Tonique : définition de tonique


Tonique : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TONIQUE1, adj.

A. − MÉD., PHYSIOL.
1. ,,Qui est relatif au tonus. Ce terme est surtout utilisé à propos des phénomènes qui se rapportent au tonus musculaire. P. ex., les contractions musculaires sont dites toniques lorsqu'elles présentent une forme lente, soutenue, caractérisée par des mécanismes physiologiques dont l'activité est constante`` (Thinès-Lemp. 1975). Babinski insiste ainsi sur les caractères de la paralysie faciale centrale qui est faite de troubles toniques parallèles et non systématiques comme dans la paralysie hystérique (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946 [1943], p. 260).
2. Qui a du tonus. Le ventre est augmenté de volume, mais peu étalé car les muscles sont toniques (Quillet Méd.1965, p. 159).
Contraction tonique, convulsion tonique ou spasme tonique. ,,Se dit d'une contraction musculaire prolongée, de convulsions provoquant un état de rigidité, de contracture continue`` (Man.-Man. Méd. 1980). Synon. spasme* clonique.La tension superficielle (...) reste augmentée (...) sans qu'il y ait dépense énergétique. Cette contraction de type spécial s'appelle la contraction tonique (Policard, Histol. physiol., 1922, p. 329).
Rare. [En parlant de qqn.] Fort. « Mon appétit? » « Ta santé. Ce corps où le sang circule bien. Tu es tonique!... Moi aussi, la carcasse est bonne » (Martin du G., Thib., Belle sais., 1923, p. 969).
B. − MÉD., PHARM. Qui (re)donne du tonus.
1. Qui raffermit la peau tout en lui gardant son élasticité. Lotion tonique et astringente. Empl. subst. masc. D'une exceptionnelle efficacité, le Tonique Hydro-Cure de Biotherm est plus qu'un simple rinçage: il laisse déjà sur votre visage un film de douceur (Elle, 8 mars 1982, p. 31, col. 2).
2. Qui (re)donne des forces physiques et de l'élan vital à l'organisme. Synon. fortifiant, reconstituant, remontant (fam.).Médicaments, remèdes toniques; boisson, vin tonique; climat, froid tonique. Un thé tonique, reconstituant, excellent pour les circonvolutions (Alain-Fournier, Corresp. [avec Rivière], 1905, p. 57).Tous les vins ont des propriétés stimulantes et nutritives justement appréciées. Les vins rouges sont toniques, excitants et constituent un aliment d'épargne (Brunerie, Industr. alim., 1949, p. 77).
Avoir une action tonique. Il emprunte ses propriétés stimulantes à ses matières sapides, (...) qui, aux doses usuelles, par votre voie digestive, ont une action tonique excitant le cœur et les vaisseaux, à la façon du café (Macaigne, Précis hyg., 1911, p. 228).
Eau tonique. Boisson gazeuse peu sucrée, aromatisée au quinquina (d'apr. Rob. 1985). V. tonic rem. infra.
Empl. subst. masc. Substance employée comme médicament tonique. L'anémie, qui persiste en nombre de cas, est traitée par les toniques amers, la liqueur de Fowler et par les ferrugineux (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896, p. 426).On pourra tenter un régime nutritif riche et abondant, l'administration de toniques généraux, eau rouillée, quinquina (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 28).
En partic. Toniques du cœur. Tonicardiaques. Le traitement de toutes les affections cardiaques: repos et toniques du cœur (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 187).
3. Au fig. Qui redonne de l'élan, de la vitalité. Synon. stimulant, tonifiant.Roman tonique. Je me suis fait peu à peu (...) un panthéon portatif composé d'hommes-éclairs (...) La contemplation de ces surhommes est aussi tonique que l'audition d'une marche militaire. Ce sont mes saints patrons (Morand, Homme pressé, 1941, p. 109).Pour moi les exigences de Robert avaient toujours été toniques, mais elles avaient fini par décourager Nadine (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 66).V. tonicité A ex. de Du Bos.
Il est tonique de + inf.Il est bon, à certaines heures, il est tonique de regarder en face cette mort qui menace notre patrie (Mauriac, Journal 4, 1950, p. 24).
Empl. subst. masc. Quel tonique, ces œuvres de Marc-Aurèle! (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 173).
REM.
Tonic, subst. masc.,synon. de eau tonique (supra B 2).Un peu d'Indien sur un glaçon, de l'eau naturelle ou gazeuse et votre tonic est prêt (L'Express, 10 juill. 1972, p. 2 ds Rob. 1985).
Prononc. et Orth.: [tɔnik]. Homon. et homogr. tonique2. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1538 tonicque « qui présente une tension, une élasticité en parlant des tissus vivants » (J. Canappe, 13elivre de la méthode thérapeutique de Galien ds Fr. mod. t. 18, p. 271); 1618 tonique (Ch. Guillemeau, Ostomyologie ou discours des os et des muscles du corps humain, p. 339); 1694 convulsion, spasme tonique (Corneille); 2. 1762 adj. remèdes toniques « propres à accroître les forces physiques » (Ac.); 1785 subst. (Grouvelle, L'Épreuve délicate ds Gaiffe, Drame en France, 505 ds Brunot t. 6, 2, 1, p. 1184); 3. a) 1832 fig. « qui stimule, augmente la force vitale » (Sand, Indiana, p. 296); b) 1841 subst. masc. (Balzac, Tén. affaire, p. 86: le tonique d'une haine); c) 1922 « qui redonne de l'énergie psychique » (Alain, Propos, p. 438); 4. 1941 subst. « qui est propre à maintenir l'élasticité de la peau, à la raffermir » (L'Œuvre, 3 févr.); 1970 adj. id. (Rob. Suppl.); 5. 1970 eau tonique « boisson gazeuse peu sucrée et aromatisée au quinquina » (ibid.); 1972 tonic (L'Express, loc. cit.). Empr. au gr. τ ο ν ι κ ο ́ ς « qui concerne la tension, qui se tend »; 5 de l'angl. tonic water « eau tonique », de tonic (1756 méd.) et water « eau » (v. Rey-Gagnon Anglic. 1981).

TONIQUE2, subst. fém. et adj.

I. − Subst. fém., MUS. ,,Première note d'une gamme. Elle donne son nom à cette gamme et au ton de cette gamme. Par exemple, on dit: la gamme et le ton d'ut, qui est la tonique`` (Rougnon 1935). Si l'on entend par tonalité l'ensemble des rapports des notes diverses d'une phrase, avec une note principale dite tonique à laquelle s'attache particulièrement une impression de repos, une musique atonale sera celle où, pour quelque cause que ce soit, l'on n'aura plus le sentiment d'une tonique et des différents degrés qui se rapportent à cette tonique (Arts et litt., 1935, p. 34-14).La suspension des fonctions tonales et, par conséquent, de ces notes privilégiées dénommées « tonique » et « dominante », amène directement Schoenberg à concevoir une musique basée sur l'emploi des douze sons de la gamme tempérée, tous ces sons possédant une valeur identique (Samuel, Art mus. contemp., 1962, p. 189).
Empl. adj. ,,La note tonique est une note principale dans une gamme parce que c'est sur elle que cette gamme est établie. Dans un morceau de musique, c'est sur la tonique d'un ton que se produit le plus souvent sa terminaison`` (Rougnon 1935).
Pédale de tonique. Pédale. On donne ce nom à une note prolongée au-dessus ou au-dessous de laquelle passent plusieurs accords dont elle ne fait pas partie (...). Placée sur la tonique elle prend le nom de pédale de tonique (Rougnon1935).
II. − Adj., PHONÉT.
A. − Qui porte le ton (v. ton3I B 4). Syllabe, voyelle tonique. La réunion des mots affectés (...) d'un ton unique [est appelée] groupe tonique (Mar.Lex.1961, p. 106).
B. − Accent tonique. Synon. de accent d'intensité (v. accent I A 1 a).La poésie des Grecs et des Romains ignorait la rime, mais se scandait en mètres réguliers reposant non sur l'accent tonique comme en anglais mais sur le nombre des syllabes (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 216).Rimer, qui fut le propre des poètes, est devenu par un étrange coup du sort, le contraire de la poésie. Il en est ainsi pour le moins en français, mais non pas dans les autres langues vivantes, ou particulièrement les inflexions de l'accent tonique permettent la création incessante de rimes nouvelles (Aragon, Crève-cœur, 1941, p. 73).
Prononc. et Orth.: [tɔnik]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1722 note tonique (J.-P. Rameau, Traité de l'harmonie ds Mus. 1976); 1762 subst. fém. « note fondamentale qui donne son nom à la tonalité sur laquelle repose cette gamme » (Ac.); 2. 1840 adj. ling. accent tonique (Garcia, Art chant, p. 93). Dér. de ton3*; suff. -ique.
STAT. Tonique1 et 2. Fréq. abs. littér.: 179.

Tonique : définition du Wiktionnaire

Adjectif

tonique \tɔ.nik\ masculin et féminin identiques

  1. (Grammaire) Qui reçoit l’accent.
    • Syllabe tonique.
    • Voyelle tonique.
  2. (Musique) Qualifie la première note d’un ton.
    • Ut est la note tonique dans le ton d’ut.
  3. (Médecine) Qui a une tension élastique, en parlant des tissus, des muscles.
  4. Qui excite la tonicité, qui donne du ton, qui fortifie l’organisme, qui le rend plus ferme, plus alerte.

Nom commun 1

tonique \tɔ.nik\ féminin

  1. (Musique) Première note d’un ton.
    • La tonique et la dominante.

Nom commun 2

tonique \tɔ.nik\ masculin

  1. (Médecine) Substance qui tonifie l’organisme.
    • […] on avait ajouté deux écriteaux réclames, dont l’un recommandait une montre à 3 fr. 95 et l’autre un tonique pour le système nerveux. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 20 de l’éd. de 1921)
  2. (Figuré) Fortifiant intellectuel.
    • Le premier ouvrage d’Octave a pour épigraphe un texte en grec de Marc Aurèle, dont les Pensées resteront toujours pour lui un tonique spirituel avec les Confessions de saint Augustin et L’Imitation. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 218)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tonique : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TONIQUE. adj. des deux genres
. T. de Grammaire. Qui reçoit l'accent. Syllabe tonique. Voyelle tonique. Accent tonique, Intensité plus grande du son sur une syllabe d'un mot.

TONIQUE se dit, en termes de Musique, de la Première note d'un ton. Ut est la note tonique dans le ton d'ut. Substantivement, La tonique et la dominante. En termes de Médecine, il se dit des Tissus, des muscles et signifie Qui a une tension élastique. Il signifie aussi Qui excite la tonicité, qui donne du ton, qui fortifie l'organisme, qui le rend plus ferme, plus alerte. Substantivement, Un tonique.

Tonique : définition du Littré (1872-1877)

TONIQUE (to-ni-k') adj.
  • 1 Terme de médecine. Qui offre rénitence et élasticité, en parlant d'un tissu organique. Force tonique.

    Terme de pathologie. Spasmes toniques, s'est dit des crispations régulières encore soumises à la volonté, par opposition à spasme clonique.

  • 2 Terme de médecine. Se dit des médicaments qui ont la faculté d'exciter lentement et par des degrés insensibles l'action organique des divers systèmes de l'économie animale, et d'en augmenter la force d'une manière durable.

    Substantivement. Faire usage des toniques. Le quinquina est un tonique.

  • 3 Terme de grammaire. Accent tonique, ton plus marqué dont on prononce dans un mot une syllabe particulière, caractérisé dans les langues anciennes par une plus grande élévation de la voix, et dans les langues modernes, par une plus grande intensité. Anima, qui est à la fois latin et italien, donne un bon exemple de la différence : l'a, dans le latin, est accentué et bref ; dans l'italien, il est accentué et long.
  • 4 Terme de musique. La note tonique, le son principal auquel, dans chaque mode, il serait impossible d'en substituer un autre, sans détruire ou altérer le sens de la phrase, et sans lequel on ne pourrait clore la plus simple période.

    Substantivement. La tonique et la dominante. La tonique finit communément tous les airs, principalement à la basse et au chant.

  • 5Écho tonique, celui qui ne répète que certains sons, ou qui modifie ceux qu'il transmet, de manière à en altérer sensiblement la nature.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Tonique : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TONIQUE, mouvement tonique dans l’œconomie animale, action dans laquelle lès muscles d’une partie tant les antagonistes que les congeneres, agissent tous pour vaincre une puissance qui produit ou doit produire son effet dans une direction commune à celle de tous ces muscles en action. Voyez Antagoniste & Congenere.

On croit communément que c’est l’action tonique des muscles, lorsqu’ils agissent tous ensemble, qui nous retient dans une situation droite ; ce qui nous empêche de tomber en-devant, en-arriere & sur les côtés.

On tombe en-devant en pliant les jambes vers les piés, & l’épine vers les genoux ; ainsi il n’y a pour lors que les extenseurs du pié qui puissent empêcher la cuisse & le pié de faire des angles, & non pas les fléchisseurs qui contribueroient plutôt à faire tomber ; c’est pourquoi ils demeurent sans action.

On tombe en arriere lorsqu’on étend trop le pié ; lorsque la cuisse se plie en-dedans ; ainsi il n’y doit y avoir que les extenseurs qui redressent les genoux.

L’action des muscles extenseurs opposés empêche de tomber sur les côtés ; d’où il est facile de voir que ce n’est point par l’action de tous ces muscles antagonistes que nous nous tenons debout, mais seulement par celle des extenseurs & de quelques fléchisseurs, pendant que quelques-uns de ceux qui fléchissent les genoux demeurent en repos & sans action. Voyez Fléchisseur & Extenseur.

Tonique, adj. (Thérapeutique.) du mot grec τονικὸς, ou τονωτικὸς, nom que les anciens donnoient aux remedes fortifians appliqués extérieurement, & qui est devenu très familier aux modernes, & surtout aux solidistes, pour exprimer plus généralement un remede quelconque, soit intérieur soit extérieur, qui est capable de fortifier ; c’est-à-dire de maintenir, de rétablir ou d’augmenter le ton ou tension naturelle, soit du système général des solides, soit de quelque organe en particulier.

Cet effet peut convenir proprement à deux especes de remedes ; savoir aux astringens, c’est-à-dire à cette classe de remedes qui resserrent évidemment, & par conséquent fortifient le tissu des solides par l’effet très-caché d’une qualité très-manifeste, savoir l’austérité ou l’acerbité, & à une classe bien différente de remede, qui ne fait sur les solides qu’une impression beaucoup plus passagere, qui les stimule, qui les excite, qui augmente leur mouvement, & par conséquent leur force. L’effet des premiers est de procurer une espece de force morte, mais constante, mais inhérente ; l’effet des seconds, c’est de déterminer une force véritablement vitale, de produire de l’activité, du mouvement ; & cette propriété se trouve dans tous les remedes qu’on a appellés aussi cordiaux, échauffans, nervins, excitans, restaurans, &c. & c’est précisément à ce dernier genre qu’est donné le nom de tonique dans le langage le plus reçu aujourd’hui.

De quelque maniere que ces remedes produisent leurs actions (objet sur lequel on n’a absolument que des connoissances très-vagues, ou des théories fort arbitraires). leur effet sensible sur toute la machine est d’augmenter le mouvement progressif du sang, les forces vitales, les forces musculaires & la chaleur animale ; & sur quelques organes particuliers d’en réveiller le jeu, ou d’augmenter, pour ainsi dire, leur vie particuliere en y établissant un nouveau degré de tension & de vibratilité.

Ces remedes, considérés par leurs effets généraux & primitifs, sont désignés par tous les noms que nous avons rapportés plus haut ; mais lorsqu’on les considere par quelque effet secondaire & plus particulier, ils prennent différens noms ; celui d’alexipharmaque, comme résistant à de prétendus effets mortifians, au froid mortel des venins, suivant la doctrine des anciens, voyez Alexipharmaque, sudorifiques, comme excitant la sueur, excrétion qui est une suite commune de la chaleur augmentée ; stomachiques, comme rétablissant le ton naturel de l’estomac, &c. Voyez Stomachique.

Les différentes classes des remedes toniques cordiaux, nervins, &c. qui parmi les différens effets propres à ces remedes, produisent éminemment l’augmentation de chaleur, sont exposées à l’article Echauffant, voyez cet article ; on peut y joindre encore deux autres especes de substance végétale ; savoir les amers purs & les amers aromatiques ; en observant néanmoins que leur effet est plus lent, mais par cela même plus durable, & que de tous les effets généraux des toniques, c’est l’augmentation de chaleur qu’ils produisent le moins. On peut joindre encore ici certains spécifiques connus dans l’art sous le nom d’antispasmodiques & d’hystériques. Voyez Spasme & Hystérique. (b)

Tonique, en Musique, est le nom de la corde principale sur laquelle le ton est établi. Tous les airs finissent communément par cette note, sur-tout à la basse. On peut composer dans les deux modes sur la même tonique ; enfin tous les musiciens reconnoissent cette propriété dans la tonique, que l’accord parfait n’appartient qu’à elle seule.

Par la méthode des transpositions, la tonique porte toujours le nom d’ut au mode majeur, & de la au mode mineur. Voyez Ton, Mode, Transpositions, Solfier, Gamme, Clés transposées &c.

Tonique est aussi le nom que donne Aristoxène à l’une des trois especes du genre chromatique, dont il explique les divisions, & qui est le chromatique ordinaire des Grecs, procédant par deux semi tons consécutifs, puis une tierce mineure. (S)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tonique »

Étymologie de tonique - Littré

Ton 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de tonique - Wiktionnaire

(XVIe siècle) Du grec ancien τονικός, tonikós → voir ton, tonus et -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tonique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tonique tɔnik play_arrow

Citations contenant le mot « tonique »

  • Depuis mercredi 15 juillet et jusqu’à ce vendredi, huit jeunes de la Maison pour tous de Pen-ar-Créac’h, à Brest, participent activement à un stage tonique de hip-hop, animé par l’expérimenté Chambo. Compte tenu d’un temps correct, l’activité se déroule en plein air, sur une terrasse en céramique devant la structure. « C’est sympa de réaliser cette activité dehors. Les passants s’arrêtent pour observer les jeunes âgés de 11 à 14 ans, qui s’entraînent régulièrement à la MPT. Ils se perfectionnent et s’impliquent efficacement », affirme Olivier, animateur à la MPT. Le Telegramme, Un stage hip-hop tonique à la Maison pour tous de Pen-ar-Créac’h - Brest - Pen-ar-Créach - Le Télégramme
  • Global L’eau tonique marché propose des recherches complètes, offrant une analyse régionale détaillée et des perspectives de croissance. Le rapport sur les prévisions du marché L’eau tonique 2024 met en évidence l’économie, les tendances passées et émergentes de l’industrie et la disponibilité des ressources de base. Ce rapport sur le marché des mots clés se concentre sur les principaux fabricants d’Amérique du Nord, d’Europe, du Japon, de Chine et d’autres régions (Inde, Asie du Sud-Est, Amérique centrale et du Sud, et Moyen-Orient et Afrique). , Perspectives du marché mondial L’eau tonique 2020 jusqu’en 2024: principales entreprises du marché, tendances et facteurs de croissance et détails pour le développement des affaires – The Fordactu
  • Le rapport mondial L’eau tonique Market 2020 parle du processus de fabrication, des principaux types et applications pour les principaux acteurs. Marché régional de la concurrence des entreprises par entreprise, demande du marché, demande (situation, autre industrie, comparaison, prévision) et revenus des ventes, volume des ventes, prix, coût, marge brute, toutes les informations dans L’eau tonique Market Report. , Marché L’eau tonique 2024 Part de l’industrie mondiale, taille, analyse de l’industrie mondiale, tendances des principaux moteurs de croissance, segments, technologies émergentes, opportunités et prévisions – InFamous eSport
  • Global L’eau tonique Marché est une recherche complète qui fournit des informations sur la taille du marché L’eau tonique, les tendances, la croissance, la structure des coûts, la capacité, les revenus et les prévisions 2025. Ce rapport comprend également l’étude globale de la part de marché L’eau tonique avec tous ses aspects influençant la croissance du marché. Ce rapport est une analyse quantitative exhaustive de l’industrie du L’eau tonique et fournit des données pour élaborer des stratégies visant à augmenter la croissance et l’efficacité du marché de L’eau tonique. Le rapport étudie et évalue en outre le paysage actuel du secteur des entreprises en constante évolution et les effets présents et futurs du COVID-19 sur le marché L’eau tonique. , Analyse de la taille du marché L’eau tonique 2020 par part de l’industrie, stratégies commerciales, demandes émergentes, taux de croissance, tendances récentes, opportunité et prévisions jusqu’en 2025 – InFamous eSport
  • Pour 1 personne : 30 ml de sirop de citron vert, 120 ml d’eau tonique, 40 ml d’Espresso decaffeinato Café Royal, glaçons, menthe pour le décor. Sirop de citron vert : jus et zeste de 6 citrons verts (non traités), 150 g de sucre environ. , Chaud ou froid, le café s’invite dans nos cocktails d’été | Actu
  • Mercredi soir, sur la scène de la Cale à partir 21 h 30, certains (es) du public vont retrouver avec grand plaisir, "Saults", ce trio de musiciens locaux, Antoine et Grégoire Saults et leur compère bassiste, Axel Castets pour un concert qui s’annonce tonique. Ils joueront, entre autres, les singles de leur dernier Lp, "On our way". "Saults" est née le 30 septembre 2014 grâce à la complicité immédiate entre les 3 garçons. Les répétitions s’enchaînent et dès l’année suivante le groupe décroche de nombreuses dates de concerts. Entre 2015 et 2017, ils se produisent sur les scènes locales et se créent rapidement un public grâce au bouche-à-oreille, à leur qualité scénique et aux réseaux sociaux. Début 2016, Saults enregistre son premier EP et sort le clip auto produit "I Wanna Jam". Celui-ci a été vu plus de 20 000 fois sur YouTube en quelques semaines et les 2 000 EP sont vendus en quelques mois. Les trois musiciens concluent leur tournée 2017 au Pruneau Show, en première partie de Julian Perretta, devant 10 000 personnes. En septembre 2017, Saults se lance un nouveau défi : se produire sur la scène londonienne et se confronter ainsi à la concurrence britannique. Grâce à ses prestations énergiques, le trio remporte quelques belles batailles. Et c’est aussi un véritable changement de vie et l’affirmation d’un son et d’une image définitivement plus rock. Inspiré par ces expériences, le groupe enregistre son 1er single UK "Kelly Ride" dans les mythiques studios d’Abbey Road. Le premier août 2018, "Saults" se produit sur la scène de la Cale, un retour "aux sources" devant un très nombreux public aux anges. Ce mercredi soir, la donne est changée pour les raisons sanitaires à respecter comme au premier concert de cette année mais l’envie est toujours là pour "Saults". ladepeche.fr, Villeneuve-sur-Lot. "Saults", du tonique pour les Mercredis de la Cale - ladepeche.fr
  • La haine est un tonique : elle fait vivre, elle inspire la vengeance, mais la pitié tue, elle affaiblit encore notre faiblesse. De Honoré de Balzac / La peau de chagrin

Images d'illustration du mot « tonique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tonique »

Langue Traduction
Corse tonicu
Basque tonic
Japonais トニック
Russe тоник
Portugais tônico
Arabe منشط
Chinois 补品
Allemand tonic
Italien tonico
Espagnol tónico
Anglais tonic
Source : Google Translate API

Synonymes de « tonique »

Source : synonymes de tonique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tonique »



mots du mois

Mots similaires