La langue française

Vipérin, vipérine

Définitions du mot « vipérin, vipérine »

Trésor de la Langue Française informatisé

VIPÉRIN, -INE, adj.

A. − [Corresp. à vipère A]
1. HERPÉTOL. Couleuvre vipérine, ou p. ell., vipérine, subst. fém. Couleuvre aquatique qui présente une grande ressemblance avec la vipère. Le régisseur mit en joue une vipérine à trente pas de lui et la coupa net (Balzac, Tén. affaire, 1841, p. 51).
2. Littéraire
a) Rare. Composé de vipères. Sa rousse chevelure (...) lui pendait, inerte, par mèches molles, sur la nuque, au lieu de rouler mille anneaux et de se dresser telle que la crinière vipérine des Gorgones (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 190).
b) Qui évoque la vipère par sa forme ou son comportement. Je regardais tourner le mannequin (...) Lorsque j'ai vu palpiter sa narine Et son cou mince à forme vipérine (Rollinat, Névroses, 1883, p. 328).La lanière de cuir, vipérine et fulgurante venant se nouer autour de son cou en risquant de lui arracher ses longues moustaches gauloises (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 199).
c) Qui évoque le sifflement de la vipère. Il y avait cette sacrée radio qui gueulait en langue étrangère, c'était le poste des Heinemann, les Allemands réfugiés du premier, une voix rauque et vipérine qui vous râpait les nerfs (Sartre, Sursis, 1945, p. 257).
B. − [Corresp. à vipère B]
1. Qui est méchant, haineux, médisant; hypocrite, sournois. J'ai dû regarder enfin comme incurable ce naturel vipérin, pétri de fiel, de poison et de bile, et qui a besoin de mordre pour sa propre santé (Amiel, Journal, 1866, p. 239).
2. Qui traduit la méchanceté, la haine, l'hypocrisie. Regard vipérin. Il semblait cruel et fourbe et vipérin, ce visage imberbe d'adolescent (Montherl., Songe, 1922, p. 138).[En parlant d'un inanimé abstr.] Quelle sale petite bête que ce Vignier, cet homme qui (...) passe sa vie à remuer de la calomnie, à éditer de la perfidie, à faire œuvre vipérine! C'est, en littérature, l'insecte venimeux (Goncourt, Journal, 1887, p. 719).
Prononc. et Orth.: [vipeʀ ε ̃], fém. [-in]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1553 fig. « de la nature de la vipère; malfaisant » (Lett. au card. de Lorr., ap. Varin, Arch. législ. de Reims, t. 1, p. 650 ds Gdf. Compl.); 1596 langue viperine (Hulsius); 2. 1584 « relatif à la vipère » (L. de La Porte, trad. Horace, Odes, I, 8 ds Hug.); 3. 1817 la viperine (s.-ent. couleuvre) (Cuvier Règne animal, p. 70). Empr. au lat.viperinus « de vipère; de serpent », dér. de vipera « vipère ». Fréq. abs. littér.: 18.

Wiktionnaire

Adjectif

vipérin masculin

  1. (Zoologie) Qui est relatif à la vipère.
  2. Qui est venimeux.
    • La couleuvre vipérine (Natrix maura) a le corps massif, la queue fine et longue et la tête courte et triangulaire.
  3. (Figuré) Qualifie des propos méchants et calomnieux.
    • Langue vipérine, langue de vipère, propos vipérins.
    • mon père était plus froid avec moi que d’ordinaire, et Véra plus sifflante encore, plus vipérine qu’elle ne l’était assez souvent dans ce temps-là. — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 260)
    • vos risques et périls. Il est "exotique" coupai-je, mettant un point final à ces propos vipérins. — (Mariella Righini, Bonbon piment, 2004)

Nom commun 1

vipérine \vi.pe.ʁin\ féminin.

  1. (Botanique) Espèce ou plante herbacée du genre Echium, de la famille des boraginacées.
    • Les vipérines sont des plantes annuelles ou bisannuelles, parfois ligneuses et arbrisseaux ... — (Cyprien-Prosper BRARD, Dictionnaire usuel de chimie, physique et d'histoire naturelle, 1838)
  2. (Botanique) (En particulier) Vipérine commune, espèce type informelle du genre Echium, à tige hérissée de petits tubercules noirs terminés par des poils rudes, et à fleurs bleues et purpurines, disposées en épis latéraux.
    • La vipérine, très riche en nectar, attire beaucoup les abeilles.

Nom commun 2

vipérine \vi.pe.ʁin\ féminin.

  1. Échidnine.
  2. (Herpétologie) Synonyme de couleuvre vipérine.

Forme d’adjectif

vipérine

  1. Féminin singulier de vipérin.

Nom commun 1

vipérine \vi.pe.ʁin\ féminin.

  1. (Botanique) Espèce ou plante herbacée du genre Echium, de la famille des boraginacées.
    • Les vipérines sont des plantes annuelles ou bisannuelles, parfois ligneuses et arbrisseaux ... — (Cyprien-Prosper BRARD, Dictionnaire usuel de chimie, physique et d'histoire naturelle, 1838)
  2. (Botanique) (En particulier) Vipérine commune, espèce type informelle du genre Echium, à tige hérissée de petits tubercules noirs terminés par des poils rudes, et à fleurs bleues et purpurines, disposées en épis latéraux.
    • La vipérine, très riche en nectar, attire beaucoup les abeilles.

Nom commun 2

vipérine \vi.pe.ʁin\ féminin.

  1. Échidnine.
  2. (Herpétologie) Synonyme de couleuvre vipérine.

Forme d’adjectif

vipérine

  1. Féminin singulier de vipérin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIPÉRIN, INE. adj.
Qui est relatif à la vipère. Il ne s'emploie guère que figurément et signifie Qui est venimeux. Langue vipérine, Très méchante langue.

Littré (1872-1877)

VIPÉRIN (vi-pé-rin, ri-n') adj.
  • 1Qui a rapport à la vipère.

    La couleuvre vipérine, ou, substantivement, la vipérine, vulgairement, serpent d'eau, aspic d'eau, tropidonotus viperinus, Schlegel.

  • 2 Fig. Venimeux comme la vipère. Une grâce perfide et vipérine. Et de ces langues vipérines Qui mordent plus fort que vermines, Scarron, Œuv. t. VII, p. 20.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vipérin »

(Siècle à préciser) Du latin viperinus (« de vipère »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vipérin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vipérin viperɛ̃

Citations contenant le mot « vipérin »

  • Du Kremlin, le tsar vipérin Club de Mediapart, Pamphlet. La fête du Ɠƚåŋđ. | Le Club de Mediapart
  • Cette année à l’instar des autres, le ministère de la Santé dont dépend cette structure, en lançant sa campagne annuelle au début du mois, a défini la standardisation de la conduite à tenir devant les piqûres de scorpions et les Morsures de Serpents, en plus de distribuer les kits de médicaments pour la prise en charge des patients envenimés par le scorpion, l’acquisition et la distribution de quelque 600 sérums anti vipérin à ses entités hospitalières à travers le Royaume. La sensibilisation n’étant pas en reste. Hespress Français, Serpents et scorpions : L’été, saison de tous les dangers | Hespress Français
  • « Il avait l’âme sensible mais une vraie langue de vipère. » Voilà bien définition originale d’un certain Jean-Jacques Grandville, illustrateur de renom dont le crayon vipérin, en effet, et surtout extrêmement prolixe et talentueux, s’est débridé en milliers d’images parfois poétiques, mais souvent corrosives à souhait. , Edition Nancy et agglomération | Grandville, l’homme qui avait le trait fin mais la dent dure
  • Ici, on vénère les figures d’un ancien monde qui ne s’excusaient pas avant de prendre la parole ou la plume. Ils étaient nerveux, cintrés, sans filtre, suicidaires et magnétiques. La couverture montre un Gérard de Villiers rayonnant en smoking, sûr de son charme vipérin et de ses millions de SAS vendus. Pierre Robin vote Malko ! Les pleurnicheurs droit-de-l’hommistes risquent de s’étouffer. Les seigneurs des Trente Glorieuses ne pratiquaient pas la génuflexion communautaire. Ils s’appelaient Alain Delon ou Maurice Druon, oscillaient entre la répartie « Grand Siècle » et une flamboyance criarde, ils incarnaient une époque brute qui refusait toute vaseline moralisatrice. Les faibles perdent toujours la bataille des esprits à la fin de la partie car ils leur manquent l’essentiel : le venin de la vie. « Plus nous montrerons de fermeté et de constance dans notre mépris de l’opinion d’autrui, plus vite ce qui fut condamné tout d’abord ou ce qui paraissait insolite sera considéré comme raisonnable et naturel » écrivait Giacomo Leopoardi (1798-1837). Causeur, Survivre dans le Paris des macronistes - Causeur
  • Quel article idiot et vipérin... ça s'imagine faire montre de finesse mais ça n'est que fiel et bassesse. On appréciera le parisianisme suppurant, empli de mépris pour la province. Le Figaro.fr, Que vaut la Fontaine Gaillon à la sauce Marc Veyrat?

Images d'illustration du mot « vipérin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vipérin »

Langue Traduction
Anglais viperin
Espagnol viperina
Italien viperin
Allemand viperin
Chinois 毒蛋白
Arabe viperin
Portugais viperina
Russe viperin
Japonais バイペリン
Basque viperin
Corse viperina
Source : Google Translate API

Synonymes de « vipérin »

Source : synonymes de vipérin sur lebonsynonyme.fr

Vipérin

Retour au sommaire ➦

Partager