La langue française

Accueil > Orthographe > « Île » ou « isle » ?

« Île » ou « isle » ?

Sommaire

  • On écrit « île » ou « isle » ?
  • Exemples d'usage de « île/isle »

« Si j'avais une île, je vivrais sur une isle ! »

Pour notre série d'articles sur les mots français ayant une double orthographe, nous prenons dans cet article le cas classique de « île » et « isle ». Pour ne plus douter entre les deux orthographes, on vous explique tout sur l'origine de ce mot et comment l'écrire. Bonne lecture !

On écrit « île » ou « isle » ?

Règle : Les deux orthographes sont acceptées : « île » ou « isle ».

La forme « isle » est cependant plus ancienne. La nouvelle graphie « île » serait apparue au XVIIIe siècle, le -i circonflexe remplaçant le -is. Depuis le XIXe siècle, la forme « isle » est de moins en moins utilisée. On la retrouve cependant dans certains noms propres comme au Québec : L’Isle-aux-Grues, L’Isle-aux-Coudres et L’Isle-Maligne ; et en France : L’Isle-Adam, L’Isle-d’Abeau, L’Isle-Jourdain et L’Isle-sur-la-Sorgue.

Les propositions de la réforme de l'orthographe de 1990 incitent à utiliser la forme moderne et de ne pas s'encombrer de l'accent. On peut donc aussi écrire « ile ».

Définition (source) : Étendue de terre entièrement entourée d'eau, émergeant dans un océan, une mer, un lac ou un cours d'eau.

L'analyse des occurrences des deux formes montre clairement la prépondérance d'usage de la forme « île » face à celle, plus ancienne, de « isle » :

Source : Google Ngram

Exemples d'usage de « île/isle »

Isle heureuse, que te manque-t-il pour le bonheur de tes habitans ?

Senancour, Rêveries, 1799

Où demeure la personne qui vous envoie ? − Rue Saint-Louis-en-l'isle, répondit Colar.

Ponson du Terr., Rocambole, 1859

Au quinzième siècle, la Seine baignait cinq îles dans l'enceinte de Paris : l'île Louviers, où il y avait alors des arbres et où il n'y a plus que du bois; l'île aux vaches et l'île Notre-Dame, toutes deux désertes, (...) (au dix-septième siècle, de ces deux îles on en a fait une, qu'on a bâtie, et que nous appelons l'île Saint-Louis); enfin la Cité, et à sa pointe l'îlot du passeur aux vaches...

Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1832

Pour l'isoler complètement de la terre, ceux-ci n'avaient pas hésité à faire une île de cette presqu'île en coupant l'isthme minuscule qui la reliait au rivage.

G. Leroux, Parfum, 1908

Bréhat n'existe plus ; je l'ai revu il y a six ans, je ne l'ai pas reconnu. On a découvert au chef-lieu du département que certains usages anciens de l'île ne sont pas conformes à je ne sais quel code ; on a réduit une population douce et aisée à la révolte et à la misère.

Renan, Souvenirs d'enfance, 1883

Vous savez maintenant que vous pouvez écrire à la fois « isle » et « île » même si cette dernière forme est beaucoup plus courante. Vous pouvez maintenant prolonger votre lecture en parcourant nos autres petites règles d’orthographe.

Sujets :  double orthographe

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Arias

Bonjour,

Tous les jours, je reçois des notifications vers votre site. Est-ce que vous pourriez m’indiquer comment arrêter cela.

Merci d’avance

Répondre
La langue française

Bonjour,
Vous avez du cliquer pour vous inscrire aux notifications via le navigateur.

Si vous êtes sur Chrome, veuillez suivre cette procédure pour vous désabonner : https://support.google.com/chrome/answer/3220216?co=GENIE.Platform%3DDesktop&hl=fr

Nicolas.

Répondre
Joseph claudy

Je toujours dire ils.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager