La langue française

Destiner

Sommaire

  • Définitions du mot destiner
  • Étymologie de « destiner »
  • Phonétique de « destiner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « destiner »
  • Citations contenant le mot « destiner »
  • Traductions du mot « destiner »
  • Synonymes de « destiner »

Définitions du mot destiner

Trésor de la Langue Française informatisé

DESTINER, verbe trans.

Déterminer le destin, la destinée, la destination de quelqu'un ou quelque chose.
I. − Destiner à qqn.
A. − [Le suj. désigne le destin, une puissance suprême] Fixer d'avance les événements qui régiront inéluctablement l'existence de quelqu'un. Synon. prédestiner, promettre.Confiant dans le sort que le ciel me destine, Je me souvins d'un oncle à la cour de Christine (Dumas père, Christine,1830, prol., p. 201).Sans nous préoccuper de ce que nous destine Le Sort, nous marcherons pourtant du même pas (Verlaine, Œuvres compl.,t. 1, Bonne chans., 1870, p. 132).
Rem. On rencontre un emploi plus ou moins adj. au sens de « marqué, choisi par le destin ». Que la privation, l'absence, les années, Ne font qu'éprouver mieux les âmes destinées (Sainte-Beuve, Livre d'am., 1843, p. 36). Mon roi est venu trois fois, ô terre antique, ô terre destinée (Péguy, Myst. Sts Innoc., 1912, p. 202).
B.− [Le suj. désigne gén. une pers.] Projeter d'unir une personne à une autre par les liens du mariage. Je sais que, depuis notre enfance, on nous avait destinés l'un à l'autre (Balzac, Béatrix,1839-45, p. 241):
1. Ainsi donc, l'épouse que vous destine votre père, celle dont il entend faire une vicomtesse De Clérambard, serait cette fille publique? Ah! je comprends que la comtesse ait eu honte de nous la nommer. Mais pourquoi veut-il que son fils épouse une catin? Aymé, Clérambard,1950, III, 5, p. 159.
C.− [Le suj. désigne une pers.] Réserver, préparer quelque chose à l'intention de quelqu'un pour le lui offrir. Synon. attribuer.
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose concr., une offrande, un cadeau] La fortune que vous destine votre tante (Balzac, Béatrix,1839-45, p. 241).Des antiquités destinées aux voyageurs (Du Camp, Nil,1854, p. 78).
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose abstr., une situation, un traitement particulier] M. de Staël est employé diplomatiquement à Copenhague, mais j'espère qu'on lui destine une autre mission (Staël, Lettres div., t. 2, 1794, p. 607).Le rôle que je vous destine peut avoir des dangers (Stendhal, Lamiel,1842, p. 206):
2. Les pensées que je ne leur [aux hommes] destinais pas expressément, je n'arrivais pas à les détacher de moi, à les formuler; elles demeuraient en moi comme de légers mouvements organiques. Sartre, Le Mur,1939, p. 82.
P. iron. [Le compl. désigne un mauvais traitement] Sans attendre la correction que je lui destinais (Jouy, Hermite,t. 1, 1811, p. 232).Je commence à comprendre le genre de supplice que vous me destinez. Je vais périr par immersion? (Ponson du Terr., Rocambole,t. 3, 1859, p. 476).
Rem. On rencontre parfois la constr. vieillie : destiner pour qqn. Aucun savant, aucun artiste, ne pourra réserver pour lui-même ou pour d'autres, aucune des pièces d'histoire naturelle, ou d'autres objets, que le Sieur de La Pérouse aura jugés mériter d'être compris dans la collection destinée pour sa majesté (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 50). Ces roses pour moi destinées Par le choix de sa main (Toulet, Contre-rimes, 1920, p. 10).
II. − Destiner à qqc.
A.− [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Synon. affecter à.
1. Réserver à quelqu'un une situation, un emploi d'une certaine durée.
a) [Le suj. désigne le destin, la fatalité] Vouer quelqu'un à un avenir plus ou moins favorable. La masse de notre espèce étant évidemment destinée, d'après une insurmontable fatalité, à rester indéfiniment composée d'hommes vivant d'une manière plus ou moins précaire (Comte, Philos. posit.,t. 4, 1839-42, p. 162).
b) [Le suj. désigne une pers.] (Avoir l'intention de) consacrer, préparer une personne à une carrière. La carrière à laquelle ma famille me destine m'épargnera, j'espère, le désagrément de voyager en coucou (Balzac, Début vie,1842, p. 381).Ses parents ne le [Rembrandt] destinaient pas à la carrière artistique mais ne mirent pas d'opposition à ce qu'il suivît le penchant qui l'entraînait (Ménard, Hist. B.-A.,1882, p. 210).
Emploi pronom. réfl. Madame Beaudeloche (...) (avec dignité). Edgar, songe que tu te destines au notariat (Labiche, Edgar,1852, 2, p. 207).Trois grands fils (...) qui se destinaient au barreau (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 273).
c) P. ext. [Le suj. désigne une qualité physique ou morale, une chose abstraite, etc.] Cette énergie nécessaire à la compagne d'un homme que sa carrière destine aux orages de la vie politique (Balzac, Lys,1836, p. 321).Elle [une fillette] montre une grâce, une rapidité dans la course, qui la destinent à la lutte et à la danse (Colette, Pays connu,1949, p. 161).
P. anal. :
3. Fabre, lorsqu'il a décrit l'application que met le scarabée sacré à malaxer la pilule où il enfermera son œuf, ajoute curieusement que les organes de cet insecte semblaient le destiner à une tout autre activité. Paulhan, Les Fleurs de Tarbes,1941, p. 160.
2. [Le suj. désigne une pers.] Mettre en réserve quelqu'un pour l'utiliser à un usage occasionnel. L'homme devrait n'avoir plus aucun rapport de société avec celles des femmes jeunes qu'il ne destine pas à son lit (Montherl., J. filles,1936, p. 978):
4. ... le commandant en chef m'assura que, sans pouvoir fixer encore une date précise, il donnerait avant peu l'ordre de marcher sur Paris et que c'était la division Leclerc qu'il destinait à l'opération. De Gaulle, Mémoires de guerre,1956, p. 296.
Rem. On rencontre parfois la constr. vieillie destiner qqn pour + nom de lieu avec le sens de « envoyer à ». Ces personnes (...) seraient toujours incapables de faire ce travail loin des lieux pour lesquels on les destinerait (Baudry des Loz., Voy. Louisiane, 1802, p. 290). [Les forçats arrivants] sont soumis à l'examen des médecins et chirurgiens en chef qui, sur la plus légère apparence de maladie les destinent pour l'hôpital (Raban, Marco Saint-Hilaire, Mém. forçat, t. 4, 1828-29, p. 29).
B.− [Le compl. d'obj. dir. désigne un obj.] Attribuer un usage, une utilisation déterminée à un objet. La laine destinée à la confection des vêtements d'hiver (Verne, Île myst.,1874, p. 286).J'ai trouvé aussi des clefs, qu'il destinait certainement à mes serrures (H. Bazin, Vipère,1948, p. 166):
5. ... l'impôt reçoit son caractère de la société même où il fonctionne et au profit de laquelle il fonctionne. Il est destiné surtout à assurer le maintien et l'exercice des puissances sociales dominantes. Jaurès, Ét. socialistes,1901, p. 175.
Prononc. et Orth. : [dεstine], (je) destine [dεstin]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1155 « annoncer » (Wace, Brut, 12414 ds Keller, p. 83a); ca 1170 « réserver tel ou tel sort, présager » [vostre biautez ... buene avanture vos destine] (Chr. de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 4664); 2. ca 1160 « déterminer, décider, fixer » (Eneas, 525 ds T.-L.); 1168-90 soi destiner « se fixer pour tâche, pour but de » (Id., Perceval, éd. F. Lecoy, 7686). Empr. au lat. class.destinare « fixer, assujettir; affecter à; décider ». Fréq. abs. littér. : 3 920. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 9 152, b) 4 817; xxes. : a) 3 745, b) 4 023.

Wiktionnaire

Verbe

destiner \dɛs.ti.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Affecter une personne ou une chose à tel ou tel emploi, à tel ou tel usage.
    • Une autre voiture à deux roues, […], était là aussi un peu à l’écart. Cette voiture était destinée, […], à recevoir le corps après le supplice et à le porter au cimetière. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Les opérations de broyage marquent usuellement le terme des opérations d’épuration des fines, que celles-ci soient destinées à l’agglomération ou à la carbonisation. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, page 362)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Préparer, réserver.
    • Je sais l’accueil qu’il me destine.
    • Le prix qui vous est destiné.
  3. (Vieilli) Fixer d’avance dans l’ordre des événements en parlant du destin.
    • Le ciel avait destiné M. Smallways à vivre dans un monde paisible, mais il avait oublié de créer un monde paisible pour M. Smallways. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 6 de l’éd. de 1921)
    • Il était destiné à périr de cette manière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DESTINER. v. tr.
Affecter une personne ou une chose à tel ou tel emploi, à tel ou tel usage. Savons-nous à quoi le ciel nous destine? Il se destine au barreau, à l'armée. Il destine cet argent à l'achat d'une maison. Cet édifice est destiné au culte. Ce bassin est destiné à recevoir le trop-plein des eaux. Il signifie aussi Préparer, réserver. Je sais l'accueil qu'il me destine. Le prix qui vous est destiné. Il signifiait anciennement Fixer d'avance dans l'ordre des événements en parlant du Destin. C'est dans cette acception que l'on dit encore quelquefois : Un homme destiné à une grande fortune. Il était destiné à périr de cette manière.

Littré (1872-1877)

DESTINER (dè-sti-né ; au XVIe siècle, selon Palsgrave, p. 62, on prononçait detiner) v. a.
  • 1Fixer par l'enchaînement des choses. Dieu ne destine jamais la fin sans préparer les moyens, Massillon, Car. Voc. Les récompenses que Dieu a destinées à ceux qu'il aime, Bossuet, Hist. II, 6.

    Par extension. J'étais donc encore destiné à rendre ce devoir funèbre à très haute et très puissante princesse, Bossuet, Duch. d'Orl. C'eût été un trop grand soulagement pour un homme qui était destiné à être malheureux, Voiture, Lett. 65.

  • 2Fixer, déterminer l'emploi, l'objet d'une personne. Destiner son fils au barreau. La jurisprudence à laquelle on le destinait (car quel est le père qui aimât assez peu ses enfants pour les destiner aux mathématiques ?)…, Fontenelle, Lagny. …Bien que leur naissance au trône les destine, Corneille, Nicom. II, 1.

    Fixer, déterminer l'emploi, l'objet d'une chose. Je destine cette somme à l'achat d'une terre. Il se vit forcé de destiner sa place à un autre, Bossuet, Polit. Hé bien ! filles d'enfer, vos mains sont-elles prêtes ?… à qui destinez-vous l'appareil qui vous suit ? Racine, Andr. V, 5. Quoi ! ce prince aimable… qui vous aime, Verra finir ses jours qu'il vous a destinés ? Racine, Baj. IV, 3.

    Préparer, réserver. On lui destinait de grandes récompenses. Je sais à son retour l'accueil qu'il me destine, Racine, Baj. I, 1. Votre père à l'autel vous destine un époux, Racine, Iphig. III, 4.

    Destiner avec de et un infinitif, avoir la résolation de. J'ai destiné de faire cela.

  • 3Se destiner, v. réfl. Avoir pour vue, pour carrière. Il se destine à l'Église.

    Se destiner à quelqu'un, avoir le dessein de s'unir à lui par mariage. Ce prince… à qui même en secret je m'étais destinée, Racine, Andr. V, 1.

HISTORIQUE

XIIIe s. Je prenroie maintenant la crois, et iroie avec vos vivre ou mourir, lequel que Diex m'aura destiné, Villehardouin, XXXIX.

XVe s. Prince, chascun doit en son josne aé [âge] Prandre le temps qui lui est destiné, Deschamps, Profiter de la jeun.

XVIe s. Pour une plus grande commodité de l'execution qu'il avoit destinée, Montaigne, I, 299. Ce doibt estre une action destinée et rassise [l'étude des saintes Écritures], Montaigne, I, 398. Nul vent faict pour celuy qui n'a point de port destiné, Montaigne, II, 9. Les dieux ont fatalement destiné l'estat de Rome pour exemplaire de…, Montaigne, IV, 85. Dez l'heure que je vous eus veue, je vous destinai un de mes livres, Montaigne, IV, 336. Quand je les destine [certains de mes membres] à certain poinct et heure de service, cette preordonnance les rebute, Montaigne, III, 55. Numa dit qu'il falloit destiner la fonteinne qui sourdoit au lieu mesme, aux religieuses vestales, Amyot, Numa, 23. Theatre ou auditoire de musique destiné à ouir les jeux des musiciens, Amyot, Péric. 29.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « destiner »

Du latin destinare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. destinar ; ital. destinare ; du latin destinare, de la préposition de, et stinare, pour stanare, fixer, qui paraît une forme allongée de stare, être debout, ferme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « destiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
destiner dɛstine

Évolution historique de l’usage du mot « destiner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « destiner »

  • Faire confiance c'est se destiner à être trompée. De France Théoret / Nous parlerons comme on écrit
  • Mais on peut adresser aussi plusieurs choses concrètes ou abstraites, au sens de les destiner. La Tribune, Maladroites adresses | Chroniques | La Tribune - Sherbrooke
  • « Il a été le premier homme dans ma vie à se comporter de la sorte, à voir ce qu'il y avait en moi en dehors du sexe » avait-elle expliqué « Il me répétait sans cesse que j‘avais du talent, que j’étais forte, qu’il me respectait et me protégerait. » Tout semble alors les destiner à vivre une belle et longue histoire d'amour, seulement « il n’y avait pas d’alchimie physique ». Selon l'actrice de Girls Trip,  « Il s’agissait plus d’un romance platonique, nous éprouvions tous les deux des sentiments sincères l’un pour l‘autre mais c’était d’un autre ordre. Un jour nous avons tout de même essayé de nous embrasser histoire de voir où cela nous aurait mené. Ce dût être le baiser le plus exécrable jamais donné, pour lui comme pour moi. » Public.fr, PHOTOS - Jada Pinkett Smith et Tupac : retour en images sur cette histoire d'amour impossible...
  • La semaine dernière, l’inquiétude s’abat sur l’abattoir de Thiviers, en Dordogne, qui apprend qu’Aracdie souhaite s’en séparer. Celui d’Auch, dans le Gers, est très inquiet. Trois mois plutôt, c’est celui de Riberac qui a été fermé. Bref, les nuages noirs s’amoncellent. Dernièrement, le vice-président du Conseil Régional confirmait que le groupe Arcadie figurait dans les dossiers du Comité interministériel de restructuration industriel, destiner à aider, voire à sauver les entreprises en difficulté. ladepeche.fr, Arcadie : trois jours de tempête - ladepeche.fr
  • Si vous recherchez un ordinateur portable 15 pouces polyvalent et jeu et que vous n'avez pas des milliers à dépenser, cet Asus Gaming A15 TUF506II-AL133T mérite toute votre attention. Il renferme un processeur d'envergure, le AMD Ryzen 5 4600H Renoir Hexa Core, capable de propulser le TUF vers des sphères polyvalentes et de le destiner aux créatifs comme aux joueurs. Ces derniers trouveront en la GeForce GTX 1650 Ti et en l'écran 144Hz un support de qualité. Ces composants clé sont assistés d'un stockage SSD de 512 Go pour la rapidité du système et complétés d'agréments comme le clavier rétro-éclairé multicolore sur une zone ou l'accès aux composants facilité mais attendez-vous à voir les températures et le bruit grimper en usage courant... , Asus A15 TUF506II-AL133T, PC portable gamer 15 pouces 144Hz | LaptopSpirit
  • Le jeu met en effet au centre de son aventure la notion d’équilibre afin de faire prospérer l’île ; ne pas cultiver à outrance, rendre à la nature ce qu’elle nous a donné, etc. Une notion qui aura un impact important sur le gameplay, mais on y reviendra. S’il est intéressant de constater que certains jeux s’intéressent aux questions de l’écologie, on regrette que cela soit aussi mal amené dans ce cas-ci. Cela tombe comme un cheveu sur la soupe. Cela peut même devenir dérangeant, voire lourdingue, à certains moments. D’autant plus que le jeu fait le raccourci d’opposer les technologies – représentées par les méchants du jeu, les Élites – et l’écologie. Summer in Mara traite de ses sujets de manière assez caricaturale, sans nuance. Des aspects qui font que le jeu semble avant tout se destiner à un jeune public. Quand bien même pour les plus joueurs plus âgés, lorsqu’on met de côté cet aspect, l’histoire est tout à fait sympathique et joviale. Geeko, Test – Summer in Mara : une jolie alternative à Animal Crossing - Geeko
  • Aujourd’hui, Mathieu, né quelques semaines après l’arrivée du couple, en juillet 1995, et Doriane, née trois ans plus tard, volent presque de leurs propres ailes mais aucun d’eux ne semble se destiner à l’hôtellerie-restauration. « Et on les en a même plutôt dissuadés », soutient Patrick. , Série : un été à l'hôtel - À Jugon-les-Lacs, un petit hôtel typique fait de la résistance | Le Petit Bleu
  • C'est une association idéale que propose l'Asus ROG Zephyrus G14 GA401IV-159T, à la fois ultrabook moderne et machine gamer d'envergure. Ce 14 pouces bouscule les codes du monde gamer avec son format compact de 1,6 kg qui renferme un processeur puissant, le AMD Ryzen 9 4900HS Renoir Octo Core, une petite bombe de puissance capable de propulser le G14 vers des sphères polyvalentes avancées et de le destiner aux créatifs comme aux joueurs. Ces derniers trouveront en la GeForce RTX 2060 Max-Q et en l'écran 120Hz FreeSync un support haut de gamme de qualité. Ces composants clés sont assistés d'un bon niveau de mémoire vive (16 Go) et de stockage SSD (1 To) pour la rapidité du système et complétés d'agréments intéressants pour les nomades comme une belle autonomie de 6 heures, un lecteur biométrique, le Wifi 6 ou une connectique USB-C qui supporte la charge. Sachez tout de même que le G14 ne dispose pas de webcam ni de TB3 et que son niveau de bruit et de chauffe est incommodant en utilisation légère. , Asus ROG Zephyrus G14 GA401IV-159T, ultrabook gamer 14″ puissant avec Ryzen 9 et Anime Matrix | LaptopSpirit
  • « Le mot étranglement n’est pas le bon », indique Régis Peiffer, au nom de l’intersyndicale. « Il s’agit plutôt d’une prise destiner à amener au sol un individu violent avant de le menotter. Aucun d’entre nous n’est entré dans la police pour étrangler des gens ! », note le porte-parole, condamnant fermement le drame survenu à Minneapolis. , Faits-divers - Justice | Les policiers manifestent devant le commissariat central boulevard Lobau

Traductions du mot « destiner »

Langue Traduction
Anglais destine
Espagnol destinar
Italien destinare
Allemand bestimmen
Chinois 注定
Arabe قدر
Portugais destinar
Russe предопределять
Japonais 運命の
Basque destine
Corse destinà
Source : Google Translate API

Synonymes de « destiner »

Source : synonymes de destiner sur lebonsynonyme.fr
Partager