La langue française

Vachement

Sommaire

  • Définitions du mot vachement
  • Étymologie de « vachement »
  • Phonétique de « vachement »
  • Citations contenant le mot « vachement »
  • Traductions du mot « vachement »
  • Synonymes de « vachement »

Définitions du mot vachement

Trésor de la Langue Française informatisé

VACHEMENT, adv.

Pop., fam.
A. − Peu usité. D'une manière vache, méchante, dure. Synon. méchamment, durement.C'est que vous êtes un homme qui a toujours plaqué, et n'a jamais été plaqué. Cela se sent.C'est pas vrai. J'ai été plaqué deux fois. Et vachement (Montherl., J. filles, 1936, p. 980).[Pierre] s'approcha de son frangin et, vachement, à plusieurs reprises, le gifla (Le Breton, Rififi, 1953, p. 81).
B. − [Comme intensif] Synon. drôlement, énormément, extrêmement, rudement, terriblement.
1. [Renforce un adj. ou un adv.] Vachement beau, bien, dur; bouquin vachement intéressant; film vachement bien. Malheureusement Dominique s'entêtait et s'obstinait et demeurait vachement honnête et prude (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 172).La rumeur de la radio, d'un refrain assez vachement prenant (Arnoux, Double chance, 1958, p. 54).
2. [Renforce un verbe] Il pleut vachement. Même elle se trouvait cocasse!... Le froid ça fait vachement rire!... (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 623).Quand il était niard, il aimait vachement la bouillie (Fallet, Banl. Sud-Est, 1947, p. 317).
Prononc.: [vaʃmɑ ̃]. Étymol. et Hist. 1. 1906 « d'une manière méchante » (Bloy, Journal, p. 311: On n'est pas plus bête, plus criminellement, plus vachement bête); 2. 1930 « vraiment, absolument » (Écol. d'apr. Esn. 1966); 1936 (Céline, loc. cit.). Dér. de vache*; suff. -ment2*. Bbg. Sephina (H.-V.). Introd. à l'ét. de l'intensif. Langages. Paris, 1970, no18, pp. 117-119.

Trésor de la Langue Française informatisé

VACHEMENT, adv.

Pop., fam.
A. − Peu usité. D'une manière vache, méchante, dure. Synon. méchamment, durement.C'est que vous êtes un homme qui a toujours plaqué, et n'a jamais été plaqué. Cela se sent.C'est pas vrai. J'ai été plaqué deux fois. Et vachement (Montherl., J. filles, 1936, p. 980).[Pierre] s'approcha de son frangin et, vachement, à plusieurs reprises, le gifla (Le Breton, Rififi, 1953, p. 81).
B. − [Comme intensif] Synon. drôlement, énormément, extrêmement, rudement, terriblement.
1. [Renforce un adj. ou un adv.] Vachement beau, bien, dur; bouquin vachement intéressant; film vachement bien. Malheureusement Dominique s'entêtait et s'obstinait et demeurait vachement honnête et prude (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 172).La rumeur de la radio, d'un refrain assez vachement prenant (Arnoux, Double chance, 1958, p. 54).
2. [Renforce un verbe] Il pleut vachement. Même elle se trouvait cocasse!... Le froid ça fait vachement rire!... (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 623).Quand il était niard, il aimait vachement la bouillie (Fallet, Banl. Sud-Est, 1947, p. 317).
Prononc.: [vaʃmɑ ̃]. Étymol. et Hist. 1. 1906 « d'une manière méchante » (Bloy, Journal, p. 311: On n'est pas plus bête, plus criminellement, plus vachement bête); 2. 1930 « vraiment, absolument » (Écol. d'apr. Esn. 1966); 1936 (Céline, loc. cit.). Dér. de vache*; suff. -ment2*. Bbg. Sephina (H.-V.). Introd. à l'ét. de l'intensif. Langages. Paris, 1970, no18, pp. 117-119.

Wiktionnaire

Adverbe

vachement \vaʃ.mɑ̃\ invariable

  1. (Rare) D’une manière vache, méchante.
    • Pierre s’approcha de son frangin et, vachement, à plusieurs reprises, le gifla.
  2. (Populaire) Extrêmement, drôlement, très.
    • Hé, dis-donc ! c’est normal que ça ralentisse comme ça quand tu passes la quatrième ?
      — Ben ouais, ça fait ça sur toutes les dianes.
      — La deux-chevaux de mon beauf, elle a vachement plus la patate.
      — Ouais… mais ton beauf, c’est pas pareil.
      — (Raphaël Péaud, Kyrie rira bien le dernier éd. Le Manuscrit, 2002, page 27)
    • Membre du directoire de la BCE, la Banque centrale européenne, il était de passage à Paris (« Le Parisien », 3/4), invité par un organisme vachement sérieux, le Club de gestion financière d’associés en finance. — (La tête dans les taux, Le Canard enchaîné, 12 avril 2017, page 1)
  3. (Avec de) (Populaire) Beaucoup de.
    • N’empêche qu’il a dépensé vachement d’argent pour installer tout ça. — (Jean Fougère, Les petits messieurs, 1963)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « vachement »

Dérivé de vache avec le suffixe adverbial -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vachement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vachement vaʃmɑ̃

Citations contenant le mot « vachement »

  • Qui vole un boeuf est vachement musclé ! De Chaval
  • Le made in France, c'est vachement bien… De Gérard Depardieu / Le Point - 2 octobre 2014
  • Ca coûte vachement cher les études ! Et pourtant, moi je faisais gaffe. J’étais un de ceux qui étudiait le moins. De Coluche / L’Etudiant - 1980
  • Depuis deux mois, je fais du vélo dans Paris, le trajet de Montparnasse à Austerlitz, c'est infernal. Ici c'est reposant, vachement plus calme -Théo France Bleu, Indre-et-Loire : la fréquentation de la Loire à Vélo en hausse de 27% en juillet
  • Au fond quand on y pense, un type qui doit être vachement frustré, c’est le type qui a réalisé le plancher de la chapelle Sixtine... De Philippe Geluck / Ma langue au chat
  • Il paraît que celui qui a inventé la bombe atomique, il aimait vachement les gens ! Alors arrête de me rendre service, tu veux ? De Patrice Leconte / Viens chez moi, j'habite chez une copine (1981)
  • L'intelligence a été inventée il y a très longtemps par un type vachement malin. La connerie, c'est autre chose, c'est une création collective. De Philippe Geluck / Le Succulent du chat
  • Peut-être que le dessin est un moyen de me montrer que je suis vachement courageux. On n’hésite pas dans ce métier à se fritter parfois avec des gens très méchants et dangereux. De Tignous / une interview à « Celui-là, il va tuer » », Sociétés & Représentations en 2000
  • « Il est vachement bon » : Roselyne Bachelot en pince pour Jean Castex Gala.fr, « Il est vachement bon » : Roselyne Bachelot en pince pour Jean Castex - Gala
  • Entre l'Elite Challenge de la FFT et l'UTS, abordez-vous la reprise du circuit idéalement ? Je trouve que le tennis français est sorti vachement grandi de cette période. On a fait trois semaines, il n'y a eu aucun problème avec le Covid-19. On a joué dans l'académie de Jean-René Lisnard, dans l'académie All In et à Nice sur un site de la Fédé. Et derrière il y a Patrick avec l'UTS. Le tennis français a super bien réagi, super bien répondu à la crise. J'espère qu'ils feront la même chose sur les matches par équipes. Il y a quelque chose à faire, ça va concerner beaucoup de joueurs. Depuis le déconfinement, pour le tennis français et les joueurs professionnels, des choses géniales ont été faites. Et Patrick y a largement contribué. » L'Équipe, Nicolas Mahut : « L'UTS, un vrai spectacle » - Tennis - UTS - L'Équipe
  • Et puis j’ai été confrontée à la blogosphère et aux réseaux sociaux. C’est alors que je me suis demandé si l’image que j’ai de la répartition des rôles dans un foyer correspond vraiment au quotidien de la majorité des Français de mon âge. Dit comme ça, ça ressemble vachement à l’énoncé d’un problème, d’ailleurs ça en est peut-être un… Le Huffington Post, Ce que je souhaite transmettre à mon fils sur la répartition des rôles à la maison - BLOG | Le Huffington Post LIFE

Traductions du mot « vachement »

Langue Traduction
Anglais really
Espagnol de verdad
Italien veramente
Allemand ja wirklich
Chinois
Arabe هل حقا
Portugais realmente
Russe действительно
Japonais 本当に
Basque benetan
Corse veramente
Source : Google Translate API

Synonymes de « vachement »

Source : synonymes de vachement sur lebonsynonyme.fr
Partager