La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « advertance »

Advertance

Variantes Singulier Pluriel
Féminin advertance advertances

Définitions de « advertance »

Trésor de la Langue Française informatisé

ADVERTANCE, ADVERTENCE, subst. fém.

THÉOL., vx, rare. Attention avec laquelle on surveille ses actes sous l'aspect du bien ou du mal. Anton. inadvertance.
1. Lucidité d'observation :
1. Au matin de la cérémonie, à mon réveil, je jouissais assurément, bien qu'ayant peu dormi, de toute l'advertance et de toute la volonté nécessaires, soit pour retirer mon consentement, soit pour le continuer, de même que pour suivre le développement des rites sacrés, en apprécier la sainteté et en recevoir les fruits. A. Billy, Introïbo,1939, pp. 173-174.
Spéc. Attention que le pécheur accorde au péché en le commettant, conscience claire qu'il a du caractère peccamineux de l'acte.
2. Extrême prudence, vigilance dans l'action :
2. ... mais leur bête noire fut le P. Paton qui supprima leurs derniers bénéfices, en refusant aux étrangers la permission d'explorer la solitude du cloître; lui, était peu facile à émouvoir; il usa cependant d'advertance, en affublant les trois convers qui devaient rester à demeure avec lui dans les bâtiments vides, de costumes civils. J.-K. Huysmans, L'Oblat,t. 2 1903, p. 254.
Rem. 1. Certains dict. (Ac. Compl. 1842, Besch. 1845) enregistrent en outre le sens de « avertissement, notification ». Cf. étymol. 2. Besch. 1845 : ,,Nous ne comprenons pas pourquoi ce mot est omis dans le dict. de l'Acad. surtout, puisqu'on y trouve inadvertance. Advertance est peu ou point usité; c'est dommage; il serait bon de le réhabiliter.`` Attesté en outre ds Littré Suppl. 1884, DG, Nouv. Lar. ill. et suiv.
Prononc. ET ORTH. − Dernière transcription ds DG : ad'-vèr-tāns'. − Rem. L'ensemble des dict. du xixes. écrivent le mot avec -ance; DG : -ence.
Étymol. ET HIST. − 1. a) xives. avertance « action de porter son attention sur qqc. » (P. Bersuire, Roman de Tite-Live ds Gdf. s.v. : par non avertance et faute d'avisement) (Cf. Fér. Crit. t. 1 1787 : Il est vieux, et c'est dommage : ce mot serait très utile et attention ne le suplée pas), repris par Land. 1834; b) xviies. advertance ou advertence, spéc. en théol. « attention du pécheur au péché qu'il commet » (A. Arnauld, 5edénonciation, X ds Littré s.v. : il faut distinguer si c'est sans sa faute ou par sa faute qu'il [le pécheur] n'a point eu cette advertance actuelle du mal qu'il faisait); 2. 2emoitié xves. advertance « avertissement » (Mystère des Actes des Apôtres, vol. 1, fo135 b ds Gdf. Compl. : Si les grans dieux par leur clemence Vous ont huy donné advertance De chose seurement fondee), vx d'apr. Trév. 1771. Aux sens 1 a et 2, formé sur le rad. du lat. advertere, cf. avertir*; au sens 1 b, peut-être empr. au lat. scolast. advertentia (cf. DG s.v. advertance et Du Cange s.v. advertentia).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun - français

advertance \ad.vɛʁ.tɑ̃s\ féminin

  1. (Vieilli) Attention à…, réflexion sur….
    • L'advertance est la connaissance actuelle, plus exactement l'attention présente de l'esprit. — (René Simon, Morale, 1967)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ADVERTANCE (ad-vèr-tan-s') s. f.
  • Action de tourner l'esprit vers un objet.

    S'est dit, dans les débats des casuistes, de l'attention que le pécheur, en péchant, porte à son péché. Vous [jésuites] prétendez qu'il faut distinguer si c'est sans sa faute ou par sa faute qu'il [le pécheur] n'a point eu cette advertance actuelle du mal qu'il faisait ; et c'est ce que vous exprimez quelquefois en ces autres termes : si cette inadvertance a été l'effet d'une ignorance invincible et involontaire, ou d'une ignorance vincible et volontaire ; - dans le second cas, c'est-à-dire si ce manquement d'advertance actuelle sur la malice de cette action est arrivée par sa faute…, Ant. Arnauld, 5e dénonciation, x (Œuvr. Lausanne, 1780, p. 355) (Arnauld, qui a fait ce mot, l'écrit advertence).

HISTORIQUE

XVIe s. Tout soing curieux autour des richesses sent son avarice ; leur dispensation mesme et la liberalité trop ordonnée et artificielle, elles ne valent pas une advertence et solicitude penible, Montaigne, IV, 79.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « advertance »

Voy. INADVERTANCE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin advertere (« faire attention »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « advertance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
advertance advɛrtɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « advertance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « advertance »

  • Après avoir étrillé les vedettes du show-biz, Marc-Antoine Lebret fait entrer l’actualité dans son nouveau spectacle, ce qui lui permet de se renouveler régulièrement. Marc-Antoine Le Bret : « L’actu prend effectivement un grand pas, c’est une mine d’or. J’en parle aussi à la radio. C’est intéressant et ça nous amuse. L’actu nous permet également de changer régulièrement des choses dans le spectacle et de casser la routine. Ca nous permet de créer de nouvelles vannes qui n’ont pas encore été faites par d’autres ». Et qui dit actu, dit politique. Marc-Antoine Lebret s’intéresse aux personnalités actuelles comme Christophe Castaner ou Jean Lassalle: « Il y avait une photo de Castaner qui faisait ressortir un peu son côté kéké. Il avait une chemise longue avec un grand colle et une petite frange dans la nuque. On a grossi le trait, en disant que c’était le totof qui s’occupait des boîtes de nuit. Pour Castaner, on en a rajouté, mais Lassalle il en rajoute déjà lui-même. Il est déjà drôle dans ses discours presque surréalistes. On le voit très bien à l’Assemblée Nationale, quand les gens l’écoutent, qu’ils soient de droite ou de gauche, ils se mettent à rire. Ça fait partie des personnages intéressants ». Mais l’actu, c’est aussi le sport. Après notre victoire de la Coupe du Monde du football en 2018, Marc-Antoine Lebret ne pouvait pas passer à côté de Kylian Mbappé. Marc-Antoine Le Bret: « Mbappé est un joueur incroyable, il me fascine. Comme tout le monde, je suis impressionné par son aura et son langage. On a l’impression qu’il a 35 ou 40 ans et qu’il est déjà posé, alors que c’est encore un gamin. Enfin, moi j’étais un gamin à son âge. Il a une voix particulière et il parle avec beaucoup de concomitance et d’advertance [rires]. Il emploie des mots parfois très soutenus. C’est rigolo. » Men's UP, Marc-Antoine le Bret, le renouveau des imitateurs

Traductions du mot « advertance »

Langue Traduction
Anglais advertance
Espagnol publicidad
Italien advertance
Allemand werbung
Chinois 广告
Arabe الإعلان
Portugais advertência
Russe advertance
Japonais 広告
Basque advertance
Corse publicità
Source : Google Translate API

Synonymes de « advertance »

Source : synonymes de advertance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « advertance »

Advertance

Retour au sommaire ➦

Partager