La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « puddlage »

Puddlage

Variantes Singulier Pluriel
Masculin puddlage puddlages

Définitions de « puddlage »

Trésor de la Langue Française informatisé

PUDDLAGE, subst. masc.

MÉTALL. Opération consistant à brasser la fonte liquide avec une scorie oxydante afin de l'épurer et de la transformer en fer ou en acier dans un four à réverbère. À l'autre extrémité, des trains de wagons vides recevaient et emportaient cette fonte transformée en acier. L'opération du « puddlage » a pour but d'effectuer cette métamorphose (Verne, 500 millions, 1879, p. 73).La deuxième invention fut le puddlage, qui transforma la fonte (...) en fer pur et malléable (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 201).
Prononc. et Orth.: [pydla:ʒ]. Lar. Lang. fr. [pœ-]. Var. remarquable, puddelage (Ann. de l'industr. fr. et étr., t. 2, 1828, p. 368). Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1826 pudlage (Héron de Villefosse, Mém. sur l'état actuel des usines à fer, p. 37); 1827 puddlage (Dufrénoy-de-Beaumont, Voyage Métallurg. en Anglet., p. 478 ds Bonn., p. 111). Dér. de puddler* (suff. -age*) pour trad. l'angl., dér. de to puddle, puddling (comme terme de l'industr. métall. att. dep. 1798 en appos. puddling process ds NED; cf. aussi 1803-1804, Bonnard, Journal des Mines, an XII, n o100, p. 247: fourneaux à réverbères puddling furnaces).

Wiktionnaire

Nom commun - français

puddlage \py.dlaʒ\ masculin

  1. (Métallurgie) Procédé pour affiner la fonte, action de puddler, fabriquer de l'acier par le procédé du puddlage, c'est-à-dire au moyen de l'affinage de la fonte par la houille dans un fourneau à réverbère.
    • La technique du puddlage, mise au point par Henry Cort en 1784, dans laquelle un oxydant élimine les impuretés de la fonte, permettait de produire de l'acier. — (Bernard Vidal, Histoire de la chimie, 1985, Collection Que sais-je des Presses Universitaires de France, page 103.)
  2. (Agriculture) Synonyme de mise en boue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PUDDLAGE. n. m.
T. de Métallurgie. Procédé pour affiner la fonte.

Littré (1872-1877)

PUDDLAGE (pu-dla-j') s. m.
  • Terme de métallurgie. Action de puddler. Depuis plusieurs années, on cherchait à fabriquer de l'acier par le procédé du puddlage, c'est-à-dire au moyen de l'affinage de la fonte par la houille dans un fourneau à réverbère, procédé jusqu'alors réservé exclusivement à la production du fer, A. Guébhard, Moniteur, 27 août 1867, p. 1147, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « puddlage »

De l’anglais puddle (« rendre trouble, corroyer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « puddlage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
puddlage pydlaʒ

Citations contenant le mot « puddlage »

  • Les hauts-fourneaux sont des bas fourneaux auxquels on a ajouté une soufflerie pour augmenter la température de fusion et qui fonctionnent au charbon. On obtient alors la fonte, alliage de fer et de carbone contenant plus de 2,1 à 6,7 % de carbone. L'Usine de Sainte-Marie comprenait 2 hauts-fourneaux, transférés à Tarascon. La fonte obtenue dans les hauts-fourneaux est un matériau de base pour obtenir un fer de bonne qualité ou de l'acier. C'est le rôle des fours à puddler qui servent à décarburer et affiner la fonte à l'aide de scories qui retiennent les impuretés et le carbone à une température autour des 1 500 °C. Le fer puddlé a connu ses heures de gloire : la tour Eiffel, le viaduc de Garabit pour ne citer qu'eux sont en fer puddlé. L'Usine de Pamiers était équipée de 12 fers à puddler et de 4 marteaux à cingler vers 1900. Le puddlage, limité dans ses possibilités, a été supplanté par des outils plus performants tels les convertisseurs Bessemer, les fours Martin utilisant le gaz naturel, puis les fours Héroult électriques ! L'Usine de Pamiers comptait 2 fours Martin de 25 tonnes et un four électrique de 4 tonnes. ladepeche.fr, Pamiers. Du minerai, des hommes et des machines... - ladepeche.fr
  • Le puddlage : le fine-métal est refondu sur l’aire d’un four exposé seulement à la flamme du foyer. Lorsqu’il est pâteux, des ouvriers puddleurs le brassent en tous sens avec un ringard, jusqu’à ce qu’il devienne comme un sable incohérent. On donne alors un violent coup de feu et tous les petits grains qui sont de fer épuré se soudent les uns aux autres. L’ouvrier en forme quatre ou cinq boules du poids de 25 à 30 kilogrammes ; chacune est portée à son tour, le plus promptement possible, sous un marteau de fonte de 3 500 kilogrammes. Cette masse énorme commence à comprimer le fer et à le débarrasser d’une partie de ses scories. Après quelques coups de marteau, la masse allongée est jetée dans les cannelures décroissantes d’une paire de laminoirs situés tout auprès et mus par la même machine à vapeur que le marteau. www.lamarseillaise.fr, Patrimoine industriel : les fonderies et forges d’Alès

Images d'illustration du mot « puddlage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « puddlage »

Langue Traduction
Anglais puddling
Espagnol pudelado
Italien puddellaggio
Allemand pfütze
Chinois dd
Arabe التوحل
Portugais poça
Russe пудлингование
Japonais 代かき
Basque puddling
Corse puddinu
Source : Google Translate API

Puddlage

Retour au sommaire ➦

Partager