La langue française

Accueil > Orthographe > 11 mots français qui peuvent s'écrire de différentes manières

11 mots français qui peuvent s'écrire de différentes manières

Sommaire

  • 1. Clé ou clef ?
  • 2. « cacahuète », « cacahouète » ou « cacahouette » ?
  • 3. « cuillère » ou « cuiller » ?
  • 4. « île » ou « isle » ?
  • 5. « granit » ou « granite » ?
  • 6. « oignon » ou « ognon » ?
  • 8. « saoul » ou « soûl » ?
  • 9. « fainéant » ou « feignant » ?
  • 10. « resurgir » ou « ressurgir » ?
  • 11. « ailloli » ou « aïoli » ?

En français, il n'est pas rare de trouver des mots dont l'orthographe prend différentes formes. Ces différentes manières d'écrire le même mot est souvent le fruit d'une lente évolution de l'usage, faisant accepter peu à peu une graphie concurrente à l'originelle.

Plus récemment, la réforme de l'orthographe de 1990 propose également de nouvelles graphies pour certains mots. Voici une série d'exemples les plus notoires de ces mots français qui ont différentes orthographes.

1. Clé ou clef ?

clé ou clef

Selon les experts, « clé » est la forme plus moderne de « clef ». Selon Buben en 1935, le pluriel « clefs » serait progressivement devenu « clés » du fait que l’apposition d’un « f » et d’un « s » gênait à l’écrit. À partir du pluriel « clés », il est ainsi peu à peu accepté d’écrire « clé » au singulier...

Lire la suite >


2. « cacahuète », « cacahouète » ou « cacahouette » ?

cacahuète ou cacahouète

La plupart des dictionnaires acceptent à la fois « cacahuète » et « cacahouète ». Le Petit Robert et le Larousse acceptent également l’orthographe « cacahouette »...

Lire la suite >


3. « cuillère » ou « cuiller » ?

cuiller ou cuillère

Le mot apparaît au XIème siècle et est d’abord masculin. Il vient du latin cochlearium qui est lui-même dérivé de cochlear signifiant « instrument pointu pour manger les escargots ». À partir du XIVème siècle, on trouve le mot « cuillere » qui devient plus tard « cuillère »...

Lire la suite >


4. « île » ou « isle » ?

ile ou isle

La nouvelle graphie « île » serait apparue au XVIIIème siècle, le i circonflexe remplaçant le « is ». Depuis le XIXème siècle, la forme « isle » est désormais de moins en moins utilisée. On la retrouve cependant dans certains noms propres...

Lire la suite >


5. « granit » ou « granite » ?

granit ou granite

Bien que de nombreux dictionnaires ne font pas de différence de sens entre « granit » et « granite », certains experts du domaine évoquent une légère différence de sens. Ainsi, « granite » désigne la roche qui porte son nom. En revanche, « granit » serait un terme commercial pour désigner un ensemble de roches...

Lire la suite >


6. « oignon » ou « ognon » ?

oignon ou ognon

On écrit « ognon » sans « i » depuis peu. La réforme de l’orthographe de 1990 accepte cette nouvelle orthographe pour suivre des évolutions similaires d’autres mots français...

Lire la suite >


8. « saoul » ou « soûl » ?

saoul ou soûl

Le mot vient du latin satullus, de satur (« rassasié ») et s’est peu à peu changé en « saoul » au XVIIème siècle. À partir du XVIIIème siècle on retrouve des occurences de « soûl »...

Lire la suite >


9. « fainéant » ou « feignant » ?

fainénant ou feignant

« Feignant » est le participe présent du verbe feindre. Du fait que sa prononciation est similaire à celle de « fainéant », le mot a peu à peu pris le sens de ce dernier. « Fainéant » se serait formé à partir de la contraction entre « fait » (faire) et « néant » : ne rien faire...

Lire la suite >


10. « resurgir » ou « ressurgir » ?

resurgir ou ressurgir

Selon le dictionnaire de l’Académie française, on peut écrire les deux : « resurgir » (avec un « s ») et « ressurgir » (avec deux « s »). « Resurgir/ressurgir » vient du latin resurgere qui signifie « se relever »...

Lire la suite >


11. « ailloli » ou « aïoli » ?

aioli ou ailloli

Le mot vient du provencal aiòli et s’est transformé en « aïoli » selon Mistral en 1879. Une graphie concurrente est une francisation du mot qui cherche à préserver l’origine provençale de son orthographe tout en soulignant la construction entre « ail » et « oli » (huile) : « ailloli ».

Lire la suite >

Sujets :  double orthographe

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Moliere en PLS

Super article… Par contre donner des cours de français et ne pas savoir que « feignant » est le participe présent du verbe feindre et non pas le participe passé, franchement c’est limite.
Pour un site qui s’appelle la langue française, apprenez deja les règles de conjugaison. Je comprends mieux qu’on en soit à devoir tout expliquer vu le niveau ??et à tout niveler par le bas.
Pour info le participe passé du verbe feindre est « feint »

Répondre
La langue française

Bonjour,
Merci d’avoir relevé cette coquille, c’est corrigé 😉

Nicolas.

Répondre
Neguzel

Bonjour
Bizarre les graphiques sans légende.

Répondre
Marianne Simond

autre remarque pleine d’étonnement de trouver sur votre site cette faute de français : après « Bien que », il faut un subjonctif … (granit ou granite).
mais merci pour votre travail !

Répondre
Hala

c’est une classe très intéressante. surtout pour quelqu’un comme moi qui a étudié toute sa vie en français puis a fini par vivre dans un pays où personne ne parle pas un seul mot en français. Parfois, je pense que j’ai totalement oublié la langue, puis quand je vais à Paris, c’est comme si je remontais dans le temps depuis tant d’années. Le français n’est pas ma langue maternelle mais j’y ai toujours pris des notes élevées.

Parfois je dois me concentrer et traduire la phrase dans ma tête de l’anglais au français. cela prend du temps 🙂 d’autant plus que je parle un peu espagnol et turc.
Essayez de taper é sur un clavier qui ne prend pas en charge les lettres avec accent
C’est difficile!

Un grand merci pour votre effort.

Répondre
Nick

C’est = cela est

Il (ou elle) s’est cassé la jambe (3 ème personne du singulier)

Répondre
Joëlle Kuris

J’ai trouvé un autre mot courant pouvant s’écrire de 2 façons :
Gaieté et gaîté

Répondre
La langue française

Excellent, je le note merci !

Nicolas.

Répondre
Voilier Bliffure

Bonjour,
Essayez de remplacer par : « cela est » ; si le sens est correct dans votre phrase, vous devez donc écrire : « c’est ». Ce : « c apostrophe » est la contraction du mot : « cela ». Voilà tout.
Bien à vous.

Répondre
Leroy Pierre

Remplacer le c par cela et si la phrase conserve son sens c est bien un c qu’il faut écrire

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager