Adresser : définition de adresser


Adresser : définition du Wiktionnaire

Verbe

adresser \a.dʁe.se\ ou \a.dʁɛ.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’adresser)

  1. Envoyer directement à une personne, en un lieu.
    • J’implorai avec ferveur la belle image de la Vierge coloriée à laquelle, tous les soirs, avant de me coucher, j’adressais ma prière : […] — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • En ouvrant la séance, M. Hibon, président sortant, adresse ses remerciements pour le grand honneur, qui, dit-il, fut fait à un amateur de présider les travaux de la Société en 1936, puis il prie M. Allorge de lui succéder au fauteuil présidentiel. — (Bulletin de la Société botanique de France, tome 84, page 1, séance du 8 janvier 1937)
    • L’empressement des envoyés des puissances pour venir adresser leurs félicitations à la cour des Tuileries avait été extrême. — (Albert Mansfeld, Napoléon III, Paris, 1861, vol.2, p. 301)
    • Vous adresserez vos lettres à un tel, pour qu’il me les fasse tenir. — Le paquet vous est adressé, mais il doit s’y trouver une lettre pour moi.
    • Vous m’avez adressé un homme qui n’a pu me rendre raison de rien.
    • Il m’a adressé à un excellent ouvrier.
    • Adresser des vœux, une question, une demande.
  2. (Intransitif) (Rare) Toucher droit où l’on vise.
    • Adresser au but. Vous avez bien adressé, vous avez mal adressé.
  3. (Pronominal) Aller trouver directement quelqu’un, avoir recours à ses services, soit de vive voix, soit par écrit.
    • Dis-donc, Rosalie, s’écrie-t-il en s’adressant à sa femme, grosse personne blonde, molle et tavelée. — (Octave Mirbeau, Notes de voyage, dans La Vache tachetée, 1918)
    • La prière, c’est […] une sorte de tapage doublé de flagornerie. Ainsi en jugent […] les rationalistes qui affirment que rien n’est aussi absurde que de s’adresser à un Dieu immuable pour lui demander de bouleverser les lois de son univers en notre faveur. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 248)
    • Le succès lui venant du public des galeries, c’était à lui qu’elle s’adressait. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Je m’adresse à vous comme à la seule personne de qui je puisse attendre quelque secours.
  4. (Informatique) Viser une partie (une adresse) de la mémoire vive d’un ordinateur.

Forme de verbe

adresser \Prononciation ?\

  1. Impératif de adressere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Adresser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ADRESSER. v. tr.
Envoyer directement à quelque personne, en quelque lieu. Adresser une lettre, un paquet à quelqu'un. Vous n'avez qu'à me l'adresser à tel endroit. Vous adresserez vos lettres à un tel, pour qu'il me les fasse tenir. Cette lettre lui est adressée. Le paquet vous est adressé, mais il doit s'y trouver une lettre pour moi. Vous m'avez adressé un homme qui n'a pu me rendre raison de rien. Il m'a adressé à un excellent ouvrier. Adresser la parole à quelqu'un, Parler à quelqu'un. On dit aussi Adresser des vœux, une question, une demande. Adresser des prières.

S'ADRESSER signifie Aller trouver directement quelqu'un, avoir recours à ses services, soit de vive voix, soit par écrit. Il faut s'adresser à un tel pour cette affaire. Pour visiter cette maison, s'adresser au concierge. Je m'adresse à vous comme à la seule personne de qui je puisse attendre quelque secours. On dit Vous vous adressez mal, pour Vous vous méprenez. S'adresser à quelqu'un signifie quelquefois Adresser la parole à quelqu'un. On dit de même C'est à vous que ce discours s'adresse, etc. Cela s'adresse à vous se dit d'une Chose qui concerne quelqu'un, qui le désigne dans un discours, dans un compliment indirect, dans une critique où même il n'est pas nommé.

ADRESSER est aussi intransitif et signifie Toucher droit où l'on vise. Adresser au but. Vous avez bien adressé, vous avez mal adressé. Cet emploi est rare.

Adresser : définition du Littré (1872-1877)

ADRESSER (a-drè-sé) v. a.
  • 1Envoyer avec une indication. Il leur adressa son ami avec beaucoup de recommandations. Je vous ai adressé à l'homme qui pouvait le mieux vous renseigner. Je ne savais où vous adresser ma lettre. Montrons l'ordre cruel qui vous fut adressé, Racine, Baj. I, 2. La voici ! mon bonheur me l'adresse, Racine, Brit. III, 2.

    Mal adresser, donner une fausse adresse, une fausse indication. Paix, voici votre père ; le vilain usurier est avec lui. - Vient-il demander ce que je lui dois ? - Il serait mal adressé, Regnard, Sérénade, IV.

  • 2 Par extension, adresser la parole à quelqu'un, lui parler directement. Adresser une question, des vœux. Je ne vous adresse pas ce reproche. Il ne m'a pas trouvée assez bien faite pour m'adresser ses vœux, Molière, Princ. d'Élide, V, 2. Mon esprit, il est vrai, trouve une étrange voie Pour adresser mes vœux au comble de leur joie, Molière, l'Étour. IV, 2. Entre ceux qui t'adressent leurs veilles, Boileau, Disc. au Roi. Sur un plus digne objet adresse ta pensée, Rotrou, St-Gen. III, 6. Quoi ! c'est lui dont les vœux vous furent adressés ! Voltaire, Orphel. I, 1.
  • 3 Fig. Adresser, envoyer à l'adresse de quelqu'un, dire quelque chose qui est à son adresse. Sans doute il m'adressait le discours [il m'avait en vue], Massillon, Magd.
  • 4Diriger, tourner. Mais votre frère Attale adresse ici ses pas, Corneille, Nic. I, 1. … mais vous n'ignorez pas Quel important sujet adresse ici mes pas, Rotrou, St-Gen. II, 8. Où suis-je ? c'est ici qu'on adresse mes pas, Voltaire, Orphel. IV, 3. Il [le ciel] adressait mes coups, il soutenait mes armes, Rotrou, Bél. I, 1. Ainsi l'homme qui fuit l'abord des médisants Et chemine en la voie où le Seigneur l'adresse, A pour sa récompense une heureuse vieillesse, Racan, 1er Psaume. Il a établi la raison dans la suprême partie de notre âme, pour adresser nos pas à la bonne voie, Bossuet, Serm. Quinq. 2.

    S'ADRESSER, v. réfl.

  • 5Aller trouver, avoir recours. S'adresser par écrit à quelqu'un. Je m'adresse à vous pour savoir ce que je dois faire. Au factotum tu n'as qu'à t'adresser, La Fontaine, Mazet. Les Juifs à d'autres dieux osèrent s'adresser, Racine, Esth. III, 4. … Dieu, maître des rois, à qui mon cœur s'adresse, Voltaire, Orphel. V, 6.
  • 6 Familièrement. Vous vous adressez mal ; à qui croyez-vous vous adresser ? se dit quand on avertit quelqu'un qu'il se méprend.
  • 7Se diriger, aller. Nous sommes aperçus, quelqu'un vers nous s'adresse, Rotrou, Antig. III, 7. Mais son chemin, je crois, s'adresse par ici, Du Ryer, Scév. II, 2. Tout le monde courant çà et là pour ses affaires, on ne sait où s'adresse le chemin de chacun, Perrot D'Ablancourt, Tac. 250. Où s'adressent tes pas ? Molière, Amph. I. Quelle est donc cette pompe où s'adressent tes pas ? Voltaire, Alz. II.
  • 8S'adresser à quelqu'un, adresser la parole à quelqu'un. Il s'adressa ensuite aux assistants. C'est aux malades que je m'adresse. C'est à vous que ce discours s'adresse. Cet orateur s'adressait à la pitié. Quand je dis vous, je m'adresse presque à tous les hommes, Massillon, Élus. Et, s'adressant aux siens d'une voix oppressée, Voltaire, Orphel. V, 1.
  • 9Cette lettre s'adresse à lui ; la suscription fait voir qu'elle lui doit être rendue.

    Figurément, cela s'adresse à vous, se dit d'une chose qui concerne indirectement quelqu'un dans un discours, une critique, etc. Cela s'adresse à vous, esprits du dernier ordre, La Fontaine, Fabl. V, 16.

  • 10Être dirigé. Toute métaphore s'adresse à nos sens. Mais pourquoi, trompeuse déesse, S'il est vrai que tu n'as point d'yeux, Est-ce plutôt à de hauts lieux Qu'à des toits de bergers que ta rigueur s'adresse ? Rotrou, Antig. III, 1. Mon frère, au nom des dieux protecteurs de la Grèce, Car vers eux maintenant votre zèle s'adresse, Rotrou, ib. II, 2. C'est à toi que dans cette guerre Les flèches des méchants prétendent s'adresser, Racine, Ath. IV, 6. Je vois qu'en m'écoutant vos yeux au ciel s'adressent, Racine, Esth. II, 7. Le seul [cœur] où mes regards prétendaient s'adresser, Racine, Andr. III, 4.

    ADRESSER, v. n. Toucher droit où l'on vise. Bien adresser n'est pas petite affaire, La Fontaine, Fab. I, 17. C'est assez… qu'une aveugle pensée… vous ait fait adresser Au plus haut objet de la terre, Malherbe, V, 8.

REMARQUE

Pascal a employé adresser dans le sens de dresser : On les avertirait de l'embûche qu'on leur adresse, Prov. 11. C'est un archaïsme (voy. l'historique).

HISTORIQUE

XIIe s. Face le sis prelaz en sa chartre lancier ; Qu'il ne puisse jamais hors d'iluec repeirier ; Iluec pourra, s'il volt, ses mesfeiz adrecier [redresser], Th. le Mart. 31.

XIIIe s. Nous otroions le pardon à tous ceux qui confès morront, por cest forfait adrecier, Villehardouin, 98. Dont fist li rois Richars atourner ses nés [nefs], et monta sour mer, et s'adrecha au plus droit et au mius qu'il pot vers Alemaigne, et prist port, Chron. de Reims, p. 46. Belle Doette s'est en estant dressie ; Voit l'escuier, vers lui s'est adrecie, Romancero, p. 47. Vers une riviere m'adresce, Que j'oi près d'ilecques bruire, la Rose, 104. En tex peris les met jonesce, Qui les cuers à delit adresce, ib. 4486. Et tel sentier si furent fait pour soi adrecier de grant quemin [chemin] à autre, Beaumanoir, XXV, 2. Fai premier ce qu'il afiert à Dieu, et il te adrescera toutes ces autres besoignes, Joinville, 191. Li rois de France, qui sot [sut] que il estoient là, s'adreça tout droit là pour combattre à eulx, Joinville, 104. Et se il ne vouloient adrecier la treve que il li avoient rompue…, Joinville, 261. Et se il i a aucune chose à amender, si l'amende et adresce [redresse], et les [tes sujets] tien en faveur et en amour, Joinville, 301.

XIVe s. C'est la conclusion de cest chapitre que Dieu nous adresce à bien faire en delectations et en tristesces, Oresme, Eth. 39.

XVe s. Et tant y sont avenues d'aventures, et tant de batailles adressées, Froissart, I, I, 1. Si s'en vint sa voie, et s'adressa sur Monseigneur Geffroy, et là, en parlant à lui, il changea un peu de contenance, Froissart, I, I, 329. Là endroit [avant la bataille] se confessa et adressa chacun à son loyal pouvoir, Froissart, I, I, 41. Et celui qui parlera pour le roi de France adrecera ces paroles au roi et duc et dira ainsi…, Froissart, I, I, 53. De premiere venue il y eut dure encontre, et s'adresse le roi dessus messire Eustache de Ribeumont, lequel estoit moult fort chevalier, Froissart, I, I, 328. En leur priant humblement excuser et supployer à mon ignorance et adresser ce que y seroit mal mis, J. de Troyes, Chron. 1460. Garni et adressé de tout ce qu'on saurait louer en noble homme, Louis XI, Nouv. 28.

XVIe s. Le premier à qui il s'adressa estoit vestu d'une robe…, Rabelais, Pant. V, 18. Dieu permet bien que les trompeurs adressent quelquefois à dire verité, Calvin, Inst. 130. Pour estre esclairez et adressez en la vraye religion, il nous faut commencer par la doctrine celeste, Calvin, Inst. 29. Ce n'est pas à l'homme d'adresser ses pas. Les pas de l'homme sont adressez de Dieu, Calvin, ib. 138. Et puis leur gibier ne s'adresse pas [ne vient pas] par deçà, Despériers, Cymb. 158. A toy s'est adressée Ma clameur jours et nuits, Marot, IV, 332. À un qui est soigneux, qui s'adresse et exerce, le bien lui vient toujours plus tost qu'à un autre, La Boétie, 200. Tu t'adresses aux armes, La Boétie, 201. Les Dieux sont amoureux de ceux dont ils purifient les meurs, et les addressent à la vertu, Amyot, Num. 7. Ainsi que dit Epicharmus, en un petit traitté qu'il a escrit et addressé à Antenor, Amyot, ib. 15. On doibt former les meurs des enfants, et les duire et addresser dès et depuis leur naissance à une mesme fin, Amyot, Lyc. et Num. 9. Minutius, adressant sa parole à Brutus et à tous les assistants, leur dit…, Amyot, Publ. 4. Il mit en pieces les premiers des ennemis, ausquelz il s'adressa et arresta tout court les autres, Amyot, Cor. 10. Il receut sur son propre corps plusieurs coups qui estoient addressez à Aemylius, Amyot, Marc. 14. Adressant leurs corps et les endurcissant à la peine, Amyot, Eum. 7. On ne s'adresse [on ne s'en prend] pourtant qu'à lui, Montaigne, I, 99. On reçoit ces advis comme adressez au peuple, Montaigne, I, 116. S'adresser aux loix pour avoir raison d'une offense, Montaigne, I, 119. N'adresse elle [redresse-t-elle] pas quelques fois nos conseils et les corrige [la fortune] ? Montaigne, I, 254. Il faut adresser et arrester nos desirs aux choses les plus aysées, Montaigne, III, 277. Puis addressant son propos à son oncle, Montaigne, IV, 324.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Adresser : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ADRESSER, en terme de Commerce, signifie envoyer des marchandises en quelque lieu ou à quelque personne : par exemple, Je viens d’adresser quatre balles de poivre à Lyon, &c. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Adresser : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « adresser » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « adresser »

Étymologie de adresser - Littré

Picard, adrécher ; wallon, adiersî ; rouchi, adercer ; provenç. adressar, adreysar ; espagn. aderezar ; ital. addirizzare ; de à et dresser : signification première, mettre à droit, ce que nous disons aujourd'hui redresser, puis diriger, conduire, porter vers.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de adresser - Wiktionnaire

(début du XVe siècle) Composé d’a- et de dresser. (XIIe siècle) adrecier. Signifie « dresser, redresser, diriger » en ancien français et jusqu’au XVIIe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « adresser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
adresser adrɛse play_arrow

Conjugaison du verbe « adresser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe adresser

Évolution historique de l’usage du mot « adresser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « adresser »

  • Pour la marche du 08 juillet prochain, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), compte adresser des lettres d’information auprès des autorités administratives de Matam, de Matoto et de Kaloum. Car elle partira du rond- point de la Tannerie au palais du peuple, en passant par l’autoroute Fidel Castro. Mosaiqueguinee.com, Marche annoncée du 08 Juillet : le FNDC va adresser des lettres d’information aux autorités - Mosaiqueguinee.com
  • Si le décès a eu lieu en métropole, il faut s’adresser à la mairie qui a dressé l’acte de décès ou à la mairie du dernier domicile du défunt. Vous pouvez vous présenter sur place ou bien faire la demande par correspondance (joindre une enveloppe timbrée à vos nom et adresse pour la réponse). Il faut indiquer le nom et les prénoms du défunt ainsi que la date du décès. Vous pouvez également demander un acte de décès sur Internet via le téléservice proposé par service-public.fr. Attention, toutes les communes ne le proposent pas. Dossier Familial, Acte de décès : comment demander une copie ? | Dossier Familial
  • La Cour des Maîtres Sommeliers Amériques a déclaré qu’elle cesserait de s’adresser à ses meilleurs experts en vin en tant que «maître» après que la pratique ait généré des accusations de racisme. News 24, Les sommeliers cesseront de s'adresser à de grands experts du vin - News 24
  • Il y a un mois, le régime général a basculé l'ensemble de ses affiliés dans une base informatique des carrières qui doit devenir universelle. La CNAV veut en profiter pour développer des outils de communication en temps réel, et s'adresser ainsi aux assurés jeunes ou déjà retraités. Les Echos, Avec sa base retraite universelle, l'Assurance-vieillesse veut s'adresser à toutes les générations | Les Echos
  • Dans ce cadre, la CGT, 1re organisation syndicale représentative de la Région Occitanie a décidé de s'adresser solennellement à l'ensemble des salariés de la filière, du plus petit sous-traitant au plus grand donneur d'ordre. , Adresse aux salariés de la filière aéronautique en Occitanie
  • Il n'y a pas d'oeuvres populaires destinées à un public spécifique, peu ou moyennement cultivé. Les oeuvres populaires doivent s'adresser à tous les publics et être assez accessibles pour être reçues par tous. De Maurice Druon / Entretien avec Bernard Pivot - Avril 1977
  • Il ne faut jamais tenir à une foule le langage de la raison pure. C'est seulement à ses passions, à ses sentiments et à ses intérêts apparents qu'il faut s'adresser. De Philip Chesterfield
  • Quand le passé a été rude, le présent difficile et l'avenir incertain, à qui s'adresser ? Où tourner ses regards avec espoir, sinon vers le ciel ? De Georges Isidore Barthe / Drames de la vie réelle
  • Le problème de la gauche, c’est qu’elle a tendance à ne s’adresser qu’à ceux qui sont déjà d’accord avec elle. De Nicolas Bedos / 10 janvier 2015
  • S'adresser des reproches est une sorte de luxe. C'est la confession, et non le prêtre, qui nous donne l'absolution. De Oscar Wilde / Aphorismes
  • Le combat que se livrent en chaque individu le fanatique et l’imposteur est cause que nous ne savons jamais à qui nous adresser. De Emil Michel Cioran
  • Il est souvent plus difficile d'adresser la parole à une femme que de coucher ensuite avec elle. De Gilbert Cesbron
  • S’engager, c’est d’abord tenter de s’adresser aux autres. De Patrick Poivre d'Arvor / Aimer, c’est agir
  • Bien adresser n'est pas petite affaire. De Jean de La Fontaine / Fables

Images d'illustration du mot « adresser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « adresser »

Langue Traduction
Portugais dirigir
Allemand wenden
Italien rivolgere
Espagnol dirigir
Anglais address

Synonymes de « adresser »

Antonymes de « adresser »

Mots similaires

Site partenaire

Ma Dictée