la proue d’un vaisseau.

Le trient, triens, & le quadrant, quadrans, de cuivre, avoient sur le revers la figure d’un petit vaisseau appellé rates ; ainsi Pline dit, nota æris, c’est-à-dire assis, fuit ex altera parte Janus geminus, ex altera rostrum navis ; in triente verò & quadrante rates. Hist. nat. liv. XXXIII. c. iij. d’où ces pieces furent appellées quelquefois ratiti.

On se sert aussi du mot as, pour désigner une chose entiere ou un tout, d’où est venu le mot Anglois ace, & sans doute le mot François as, au jeu de cartes. Ainsi as signifie un héritage entier, d’où est venue cette phrase, hoeres ex asse ou legatarius ex asse, l’héritier de tout le bien. Ainsi le jugerum ou l’acre de terre romaine, quand on la prenoit en entier, étoit appellée as, & divisée pareillement en douze onces. Voyez ou Acre.

Voici l’as, ses parties ou ses divisions.

Onces. Onces.
1 as 12. semis 6.
deunx 11 quincunx 5.
dextans. 10 triens. 4.
dodrans. 9 quadrans 3.
bes. 8 sextans 2.
septunx. 7 uncia. 1.

As, s. m. (Commerce.) c’est à Amsterdam une des divisions de la livre poids de marc : 32 as font un angel, 10 angels font un loot, & 32 loots font la livre. Voyez Livre. (G)

As, au jeu de Trictrac, se dit du seul point qui est marqué sur une des faces du dez que l’on joue ; & aux jeux de cartes, de celles qui n’ont qu’une seule figure placée dans le milieu. L’as vaut aux cartes un, ou dix, ou même onze, selon le jeu qu’on joue.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « as »

(Date à préciser) Du latin as (« un »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espag. as ; portug. az ; ital. asso ; du latin as, assis, qui, ayant fini par signifier l'unité en différentes mesures, finit aussi par exprimer le point seul marqué sur un dé ou une carte. On donne deux étymologies de ce mot : 1° le latin as ou aes, cuivre, parce que l'as était une monnaie de cuivre ; 2° le grec εῖς, un, en dorien αἴς ou ἄς.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « as »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
as as

Évolution historique de l’usage du mot « as »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « as »

  • As-tu donné ta parole ? Tiens-la. Ne l’as-tu pas donnée ? Tiens bon. De Proverbe russe
  • En banlieue, soi tu as la force, soi tu as la tchache. De Jamel Debbouze / Les Inrocks - 31 Juillet 2002
  • Quand tu n'as rien, tu n'as rien à perdre De Bob Dylan / Like a Rolling Stone
  • C'est beau le jardinage : t'as beau avoir les graines, si t'as pas de pot, t'as pas de fleurs. De Smaïn / Smaïn au Casino de Paris
  • Ta vie est ce que tu as donné. De Georges Séféris / Trois poèmes secrets
  • Même si le marché des transferts n’est pas ouvert, ça bouge en coulisses. Calciomio fait […] Calciomio, AS Roma, annonce choc de l'Uruguay : offre officielle pour Cavani
  • As de pique - Des quatre as, le plus mal fichu. De Pierre Daninos / Le Jacassin
  • Un Smith & Wesson bat quatre as. De Loi de Murphy
  • Si tu n’as pas étudié, voyage. De Proverbe foulfouldé
  • Dans ton bureau, si t’as un diplôme, t’as l’air intelligent. Si t’as un climatiseur, t’as l’air conditionné. De Pierre Legaré / Mots de tête
  • T’as baisé ma femme ? De Martin Scorsese / Raging bull
  • Humilité, fichue vertu ! Tu dis que tu l'as, tu ne l'as plus ! De Anonyme
  • Ce n’est pas parce que tu as une personnalité que tu as de la personnalité ! De Quentin Tarantino / Pulp Fiction
  • Ce que tu as la force d’être, tu as aussi le droit de l’être. De Max Stirner
  • Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance. De Proverbe grec moderne
  • Les mecs, quand tu les as pas sur le ventre, tu les as sur le dos. De Georges Wolinski / Vos gueules les femmes
  • Tout d’abord, j’ai envoyé une pré-préparation à mes joueurs, pour qu’ils se préparent individuellement à la reprise collective. Il fallait qu’ils se remettent en forme après cette période assez spéciale. Ensuite, ce sera une préparation assez classique sur cinq semaines et j’ai aussi organisé cinq matchs amicaux. Actufoot, Hervé Berni (AS Vence) "Il fallait que je trouve un nouveau défi"
  • Le Rugbynistere est un site de Rugby leader en France, créé par deux passionnés d'Ovalie en 2008, et aujourd'hui lu par plus d'un million de lecteurs passionnés chaque mois. Si malgré tous nos efforts au quotidien pour que ce site soit le meilleur, vous constatez des coquilles, ou des manquements à nos devoirs, contactez nous, on n'est pas bien méchant ! Le Rugbynistère, A quoi ressemblait la dernière saison de l'AS Béziers dans l'élite ? - Le Rugbynistère
  • « Les tests ont révélé un cas actif et asymptomatique », a indiqué le club, sans délivrer le nom du joueur. « L’état de santé du joueur ne présente aucune inquiétude. Conformément aux protocoles sanitaires en vigueur, il a été placé en quatorzaine à son domicile et se trouve sous la surveillance du staff médical en lien avec les autorités. » , Coronavirus : Un joueur de l'AS Monaco testé positif et placé en quarantaine
  • A quoi ressemblera l'effectif monégasque la saison prochaine ? Voilà une question à laquelle il est, comme tous les ans dans ces eaux-ci, bien difficile de répondre. Et pour cause, de nombreux départs sont à prévoir, et logiquement, de nombreux joueurs arriveront derrière. Si l'avenir de certains grands noms comme Wissam Ben Yedder est incertain, on est déjà fixé sur bon nombre de joueurs. Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, L'AS Monaco annonce une grosse vague de départs
  • Le premier semestre 2020, dont la clôture se rapproche à grands pas, restera probablement dans les annales de nos Sociétés modernes comme une période exceptionnelle, qu'on ne rencontre qu'une poignée de fois par siècle. Inutile de chercher à en tirer les conséquences prématurément : on se trompe déjà beaucoup sur le court terme. Sur les marchés financiers, la crise paraît être allée beaucoup plus vite en besogne qu'au niveau sanitaire. Dans une étude récente produite par une grande banque parisienne, un économiste mettait en avant une "flash crise", comme si les cinq étapes d'une crise financière traditionnelle avaient été concentrées sur quelques semaines. Une analyse qui, vous l'aurez compris, induit que la crise boursière appartient au passé. , Business as usual

Images d'illustration du mot « as »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « as »

Langue Traduction
Anglais ace
Espagnol as
Italien asso
Allemand as
Chinois 高手
Arabe أجاد
Portugais ás
Russe туз
Japonais エース
Basque as
Corse asci
Source : Google Translate API

Synonymes de « as »

Source : synonymes de as sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « as »

Partager