La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « raccourci »

Raccourci

Variantes Singulier Pluriel
Masculin raccourci raccourcis
Féminin raccourcie raccourcies

Définitions de « raccourci »

Trésor de la Langue Française informatisé

RACCOURCI, subst. masc.

A. −
1. PEINT. Aspect qu'offre une figure ou une partie de figure qui ne se voit pas dans tout son développement, parce qu'elle se présente à l'œil de face et longitudinalement (d'apr. Bouillet 1859). Les connaisseurs (...) remarquent (...) que Michel-Ange multiplie les attitudes extraordinaires, les raccourcis curieusement cherchés (Taine,Philos. art, t. 1, 1865, p. 17).Le raccourci, l'envol, restaient son langage instinctif [du Greco] (Malraux,Voix sil., 1951, p. 425).
P. anal. Ce qu'on voit dans une perspective qui raccourcit les distances. Quand elle eut poussé la dernière note (...) elle salua, les gazes volantes, sa chevelure touchant ses reins, dans le raccourci de l'échine (Zola,Nana, 1880, p. 1221).
2. Ce qui est exprimé de façon plus brève, plus concise. L'histoire des transports aériens montre dans un raccourci de vingt années comment le problème des transports pose celui de l'intervention de l'État (Chenot,Entr. national., 1956, p. 69):
Barrès ne doit être lu, et ne peut d'ailleurs être bien lu, que si le lecteur a un plan imaginatif. Le raccourci barrésien ne vient que de là. Du Bos,Journal, 1927, p. 200.
En partic. Proposition ou suite de propositions exprimant l'essentiel de quelque chose en très peu de mots. Synon. formule.Dans un raccourci digne de Tacite, son chapelain, Foucher de Chartres, nous le montre « convenablement triste de la mort de son frère, mais plus joyeux encore de l'héritage escompté » (Grousset,Croisades, 1939, p. 59).« Vivre avilit », ce raccourci amer n'est pas vrai de tous les hommes (Mauriac,Bâillon dén., 1945, p. 428).
B. − En partic. Ce qui est exprimé de manière brève ou avec peu de moyens et avec un effet saisissant et vigoureux par une formulation, une image ou une représentation. Synon. abrégé, condensé, résumé.Quand je lis le petit raccourci d'histoire des pages 114-115: « le monde réformé » disloqué et dépourvu d'orientation en 1530 (L. Febvre,Ét. sur l'esprit pol. de la Réforme, [1927] ds Combats, 1953, p. 77).Cet ensemble me plaisait comme un raccourci de la laideur et de la prétention humaine (Mauriac,Nœud vip., 1932, p. 223).
Loc. En raccourci. Ce livre (...) contient l'avenir de l'Europe en raccourci (M. de Guérin,Corresp., 1834, p. 150).C'est le libertinage enfin en raccourci (Barbier,Ïambes, 1840, p. 94).Ne venons-nous pas de suivre en raccourci l'évolution même dont témoigne l'art de l'humanité à ses débuts (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p. 117).
C. − Itinéraire, voie plus courte qui permet d'arriver plus rapidement en un lieu. Comme ils étaient en retard, ils prirent un raccourci. Le sentier, après avoir descendu quelque temps au milieu des vignes, se mit à remonter (Rolland,J.-Chr., Adolesc., 1905, p. 325).Pour être plus vite aux Escures, il prit un raccourci à travers les terres (Pourrat,Gaspard, 1931, p. 276).
Prononc. et Orth.: [ʀakuʀsi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. V. raccourcir. Fréq. abs. littér.: 368. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 323, b) 349; xxes.: a) 636, b) 718. Bbg. Sculpt. 1978, p. 686.

RACCOURCI, -IE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de raccourcir*.
II. − Adj. Qui a été rendu plus court qu'il n'était initialement ou qu'il pourrait être. Vie âpre, rapide, sombre comme les jours raccourcis où nous entrons (Michelet,Journal, 1851, p. 171).Le jet d'eau raccourci prend la forme d'un if (Rodenbach,Règne sil., 1891, p. 173).Le paraphe des signatures enferme toujours quelque convulsion de ce genre, qui est l'image raccourcie de l'écrivain (Alain,Propos, 1924, p. 624).
HÉRALD. [En parlant du chevron] Alésé (d'apr. Past. Hérald. 1979).
Loc. À bras* raccourcis.
Au fig. D'une manière non mesurée, de toute sa force, de toute son autorité. Il ne fallait pas s'exagérer l'excuse de Monkden; mais en la rejetant, ils ont couvert d'injures M. Delcassé et sont tombés à bras raccourcis sur M. Combes (Maurras,Kiel et Tanger, 1914, p. CX).[Var. d'expr.] Tomber sur un livre à regards raccourcis (Renard,Journal, 1892, p. 109).Toute la gent géline rassemblée, épousant la cause de la sœur, tomba à cols raccourcis sur Margot (Pergaud,De Goupil, 1910, p. 245).
Prononc. et Orth.: [ʀakuʀsi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Bbg. Quem. DDL t. 6.

Wiktionnaire

Nom commun - français

raccourci \ʁa.kuʁ.si\ masculin

  1. Chemin plus court.
    • Je vais prendre un raccourci, ce sera plus rapide.
    • Je ne suis jamais passé par là, c’est un raccourci ?
    • — Jean, dit-elle enfin, quand tu étais petit, c’est moi qui te conduisais le long des routes... Je n’étais guère plus grande, mais je connaissais mieux les raccourcis... Aujourd’hui tu te perds, Jean, et il faudrait encore te remettre en bon chemin. — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
  2. (Beaux-arts) Aspect de certains objets, de certaines figures qui ne doivent pas se présenter à l’œil dans tout leur développement, dont certaines dimensions sont réduites par rapport aux autres par un effet de perspective.
    • Un effet de raccourci.
    • De puissants raccourcis.
    • Lorsque l’on dessine des doigts, les raccourcis de perspective sont souvent recommandés.
  3. (Informatique) Groupe de touches permettant d’effectuer une action. → voir raccourci clavier.
    • si un raccourci existe dans la barre des tâches, un simple clic dessus lance l’application. — (Initiation à la micro-informatique, Éditions ENI, 2003, page 62)
  4. Abrégé.
    • Et dans la foulée, si le raccourci cubi ne vous convient pas, n'hésitez pas davantage à faire usage d'un cubiteneur en remplacement du cubitainer. Aucune raison pour que le vin s'aigrisse davantage dans l'un que dans l'autre. — (Bernard Moreau-Lastère, Le français avec juste ce qu'il faut d'anglais, éd. Glyphe & Biotem, 2003, page 100)

Adjectif - français

raccourci \ʁa.kuʁ.si\

  1. Qui est plus court qu’auparavant, ou plus court que l’original.
    • Regardez-moi ces pantalons tout raccourcis !
    • C’est une version raccourcie de ton texte ?
    • Les jours sont raccourcis d’une demi-heure depuis un mois.
  2. (Figuré) Qui est abrégé.
    • Cet historien n’a présenté qu’un tableau raccourci de tous ces grands événements.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RACCOURCIR. v. tr.
Rendre plus court. Raccourcissez cette corde. Raccourcir un manteau, une jupe. En prenant par ce sentier, vous raccourcirez votre chemin de beaucoup. Raccourcir un discours. Cet accident a raccourci sa vie. Il faudra raccourcir cet épisode, ces remarques. Raccourcir le bras. Le plier, le retirer. Tomber sur son adversaire à bras raccourcis, Se jeter sur lui en pliant les bras pour les déployer ensuite et frapper plus fort. Raccourcir le pas, Faire les pas plus courts. Raccourcir ses pas en dansant. En termes de Manège, Raccourcir des étriers, Rehausser, relever les étrivières auxquelles tiennent les étriers. Raccourcir les rênes, la bride, Tenir les rênes, la bride plus près du mors. Raccourcir un cheval, Ralentir son allure en le retenant dans la main, en le rassemblant sous soi. En termes de Chasse, Raccourcir un cerf, Enlever les chiens pour les rapprocher d'un cerf qui a de l'avance. Pop., Raccourcir quelqu'un, Le décapiter.

RACCOURCIR est aussi verbe intransitif et signifie Devenir plus court. Les jours raccourcissent, commencent à raccourcir. Cette toile raccourcit beaucoup au blanchissage.

SE RACCOURCIR signifie également Devenir plus court. Cette pièce de toile s'est raccourcie de dix centimètres au blanchissage. Nous voici arrivés à l'époque où les jours se raccourcissent. Le participe passé

RACCOURCI s'emploie aussi adjectivement et signifie Qui est plus court. Un manteau raccourci. Les jours sont raccourcis d'une demi-heure depuis un mois. Il s'emploie encore au figuré et signifie Qui est abrégé. Cet historien n'a présenté qu'un tableau raccourci de tous ces grands événements.

RACCOURCI s'emploie également comme nom masculin et se dit, en termes de Beaux-Arts, de l'Effet de perspective par lequel certaines dimensions des figures sont réduites par rapport aux autres. Un effet de raccourci. De puissants raccourcis. Il désigne encore un Chemin plus court. En prenant par ce raccourci, vous arriverez plus vite. Il signifie aussi Abrégé. Cet infirme est un raccourci des misères humaines. Cette relation est un raccourci trop sommaire des événements.

EN RACCOURCI, loc. adv. En abrégé. Je vous ai dit le fait en raccourci. Exposer une affaire en raccourci.

Littré (1872-1877)

RACCOURCI (ra-kour-si, sie) part. passé de raccourcir
  • 1Rendu plus court. Une jupe raccourcie de deux doigts. La vie déjà raccourcie s'abrége encore par les violences qui s'introduisent dans le genre humain, Bossuet, Hist. II, 1. La Méditerranée n'avait que 860 lieues d'occident en orient, au lieu de 1160 qu'on lui connaît, erreur presque incroyable ; l'Asie était pareillement raccourcie de 500 lieues, Fontenelle, Delisle. De mes ans passagers la trame est raccourcie, Voltaire, Ép. 15.

    Par extension. Cela étant, j'en vois l'usage bien raccourci [d'un principe], Pascal, Prov. IV.

    À bras raccourci, en pliant et déployant successivement le bras pour frapper plus fort. Il le frappait à bras raccourci.

    Fig. Son bras n'est pas raccourci, il est toujours aussi puissant. Ses mains ne sont point raccourcies depuis les dernières actions de clémence qu'il a faites, Guez de Balzac, le Prince, ch. III. La conversion d'une âme scandaleuse est un grand miracle dans l'ordre du salut ; mais le bras du Seigneur n'est pas raccourci, Bourdaloue, 1er avent, Sur le scandale, p. 117.

    Terme de blason. Se dit des pièces honorables qui ne touchent pas le bord de l'écu.

  • 2En sucrerie, petites eaux raccourcies, dites aussi eaux mères, toutes les eaux qui contiennent un peu de sucre.
  • 3Trop court. Une taille raccourcie. L'habitude et la faiblesse de l'esprit fini qui veut embrasser l'infini à sa mode étroite et raccourcie, Fénelon, Existence, II, 2, Éternité. Les Ostiaques semblent des Samoïèdes un peu moins laids et moins raccourcis que les autres, Buffon, Hist. nat. hom. Œuv. t. V, p. 12.
  • 4Abrégé. Un tableau raccourci des événements. En deux portraits raccourcis et opposés l'un à l'autre, la parabole nous représente les pernicieux effets de l'orgueil et les salutaires effets de l'humilité, Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 112. Que n'ai-je le secret de graver dans vos esprits un plan invisible et raccourci de la Flandre et de l'Allemagne ! Fléchier, Turenne.
  • 5 S. m. Le raccourci, la qualité de ce qui est devenu plus court. Je lui veux peindre [à l'homme] non-seulement l'univers visible, mais l'immensité qu'on peut concevoir de la nature, dans l'enceinte de ce raccourci d'atome [un ciron], Pascal, Pens. I, 1, éd. HAVET. On juge de l'âge des guerriers par la pesanteur ou la légèreté, le raccourci ou l'allongement du pas, Chateaubriand, Amér. La guerre.
  • 6 Terme de peinture. Effet de perspective qui consiste à présenter les objets plus courts qu'ils ne sont en effet. Là dans le raccourci de cette mignature (sic)…, Bahier, le Cabinet de Quinault, p. 49. Toute la figure vue de raccourci, Diderot, Lett. Falconet, sept. 1766. Carles [Vanloo] modelait sa machine, et il en étudiait les lumières, les raccourcis, les effets, dans le vague même de l'air, Diderot, Salon de 1765, Œuvr. t. XIII, p. 36, dans POUGENS. La plaine de Chablais, au milieu de laquelle les deux petites montagnes des Aliuzes, vues en raccourci, paraissent deux pyramides isolées, Saussure, Voy. Alpes, t. I, p. 318, dans POUGENS. Quelques modernes ont prétendu que les peintres de l'antiquité ne savaient pas faire de raccourcis, Lévesque, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. I, p. 440.
  • 7 Fig. Abrégé. J'ai les bras raccourcis aussi bien que les jambes, et les doigts aussi bien que les bras ; enfin je suis un raccourci de la misère humaine ; voilà à peu près comme je suis fait, Scarron, Portrait. Croit-on qu'un ministre d'État, qui semble avoir dans sa tête les affaires de tout un royaume, ait l'esprit fort étendu ? tout cela se réduit à d'étranges abrégés et à des raccourcis terribles, Nicole, Pens. div. t. VI, p. 280, des Essais. Je vous écris donc et voici De mon voyage un raccourci, Rousseau J.-B. Lett. à Lafosse.
  • 8En raccourci, loc. adv. En abrégé. Vous diriez que la fortune a eu dessein de lui donner une expérience en raccourci, Guez de Balzac, le Prince, ch. 23. On connaît les premiers [Socrate, Ésope] : quant à l'autre, voici Le personnage en raccourci, La Fontaine, Fabl. XI, 7. Représenter en raccourci la suite des siècles, Bossuet, Hist. Préf. Son individu [de l'homme] est un centre où tout se rapporte, un point où l'univers entier se réfléchit, un monde en raccourci, Buffon, Hist. anim. ch. 1. Il [Bossuet] n'écrivait point ses sermons, ou plutôt il ne les écrivait qu'en raccourci et comme en idée, D'Alembert, Éloges, Bossuet.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « raccourci »

(Siècle à préciser) Du participe passé du verbe raccourcir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « raccourci »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
raccourci rakursi

Fréquence d'apparition du mot « raccourci » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « raccourci »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « raccourci »

  • La morale raccourcit l’homme, l’homme raccourcit la vie...
    Francis Picabia
  • Qu’il soit poète, artiste, musicien, physicien ou mathématicien, le génie ne se résume pas. Il est lui-même un résumé, un raccourci, une voie que personne n’avait osé emprunter avant lui.
    Laurent Lemire — Alan Turing
  • Ignorer le passé, c'est aussi raccourcir l'avenir.
    Julien Green — Julien Green en liberté avec Marcel Jullian
  • Tomber sur un livre à regards raccourcis.
    Jules Renard — Journal 1887-1892
  • Sous sa carapace de lâcheté, l'homme aspire à la bonté et veut être aimé. S'il prend le chemin du vice, c'est qu'il a cru prendre un raccourci qui le mènerait à l'amour.
    John Steinbeck — A l'est d'Eden
  • L’argent est un raccourci de la réussite, et les raccourcis - c’est connu - éliminent tous les détails embarrassants.
    Philippe Bouvard
  • Pour rendre l'opéra supportable, il faudrait allonger les ballets et raccourcir les jupes des danseuses.
    Jean le Rond d’Alembert
  • Le travail, entre autres avantages, a celui de raccourcir les journées et d'étendre la vie.
    Denis Diderot
  • Le jeu de mots, méprisable en soi, peut être, au service d'une intention artistique, le plus noble des instruments quand il représente une idée spirituelle en raccourci. Il peut ramasser en une épigramme toute une critique de la société.
    Karl Kraus — Aphorismes
  • Plus les jupes des femmes raccourcissent et plus les regards des hommes s’allongent.
    Anonyme
Voir toutes les citations du mot « raccourci » →

Traductions du mot « raccourci »

Langue Traduction
Anglais shortcut
Espagnol atajo
Italien scorciatoia
Allemand abkürzung
Chinois 捷径
Arabe الاختصار
Portugais atalho
Russe сокращенный
Japonais 近道
Basque laster-
Corse scurciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « raccourci »

Source : synonymes de raccourci sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « raccourci »

Combien de points fait le mot raccourci au Scrabble ?

Nombre de points du mot raccourci au scrabble : 15 points

Raccourci

Retour au sommaire ➦