La langue française

Amarre

Sommaire

Définitions du mot amarre

Trésor de la Langue Française informatisé

AMARRE, subst. fém.

A.− MAR. Chaîne ou cordage servant à attacher un navire à un point fixe (quai, bouée, autre navire...) ou à le haler dans un port. Jeter une amarre, rompre ses amarres :
1. Douze matelots sont debout, six de chaque côté de la barque, tenant chacun un aviron de dix-huit pieds de long; le second est au gouvernail; Reïs-Ibrahim a donné le signal, on largue l'amarre qui nous attachait au rivage et nous nous éloignons au gré du courant. M. du Camp, Le Nil, Égypte et Nubie,1854, p. 137.
2. John se plaça aux cargues de la voile, et Mulrady coupa l'amarre qui retenait le radeau aux flancs du brick. J. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 3, 1868, p. 69.
3. La rivière était rouge de terres entraînées par la crue; c'était le moment de la mer étale. Les innombrables voiliers islandais, qui emplissent la rade en ce moment viraient lentement sur leurs amarres. J. Rivière, Alain-Fournier, Correspondance,lettre de J. R. à A.-F., oct. 1907, p. 301.
Rem. Syntagmes usuels a) Navire sur ses amarres, navire à l'ancre; couler bas sous ses amarres, couler étant à l'ancre. b) Doubler les amarres, renforcer les amarres par mesure de sécurité; filer une amarre, laisser glisser l'amarre; mollir les amarres, donner de l'aisance aux amarres; raidir les amarres, tendre les amarres; larguer les amarres, détacher les amarres pour le départ du navire (ex. 1); dédoubler les amarres, se préparer à l'appareillage en préparant un largage facile des amarres. c) Amarre à (de) terre ou amarre à quai, amarre de poupe, amarre de proue (Jal 1848); amarre de bout, amarres de travers ou traversière(e)s, amarres embelles ou en belle, amarres de postes, amarres garde(s) montantes (Le Clère 1960).
P. ext. Tout cordage employé à attacher des objets dans un navire. Retenir les canons avec des amarres, lier une table avec une amarre (Ac. t. 1 1932).
B.− Par métaph. :
4. Le bruit court que le comte de Chambord est mort. C'est le coup de hache qui coupe la dernière amarre retenant le temps présent au passé. E. et J. de Goncourt, Journal,juill. 1883, p. 267.
5. Sa jalousie comme une pieuvre qui jette une première puis une seconde, puis une troisième amarre, s'attacha solidement à ce moment de cinq heures du soir, puis à un autre, puis à un autre encore. M. Proust, À la recherche du temps perdu,Du côté de chez Swann, 1913, p. 283.
Arg. Ami :
6. ... les chansons rigolottes, qu'on gouale entre amarres au dessert... Gill, La Petite lune,1878-1879, no26, p. 2.
Rem. Nouv. Lar. ill., France 1907 et Esn. 1966 donnent également la graph. amar.
Arg. (des marins). Affourché à quatre amarres, ,,se dit de celui qui est casanier, qui aime à rester chez soi après sa retraite`` (Esn. 1966); mouillé à quatre amarres, ,,ancré au cabaret`` (Esn. 1966).
Prononc. : [ama:ʀ].
Étymol. ET HIST. − 1. xives. [voir amarrer] mar. amare « cordage servant à retenir un bâtiment » (Das Seerecht von Oléron nach der Handschrift Troyes Nr1386, voir amarrer, étymol. 1 a); 1386 id. (Ch. Bréard, Le Compte du clos des galées de Rouen au XIVes., Inv. Jehan Champenois, Ancres ds Jal2: item de grappins a iiij amares); 2. 1636 id. amarre « cordage qu'on emploie à attacher divers objets dans un navire » (.le P Philibert Monet, Invantaire des deus lang., voir amarrage, étymol. 1 b). Déverbal de amarrer*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 144.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bar 1960. − Barber. 1969. − Baudr. Pêches 1827. − Behrens D. 1923, p. 72. − Bél. 1957. − Bouillet 1859. − Dup. 1961. − Esn. 1966. − France 1907. − Gruss 1952. − Guilb. Aviat. 1965. − Jal 1848. − Larch. 1880. − La Rue 1954. − Le Clère 1960. − Noter-Léc. 1912. − Soé-Dup. 1906. − Timm. 1892. − Will. 1831. − Zastrow (D.). Entstehung und Ausbildung des französischen Vokabulars der Luftfahrt mit Fahrzeugen « leichter als Luft » (Ballon, Luftschiff) von den Anfängen bis 1910. Tübingen, 1963, p. 315, 438 (Beih. zur Z. rom. Philol. 105).

Wiktionnaire

Nom commun

amarre \a.maʁ\ féminin

  1. (Marine) Cordage servant à arrêter un bâtiment à terre ou à l’attacher à un autre bâtiment, et en général tout cordage qu’on emploie à attacher divers objets dans un navire.
    • Il flottait tranquillement sur les eaux du lagon, retenu au rivage par une forte amarre. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Acadie) (Par extension) Corde, ficelle, câble servant à attacher ou à lier.
    • Amarres de souliers.
    • Attache l'amarre de la tente sur un piquet.
  3. (Architecture) (Vieilli) Morceau de bois, allant par paire, percé au milieu, dans lequel l’on passait le bout d’un moulinet.

Forme de verbe

amarre \a.maʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de amarrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de amarrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de amarrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de amarrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de amarrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMARRE. n. f.
T. de Marine. Cordage servant à arrêter un bâtiment à terre ou à l'attacher à un autre bâtiment, et en général Tout cordage qu'on emploie à attacher divers objets dans un navire. Les amarres d'un vaisseau. Jeter une amarre à une embarcation, à un canot qui aborde au bâtiment. Retenir les canons avec des amarres. Lier une table avec une amarre. Ce bâtiment est sur ses amarres, Il est à l'ancre. Ce bâtiment a coulé bas sous ses amarres, Il a coulé bas étant à l'ancre.

Littré (1872-1877)

AMARRE (a-ma-r') s. f.
  • 1Câble servant à retenir un vaisseau. Ce bâtiment est sur ses amarres, il est à l'ancre.
  • 2Tout cordage employé au service d'un navire. Jeter une amarre dans une embarcation.
  • 3En architecture et charpente, se dit de deux morceaux de bois, percés au milieu d'une ouverture, par où l'on fait passer le bout d'un moulinet.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AMARRE, terme de Marine, c’est le commandement pour faire attacher ou lier quelque chose. On dit, amarre bas bord, amarre stribord ; pour dire, amarre à gauche, amarre à droite. Amarre à fil de carret, c’est faire amarrer les voiles de façon qu’on puisse les déployer aisément au besoin, en coupant les fils de carret. Voyez Fils de Carret.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « amarre »

À et le holl. maaren ; angl. to moor, amarrer. On a cité l'arabe marr, corde ; mais il est beaucoup plus naturel de chercher dans les langues du Nord, qui ont fourni tant de termes de marine, l'origine de celui-ci.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Déverbal de amarrer[1], du néerlandais *aanmarren (« maintenir attaché au moyen d'amarres »), apparenté[2] à moor en anglais, marer[1] (« amarrer ») en ancien français. Emile Littré écrit : « On a cité [pour étymon] l’arabe مَرّ, marr' (« corde ») ; il est beaucoup plus naturel de chercher dans les langues du Nord, qui ont fourni tant de termes de marine, l’origine de celui-ci[2]. »
Henri Lammens[3], et d’autres orientalistes, défendent l’étymon arabe[4][5][6][7].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amarre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amarre amar

Évolution historique de l’usage du mot « amarre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amarre »

  • Qui peut mieux qu'un enfant nous arracher à toutes nos amarres ? De Christiane Singer
  • Un livre, c'est un navire dont il faut libérer les amarres. Un livre, c'est un trésor qu'il faut extirper d'un coffre verrouillé. Un livre, c'est une baguette magique dont tu es le maître si tu en saisis les mots. De Michel Bouthot / Chemins parsemés d'immortelles pensées
  • Pour bien lancer l’amarre, il faut trois glènes dans la main qui envoie. , Manœuvre en croisière : 6 conseils malins pour l'amarrage - Voile & Moteur
  • Une amarre d'un ferry s'est écrasée sur une voiture sur le port de Toulon. DR Var-Matin, Une amarre d'un navire de la Corsica Ferries rompt et s'écrase sur une voiture à Toulon - Var-Matin
  • Il élabore : « il reste toujours ce moment particulier ou il faut aller à la pêche aux amarres jetées toujours trop loin sur ce quai inquiétant et solide, par rapport à la coque si fragile. L’équipier(ière) semble toujours en difficulté par cette amarre trop éloignée malgré la gaffe. » , Les amarres du bateau toujours à portée de main avec Supamar - Voile & Moteur
  • Le vigneron Joël Schmitt, de Herrlisheim, a eu la désagréable surprise de constater qu’une partie de sa parcelle qui longe la RD 83 à Pfaffenheim avait été saccagée dans la nuit de vendredi 12 juin à samedi. Sur la soixantaine de lignes qui la compose, 19 piquets de tête, poutre maîtresse du palissage, ont été volés ; ces piquets assurent, avec l’amarre et les fils d’amarre, la fondation du palissage. , Faits-divers - Justice | 19 « piquets de tête » volés dans une parcelle de vignes
  • Pourquoi ne pas utiliser une tresse creuse pour faire des amarres ? C'est le produit que lance la corderie Cousin-Trestec avec son modèle Black Pearl. Ce mode de tressage permet un fort allongement sous charge de travail, offrant ainsi un bel amortissement. Ainsi la Black Pearl sera parfaite pour les amarres ou les lignes de mouillage. Elle est d'ailleurs uniquement proposée dans un coloris noir, couleur idéale pour que les amarres ne se salissent pas. Bateaux.com, Une tresse creuse pour nos amarres avec la Black Pearl de Cousin

Images d'illustration du mot « amarre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « amarre »

Langue Traduction
Anglais mooring line
Espagnol amarra
Italien ormeggio
Allemand schnur
Portugais corda
Source : Google Translate API

Synonymes de « amarre »

Source : synonymes de amarre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « amarre »

Partager