La langue française

Dépuration

Sommaire

  • Définitions du mot dépuration
  • Étymologie de « dépuration »
  • Phonétique de « dépuration »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dépuration »
  • Traductions du mot « dépuration »
  • Synonymes de « dépuration »

Définitions du mot « dépuration »

Trésor de la Langue Française informatisé

Dépuration, subst. fém.Action de dépurer; résultat de cette action. Dépuration d'un métal, d'une liqueur, du sang (Ac.). Le nombre considérable de volcans situés au sein des mers torridiennes prouve que la nature ne les y a multipliés que pour accélérer leur dépuration (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 215). [depyʀasjɔ ̃]. Ds Ac. 1762-1932. 1reattest. ca 1275 depuracien (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 16069); du rad. de dépurer, suff. -(a)tion*. Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Nom commun

dépuration \de.py.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. (Arts) Action de dépurer ou résultat de cette action.
    • […] ensuite les eaux continuant à tomber toujours avec plus d'abondance jusqu'à l'entière dépuration de l'atmosphère, elles ont gagné successivement du terrain et sont arrivées aux contrées de l'équateur, et enfin elles ont couvert toute la surface du globe à deux mille toises de hauteur au-dessus du niveau de nos mers actuelles. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Des époques de la Nature, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 1269.)
    • (Arts)La dépuration d’un métal, d’une liqueur.
    • (Médecine)La dépuration du sang.
    • Ce n’est pas parce que les reins laissent passer tous les jours quelques centigrammes ou quelques grammes d’albumine qu’il y a danger, le danger vient de ce que les reins malades ne laissent plus passer en quantité voulue les éléments de dépuration qui constituent la sécrétion urinaire normale. — (Georges Dieulafoy, Manuel de pathologie interne, Volume 3, 1911)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPURATION. n. f.
T. d'Arts. Action de dépurer ou Résultat de cette action. La dépuration d'un métal, d'une liqueur. En termes de Médecine, La dépuration du sang.

Littré (1872-1877)

DÉPURATION (dé-pu-ra-sion) s. f.
  • 1Action par laquelle on dégage un corps quelconque des matières qui en altèrent la pureté. La dépuration d'un métal.
  • 2 Terme de pharmacie. Séparation spontanée qui se fait dans un liquide trouble lorsqu'on le laisse en repos dans un vase cylindrique. La dépuration n'est le plus souvent qu'un préliminaire de la clarification.
  • 3 Terme de pathologie. Travail par lequel l'économie animale se purifie ou plutôt se débarrasse de ce qui la trouble. La petite vérole n'était qu'une simple dépuration du sang, Voltaire, Jenni, 9.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ne voit l'en comment de fogiere Font cil et cendre et voirre nestre Qui de voirrerie sunt mestre Par depuracion legiere ? la Rose, 16302.

XIVe s. Les ungs [métaux] par depuration Reçoivent grant perfection, Nat. à l'alch. err. 123.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉPURATION, s. f. (Pharm.) ce terme qui est proprement synonyme de purification, de clarification, est cependant particulierement consacré pour les sucs exprimés des plantes & des fruits.

La dépuration se fait pour séparer du suc exprimé, ou la partie colorante verte de la plante, ou une partie du parenchime du fruit, qui s’y sont mêlées & qui le troublent.

La dépuration ordinaire des sucs des fruits, comme coings, oranges, citrons, groseilles, &c. se fait par défécation. Voyez Défécation.

Quant au suc des plantes, la dépuration s’en fait par divers moyens. Les sucs des plantes purement extractives, par exemple, c’est-à-dire de celles qui no contiennent aucun principe volatil, se dépurent en leur faisant prendre un bouillon, qui sur le champ amene sur la liqueur les parties hétérogenes ou non dissoutes qui la troubloient ; & il n’est plus question alors que de les en séparer, en versant le tout sur une étamine (voyez Étamine). Si au contraire les plantes étoient aromatiques ou alkalines, il faudroit avoir recours à la défécation (voy. Défécation), ou bien à la filtration (voyez Filtration). Voyez aussi Suc de plantes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dépuration »

Dépurer ; provenç. depuracio ; espagn. depuracion ; ital. depurazione.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de dépurer avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dépuration »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dépuration depyrasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « dépuration »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « dépuration »

Langue Traduction
Anglais depuration
Espagnol depuración
Italien depurazione
Allemand depuration
Chinois 净化
Arabe تنقية
Portugais depuração
Russe очищение
Japonais 浄化
Basque arazketa
Corse depurazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « dépuration »

Source : synonymes de dépuration sur lebonsynonyme.fr
Partager