La langue française

Affinage

Sommaire

  • Définitions du mot affinage
  • Étymologie de « affinage »
  • Phonétique de « affinage »
  • Évolution historique de l’usage du mot « affinage »
  • Citations contenant le mot « affinage »
  • Vidéos relatives au mot « affinage »
  • Traductions du mot « affinage »
  • Synonymes de « affinage »
  • Antonymes de « affinage »

Définitions du mot affinage

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFINAGE, subst. masc.

TECHNOL. DIVERSES (alim., métall., chim.). Action d'affiner (une matière, un objet; cf. affiner I A).
A.− Emploi abs. :
1. Quand la masse est bien fondue, on procède à l'affinage, opération qui consiste à maintenir une température suffisante pour que la masse vitreuse reste bien liquide. Ch.-A. Wurtz, Dict. de chimie pure et appliquée,t. 3, 1869-1878, p. 663, s.v. verre.
2. Le puddlage diffère de l'affinage par la nature seule du combustible;... E. Barberet, Traité pratique de serrurerie,1888, p. 2.
3. La cave d'affinage est la pièce dans laquelle la pâte de fromage continue à être le siège de transformations destinées à leur faire acquérir toutes leurs qualités... A.-F. Pouriau, La Laiterie,1895, p. 587.
4. D'autres opérations métallurgiques prennent le métal brut, et le transforment en un métal commercial, présentant le degré de pureté voulu, d'ailleurs variable avec l'emploi; ces dernières opérations constituent l'affinage. L. Guillet, Traité de métallurgie générale,1923, p. 1.
5. Dans le multifiltre (...) le tuyau de communication sert au vin non parfaitement limpide que donne un filtre dans la période dégrossissante pour le passage dans le filtre voisin en période d'affinage. R. Brunet, Le Matériel vinicole,1925, p. 443.
6. La maturation [de la bière] est (...) un phénomène d'affinage... Boullanger, Malterie, brasserie,1934, p. 486.
B.− [Suivi d'un compl. prép. marquant la matière sur laquelle s'exerce l'opération] :
7. Autant que possible [pour la galvanoplastie], il faut choisir des sulfates provenant de l'affinage des monnaies ou des capsuleries;... H. Fontaine, Électrolyse,1885, p. 186.
8. Le sucre de canne sucre un peu mieux que celui de betterave, parce que l'affinage du sucre de canne peut être poussé plus loin que celui de betterave... L.-E. Audot, La Cuisinière de la campagne et de la ville,1896, p. 498.
Rem. À propos de l'affinage du sucre et du salpêtre, Littré observe : ,,on dit maintenant raffinage pour ces deux substances``.
Affinage du grain. ,,Procédé permettant par fonderie, traitement thermique ou déformation mécanique, de réduire la grosseur moyenne du grain d'un métal ou d'un alliage.`` (Lar. encyclop. Suppl. 1968).
Affinage par zone fondue. ,,Procédé de purification d'un métal par fusion localisée d'une zone et déplacement progressif de cette zone en fusion à travers un barreau à affiner.`` (Lar. encyclop. Suppl. 1968).
Rem. 1. Syntagmes fréq. : affinage de la bière, du fromage, du grain, de métaux, des monnaies, de l'or (Ac. 1798-1932), du salpêtre, du sucre, du verre, du vin; cave, période, phénomène d'affinage. 2. Dans le domaine de la métall. le mot désigne, outre l'opération dont l'effet est de purifier un métal, celle ,,qui consiste à étirer les aciers bruts et de cémentation en barres, et à en réunir et souder plusieurs ensemble`` (La Châtre t. 1 1865). 3. Parmi les autres domaines techn., citons : la reliure où affinage désigne ,,l'action de coller une bande de papier sur le côté du carton destiné à être passé dans le mors du volume, pour l'empêcher de s'émousser`` (Besch. 1845); les text. ,,l'action de rendre le chanvre plus fin et plus beau au moyen de peignes serrés`` (ibid.); l'agric. ,,l'opération qui a pour but de diviser la terre et de la soumettre par là même plus parfaitement à l'accès de l'eau et à l'influence de l'air et de la lumière`` (ibid.). 4. Sur les rapp. sém. du terme affinage avec affinement, cf. affinement A 1 rem. − Des lexicographes ont relevé un emploi fig., extrêmement rare « action de polir (le style) » :
9. L'affinage du style n'en est pas la correction, encore moins la perfection : Florian l'a prouvé. S. Mercier, Néologie ou Vocabulaire de mots nouveaux, t. 1, 1801, p. 14.
Attesté aussi ds Besch. 1845, qui note son omission dans les dict. Non repris dans les dict. post., qui pour cette accept. mentionnent plutôt affinement.
P. méton. ,,Chanvre fin, beau, et de la plus belle qualité.`` (G. Doin, Dict. des teintures, 1828, etc.).
Prononc. : [afina:ʒ]. Enq. : /afinaʒ/.
Étymol. ET HIST. − 1. 1390 technol., « action d'affiner; opération par laquelle on rend une matière pure, en la dégageant des éléments étrangers » (7 sept. 1390, Ord., VII, 371 ds Gdf. Compl. : Que si l'en continuoit ledit affinaige, la matiere dudit billon se pourroit trop degaster); 2. 1752 fig., synon. de affinement, (Trév. : Affinage se dit aussi de l'adresse que l'on a eue de rendre certaines choses plus fines et plus déliées). Dér. de affiner*; suff. -age*.
BBG. − Bader Th. 1962. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Baudhuin 1968. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Blanche 1857. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Brard 1838. − Chesn. 1857. − Comm. t. 1 1837. − Comte-Pern. 1963. − Delorme 1962. − Dup. 1961. − Électron 1963-64. − Fér. 1768. − Fromh.-King 1968. − Grand. 1962. − Lasnet 1970. − Lem. 1966. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20. − Privat-Foc. 1870. − Sc. 1962.

Wiktionnaire

Nom commun

affinage \a.fi.naʒ\ masculin

  1. (Arts) Action d’affiner.
    • L’affinage est l’étape au cours de laquelle disparaissent les bulles de gaz contenues dans la fonte. — (James Barton, Claude Guillemet, Le verre, science et technologie, 2005)
    • Le S n'est pas éliminé pendant l’affinage car les conditions sont oxydantes (voir plus haut), ce sera l'objectif de l'addition finale de ferro-manganèse à la coulée, après décrassage et désoxydation. — (Jean Le Coze, Récits sidérurgiques d’hier et d’aujourd’hui ; Fers, fontes, aciers : 4000 ans d’affinage et de purification, EDP Sciences, 2017, p. 322)
  2. (Verrerie) Phase de l’élaboration du verre pendant laquelle les bulles présentes dans le bain de verre sont éliminées à haute température.
  3. Période de maturation d'un aliment, particulièrement un fromage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFINAGE. n. m.
T. d'Arts. Action d'affiner. L'affinage de l'or. Cet or est déchu de tant de grains à l'affinage. L'affinage du sucre.

Littré (1872-1877)

AFFINAGE (a-fi-na-j') s. m.
  • 1Action d'affiner. L'affinage du fer ; l'affinage des métaux.
  • 2Affinage du sucre, du salpêtre ; on dit maintenant raffinage pour ces deux substances.
  • 3Meilleure et dernière tonte qu'on peut donner aux draps.
  • 4Dernière façon donnée aux aiguilles pour les adoucir par la pointe.
  • 5En reliure, action de coller une bande de papier sur le côté du carton destiné à être passé dans le mors du volume.
  • 6En agriculture, opération qui a pour but de diviser la terre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AFFINAGE. Ajoutez :

7Affinage du verre, opération qui a pour but de rendre le verre homogène et d'en expulser autant que possible les bulles de gaz qui se produisent en abondance au moment de sa formation et qui persistent dans la masse vitreuse, alors même que les réactions chimiques paraissent accomplies.
8Affinage de la fonte, opération par laquelle on transforme la fonte en fer.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* AFFINAGE, s. m. (Arts mèchaniques.) se dit en général de toute manœuvre par laquelle on fait passer une portion de matiere, solide surtout, quelle qu’elle soit d’ailleurs, d’un état à un autre, où elle est plus dégagée de parties hétérogenes, & plus propre aux usages qu’on s’en promet. Le sucre s’affine ; le fer s’affine ; le cuivre s’affine, &c. Je dis une portion de matiere solide, parce que l’affinage ne se dit pas des fluides : on les clarifie ; on les purifie, &c. mais on ne les affine pas.

L’affinage des métaux (Chimie.) se pratique différemment en différens pays, & selon les différentes vûes de ceux qui affinent. Il y a pour l’argent l’affinage au plomb, qui se fait avec une coupelle bien seche qu’on fait rougir dans un fourneau de reverbere ; ensuite on y met du plomb. La quantité du plomb qu’on emploie n’est pas la même par tout. On emploie plus ou moins de plomb, selon que l’argent qu’on veut coupeller est soupçonné d’avoir plus ou moins d’alliage. Pour savoir la quantité de plomb qu’on doit employer, on met une petite partie d’argent avec deux parties de plomb dans la coupelle ; & si on voit que le bouton d’argent n’est pas bien net, on ajoûte peu à peu du plomb jusqu’à ce qu’on en ait mis suffisamment ; ensuite on suppute la quantité de plomb qu’on a employée, & on sait ainsi combien il en faut pour affiner l’argent ; on laisse fondre le plomb avant que de mettre l’argent, & même il faut que la litarge qui se forme sur le plomb fondu, soit fondue aussi : c’est ce qu’on appelle en terme d’Art, le plomb découvert ou en nappe. Si on y mettoit l’argent plûtôt, on risqueroit de faire sauter de la matiere : si au contraire on tardoit plus qu’il ne faut pour que le plomb soit découvert, on gâteroit l’opération ; parce que le plomb seroit trop diminué par la calcination.

Le plomb étant découvert, on y met l’argent. Si on enveloppe l’argent, il vaut mieux l’envelopper dans une lame de plomb, que dans une feuille de papier ; parce qu’il seroit à craindre que le papier ne s’arrêtât à la coupelle.

L’argent dans la coupelle se fond, & tourne sans cesse de bas en haut & de haut en bas, formant des globules qui grossissent de plus en plus à mesure que la masse diminue ; & enfin ces globules, que quelques-uns nomment fleurs, diminuent en nombre, & deviennent si gros, qu’ils se réduisent à un qui couvre toute la matiere, en faisant une corruscation ou éclair, & reste immobile. Lorsque l’argent est dans cet état, on dit qu’il fait l’opale, & pendant ce tems il paroît tourner. Enfin on ne le voit plus remuer ; il paroît rouge ; il blanchit, & on a peine à le distinguer de la coupelle ; & dans cet état il ne tourne plus. Si on le tire trop vîte pendant qu’il tourne encore, l’air le saisissant il vegette, & il se met en spiralle ou en masse hérissée, & quelquefois il en sort de la coupelle.

Il y a quelques différences entre la façon de coupeller en petit, & celle de coupeller en grand : par exemple, lorsqu’on coupelle en grand, on souffle sur la coupelle pendant que l’argent tourne, pour le dégager de la litarge ; on présente à la litarge un écoulement, en pratiquant une échancrure au bord de la coupelle, & on retire la litarge avec un rateau ; ce qui fait que lorsque l’ouvrier ne travaille pas bien, on trouve du plomb dans la litarge, & quelquefois de l’argent ; ce qui n’arrive pas, & ce qu’on ne fait pas lorsqu’on coupelle en petit. Il faut dans cette opération compter sur seize parties de plomb pour chaque partie d’alliage.

L’affinage de l’argent au salpetre se fait en faisant fondre de l’argent dans un creuset dans un fourneau à vent ; lorsque l’argent est fondu, c’est ce qu’on appelle la matiere est en bain : l’argent étant dans cet état, on jette dans le creuset du salpetre, & on laisse bien fondre le tout ensemble ; ce qu’on appelle braser bien la matiere en bain.

On retire le creuset du feu, & on verse par inclination dans un baquet plein d’eau où l’argent se met en grenaille, pourvû qu’on remue l’eau avec un balai ou autrement : si l’eau est en repos, l’argent tombe en masse.

On fond aussi l’argent trois fois, en y mettant du salpetre & un peu de borax chaque fois ; & la troisieme fois, on laisse refroidir le creuset sans y toucher, & on le verse dans une lingotiere ; ensuite on le casse, & on y trouve un culot d’argent fin : les scories qui sont dessus, sont composées du salpetre & de l’alliage qui étoit dans l’argent.

Deux onces de salpetre & un gros de borax calciné par marc d’argent, ce qu’on réitere tant que les scories ont de la couleur.

On peut affiner l’or par le nitre, comme on affine par ce moyen l’argent, si ce n’est qu’il ne faut pas y employer le borax, parce qu’il gâte la couleur de l’or : l’or melé d’argent ne peut s’affiner par le salpetre.

L’affinage de l’or se fait en mettant fondre de l’or dans un creuset, & on y ajoûte peu à peu, lorsque l’or est fondu, quatre fois autant d’antimoine : lorsque le tout sera dans une fonte parfaite, on versera la matiere dans un culot, & lorsqu’elle sera refroidie, on séparera les scories du métal ; ensuite on fera fondre ce métal à feu ouvert pour en dissiper l’antimoine en soufflant ; ou pour avoir plûtôt fait, on y jettera à différentes reprises du salpetre.

L’antimoine n’est meilleur que le plomb pour affiner l’or, que parce qu’il emporte l’argent, au lieu que le plomb le laisse, & même en donne.

Il y a l’affinage de l’or par l’inquart qui se fait par le moyen de l’esprit de nitre, qui dissout l’alliage de l’or & l’en sépare. Cet affinage ne se peut faire que lorsque l’alliage surpasse de beaucoup en quantité l’or ; il faut qu’il y ait le quart d’or : il se peut faire lorsqu’il y en a plus ; il ne se fait pas si bien lorsqu’il y en a moins.

On affine aussi l’or par la cimentation, en mettant couche sur couche des lames d’or & du ciment composé avec de la brique en poudre, du sel ammoniac & du sel commun, & on calcine le tout au feu : il y en a qui mettent du vitriol ; d’autres du verd de gris, &c.

Affiner, v. a. rendre plus pur : affiner l’argent, c’est purifier ce métal de tous les métaux qui peuvent lui être unis, en les séparant entierement de lui.

Affiner est aussi neutre : on peut dire l’or s’affine, &c.

Affineur, s. m. celui qui affine l’or & l’argent, &c.

Affinerie, s. f. lieu où l’on rend plus purs les métaux, le sucre, &c. Affinerie se dit aussi du fer affiné. On peut dire, j’ai acheté tant de milliers d’affinerie.

Il y en a qui disent raffiner, raffinement, raffineur & raffiné : mais ces mots sont plus propres dans le moral que dans le physique. Voyez sur ces différentes affineries les articles des métaux. (M)

Affinage, terme de Filassier. Voyez Chanvre & Affiner.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « affinage »

(1390) Dérivé de affiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Affiner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affinage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affinage afinaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « affinage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affinage »

  • Les trois associés du Gaec Le Colombier de Nermoux en Vendée se sont lancés dans la transformation fromagère de leur lait pour « maîtriser leur produit et son prix », de la vache aux consommateurs. Pour remplacer leur cave à vins par une vraie cave d'affinage, ils ont sollicité un appel aux dons sur la plateforme de crowdfunding Miimosa. Aujourd'hui, leurs P'tits Ronds et Plaisirs vendéens, ainsi que leurs tommes vendéennes et au fenugrec, y bonifient leurs arômes et textures comme les meilleures cuvées. Web-agri, Financement participatif Miimosa pour une cave d'affinage de fromages
  • La variabilité de la durée d'affinage fait qu'à tout moment sur le marché il est possible de se procurer des comtés de saisons différentes. , Magazine Gastronomie et Vins | Le comté AOP, un si fondant pêché mignon
  • Ce nouveau départ, avec tout cet effort de transformation au niveau de l’aménagement – salle de fabrication, transfert et conservation des laits, cave d’affinage – a généré un important coût financier approuvé par les membres de la GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun) et leurs salariés. Les plus anciens disent : "nous n’avions pas le choix, il fallait se moderniser pour rebondir, installer des jeunes, le tout pour assurer l’avenir de la ferme". nrpyrenees.fr, Un nouveau départ pour la ferme Castérieu - nrpyrenees.fr
  • Du choix du lait à l’affinage, venez découvrir tous les secrets de fabrication du plus célèbre des fromages suisses, le Gruyère AOP. loisirs.ch, Une promo pour La Maison du Gruyère - Loisirs.ch
  • Aujourd’hui, avec 6 mois d’ouverture, c’est une victoire, un palier de plus qui est franchi. En effet, six mois pour un fromage, c’est déjà un bel affinage ! , Lot. A Prayssac, la fromagerie-crèmerie « Laits Délices » fête ses 6 mois d'ouverture | Actu Lot
  • Plus ou moins tendre ou sec selon sa durée d’affinage, frotté ou non au piment d’Espelette, ce mets sera également à sa place à la carte d’une grande table ! AquitaineOnLine, Connaissez-vous vraiment le jambon de Bayonne ? | Pays Basque - Pyrénées | Actualités en Aquitaine
  • Le rapport sur le marché affinage des catalyseurs fournit une analyse significative qui profite aux entreprises d’aujourd’hui et aidera également à préparer une stratégie commerciale complète pour l’avenir. Le rapport du marché affinage des catalyseurs fournit une analyse de la forte impulsion aux fabricants mondiaux travaillant dans le domaine affinage des catalyseurs et montre leur force technologique. , marché mondial affinage des catalyseurs 2023 Part, prix, taux de croissance, production, importation, exportation, fabricants – Commune Magazine
  • Parmi la cinquantaine de distilleries existant en France, Celtic Whisky Compagnie est probablement la seule à regrouper sous un même toit les spécificités qui permettent d’élaborer un whisky artisanal dans la plus pure tradition : chauffe à flamme nue, distillation lente, petits alambics en forme d’oignon, fermenteurs en bois, condenseurs serpentin, affinage en fût de Bourbon et en bord de mer, non filtré à froid et conservant sa couleur naturelle. Forbes France, La Celtic Whisky Compagnie Se Rapproche De Cîroc, La Vodka Des Stars | Forbes France

Vidéos relatives au mot « affinage »

Traductions du mot « affinage »

Langue Traduction
Anglais refining
Espagnol maduración
Italien stagionatura
Allemand reifung
Portugais cura
Source : Google Translate API

Synonymes de « affinage »

Source : synonymes de affinage sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « affinage »

Partager