La langue française

Analeptique

Sommaire

  • Définitions du mot analeptique
  • Étymologie de « analeptique »
  • Phonétique de « analeptique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « analeptique »
  • Citations contenant le mot « analeptique »
  • Traductions du mot « analeptique »
  • Synonymes de « analeptique »
  • Antonymes de « analeptique »

Définitions du mot « analeptique »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANALEPTIQUE, adj. et subst. masc.

A.− Emploi adj., MÉD. [Se dit de substances (aliments et médicaments) et de pratiques hygiéniques (gymnastique)] Qui redonne des forces, particulièrement aux convalescents :
1. Debauve a cherché en outre à offrir à ses nombreux clients des médicaments agréables contre quelques tendances maladives. Ainsi, aux personnes qui manquent d'embonpoint il offre le chocolat analeptique au salep; ... J.-A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût,1825, p. 120.
B.− Emploi subst. Un analeptique :
2. ... Wepfer et Sydenham n'ont pas craint, dans certains cas, de recourir aux narcotiques eux-mêmes, et (...) le dernier guérissait, par le simple usage des cordiaux et des analeptiques, ce délire paisible qui succède quelquefois aux fièvres intermittentes, et que les autres remèdes ne manquent jamais d'aggraver. P. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 367.
Prononc. : [analεptik].
Étymol. ET HIST. − 1. Adj. 1555 méd. (Evon., c. XLIV ds Gdf. Compl. : L'eau de chappon est analeptique [c'est a dire restaurative]); 2. subst. a) 1752 méd. (Trév. : Analeptique [subst. fém.] Partie de l'art de conserver sa santé ou de l'hygieine); b) 1808 id. subst. masc. « remède propre à rendre des forces », supra. Du b. lat. analepticus (< gr. α ̓ ν α λ η π τ ι κ ο ́ ς « propre à réparer les forces » ds Oribase, p. 2. Matth. ds Bailly) attesté aux iveves. chez Theodorus Priscianus, Log. 69 ds TLL s.v., 15, 70 : cibi analemptici; vies. ds Soran., 2, 9, ibid., 15, 71 : primo analeptico cyclo.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 2.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Bonv. 1969. − Bouillet 1859. − Duval 1959. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − March. 1970. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Mont. 1967. − Nysten 1824. − Piéron 1963. − Privat-Foc. 1870. − Vieill. 1970.

Wiktionnaire

Adjectif

analeptique \a.na.lɛp.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) (Vieilli) Qui rend des forces aux convalescents.
    • Traitement analeptique.

Nom commun

analeptique \a.na.lɛp.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Remède fortifiant.
    • Le salep, les gelées, etc., sont des analeptiques.
    • Signalons que trois de nos sujets ont ressenti, à la suite de l’injection de cet analeptique, un état de malaise mal définissable (anxiété, impression de chaleur, paresthésies...). — (Archives internationales de Physiologie et de Biochimie, volume 73, 1965)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANALEPTIQUE. adj. des deux genres
. T. de Médecine. Qui rend des forces aux convalescents. Traitement analeptique. Substantivement, Le salep, les gelées, etc., sont des analeptiques.

Littré (1872-1877)

ANALEPTIQUE (a-na-lè-pti-k')
  • 1 Adj. Terme de médecine. Qui restaure, qui rétablit les forces épuisées. Médication, alimentation analeptique.
  • 2 S. m. Un bon analeptique.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « analeptique »

Du latin analepticus (« nourrissant ») → voir analepsie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀναληπτιϰὸς, de ἀναλαμϐάνειν, reprendre, de ἀνὰ, reprise, et λαμϐάνειν, prendre (voy. LEMME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « analeptique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
analeptique mf

Évolution historique de l’usage du mot « analeptique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « analeptique »

  • Un analeptique est une substance stimulante de certaines fonctions de l'organisme par l'intermédiaire du système nerveux central. La caféine, le camphre, la dopamine ou l'adrénaline sont par exemple des analeptiques. Futura, Définition | Analeptique - psychoanaleptique | Futura Santé
  • Dans ce mythe et dans notre roman, l’Autre est une « puissance de dévoration ». Comme dans le mythe du Minotaure, la thématique de la dévoration est absolument centrale dans la relation conjugale : Rose a été mordue jusqu’au sang dès sa nuit de noces et ensuite plusieurs fois jusqu’à l’infection. Par ailleurs les meurtres du dévoreur Norman jalonnent tout le texte : de Peter Slowik [« toute la partie inférieure de son visage était couverte de sang dans lequel étaient collés des poils et des fragments de peau »], en passant par l’histoire analeptique de Wendy Yarrow, pour aboutir au meurtre d’Anna : « Norman se jeta sur sa gorge, enfouissant son visage contre comme s’ils étaient deux ados excités se pelotant dans un jardin public, puis des dents furent dans sa gorge, quelque chose de chaud jaillit sur elle, et elle ne pensa plus à rien ». DIACRITIK, Stephen King : Rose Madder, un roman sur la violence conjugale
  • « Lorsqu’on intervient, il faut repérer les pattes, la tête ou la queue et le cordon selon la position du veau. La plupart du temps, il faut repousser les veaux pour déplier une patte. Si ça coince, on peut lubrifier, tourner, repousser, tirer d’un côté et de l’autre… », explique la vétérinaire. Quand le veau respire difficilement, l’éleveur peut lui mettre de la paille dans le nez, de l’eau dans les oreilles, frictionner les côtes, le pendre tête en bas et dégager manuellement les glaires. « Et il faut toujours avoir sur soi un analeptique respiratoire lors d’un vêlage, sinon, c’est trop tard… ». Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Bien gérer les premières heures de vie du veau | Journal Paysan Breton
  • D’abord, s’assurer que le veau respire. Si ce n’est pas le cas, aider la respiration à se mettre en route à l’aide d’un analeptique et de manœuvres de réanimation : eau dans les oreilles, pendre le veau par les pattes de derrière (sans dépasser une minute), massage cardiaque si nécessaire. Si le veau présente des signes d’anoxie néonatale (tête en arrière, yeux dans le vague, beuglement), administrer un oxygénateur cérébral et faites appel à votre vétérinaire pour lutter contre l’acidose. Enfin, lui faire prendre rapidement son colostrum et le maintenir au chaud, dans une niche ou sous une lampe infra-rouge. Les couvertures permettent au veau de garder sa chaleur mais sont insuffisantes s’il est déjà en hypothermie. , Le sanitaire autour du vêlage. Objectif un veau par vache et par an, Elevage - Pleinchamp
  • Les interactions des risques exposés ci-dessus dessinent un tableau de la réalité des marchés financiers assez éloignée des vertus que la théorie leur prête. Dans leur fonctionnement concret, ces marchés sont souvent sous-optimaux et soumis à des actions relevant d’opérations menées dans l’intérêt d’acteurs particuliers. Dans ce contexte, l’effet euphorisant des rachats d’actions n’est peut-être pas à ranger dans les catégories de fortifiant tonique, mais plutôt d’analeptique ; en bref, plus une drogue qu’une vitamine… The Conversation, La vague inquiétante des rachats d’actions sur les bourses américaines

Traductions du mot « analeptique »

Langue Traduction
Anglais analeptic
Espagnol corroborador
Portugais todo fortalecedora
Source : Google Translate API

Synonymes de « analeptique »

Source : synonymes de analeptique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « analeptique »

Partager