La langue française

Abréviation

Sommaire

  • Définitions du mot abréviation
  • Étymologie de « abréviation »
  • Phonétique de « abréviation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « abréviation »
  • Citations contenant le mot « abréviation »
  • Images d'illustration du mot « abréviation »
  • Traductions du mot « abréviation »
  • Synonymes de « abréviation »
  • Antonymes de « abréviation »

Définitions du mot abréviation

Trésor de la Langue Française informatisé

ABRÉVIATION, subst. fém.

I.− Action d'abréger.
A.− [Le subst. est suivi d'un compl. introduit par la prép. de]
DR. Abréviation du délai, de la procédure :
1. Plus d'instructions, plus d'interrogatoires, (...) Il reconnaissait dans l'abréviation de la procédure les vrais caractères de cette justice salutaire... A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 258.
MATH., LING., PSYCHANAL. :
2. ... les géomètres (...) ont assez fréquemment, recours à l'artifice inverse, qui est de supposer, pour l'abréviation et la commodité des calculs, une continuité fictive là où il y a réellement discontinuité. Ils n'obtiennent ainsi qu'une approximation des vrais résultats, ... A. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances et sur les caractères de la critique philosophique,1851, p. 312.
3. Il est plein d'admiration pour la langue chinoise, qu'il dit être faite seulement par le choc des idées, avec la suppression ou la sévère abréviation de toutes les inutilités des langues occidentales. E. et J. de Goncourt, Journal,juillet 1892, p. 274.
4. Ainsi s'expliquerait la « condensation » ou abréviation du contenu latent, le « déplacement », par lequel la charge affective d'une représentation se transporte sur un objet de moindre importance affective, en même temps que celui-ci remplace le précédent, ... P. Ricœur, Philosophie de la volonté,1949, p. 359.
Rem. L'abréviation par la suppression (ex. 3) de certains éléments permet la « condensation » au sens où la psychanalyse emploie ce mot (ex. 4), mais peut aussi être responsable d'un autre côté d'une certaine approximation (ex. 2).
B.− Spéc. Procédé par lequel on obtient une représentation graphique tronquée, mais suffisamment claire, d'un signe plus long.
LING. Mode de réduction des mots savants (techn., sc., admin.) passés dans la lang. commune, fam. ou pop. :
5. Abréviation. On emploie d'ordinaire ce terme pour désigner une réduction graphique (ainsi etc. pour et caetera), en réservant le terme d'abrégement à ce qui est une réduction réelle, ... Mar. Lex.1961, p. 12.
Rem. Certains linguistes emploient le mot abréviation au sens d'« abrégement » :
6. Le mode d'abréviation le plus usuel est celui qui ne conserve d'un recomposé que ses deux ou trois premières syllabes : métro (de métropolitain) ... stylo (stylographe) ... H. Mitterand, Les Mots français,1963, p. 64.
MUS. Procédé de notation musicale consistant à employer des signes spéciaux évitant l'écriture répétée de notes ou séquences de notes identiques :
7. La ligne horizontale est un signe d'abréviation [en harmonie] pour remplacer le chiffre... elle indique que l'accord représenté par ce chiffre doit se prolonger sur les diverses notes de basse qui succèdent à celle sur laquelle il était placé. F. Bazin, Cours d'harmonie,1857, p. 8.
TYPOGRAPHIE :
8. L'abréviation consiste dans le retranchement de plusieurs lettres finales ou médianes remplacées ou non par un point, en une combinaison de chiffres et de minuscules et même de supérieures, et par la substitution de lettres et de signes particuliers. E. Leclerc, Nouveau manuel complet de typographie historique,1897, p. 155.
II.− Représentation ou signe obtenu par abréviation.
LING., GRAMM., TYPOGR. :
9. Si on aperçoit de nombreuses lacunes dans les raisonnements de l'empereur, et surtout dans la suite de ses développements, c'est qu'à Sainte-Hélène je consignais en hâte, me fiant sur ma mémoire pour développer en temps opportun, ou bien je me contentais encore d'abréviations, de signes hiéroglyphiques;... E.-D. Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1, 1823, p. 968.
10. ... elle s'y accoutuma, déchiffra ces caractères, comprit les abréviations et les contractions, sut deviner les tournures et les mots vieillis; et elle finit par lire couramment. É. Zola, Le Rêve,1888, p. 25.
Rem. L'ex. cité pour la typogr. sous I B peut également convenir pour illustrer l'emploi II. En mus. abréviation désigne également un signe d'abréviation.
PEINTURE :
11. Parce qu'il lui est arrivé de synthétiser en abréviations excessives, et parfois un peu gauches, des formes et des mouvements, on a dit sur tous les tons que Puvis de Chavannes ne savait pas dessiner. A. Michel, Sur la peinture française au XIXes.,1928, p. 223.
Rem. Dans l'ex. suivant abréviation semble signifier « échantillon incomplet, mais suffisant » :
13. M. Yonkind (sic) ... a déposé quelques planches... singulières abréviations de sa peinture, croquis que sauront lire tous les amateurs habitués à déchiffrer l'âme d'un artiste dans ses plus rapides gribouillages. Ch. Baudelaire, Curiosités esthétiques,1846, p. 293.
Prononc. : [abʀevjasjɔ ̃]. Enq. : /abʀevjasiõ/.
Étymol. − Corresp. rom. : prov. abreviacioun; ital. abbreviazióne; esp. abreviación; cat. abreviació; port. abreviacão. 1. 1375 « version abrégée d'un écrit » (Raoul de Presles ds Berger, Bible au Moy. Âge, 248 ds R. Hist. litt. Fr., I, 180 : Ce second livre des Machabieux est une abreviacion d'un grand volume); 2. « action d'abréger » terme gén. 1452-72 (Actes des Apostres, vol. 1, fo87b ds Gdf. : abreviation... de nostre voyage); xves. (?) (Cron. de Norm. de nouveau corrigees, fo117 vods Gdf. Compl. : abreviagion de sa vie). Empr. au lat. chrét. abbreviatio, attesté au sens 1 dep. le ives. (Ambrosiaster, Migne, 17, 49 ds TLL s.v., 51, 7 : abbreviatio facta legis est; cf. 877 : pauca de multis in hac adbreviatione contexere, Andréas Bergomas, Hist. Longob. 1, p. 221-18 ds Mittellat. W. s.v., 15, 6); à remarquer que abbreviatio désigne dep. ca 1200 (Gaufroi de Vinsauf) le procédé styl. très en faveur au Moy. Âge consistant à rédiger la version abrégée d'un écrit (opposé à la dilatatio). 2 est en lat. médiév. un élargissement de 1 (cf. abbreviatio dierum, vitae, ibid. 15 sq.). HIST. − Mot entré dans la lang. au xives. avec un sens qui n'a pas subsisté (cf. étymol. 1, 1 attest. isolée). Il prend au xves. un autre sens (cf. étymol. 2) qui reste gén. (cf. avec abréger, sém. I 1) jusqu'au xviies. : Pour l'abréviation de la guerre. Tavannes 1573, Mémoires, publ. en 1657. Puis il se spécialise dans le domaine de la lang. écrite, et, enregistré comme tel par tous les lexicographes, devient le sens princ. du terme jusqu'à nos jours (cf. sém. I). P. ext. il signifie en outre dep. la fin du xviiies. « l'emploi des lettres initiales d'un mot pour le désigner » (cf. Ac. 1798, 1redict. à mentionner ce sens, et aussi sém. II); il se substitue alors à abréviature, de même sens, et vx (cf. ce mot, hist.). P. ext. également il connaît dep. le xixes. divers emplois, notamment en jurispr., abréviation de délai (cf. Littré et sém. I A), en ling., où il diffère de abrégement réservé aux réductions réelles (ell., phonét., etc.) (cf. sém. I B), en typogr. (cf. sém. I B), en mus. (instrumentale particulièrement) et en peint. (cf. sém. II B). Cet élargissement et la vitalité du terme sont dus sans doute à la pratique cour. de la chose, surtout à l'époque contemp. (cf. sém.).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 68.
BBG. − Blanche 1857. − Bouillet 1859. − Chesn. 1857. − Comte-Pern. 1963. − Dainv. 1964. − Dem. 1802. − Éd. 1913. − Littré-Robin 1865. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Nysten 1814-20. − Rougnon 1935. − Soé-Dup. 1906. − Springh. 1962. − Vachek 1960.

Wiktionnaire

Nom commun

abréviation \a.bʁe.vja.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’abréger ; résultat de cette action.
    • Le marin payé au voyage […] ne subit aucune réduction de salaires en cas d’abréviation du voyage, quelle qu’en soit la cause. — (Article 36, Code du travail maritime, France, 2009)
  2. (En particulier) (Linguistique) Procédé graphique consistant généralement à retrancher des lettres d’un mot ou d’un syntagme afin de le raccourcir pour écrire plus vite ou économiser de l’espace.
    • Les abréviations, à la différence des abrègements, sont un phénomène strictement graphique permettant de gagner du temps et de l’espace à l’écrit. Ce sont des groupes de lettres auxquels ne correspond aucune forme oralisée. Ainsi, pr (pour), tt (tout), ds (dans), qd (quand), bcp (beaucoup), stp ou svp (s’il te plaît ou s’il vous plaît), pcq (parce que), ss (sans, suis ou sous), rdv (rendez-vous), etc., comptent parmi les abréviations les plus fréquentes du corpus. — (Cédrick Fairon, ‎Jean René Klein, ‎Sébastien Paumier, Le Langage SMS : Étude d’un corpus informatisé à partir de l’enquête « Faites don de vos SMS à la science », Presses universitaires de Louvain, Louvain-la-neuve (Belgique), 2007)
    • On écrit, par abréviation, M., Mme, Mlle, au lieu de Monsieur, Madame, Mademoiselle ; S. M., S. A. R., au lieu de Sa Majesté, Son Altesse Royale.
  3. (Linguistique) Forme raccourcie du mot ou syntagme ayant subi ce procédé.
    • Les écritures de la Cour de Rome sont pleines d’abréviations.
    • Le mot cf. est une abréviation qui doit se lire « confer » et non pas « C.F. », tout comme etc. se lit « et caetera » et non « E.T.C. ».
    • Les informations figurant sur la fiche de données de sécurité doivent être exprimées dans des termes simples, clairs et précis, et il convient d’éviter le langage spécialisé, les acronymes et les abréviations. — (Règlement (UE) N°453/2010 de la commission du 20 mai 2010, Journal officiel de l’Union européenne du 31 mai 2010).
    • Dans certains cas, l'abus d'abréviations peut aussi donner l'impression qu'on ne veut pas consacrer de temps à son interlocuteur. — (Vincent Thibault, Un texto à la fois, Québec, 2016, p. 21)
  4. (Linguistique) (Par extension) Abrègement. — Voir la note.
  5. (Musique) Signe destiné à représenter sous une forme abrégée plusieurs notes de musique.
    • C’est surtout dans la musique instrumentale que l’on fait usage des abréviations.
Notes[modifier le wikicode]
  • Lorsque l'abréviation se fait simplement par le retranchement des dernières lettres d'un mot, ces lettres sont remplacées par un point dit abréviatif. Ex. : boul. pour boulevard. Les symboles issus de conventions internationales (éléments chimiques, unités de mesure) ne sont pas considérés stricto sensu comme des abréviations et ne suivent donc pas cette règle.
  • On observe que le mot abréviation peut être employé indifféremment dans son sens restreint (réduction graphique) ou étendu (réduction graphique et orale). Cependant, les puristes préfèreront n’employer abréviation que dans son sens restreint, afin de bénéficier d’une distinction opérative avec abrègement ; dans ce cas :
  • l’abréviation est définie comme une réduction uniquement graphique (par exemple p. pour « page »), le mot ou le syntagme réduit se lisant de façon identique à sa forme complète ;
  • l’abrègement est défini comme une réduction graphique et sonore (réduction dite réelle, car elle produit une nouvelle unité lexicale), soit que la réduction ait été d’abord orale puis graphique (p. ex. télé), soit d’abord graphique puis orale (p. ex. T.G.V.). On peut remarquer que dans cette dernière catégorie, on trouve quelques rares exemples d’abrègements issus de la lexicalisation d’une abréviation, comme les sigles C.Q.F.D. et P.-S.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABRÉVIATION. n. f.
Action d'abréger. Il se dit spécialement du Retranchement de lettres dans un mot, pour écrire plus vite, ou en moins d'espace. Les écritures de la Cour de Rome sont pleines d'abréviations. On écrit, par abréviation, M., Mme, Mlle, au lieu de Monsieur, Madame, Mademoiselle; S. M., S. A. R., au lieu de Sa Majesté, Son Altesse Royale; S. S. pour Sa Sainteté, Sa Seigneurie; etc. Il se dit également de Certains signes destinés à représenter sous une forme abrégée des mots ou plusieurs notes de musique. Les médecins emploient, dans leurs formules, diverses abréviations pour indiquer les poids, les mesures, le mode de préparation, etc. C'est surtout dans la musique instrumentale qu'on fait usage des abréviations.

Littré (1872-1877)

ABRÉVIATION (a-bré-vi-a-sion) s. f.
  • Retranchement de lettres, ou emploi de signes pour écrire plus vite ou pour tenir moins de place. Mr, Mme, sont des abréviations pour Monsieur, Madame. Des imprimeries dont il a changé les anciens caractères trop barbares et presque indéchiffrables à cause des fréquentes abréviations, Fontenelle, Czar Pierre.

HISTORIQUE

XVIe s. Il leur avoit enseigné à faire certaines notes et abbreviations, qui en peu de traits valoient et representoient beaucoup de lettres, Amyot, Caton d'Ut. 35. Syncopes, abbreviation et remission d'haleine, Paré, VIII, 23.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ABRÉVIATION. Ajoutez :

2Action d'abréger, de rendre plus court. Les innombrables moyens d'abréviation employés dans ces derniers temps sont l'œuvre des travailleurs aux pièces qui les inventent, les perfectionnent, P. Leroy-Beaulieu, Rev. des Deux-Mondes, 1er juill. 1875, p. 142.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ABRÉVIATION, s. f. contraction d’un mot ou d’un passage qui se fait en retranchant quelques lettres ou en substituant à leur place des marques ou des caracteres. Voyez Symbole & Apocope.

Ce mot est dérivé du latin brevis qui vient du grec βραχὺς, bref.

Les Jurisconsultes, les Medecins &c. se servent fréquemment d’abréviations, tant pour écrire avec plus de diligence, que pour donner à leurs écrits un air mystérieux.

Les Rabbins sont ceux qui emploient le plus d’abréviations. On ne sauroit lire leurs écrits qu’on n’ait une explication des abréviations Hébraïques. Les Écrivains Juifs & les Copistes ne se contentent pas de faire des abréviations comme les Grecs & les Latins, en retranchant quelques lettres ou syllabes dans un mot ; souvent ils n’en mettent que la premiere lettre. Ainsi ר signifie Rabbi, & א signifie אכ,‎ אדרבי, ou אמד, &c. selon l’endroit où il se trouve.

Ils prennent souvent les premieres lettres de plusieurs mots de suite, & en y ajoutant des voyelles, ils font un mot barbare qui représente tous les mots dont il est l’abregé. Ainsi Rabbi Schelemoh Jarchi en jargon d’abréviations Hébraïques s’appelle Rasi : & Rabbi Moses ben Maïemon Rambam. De même, מכיא est mis pour מתך כסתר יכפה אך, donum in abdito evertit iram. Mercerus, David de Pomis, Schindler, Buxtorf & d’autres ont donné des explications de ces sortes d’abréviations. La plus ample collection des abréviations Romaines est celle de Sertorius Ursatus, qui est à la fin des Marbres d’Oxford. Sertorii Ursati, Equitis, de notis Romanorum, commentarius.

Dans l’antiquité on appelloit les abréviations notes. On les nomme encore de même dans les anciennes inscriptions latines. (G)

Abréviations. Ce sont des lettres initiales ou des caracteres dont se servent les Marchands, Négocians, Banquiers & Teneurs de Livres pour abréger certains termes de négoce & rendre les écritures plus courtes. Voici les principales avec leur explication.

C. signifie Compte.
C. O. Compte ouvert.
C. C. Compte courant.
M. C. Mon compte.
S. C. Son compte.
L. C. Leur compte.
N. C. Notre compte.
A. Accepté.
ACCEPTÉ. S. P. Accepté sous protest.
ACCEPTÉ. S.P.C. Accepté sous protest pour mettre à compte.
A. P. à protester.
P. Protesté ou payé.
TrE. ou Trs. Traite ou Traites.
Rs. Remises.
R. Reçû.
PR. Pour cent.
No. Numero,
Fo. Folio ou Page.
Ro. Recto.
Vo. Verso.
V. Ecu de 60 sols ou de trois livres tournois.
W. Ecu de 60 sols ou de trois livres tournois.
FL. ou Fs. Florins.
RX. ou RLE. Richedale, Risdale, Rixdale, ou Retchedale.
DAL. ou DRE. Daller ou Daldre.
DUC. ou DD. Ducat.
M. L. Marc Lubs.
L. ST. Livres sterlings.
L. de G. ou L. G. Livres de gros.
£ ou ₶. Livres tournois.
S ou Encyc SolTournois.svg. Sols tournois.
D ou Encyclopédie DenierTournois.svg. Deniers tournois.
℔. Livres de poids.
M ou Mc. Marcs.
ONC. ou ON. Onces.
G. Gros.
DEN. Denier ou gros.
Do. Dito.
Encyc car Dit.svg. Dit.

Les Négocians & Banquiers Hollandois ont aussi leur abréviations particulieres. Comme toutes les Marchandises qui se vendent en Hollande, & particulierement à Amsterdam, s’y vendent par livres de gros, par rixdale, par florins d’or, par florins, par sous de gros, par sous communs & par deniers de gros, pour abreger toutes ces monnoies de compte, on se sert des caracteres suivans.

Livres de gros. Ld. en françois & Lv. Ls. en hollandois.
Risdales Encyc ABREGÉ-Ris.png.
Florins d’or. F. d’or en françois, en hollandois.
Florins. F.
Sous de gros. Encyc ABREGÉ-Sou.png.
Sous communs. S en françois & st. ℣ en hollandois.
Deniers de gros. Encyc ABREGÉ-Den2.png.
Abréviations pour les Poids.
Schippont, poids de trois cens livres. Schipt.
Lispont, poids de quinze livres. L. pt.
Quintal, poids de cent livres. Ct. ou %
La livre de deux marcs ou 16 onces. Encyc ABREGÉ-Liv3.png.
Stéen ou Pierre, poids de huit livres. Stz. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « abréviation »

Du latin abbreviatio, de abbreviare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Abbreviatio, de abbreviare, qui, dans l'ancien français, a donné abréger (voy. ce mot), et non abrévier, qui serait du XVIe s.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « abréviation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abréviation abrevjasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « abréviation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abréviation »

  • Nous sommes dans une classe de 11e année. La discipline enseignée a pour nom MCC, abréviation de «monde contemporain et citoyenneté». Elle mélange histoire, géographie et civisme. L’enseignant cherche à atteindre l’un... , Racisme, esclavage: qu’apprend-on aux élèves...
  • Selon le rapport d’une équipe internationale de scientifiques, le mystère du satellite naturel de la Terre consiste en sa répartition asymétrique des substances du groupe KREEP à la surface du corps céleste. L'abréviation KREEP regroupe les roches enrichies en potassium et les éléments du groupe REE (le cérium, l'erbium, l'europium et autres) ainsi que le phosphore (P). , Le côté obscur de la face cachée de la Lune mis en lumière par des astronomes - Sputnik France
  • Sachez-le ! Les Australiens maîtrisent parfaitement l’art de l’abréviation. C’est simple : tout, ou presque, peut être abrégé et simplifié.  En premier lieu, votre prénom. C’est en effet monnaie courante ici de donner un surnom à ses amis proches ou moins proches, cela ayant l’avantage de briser d’emblée la glace et de rendre les relations moins formelles. , Petit guide du slang australien | lepetitjournal.com
  • Derrière cette abréviation se cache le Synthétic Risk and Reward Indicator, que l’on peut traduire en Français par indicateur synthétique de risque et de rendement. Plus concrètement, le SRRI évalue le profil de risque d’un placement. Mieux Vivre Votre Argent, Placements : tout savoir sur le SRRI
  • L’auto a été conçue par Squadra Corse, le département sportif de la marque Italienne, et réalisée par le Centro Stile. Lamborghini ne s’est d’ailleurs pas embêté avec des détails futiles comme le nom, SCV12 étant l’abréviation de Squadra Corse V12. Ce V12 qui est le même que celui de l’Aventador SVJ, mais qui a tout de même été optimisé pour atteindre une puissance ahurissante de 830 chevaux. Pourquoi se contenter de si peu de chevaux après tout ? C’est simple, c’est tout simplement le V12 atmosphérique le plus puissant jamais mis au point par Lamborghini. Et tout ce troupeau de canassons passe au sol via les seules roues arrière, à l’aide d’une boite séquentielle à 6 rapports placée à l’arrière, afin de répartir au mieux le poids. Et voilà, pour l’instant, tout ce que l’on sait à propos du bloc moteur de ce monstre. DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! - Blog Auto, Lamborghini SCV12 : nouvelle hypercar 100% pistarde de 830 chevaux
  • Les gestionnaires d’abréviations existent depuis des (dizaines d’) années sur macOS et vous en avez peut-être déjà utilisé un, de TextExpander à Typinator, en passant par celui intégré à Alfred ou KeyboardMaestro, ce n’est pas les options qui manquent. Si vous n’avez jamais essayé, sachez que leur principe est toujours le même : vous saisissez quelques lettres ou un mot et un autre mot, une phrase ou même un paragraphe de texte est saisi à la place. MacGeneration, Restez chez vous : créez des abréviations pour macOS et iOS | MacGeneration

Images d'illustration du mot « abréviation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abréviation »

Langue Traduction
Anglais abbreviation
Espagnol abreviatura
Italien abbreviazione
Allemand abkürzung
Portugais abreviatura
Source : Google Translate API

Synonymes de « abréviation »

Source : synonymes de abréviation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « abréviation »

Partager