Tuyau : définition de tuyau


Tuyau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TUYAU, subst. masc.

A. −
1. Canalisation destinée à l'écoulement d'un liquide, au passage d'un gaz ou d'un produit pulvérulent; conduite d'eau, de gaz. Tuyau de caoutchouc, de cuivre, de plomb, de plastique; tuyau rigide, souple; aboucher, ajointer, embrancher des tuyaux; tuyau d'arrosage, d'échappement, d'incendie; tuyau d'égout; tuyau de descente. Assis sur une chaise, adossé au tuyau d'aération des lieux qui traversait la pièce dans toute sa hauteur, il raclait ses jambes velues (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, p. 123).Vous n'étiez pas encore ici quand on a fait cette fontaine: le tuyau file tout droit, un peu en pente, jusque par là-haut (Giono, Colline, 1929, p. 77).
En partic., vieilli. ,,Ouverture et canal d'une fosse d'aisances`` (Littré).
2. Conduit en brique, poterie, pierre, destiné au passage de la fumée, depuis le manteau de la cheminée jusqu'à la sortie. Un seul tuyau de fumée peut servir de même à un nombre illimité de cheminées adossées et superposées, à la condition que ce tuyau ait une section suffisante en raison du nombre des foyers (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 330):
Ce que je n'ai pas oublié, c'est la croyance absolue que j'avais à la descente par le tuyau de la cheminée du petit père Noël, bon vieillard à barbe blanche, qui, à l'heure de minuit, devait venir déposer dans mon petit soulier un cadeau que j'y trouvais à mon réveil. Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 155.
En partic. Partie visible de ce conduit à partir des combles et s'élevant au-dessus du toit. À Paris la hauteur prodigieuse des maisons ajoute aux dangers qui résultent partout de la construction des tuyaux extérieurs de cheminées (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 12).
Tuyau dévoyé. ,,Tuyau de cheminée qui est détourné de la direction verticale`` (Ac. 1798-1878).
3. Tuyau (de/du poêle). Ensemble de tuyaux métalliques s'emboîtant les uns dans les autres et raccordant le poêle à la cheminée. C'est cet après-midi que le père Debas viendra ramoner le tuyau du poêle de la salle à manger (A. France, Pt Pierre, 1918, p. 161).Un vieux poêle de faïence, surmonté d'une niche (....) ne sert plus. Et l'on a installé, par devant, un petit poêle rond, sur trois pieds, dont le tuyau va se raccorder à la cheminée, vers le sommet de la niche (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 57).
Pop. Famille tuyau de poêle. Dans une famille, personnes apparentées ou couples ayant des relations sexuelles considérées comme équivoques ou complexes. Je l'entendais (...) le joyeux bouche à oreille du canton: « Vous savez? (...) La mère après la fille et peut-être en même temps (...) Comme famille tuyau de poêle, on ne fait pas mieux! » (H. Bazin, Qui j'ose aimer, 1956, p. 204).
P. anal. (de forme). Chapeau en tuyau de poêle, ou absol., tuyau de poêle. Synon. pop., fam. de chapeau haut-de-forme*.Derrière lui marchait le secrétaire Schwân, le chapeau en tuyau de poêle tout droit sur sa grosse figure bourgeonnée (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, 1864, p. 136).Il était en redingote, tuyau de poêle et gants noirs comme qui reviendrait de baptême ou d'enterrement (Gide, Faux-monn., 1925, p. 1128).
En appos. Son chapeau tuyau de poêle, qu'il ne quitte pas chez lui (Goncourt, Journal, 1875, p. 1052).
B. −
1. Base tubulaire creuse de la plume des oiseaux qui est fixée à la peau. Les cierges (...) n'étaient guère plus gros qu'un tuyau de plume, et n'avaient pas un pied de long (Stendhal, Chartreuse, 1839, p. 197).
2. Tuyau (de tige). Tige creuse du blé et de certaines céréales, qui porte l'épi. En face de ces fleurs chétives et des superbes tuyaux de blé, un rayon de lumière (...) faisait ressortir la poussière (Balzac, Ferragus, 1833, p. 106).Nous distribuons (...) des tuyaux de paille coupés menu, de la dimension d'un grain de blé, et des bouts de fil (Frapié, Maternelle, 1904, p. 178).
3. Familier
a) Tuyau de l'oreille. Conduit auditif de l'oreille. P. plaisant. Tu dis que je ne te confie plus rien, mais je n'ai rien à confier si ce n'est dans le tuyau de ta gentille oreille que je t'aime et t'aimerai toujours (Balzac, Corresp., 1823, p. 221).
Dans le tuyau de l'oreille. À voix basse et en secret. Parler dans le tuyau de l'oreille; raconter qqc. dans le tuyau de l'oreille. Un ovale préparé par un élève et qui n'a pas demandé, me dit Giraud dans le tuyau de l'oreille, plus d'une journée de retouches! (Goncourt, Journal,, 1874, p. 1014).
b)
α) Renseignement confidentiel de bonne source sur l'état, la valeur d'un cheval, le gagnant probable d'une course de chevaux; p. ext., pronostic sur le résultat d'une opération financière ou de hasard, information confidentielle dont on a, ou croit avoir, la primeur. Avoir, donner un tuyau; avoir, obtenir un bon tuyau aux courses, à la Bourse. Il en imposa à l'homme de Bourse. Pour commettre une pareille folie et rester aussi calme, il fallait certainement que cet étrange client eût des tuyaux secrets, et combinât un coup de maître (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 382).Pouvez-vous me dire de qui vous tenez les tuyaux touchant la ruine de M. Joseph? (Duhamel, Maîtres, 1937, p. 70).
Tuyau crevé. Information fausse ou ayant perdu tout caractère confidentiel. Il y a des tuyaux qui sont bons; il y a des tuyaux qui sont crevés. Moi, je vais t'apprendre comment on fait du lard avec du cochon (Cendrars, Or, 1925, p. 35).
β) Renseignement, information quelconque. Devant elle-même passer le même examen, elle désirait beaucoup avoir l'avis d'Andrée, beaucoup plus forte qu'elles toutes et qui pouvait lui donner de bons tuyaux (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 912).Qu'est-ce qui pourrait me donner un tuyau sur le diagnostic des fractures du pied? (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 325).
4. Pop., vieilli. Gosier, estomac. Ce que je me demande, c'est ce que sont devenus les cent grammes de beurre, les cent grammes de confiture et les deux cent cinquante grammes de farine qu'on lui a fourrés dans le tuyau (Aymé, Mouche, 1957, p. 139).
C. −
1. Tube, généralement cylindrique et de faible diamètre. Un compagnon (...) dormait (...) tenant encore (...) le tuyau cassé d'une pipe, dont le fourneau avait roulé à terre tout bourré d'un pétun qu'en son ivresse il avait oublié d'allumer (Gautier, Fracasse, 1863, p. 306).
2. Tube de hauteur et de diamètre variables servant à la production de sons. Tuyaux sonores; tuyaux d'orgue. Avant l'introduction du téléphone, pour les courtes distances on utilisait les tuyaux acoustiques (Bouasse, Acoust. gén., 1926, p. 263).Il y a deux sortes de tuyaux: 1oà anche, où la colonne d'air est ébranlée sous l'influence d'une lame vibrante quelconque: 2 à bouche, où les vibrations sont produites par le choc d'une colonne d'air se brisant contre l'angle d'une paroi fixe (BrenetMus.1926, p. 460).
Fam. À pleins tuyaux. [P. réf. aux tuyaux d'orgue] Avec le maximum d'intensité, de force, de volume sonore. Synon. à pleins tubes (v. tube B 2 j).[La ronflerie de Sylvestre] jaillit du silence, et brutalement (...) à pleins tuyaux dès la première attaque (Arnoux, Zulma, 1960, p. 202).
Au fig. Complètement; au maximum; autant que faire se peut. Synon. à pleins tubes (v. tube B 2 d).[La fièvre me reprenait.] Durant cinq minutes j'ai déconné à pleins tuyaux (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 74).Tu te rabaisses à pleins tuyaux, lui disait la Marquise [à l'Abbé]; − mais rappelle-toi que le peuple de France est emphatique sans qu'il s'en aperçoive (La Varende, Amour sacré, 1959, p. 213).
3. LINGERIE. Pli cylindrique que l'on donne au linge empesé ou à des garnitures, des dentelles, des coiffes. Synon. godron.Fraise à tuyaux; robe à tuyaux. Ce boudoir était tendu d'une étoffe rouge, sur laquelle était posée une mousseline des Indes cannelée comme l'est une colonne corinthienne, par des tuyaux alternativement creux et ronds (Balzac, Fille yeux d'or, 1835, p. 381).Vous portiez une robe de soie noire avec un col en petits tuyaux blancs (Chardonne, Épithal., 1921, p. 422).
Prononc. et Orth. : [tɥijo]. Pour tous les mots de la famille, Littré conserve la prononc. [tyj-]: tuyautage ,,tu-io-ta-j'``, tuyauter ,,tu-io-té``, tuyauterie ,,tu-i-o-te-rie``, tuyère ,,tu-iè-r'`` mais il note s.v. tuyau et tuyère: ,,plusieurs disent tui-iô, tui-iè-r'``. Auj. seul tuyère, mot techn. garde les deux prononc. [tɥijε:ʀ] ou [tyjε:ʀ] ds Lar. Lang. fr. et Rob. 1985. Pour la prononc. de y entre deux voy., v. G. Straka ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 no1 1981, p. 231. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin du xies. tudel « tige creuse du blé et de certaines plantes » (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 143); 1174 tueil (Guernes de Pont-Ste-Maxence, S. Thomas, 1223 ds T.-L.); 2. a) 1176-81 « canal fermé, conduit à section circulaire ou arrondie, destiné à faire passer un liquide, un gaz » (Chrétien de Troyes, Chevalier Charrette, éd. M. Roques, 6995); 1868 tuyau d'arrosage (Goncourt, Journal, p. 448); b) fin du xiiies. « partie extérieure du conduit de cheminée » (Sone de Nansai, 4392 ds T.-L.); c) 1308 tuyau de cheminée (doc. ap. E. Coyecque, Comptes du XIVes. concernant neuf terres situées en Artois, 51); d) 1832 chapeau en tuyau de poêle « chapeau haut de forme » (Borel, Rhaps., p. 14); 1926 la famille tuyau de poêle (d'apr. Chautard Vie étrange Argot, p. 671); 3. xiiies. [ms.] « extrémité creuse de la plume des oiseaux » (Renart, éd. E. Martin, II, 1000); 4. 1480 « pli cylindrique fait à du linge empesé, à l'aide d'un fer à tuyauter » (G. Coquillart, Les Droitz nouveaulx, 662 ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 162), attest. isolée; de nouv. 1827 (MmeCelnart, Man. des dames ou L'Art de la toilette, p. 110 ds Quem. DDL t. 16); 5. 1505 mus. « tuyau d'un instrument de musique » (Nouv. archives de l'art fr., 1887, 111); 6. 1653 « gosier, estomac » (Scarron, Le Virgile travesti, VII, 280b ds Richardson); 7. 1748 dans le tuyau de l'oreille « en secret » (Caylus, Mém. de l'Ac. des colporteurs ds Œuvres badines, t. 10, p. 298); 8. 1872 « renseignement donné confidentiellement à quelqu'un » (Pearson). Dér., à l'aide du suff. -eau*, d'un mot non att. qui est issu de l'a. b. frq. *thūta « tuyau », cf. l'a. b. all. theuta « tuyau, conduite d'eau », l'ags. þēote « id. », le got. þut-haúrn « trompette ». Fréq. abs. littér.: 797. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 061, b) 1 436; xxes.: a) 1 152, b) 1 021. Bbg. Archit. 1972, p. 117 (s.v. tuyau de descente). − Baldinger (K.). Z. rom. Philol. 1983, t. 99, p. 204. − Ball (R. V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1975, t. 43, p. 57. − Blochw.-Runk. 1971, p. 355. − Guinet 1982, p. 106. − Quem. DDL t. 3, 9, 14 (s.v. tuyau d'échappement), 16, 27 (s.v. tuyaux d'orgue).

Tuyau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TUYAU, subst. masc.

A. −
1. Canalisation destinée à l'écoulement d'un liquide, au passage d'un gaz ou d'un produit pulvérulent; conduite d'eau, de gaz. Tuyau de caoutchouc, de cuivre, de plomb, de plastique; tuyau rigide, souple; aboucher, ajointer, embrancher des tuyaux; tuyau d'arrosage, d'échappement, d'incendie; tuyau d'égout; tuyau de descente. Assis sur une chaise, adossé au tuyau d'aération des lieux qui traversait la pièce dans toute sa hauteur, il raclait ses jambes velues (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, p. 123).Vous n'étiez pas encore ici quand on a fait cette fontaine: le tuyau file tout droit, un peu en pente, jusque par là-haut (Giono, Colline, 1929, p. 77).
En partic., vieilli. ,,Ouverture et canal d'une fosse d'aisances`` (Littré).
2. Conduit en brique, poterie, pierre, destiné au passage de la fumée, depuis le manteau de la cheminée jusqu'à la sortie. Un seul tuyau de fumée peut servir de même à un nombre illimité de cheminées adossées et superposées, à la condition que ce tuyau ait une section suffisante en raison du nombre des foyers (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 330):
Ce que je n'ai pas oublié, c'est la croyance absolue que j'avais à la descente par le tuyau de la cheminée du petit père Noël, bon vieillard à barbe blanche, qui, à l'heure de minuit, devait venir déposer dans mon petit soulier un cadeau que j'y trouvais à mon réveil. Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 155.
En partic. Partie visible de ce conduit à partir des combles et s'élevant au-dessus du toit. À Paris la hauteur prodigieuse des maisons ajoute aux dangers qui résultent partout de la construction des tuyaux extérieurs de cheminées (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 12).
Tuyau dévoyé. ,,Tuyau de cheminée qui est détourné de la direction verticale`` (Ac. 1798-1878).
3. Tuyau (de/du poêle). Ensemble de tuyaux métalliques s'emboîtant les uns dans les autres et raccordant le poêle à la cheminée. C'est cet après-midi que le père Debas viendra ramoner le tuyau du poêle de la salle à manger (A. France, Pt Pierre, 1918, p. 161).Un vieux poêle de faïence, surmonté d'une niche (....) ne sert plus. Et l'on a installé, par devant, un petit poêle rond, sur trois pieds, dont le tuyau va se raccorder à la cheminée, vers le sommet de la niche (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 57).
Pop. Famille tuyau de poêle. Dans une famille, personnes apparentées ou couples ayant des relations sexuelles considérées comme équivoques ou complexes. Je l'entendais (...) le joyeux bouche à oreille du canton: « Vous savez? (...) La mère après la fille et peut-être en même temps (...) Comme famille tuyau de poêle, on ne fait pas mieux! » (H. Bazin, Qui j'ose aimer, 1956, p. 204).
P. anal. (de forme). Chapeau en tuyau de poêle, ou absol., tuyau de poêle. Synon. pop., fam. de chapeau haut-de-forme*.Derrière lui marchait le secrétaire Schwân, le chapeau en tuyau de poêle tout droit sur sa grosse figure bourgeonnée (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, 1864, p. 136).Il était en redingote, tuyau de poêle et gants noirs comme qui reviendrait de baptême ou d'enterrement (Gide, Faux-monn., 1925, p. 1128).
En appos. Son chapeau tuyau de poêle, qu'il ne quitte pas chez lui (Goncourt, Journal, 1875, p. 1052).
B. −
1. Base tubulaire creuse de la plume des oiseaux qui est fixée à la peau. Les cierges (...) n'étaient guère plus gros qu'un tuyau de plume, et n'avaient pas un pied de long (Stendhal, Chartreuse, 1839, p. 197).
2. Tuyau (de tige). Tige creuse du blé et de certaines céréales, qui porte l'épi. En face de ces fleurs chétives et des superbes tuyaux de blé, un rayon de lumière (...) faisait ressortir la poussière (Balzac, Ferragus, 1833, p. 106).Nous distribuons (...) des tuyaux de paille coupés menu, de la dimension d'un grain de blé, et des bouts de fil (Frapié, Maternelle, 1904, p. 178).
3. Familier
a) Tuyau de l'oreille. Conduit auditif de l'oreille. P. plaisant. Tu dis que je ne te confie plus rien, mais je n'ai rien à confier si ce n'est dans le tuyau de ta gentille oreille que je t'aime et t'aimerai toujours (Balzac, Corresp., 1823, p. 221).
Dans le tuyau de l'oreille. À voix basse et en secret. Parler dans le tuyau de l'oreille; raconter qqc. dans le tuyau de l'oreille. Un ovale préparé par un élève et qui n'a pas demandé, me dit Giraud dans le tuyau de l'oreille, plus d'une journée de retouches! (Goncourt, Journal,, 1874, p. 1014).
b)
α) Renseignement confidentiel de bonne source sur l'état, la valeur d'un cheval, le gagnant probable d'une course de chevaux; p. ext., pronostic sur le résultat d'une opération financière ou de hasard, information confidentielle dont on a, ou croit avoir, la primeur. Avoir, donner un tuyau; avoir, obtenir un bon tuyau aux courses, à la Bourse. Il en imposa à l'homme de Bourse. Pour commettre une pareille folie et rester aussi calme, il fallait certainement que cet étrange client eût des tuyaux secrets, et combinât un coup de maître (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 382).Pouvez-vous me dire de qui vous tenez les tuyaux touchant la ruine de M. Joseph? (Duhamel, Maîtres, 1937, p. 70).
Tuyau crevé. Information fausse ou ayant perdu tout caractère confidentiel. Il y a des tuyaux qui sont bons; il y a des tuyaux qui sont crevés. Moi, je vais t'apprendre comment on fait du lard avec du cochon (Cendrars, Or, 1925, p. 35).
β) Renseignement, information quelconque. Devant elle-même passer le même examen, elle désirait beaucoup avoir l'avis d'Andrée, beaucoup plus forte qu'elles toutes et qui pouvait lui donner de bons tuyaux (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 912).Qu'est-ce qui pourrait me donner un tuyau sur le diagnostic des fractures du pied? (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 325).
4. Pop., vieilli. Gosier, estomac. Ce que je me demande, c'est ce que sont devenus les cent grammes de beurre, les cent grammes de confiture et les deux cent cinquante grammes de farine qu'on lui a fourrés dans le tuyau (Aymé, Mouche, 1957, p. 139).
C. −
1. Tube, généralement cylindrique et de faible diamètre. Un compagnon (...) dormait (...) tenant encore (...) le tuyau cassé d'une pipe, dont le fourneau avait roulé à terre tout bourré d'un pétun qu'en son ivresse il avait oublié d'allumer (Gautier, Fracasse, 1863, p. 306).
2. Tube de hauteur et de diamètre variables servant à la production de sons. Tuyaux sonores; tuyaux d'orgue. Avant l'introduction du téléphone, pour les courtes distances on utilisait les tuyaux acoustiques (Bouasse, Acoust. gén., 1926, p. 263).Il y a deux sortes de tuyaux: 1oà anche, où la colonne d'air est ébranlée sous l'influence d'une lame vibrante quelconque: 2 à bouche, où les vibrations sont produites par le choc d'une colonne d'air se brisant contre l'angle d'une paroi fixe (BrenetMus.1926, p. 460).
Fam. À pleins tuyaux. [P. réf. aux tuyaux d'orgue] Avec le maximum d'intensité, de force, de volume sonore. Synon. à pleins tubes (v. tube B 2 j).[La ronflerie de Sylvestre] jaillit du silence, et brutalement (...) à pleins tuyaux dès la première attaque (Arnoux, Zulma, 1960, p. 202).
Au fig. Complètement; au maximum; autant que faire se peut. Synon. à pleins tubes (v. tube B 2 d).[La fièvre me reprenait.] Durant cinq minutes j'ai déconné à pleins tuyaux (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 74).Tu te rabaisses à pleins tuyaux, lui disait la Marquise [à l'Abbé]; − mais rappelle-toi que le peuple de France est emphatique sans qu'il s'en aperçoive (La Varende, Amour sacré, 1959, p. 213).
3. LINGERIE. Pli cylindrique que l'on donne au linge empesé ou à des garnitures, des dentelles, des coiffes. Synon. godron.Fraise à tuyaux; robe à tuyaux. Ce boudoir était tendu d'une étoffe rouge, sur laquelle était posée une mousseline des Indes cannelée comme l'est une colonne corinthienne, par des tuyaux alternativement creux et ronds (Balzac, Fille yeux d'or, 1835, p. 381).Vous portiez une robe de soie noire avec un col en petits tuyaux blancs (Chardonne, Épithal., 1921, p. 422).
Prononc. et Orth. : [tɥijo]. Pour tous les mots de la famille, Littré conserve la prononc. [tyj-]: tuyautage ,,tu-io-ta-j'``, tuyauter ,,tu-io-té``, tuyauterie ,,tu-i-o-te-rie``, tuyère ,,tu-iè-r'`` mais il note s.v. tuyau et tuyère: ,,plusieurs disent tui-iô, tui-iè-r'``. Auj. seul tuyère, mot techn. garde les deux prononc. [tɥijε:ʀ] ou [tyjε:ʀ] ds Lar. Lang. fr. et Rob. 1985. Pour la prononc. de y entre deux voy., v. G. Straka ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 no1 1981, p. 231. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin du xies. tudel « tige creuse du blé et de certaines plantes » (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 143); 1174 tueil (Guernes de Pont-Ste-Maxence, S. Thomas, 1223 ds T.-L.); 2. a) 1176-81 « canal fermé, conduit à section circulaire ou arrondie, destiné à faire passer un liquide, un gaz » (Chrétien de Troyes, Chevalier Charrette, éd. M. Roques, 6995); 1868 tuyau d'arrosage (Goncourt, Journal, p. 448); b) fin du xiiies. « partie extérieure du conduit de cheminée » (Sone de Nansai, 4392 ds T.-L.); c) 1308 tuyau de cheminée (doc. ap. E. Coyecque, Comptes du XIVes. concernant neuf terres situées en Artois, 51); d) 1832 chapeau en tuyau de poêle « chapeau haut de forme » (Borel, Rhaps., p. 14); 1926 la famille tuyau de poêle (d'apr. Chautard Vie étrange Argot, p. 671); 3. xiiies. [ms.] « extrémité creuse de la plume des oiseaux » (Renart, éd. E. Martin, II, 1000); 4. 1480 « pli cylindrique fait à du linge empesé, à l'aide d'un fer à tuyauter » (G. Coquillart, Les Droitz nouveaulx, 662 ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 162), attest. isolée; de nouv. 1827 (MmeCelnart, Man. des dames ou L'Art de la toilette, p. 110 ds Quem. DDL t. 16); 5. 1505 mus. « tuyau d'un instrument de musique » (Nouv. archives de l'art fr., 1887, 111); 6. 1653 « gosier, estomac » (Scarron, Le Virgile travesti, VII, 280b ds Richardson); 7. 1748 dans le tuyau de l'oreille « en secret » (Caylus, Mém. de l'Ac. des colporteurs ds Œuvres badines, t. 10, p. 298); 8. 1872 « renseignement donné confidentiellement à quelqu'un » (Pearson). Dér., à l'aide du suff. -eau*, d'un mot non att. qui est issu de l'a. b. frq. *thūta « tuyau », cf. l'a. b. all. theuta « tuyau, conduite d'eau », l'ags. þēote « id. », le got. þut-haúrn « trompette ». Fréq. abs. littér.: 797. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 061, b) 1 436; xxes.: a) 1 152, b) 1 021. Bbg. Archit. 1972, p. 117 (s.v. tuyau de descente). − Baldinger (K.). Z. rom. Philol. 1983, t. 99, p. 204. − Ball (R. V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1975, t. 43, p. 57. − Blochw.-Runk. 1971, p. 355. − Guinet 1982, p. 106. − Quem. DDL t. 3, 9, 14 (s.v. tuyau d'échappement), 16, 27 (s.v. tuyaux d'orgue).

Tuyau : définition du Wiktionnaire

Nom commun

tuyau \tɥi.jo\ masculin

  1. Tube ou conduit souple ou rigide, de fer, de plomb, de fer-blanc, de terre cuite, de matière plastique, etc.
    • La bouche d’incendie est terminée par un pas de vis destiné à recevoir, soit un chapeau couvert , soit la virole du tuyau de cuir qui alimente les pompes à incendie. — (Raymond Genieys, Essai sur les moyens de conduire, d'élever et de distribuer les eaux, Paris : Carilian-Gœury, 1829, page 269)
    • Pour le lavage, il y a à l’extrémité supérieure de la cuve une tuyauterie d’arrosage composée d’un tuyau principal et d’un ensemble de tuyaux embranchés perforés, […]. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Il y avait, en avant du comptoir, un petit poêle qu’un tuyau raccordait au mur du fond. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Viennent ensuite les conduites forcées qui mènent l’eau jusqu’aux turbines. Ces impressionnants tuyaux en acier de 1,9 à 2,3 mètres de diamètre peuvent supporter une pression de 28 bars. — (Ludovic Dupin, La Centrale qui a électrifié la Bavière, dans L’Usine nouvelle, no 3 252, 8 septembre 2011, page 8)
    • Les hommes travaillaient en tandem, chacun conscient de sa tâche grâce aux séances d'entraînement mensuelles. Certains déroulaient leurs tuyaux d’incendie à travers la pelouse et les rattachaient aux citernes tandis que d'autres actionnaient la prise d'eau de la borne d'incendie reliée à l'un des bassins souterrains du village. — (Christopher Bollen, Long Island, traduit de l'anglais (États-Unis) par Nathalie Perrony, éd. Calmann-Lévy, 2017)
  2. Bout creux de la plume des oiseaux, de la tige de leur plume.
    • Un tuyau de plume d’oie.
  3. (Anatomie) Conduit auditif.
    • Parler dans le tuyau de l’oreille, dire quelque chose dans le tuyau de l’oreille, Parler bas, dire quelque chose en secret.
    • – Qu’est-ce qu’ils vont dire, les camarades, quand je leur raconterai que c’est dans le journal ! m’a-t-il glissé dans le tuyau de l’oreille. — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 104)
  4. Gros pli cylindrique qu’on fait à du linge, à une garniture de dentelle, de tulle ou de mousseline.
  5. (Figuré) (Populaire) Renseignement donné aux parieurs sur le gagnant probable. (d'après le sens 3)
  6. (Par extension) (Populaire) Toute sorte de renseignement qu’on dit venir de personnes bien informées.
    • Le gros Léon, se montrant plus généreux, avait généralement de meilleurs tuyaux que son confrère, lequel, en secret, lui gardait bien un peu rancune de la chose. — (Louis Pergaud, Un renseignement précis, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Comme le tenancier me fournissait de bon tuyaux, je lui ai promis d’attendre. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Tout ce qu’il entendait autour de lui, les tuyaux refilés d’une oreille à l’autre, les vaines discussions d’intérêts sordides, les propositions abracadabrantes, lui occasionnaient parfois des nausées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Un des informateurs du patron —[…]– nous a refilé un tuyau d'importance. Deux malfrats aguerris et une petite frappe en devenir ont eu vent de la prochaine opération « sac à dos ». — (François-Xavier Dillard, Un vrai jeu d'enfant, Fleuve noir, 2012, chapitre 6)
  7. (Vulgaire) Pénis, sexe de l’homme.
    • J’suis un super-héros
      J’en ai plein dans le tuyau
      J’t’attrape en string collants
      Et tu grimpes aux rideaux

      — (PQR, Simone elle est bonne feat. Captain Brackmard, 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tuyau : définition du Littré (1872-1877)

TUYAU (tu-iô ; plusieurs disent tui-iô) s. m.
  • 1Petit canal de fer, de plomb, de bois, de terre cuite, etc. Tuyau de fontaine. Les tuyaux d'une conduite de gaz. Les tuyaux d'un poêle.

    En tuyaux d'orgue, se dit d'objets rangés à côté l'un de l'autre et dont la longueur est décroissante. Les pennes de la queue sont en tuyaux d'orgue comme dans le faisan, et non point toutes égales, Buffon, Ois. t. IV, p. 154.

    Tuyau de poêle, se dit, par plaisanterie, du chapeau rond que portent les hommes.

  • 2Ouverture de la cheminée depuis le manteau jusqu'en haut.

    Tuyau dévoyé, tuyau de cheminée qui est détourné de la direction verticale.

  • 3Ouverture et canal d'une fosse d'aisances.
  • 4Le bout creux de la plume des oiseaux, par opposition à la tige. Les porcs-épics, les hérissons, par les tuyaux dont ils sont couverts, semblent nous indiquer que les plumes pourraient appartenir à d'autres qu'aux oiseaux, Buffon, Quadrup. t. VI, p. 269.
  • 5Tige creuse du blé et de certaines plantes. Quand le fruit de Cérès De ses tuyaux dorés enrichit nos guérets, Tristan, Mariane, I, 3. Vers le Xe siècle, en même temps que les hosties étaient substituées au pain, les fidèles qui vinrent recevoir la communion, burent le vin, non plus à même le calice , mais en humant, au moyen d'un chalumeau ou tuyau, le liquide consacré, De Laborde, Émaux, p. 530.
  • 6 Par extension, tout ce qui a la forme d'un tuyau. Pour sucer quelque liqueur, les lèvres servent de tuyau, et la langue sert de piston, Bossuet, Conn. IV, 2.

    Familièrement. Parler dans le tuyau de l'oreille, dire quelque chose dans le tuyau de l'oreille, parler bas, en secret à quelqu'un.

  • 7Gros pli cylindrique qu'on fait à du linge empesé, surtout à une garniture, à une dentelle ou bande de tulle ou de mousseline. Il y a de gros et de petits tuyaux.
  • 8Se dit de plusieurs coquilles.
  • 9Tuyau à tonnerre, synonyme de quennon.

SYNONYME

TUYAU, TUBE. Tube est un terme de science ; tuyau est de l'usage ordinaire. Le physicien et l'astronome se servent de tubes ; nous employons différentes sortes de tuyaux pour conduire les liquides. En outre, le tube est en général un corps d'une telle figure ; le tuyau est plutôt un ouvrage propre pour tel usage.

HISTORIQUE

XIIe s. Ci naist de la chanson et racine et tuiax [branche], Dont li chans et li dis est mirables et niaz, Sax. II.

XIIIe s. Puis qu'il [les blés] deviennent grant, et qu'il voelent monter en tuel, Beaumanoir, LII, 4. Cil fel [ce félon, Renard]… Qui quatre des tuiax m'a tret De la destre ele et de la qeue, Ren. 7351.

XIVe s. Ele bouta son pié dedans le tuel de la cuisine, Du Cange, tuellus. Une cuiller d'or et un tuyau d'or à administrer et recevoir le corps N S. De Laborde, Émaux, p. 530. Prenez un tuel, et le boutez entre cuir et char, et le soufflez, Ménagier, II, 5.

XVe s. J'ai veu qu'on ne souloit querir Que robes à quinze tuyaux, Larges manches et haulx chappeaux, Coquillart, Droits nouv. En maniere d'une clef à tuel, Du Cange, tuellus.

XVIe s. Aussi sont très proprement entés plusieurs arbres en canon, cornuchet, tuiau, flusteau ; ainsi ditte telle sorte d'enter, des instruments de ce nom, De Serres, 670.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TUYAU.
5Ajoutez :

Blés en tuyaux, blés dont la tige creuse est déjà formée. Si les blés sont en tuyaux, et que quelqu'un y entre même à pied, Loi du 28 sept. 1791, art. 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Tuyau : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TUYAU, s. m. (Invention de Méchanique.) canal ou conduit qui sert à faire entrer l’air, le vent, l’eau, & autres choses liquides dans quelques endroits, ou à les faire sortir. On fait des tuyaux d’étain, de plomb, de laiton, pour monter les orgues ; ces derniers sont en maniere de caisses quarrées, les autres sont ronds.

Les tuyaux pour la conduite & décharge des eaux & pour les machines hydrauliques, se font ordinairement de fer fondu, de plomb, de terre, & de bois. On emploie communément pour ceux-ci du bois de chêne ou d’aulne. Les tuyaux de fer se fondent dans les fonderies & forges de fer ; leur diametre est suivant la volonté de celui qui les ordonne, leur épaisseur proportionnée à leur diametre, & leur longueur comme de deux piés & demi à trois piés ; on les joint les uns aux autres par le moyen de quatre vis & de quatre écrous à chaque bout, en mettant entre deux pour étancher l’eau, du cuir ou du feutre d’un vieux chapeau.

Les tuyaux de terre se font par les potiers de terre ; ils s’emboîtent les uns dans les autres, ayant tous un bout plus large que l’autre. Pour les mieux unir & empêcher l’eau de s’échapper, on les couvre de mastic & de poix avec des étoupes ou de la filasse. Ils portent à-peu-près la même longueur que ceux de fer ; le diametre est à discrétion, l’épaisseur suivant le diametre.

Les tuyaux de bois se percent par des charpentiers-fontainiers, avec de grandes tarieres de fer de différentes grosseurs & figures qui se succedent les unes aux autres ; les premieres sont pointues & en forme de pique, comme les amorçoirs des charpentiers ; les autres ont une forme de cuiller par le bout, bien acérée & bien tranchante, & augmentent de diametre depuis un pouce jusqu’à six pouces & plus ; toutes se tournent avec une forte piece de bois semblable aux bois d’une tariere ordinaire ; ces tuyaux s’emboîtent les uns dans les autres ; ils se vendent à la toise.

L’on fait de deux sortes de tuyaux de plomb, les uns soudés & les autres sans soudure. Lorsque chaque table de plomb a été fondue de largeur, épaisseur & longueur convenables à l’usage qu’on en veut faire, & qu’elles ont été bien débordées, on les arrondit sur des rondins de bois avec des bourseaux & des maillets plats ; ces rondins sont des rouleaux de grosseur & longueur à discrétion, qui servent comme d’ame & de noyau aux tuyaux, & que l’on en tire lorsque l’ouvrage est arrondi. Les deux bords bien revenus l’un contre l’autre & se joignant parfaitement, on les gratte avec un grattoir, & ayant frotté de poix-resine ce qu’on a gratté, on y jette dessus la soudure fondue dans une cuiller, que l’on applatit avec le fer à souder, & que l’on rape avec la rape, s’il est nécessaire. Pour les petits tuyaux où la soudure ne s’emploie pas fort épaisse, on la fait fondre avec le fer à souder à mesure qu’on l’applique ; s’il y a des endroits où l’on ne veut pas que la soudure s’attache, on les blanchit de craie.

Comme il y a des tuyaux d’un si grand diametre & d’une épaisseur si considérable, qu’il seroit difficile de les souder sans les chauffer en-dedans ; les Plombiers ont pour cela des polastres, c’est-à-dire des especes de poëles quarrées, faites de cuivre fort mince, de deux ou trois piés de long sur quatre ou cinq de large & autant de haut, dont le fond est en rond. Ces poëles s’emplissent de braise, & avec un long manche de bois qu’elles ont à un bout, se coulent dans la cavité du tuyau, & s’arrêtent aux endroits que l’on veut chauffer pour les souder.

Il se fait aussi des tuyaux de cuivre par les fondeurs en sable & en terre ; ils servent particulierement aux corps des pompes pour l’élévation des eaux, & aux endroits des conduites où il y a des regards, & où l’on pose des robinets. (D. J.)

Tuyau aérique, (Hist. des invent. modernes.) plusieurs expériences réitérées ont prouvé que de longs tuyaux aëriques, conduits à-travers les voutes ou plafonds des prisons, & hors de leurs toicts, pour en faire continuellement sortir les mauvaises vapeurs qui s’exhalent des prisonniers, en empêchent effectivement la putréfaction, qui sans cela ne manqueroit pas d’avoir lieu, & même souvent de devenir contagieuse. C’est par cet heureux moyen qu’on a conservé à Londres la vie à quantité de prisonniers françois, & que l’on a sauvé de même un grand nombre de prisonniers anglois en France ; & je ne doute pas que si cette méthode, facile & peu couteuse, étoit employée dans toutes les prisons d’Angleterre, on ne conservât la vie à une infinité de prisonniers, & que l’on ne prévînt par-là l’infection qu’ils apportent avec eux, lorsqu’ils comparoissent aux assises pour y être jugés annuellement, & qui ont souvent été fatales à leurs juges & aux assistans ; les habitans mêmes des villes où il y a des prisons, seroient par ce moyen à l’abri de la contagion qui en pourroit provenir.

On a d’ailleurs éprouvé l’utilité de ces tuyaux à l’égard des hôpitaux & des maisons de charité, où ils ont servi à augmenter le nombre des convalescens & à en accélérer la guérison, avantage non seulement considérable pour les malades, mais encore pour le public, puisque de cette maniere un plus grand nombre de personnes peut y être admis, parce que la convalescence de ceux qui occupent les places y est plus prompte : c’est-là, ce me semble, pratiquer efficacement le précepte du Sauveur, qui ordonne d’avoir soin des malades & des prisonniers.

On a encore étendu l’usage de ces mêmes tuyaux jusqu’aux appartemens qui sont ordinairement remplis de monde, les salles d’assemblée, les maisons des spectacles, &c. en faisant évaporer par leur moyen, le mauvais air que l’on y respire, & en y introduisant sans cesse un air plus pur & plus frais ; le même succès s’est aussi fait sentir dans les fonderies des métaux, dont les exhalaisons sont si nuisibles.

L’ingénieux M. Yeoman est le premier qui en ait fait l’essai à la chambre des communes, & il a donné à ces tuyaux neuf pouces de diametre ; mais il n’en a donné que six à ceux qu’il a placés au-dessus de la prison du banc du roi dans Westminster-Hall : on les fait quelquefois plus larges & quelquefois plus étroits ; mais plus ils ont de largeur, & plus doivent-ils être longs pour faire sortir d’autant plus promptement les exhalaisons corrompues qui s’y élevent.

On a remarqué qu’en tenant au-dessus d’un tuyau placé sur la chambre des communes, l’un des bassins d’une balance, lequel n’avoit que deux pouces de diametre, la force de l’air qui en sortoit le faisoit élever de quatre grains au-dessus de son équilibre, lorsqu’il n’y avoit personne dans cette chambre ; mais quand il y avoit beaucoup de monde, ce bassin s’élevoit de plus de douze grains au-dessus de son équilibre, & toujours davantage à proportion du nombre de gens qui s’y trouvoient. Il paroit par-là combien ces tuyaux sont rafraîchissans & salutaires, puisqu’ils ne cessent d’emporter les vapeurs continuelles qui s’exhalent d’un grand nombre de corps différens & resserrés ; ces exhalaisons se montant pour chaque homme en Angleterre au poids de 36 onces en vingt-quatre heures, selon l’estimation qu’en a faite le docteur Keil de Northampton.

M. Yeoman a fait l’épreuve de ces tuyaux dans plusieurs hôpitaux, maisons de correction, prisons, & lieux d’assemblées publiques, & il a trouvé qu’on en a retiré de très-grands soulagemens ; c’est pour en rendre témoignage, & pour l’intérêt du public, que je crois devoir transcrire ces divers faits du Journal encyclopédique, Février 1761. (D. J.)

Tuyaux, (Hydraul.) les tuyaux sont des canaux ou conduites qui peuvent seuls servir aux eaux forcées & les conduire où l’on en a besoin ; ils se font ordinairement de fer fondu, de plomb, de terre, de bois, & de cuivre.

Les tuyaux de fer se fondent dans les fonderies & forges de fer ; il y en a à manchons & à brides, ces derniers sont les meilleurs. Leur épaisseur est proportionnée à leur diametre, qui ne passe pas dix-huit pouces ou deux piés, leur longueur est de trois piés & demi, ayant à chaque bout des brides avec quatre vis & quatre écrous où l’on met des rondelles de cuir entre deux & du mastic à froid ; ces tuyaux résistent à des élévations de 150 piés, & se cassent dans les rues d’une ville à cause du fardeau des voitures.

Les tuyaux de grès, de terre, ou de poterie sont bons pour les eaux à boire ; leurs tronçons sont de deux piés de long qui s’emboîtent par leurs virets avec du mastic chaud & de la filasse à leurs jointures sur l’ourlet ; on en fait de six pouces de diametre, & quand ils servent aux eaux jaillissantes on les entoure d’une chemise de chaux & ciment de six à sept pouces d’épaisseur.

Les tuyaux de bois se font de chêne, d’orme, & d’aulne, percés avec de grandes tarrieres de différentes grosseurs & figures, qui se succedent les unes aux autres ; les premieres tarrieres sont pointues en fer de pique, les autres sont faites en cuiller, augmentant de diametre depuis un pouce jusqu’à six ; toutes ces tarrieres se tournent avec une forte piece de bois semblable aux bras des tarrieres ordinaires. Les plus gros tuyaux de bois ne passent pas huit pouces de diametre ; on les frette de fer par un bout & on les affute par l’autre pour les emboîter, & ces joints sont recouverts de poix ou de mastic à froid ; ces sortes de tuyaux ne résistent long-tems que dans les pays marécageux.

Les tuyaux de plomb sont les plus commodes de tous, pouvant descendre, monter, & se couder sans être endommagés ; ils sont ou moulés ou soudés. Les soudés sont des tables de plomb pliées & dont les bords revenant l’un sur l’autre se joignent parfaitement ; on les arrondit sur des rondins ou rouleaux de bois de la grosseur & longueur à discrétion qui servent comme d’ame ou de noyaux aux tuyaux, & que l’on en tire lorsqu’ils sont bien arrondis. On répand ensuite sur leur joint de la soudure que l’on applatit avec le fer chaud ; ces tuyaux se font si grands & si gros que l’on veut ; les tuyaux moulés sont jettés dans un moule de la longueur de deux à trois piés qui pourroient en avoir douze si l’on vouloit en faire la dépense ; on les fait plus épais que les soudés à cause des soufflures ; ils sont meilleurs, mais ils coûtent davantage ; les moulés ne passent pas ordinairement six pouces de diametre, cependant on en fait de dix-huit pouces, ils s’emboîtent & se joignent l’un à l’autre par des nœuds de soudure.

Les tuyaux de cuivre ou de chauderonnerie dont la composition s’appelle potin, qui n’est autre que des lavures qui sortent de la fabrique du laiton, auquel on mêle du plomb ou de l’étain pour le rendre plus doux au travail, environ sept livres de plomb pour cent ; les ouvriers l’appellent potin gris ou arcot, il coûte moins que le potin jaune ; on y emploie souvent du cuivre rouge qui est le meilleur. Ces tuyaux sont des tables de cuivre étamées & bien battues que l’on plie en rond & dont on soude les morceaux emboîtés l’un dans l’autre par des nœuds de soudure plus fine que celle qui sert à joindre le plomb ; une crasse verte semblable au verd-de-gris les ronge, si l’on n’a soin de les nettoyer ; ils sont d’une longue durée, mais ils coûtent plus que tous les autres.

On dit encore un tuyau montant & descendant, qui sont ceux que l’on emploie pour conduire l’eau dans un réservoir & l’en faire descendre pour les jardins, ce qui se pratique dans les machines hydrauliques, ainsi que les tuyaux d’aspiration. Voyez Machine hydraulique. (K)

Tuyau, (Hydr.) Proportion des tuyaux. C’est de la proportion des tuyaux avec les réservoirs & les ajutages que dépend la beauté des eaux jaillissantes ; il convient encore de regler cette proportion, & la grosseur que doivent avoir les tuyaux ou conduites par rapport à la quantité de fontaines qu’on a dessein de construire dans un jardin.

Plus les conduites sont grosses, & plus les jets d’eau s’élevent ; une autre maxime certaine est que les circonférences des cercles sont entr’elles en même raison que les quarrés de leurs diametres : ces regles servent infiniment dans toutes les formules hydrauliques.

Cette proportion dépend de la hauteur des réservoirs & de la sortie des ajutages, afin que la colonne d’eau puisse mieux surmonter la colonne d’air qui lui résiste avec tant de violence ; le trop de frottement dans les conduites menues par rapport aux gros ajutages, & aux bords des petits ajutages par rapport aux grosses conduites, a fait tenter des expériences sur lesquelles on a établi les deux formules suivantes.

Premiere formule : connoître le diametre d’une conduite proportionnée à la hauteur du réservoir & à la sortie de l’ajutage, pour que le jet monte à la hauteur qu’il doit avoir. L’expérience que l’on a faite, qu’un jet venant d’un réservoir de 52 piés de haut demandoit une conduite de 3 pouces de diametre & un ajutage de 6 lignes, a servi de regle à cette formule.

On veut savoir quel diametre aura la conduite d’un jet venant d’un réservoir de 20 piés de haut, & dont l’ajutage aura 12 lignes de diametre. Cherchez 1°. une moyenne proportionnelle entre le nombre 52, hauteur du réservoir donné par l’expérience, & le nombre 20 hauteur du réservoir dont on cherche le diametre de la conduite, vous trouverez par le calcul 32 environ ; mettez 52 au premier terme de la regle, 32 au second en négligeant le reste de la racine, puis prenez le quarré des 3 pouces de la conduite de l’expérience qui est 9 que vous mettrez au troisieme terme, & la regle faite, il viendra au quatrieme terme , qui font 5 environ, ce qui s’écrit ainsi 52, 32 ∷ 9, 5.

2°. Les ajutages étant connus l’un de 6 lignes venant de 52 piés de haut, l’autre de 12 lignes, venant de 20 piés de haut, on prendra leurs quarrés, qui seront 36 & 144, que vous mettrez aux deux premiers termes de la seconde regle, & au troisieme 5 trouvé dans la premiere regle, écrivez 36, 144 ∷ 5, x ; multipliez 5 par 144, vous aurez pour produit 792, qui, divisé par 36, vous donnera au quotient 22 pouces quarrés dont vous tirerez la racine, & par la plus grande approximation vous aurez 34, en négligeant un reste de 71, & vous direz, le plus grand quarré contenu dans 34 est 25, dont la racine est 5 ; ainsi vous aurez 5 pouces pour le diametre de la conduite du jet proposé de 12 lignes d’ajutage venant d’un réservoir de 20 piés de haut.

Seconde formule. Quand on veut tirer plusieurs jets d’un même réservoir, il n’est pas nécessaire de faire autant de conduites que de jets ; une ou deux suffiront, pourvu qu’elles soient assez grosses pour fournir à toutes les branches de ces jets, de maniere qu’ils jouent tous ensemble à leur hauteur, sans faire baisser les autres.

Plusieurs branches ou tuyaux étant déterminés pour leur diametre, trouver celui de la maîtresse conduite où ils doivent être soudés, ensorte qu’il passe la même quantité d’eau dans les uns que dans les autres.

Si quatre conduites de 3 pouces de diametre sont nécessaires pour distribuer l’eau aux fontaines d’un jardin, sans être obligé de tirer du réservoir quatre tuyaux séparés, on réunira l’eau qui doit passer dans les quatre en une principale conduite, & on ne fera que souder dessus des branches ou fourches vis-à-vis des bassins qui doivent être fournis ; il s’agit de savoir quel diametre on donnera à cette maîtresse conduite.

Supposé que vous ayez quatre fourches de 3 pouces chacune, quarrez les diametres qui font 9 pouces en superficie, ajoutez la somme des quatre superficies, qui font 36, il faut en extraire la racine quarrée qui est 6, ce sera le diametre de la maîtresse conduite sur laquelle seront soudées les quatre fourches de 3 pouces chacune, & il passera autant d’eau dans la grosse que dans les quatre autres. On peut encore diminuer la grosse conduite proportionellement après chaque fourche, ce qui épargnera la dépense.

Si on avoit à fournir un rang de jets, que l’on appelle grilles d’eau, on laisseroit la grosse conduite dans toute sa longueur sans la diminuer, afin que les jets montent à la même hauteur : on ne cherche dans ces sortes de fontaines qu’à former de gros bouillons peu élevés. (A)

Tuyau de cheminée, (Architect.) c’est le conduit par où passe la fumée depuis le dessus du manteau d’une cheminée, jusque hors du comble. On appelle tuyau apparent le tuyau qui est pris hors d’un mur, & dont la saillie paroît de son épaisseur dans une piece d’appartement ; tuyau dans œuvre, le tuyau qui est dans le corps d’un mur ; tuyau adossé, un tuyau qui est doublé sur un autre, comme on le pratiquoit anciennement ; & tuyau dévoyé, un tuyau qui est détourné de son à-plomb, & à côté d’un autre.

Les tuyaux de cheminée se font de plâtre pur, de brique ou de pierre de taille. Lorsqu’ils sont joints contre les murs, on y pratique des tranchées, & on y met des fentons de fer de pié-en-pié, & des équerres de fer, pour lier les tuyaux ensemble. Daviler.

Tuyau, se dit aussi, dans l’Ecriture, de la partie inférieure de la plume faite en forme de tube.

Il en est de trois sortes, les gros, les moyens & les petits.

Les gros ne sont pas ordinairement bons, les petits sont les meilleurs, mais leur forme irréguliere, jointe à leur petitesse, les font manier avec peine, de-là la nécessité de se servir des moyens plus maniables, & plus propres à répondre à l’action des doigts sur eux.

Tuyau, (Jardinage.) c’est ainsi que l’on nomme la tige d’une plante légumineuse. Ces tuyaux n’ont pas la consistance aussi forte que le tronc des arbres, ce qui fait que la nature leur a donné fort peu de grosseur pour se soutenir, mais les a fortifiés d’espace en espace par des nœuds appellés genoux. Voyez Genoux.

Tuyau, terme d’Organiste, il se dit des canaux dans lesquels entre le vent, qui produit le son & l’harmonie de l’orgue. On les fait la plûpart d’étain, tels que sont ceux de la montre, quelques-uns de plomb, comme le nazard, quelques-uns de laiton comme ceux à anches, & plusieurs de bois, comme ceux du bourdon & des pédales.

Le tuyau est composé de quatre parties. La premiere est son porte-vent, fait en forme de cône renversé & tronqué, dont la base est le corps, & l’ouverture du tuyau & de la languette ; & le sommet est ce qui entre dans le trou du sommier par où le vent du soufflet se communique jusqu’à la languette. La seconde partie est le corps du tuyau. La troisieme est la languette, qui est cette partie qui est taillée en biseau ou en talus, qui s’incline du quart d’un angle droit vers le corps du tuyau. C’est elle qui coupe & fend le vent, & elle est ainsi nommée, parce qu’elle sert de langue à la bouche des tuyaux pour les faire parler. Elle doit avoir le tiers de la hauteur de la bouche.

La languette qui couvre le concave du demi-cylindre des tuyaux à anche s’appelle échalote. L’ouverture du tuyau qui donne libre entrée au vent, s’appelle la bouche ou la lumiere. Elle doit avoir le quart de la largeur du tuyau, & aux tuyaux ouverts la cinquieme partie. Le morceau de bois qui bouche le tuyau, s’appelle tampon.

On appelle oreille de petites lames de plomb qu’on sonde aux côtés des tuyaux bouchés, afin de les abaisser, ou de les relever, pour ouvrir ou ombrager leur bouche, & pour rendre les sons plus graves, ou plus aigus. On les appelle ainsi, parce qu’il semble qu’elles écoutent si les tuyaux sont d’accord.

Il y a des tuyaux de quatre sortes ; les uns sont ouverts, les autres sont bouchés. Ceux-ci rendent les sons deux fois plus graves, ou plus bas. Les tuyaux à anche sont de laiton avec une anche au milieu. Les tuyaux à cheminée sont des tuyaux bouchés, sur lesquels on applique un petit cylindre dont la circonférence est la quatrieme partie du tuyau. La hauteur d’un tuyau doit être quadruple de sa largeur ou circonférence.

Quand les tuyaux sont longs sans s’élargir en haut, on les appelle cromornes, & quand ils s’élargissent, on les nomme trompettes ou clairons.

On appelle la partie du tuyau, noyau d’orgue, celle où l’on fait rentrer l’anche avec son échalote, ou bien l’endroit où il change de grosseur, comme il arrive au cromorne.

Les plus grands tuyaux parlent plus aisément & avec moins de vent que les petits, parce que leurs bouches sont plus basses & plus étroites, & les trous de leurs piés, beaucoup moindres à proportion. Traité de l’orgue. (D. J.)

Tuyau, (Plombier.) canal ou conduit qui sert à faire entrer dans quelqu’endroit ou à en faire sortir l’air, le vent, l’eau, & autres choses liquides.

Il y a des tuyaux d’étain, de plomb, de bois pour monter les orgues.

Les tuyaux qui servent pour la conduite & pour la décharge des eaux se font de fer, de plomb, de terre, ou de bois.

Les tuyaux de plomb sont de deux sortes, il y en a de soudés, & d’autres sans soudure. On ne parle ici que des tuyaux soudés, parce que on a expliqué ailleurs la fabrique des tuyaux de plomb sans soudure. Voyez Plombier.

On prend une table de plomb de la largeur, épaisseur & longueur convenable aux tuyaux qu’on veut faire, & après l’avoir bien débordée, on l’arrondit sur un rondin de bois, avec des bourseaux & des maillets plats. Quand les deux bords sont approchés l’un contre l’autre & bien joints, on les gratte avec un grattoir, & ayant frotté de poix-résine la partie qu’on a grattée, on y jette par-dessus la soudure fondue, & on l’applatit ensuite avec le fer à souder.

Pour les petits tuyaux où la soudure ne s’emploie pas fort épaisse, on la fait fondre avec le fer à souder à mesure qu’on l’applique.

Comme il y a des tuyaux qui ont tant de diametre & d’épaisseur, qu’il ne seroit pas facile de les souder sans les échauffer en-dedans, les plombiers ont pour cela des polastres, qu’on emplit de braise, & avec un long manche de bois qu’elles ont à un bout, on les insinue dans la cavité du tuyau aux endroits qu’on veut chauffer pour les souder.

Tuyau, (Soierie.) ce sont des roseaux pour les étoffes unies, & de petits canaux de buis pour les étoffes façonnées. C’est là-dessus qu’on met la dorure ou la soie à employer dans l’étoffe.

Tuyau de mer, (Conchyliolog.) genre de coquille univalve dont voici les caracteres. Elle est de figure oblongue, terminée en pointe, & creuse en-dedans comme une corne. On nomme en latin cette coquille tubulas marinus, canalis marinus, parce qu’elle ressemble à un tuyau. On l’appelle encore dentale, à cause de sa prétendue ressemblance à la dent d’un chien, & antale, par rapport à la courbure en forme de croissant qu’a quelquefois cette coquille ; cependant pour plus de convenance, nous reserverons ces deux noms au coquillage.

Dans la famille générale des tuyaux de mer, on y met quatre classes ; 1°. les tuyaux rayés ; 2°. les tuyaux polis ; 3°. les tuyaux droits ; 4°. les tuyaux semblables à une corne peu courbée ; 5°. les tuyaux petits, polis sur la surface, & faits en croissant : quelques auteurs nomment ces derniers antales.

Nous ne connoissons qu’une seule espece de tuyaux rayés ; mais comme cette espece varie beaucoup en grosseur & en couleur, on l’a multipliée en plusieurs especes, qui ne sont que des variétés. D’ailleurs cette espece de tuyau prend une forme différente dans les cabinets des curieux, ce qui vient du poli qu’on lui donne, lequel en élevant ces raies & ces canelures, fait paroître cette coquille totalement différente de ce qu’elle est naturellement.

Nous ne connoissons aussi qu’une seule espece de tuyaux droits, quoique variés par différens accidens.

Mais il y a plusieurs especes de tuyaux ou de dentales courbés ; on distingue dans ce nombre, 1°. le tuyau cornu, il prend exactement la forme d’une corne modérement courbée ; 2°. le tuyau sait en forme de racine ; 3°. le tuyau qui a la figure d’une racine de bistorte ; 4°. le tuyau en forme de rave ; 5°. le tuyau appellé communément dent de chien ; 6°. le tuyau nommé dent d’élephant ; 7°. le tuyau courbé de couleur blanchâtre ; 8°. le tuyau courbé verdâtre ; 9°. le purpurin ; 10°. le noirâtre.

On ne connoît que deux especes de tuyaux de la classe de ceux qu’on appelle antales ; savoir, 1°. l’antale blanc, & 2°. l’antale jaune : l’antale est plus petit que le dentale, & ses cannelures sont moins profondes ; les plus estimés viennent des Indes orientales.

L’arrosoir ou le pinceau de mer est de tous les tuyaux le plus distingué : on doit le regarder comme ayant un caractere spécifique, non pas seulement à cause de sa forme toute droite, mais par la singularité de sa tête percée en arrosoir. C’est cette espece de tuyau que quelques auteurs appellent phallus.

Il ne faut pas confondre les tuyaux de mer avec les vermisseaux de mer, qui sont si intimément joints ensemble, qu’ils ne paroissent qu’une masse confuse. Voyez Vermisseaux de mer.

Il me reste à parler de l’animal habitant de la coquille, que je nommerai dentale & antale, pour plus grande commodité.

Ces animaux sont toujours solitaires, & on ne les voit jamais adhérens & collés les uns contre les autres. Ils peuvent faire sortir de leur étui une partie de leur corps qui ne tient à rien, & même sortir entierement eux-mêmes, ainsi ils ont certainement un mouvement progressif. Le vermisseau solitaire est de même. Ceux qui sont en masse toujours adhérens & collés ensemble, ou attachés à quelque corps étranger, ne sortent jamais de la place, où le hazard qui a porté leur frai les fait naître, à moins qu’on ne les détache. Ces animaux font sortir de leur tuyau une partie supérieure, & ensuite ils la retirent d’environ 5 à 6 lignes.

Le tuyau de mer nommé le pinceau, l’arrosoir, le phallus, a la tête garnie d’une fraise & d’un gland percé de petits trous remplis d’une infinité de filets, qui ressemblent assez aux poils d’un pinceau. Sitôt que ce poisson est hors de l’eau, tous les filets tombent ; & vous voyez alors un tuyau blanc, mince & creux, qui va en diminuant jusqu’à l’autre extrémité, formant quelques replis d’espace en espace. Comme il est percé dans le gros bout d’une infinité de tròus, il peut fort bien s’appeller l’arrosoir, mieux du-moins que le brandon d’amour, qui est d’ailleurs un terme impropre & obscene.

Aucuns testacés ne se détachent plus facilement de leur coquille, quand ils le veulent, que ces animaux qui y sont flottans : cela est si vrai, qu’en introduisant une stilet par un des bouts des tubulaires, on les fait sortir par l’autre. Peut-être que dans cette opération le ligament qui les retient est si fragile qu’on n’y apperçoit aucune rupture. Leur forme tortueuse fait assez soupçonner qu’ils sont libres entierement dans leur étui, & qu’à l’exemple de la teigne, ils forment leur fourreau indépendant de leurs corps.

La plus grande partie du corps du dentale est couverte d’une teinte blanche, au-travers de laquelle percent plusieurs petits vaisseaux intestinaux d’un jaune foncé. Lorsque ce testacé est caché dans son étui, il se ramasse du côté de la tête ; mais lorsqu’il s’alonge, cette masse se développe : alors il se forme un bouton pyramidal qui se trouve enveloppé d’un capuchon ; à l’extrémité du bouton est une très-petite ouverture par où le dentale prend la nourriture.

Comme le dentale reste presque toujours ensablé dans une attitude verticale ou perpendiculaire, il s’alonge de côté & d’autre jusqu’à la surface du terrein, sans que les flots des la mer puissent l’ébranler.

Lorsqu’il est à sec sur la greve, & qu’il craint de succomber à ses efforts, il fait sortir de la pointe tronquée de sa coquille (j’entends de celle opposée à la tête) une espece de filament ou jambe, dont l’étendue n’a que 5 à 6 lignes, & qui va un peu en serpentant, souvent en forme d’une petite poire. Il enfonce cette jambe dans le terrein, ce qui affermit sa coquille : il la termine dans une plaque ronde, dont les rebords présentent le calice d’une fleur à 5 pans. Cette partie, qui peut avoir un demi-pouce, & par laquelle il est à croire que passent les alimens, est très blanche, & ne paroît en-dehors dans toute son étendue, qu’autant que la tête ne jouit pas de toute sa liberté.

Le dentale n’a point d’opercule, & pour se sous traire à ce qui pourroit extérieurement le blesser, il s’avance si avant dans un étui, qu’il n’est guere possible de le pouvoir atteindre.

L’antale qu’on ne trouve que rarement dans la plûpart des ports de mer, est présumé avoir la même construction & les mêmes habitudes ; l’analogie l’enseigne ainsi : on a déja dit qu’il étoit moins gros que le dentale ; & c’est la seule différence qu’on y peut trouver. Voyez Aldrovand, Jonston, mém. de l’académie des Sciences, & surtout la conchyliogie de M. Dargenville. (D. J.)

Tuyaux d’orgue, voyez Orgue de mer.

Tuyau chambré ou cloisonné, (Hist. nat.) tubulus concameratus, polythalamium, orthoceratites, c’est une coquille de forme conique, dont l’intérieur est séparé par des cloisons comme la corne d’ammon. Cette coquille ne se trouve que pétrifiée. Voyez l’article Orthoceratite.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tuyau »

Étymologie de tuyau - Littré

Provenç. et espagn. tudel ; de l'anc. haut-allem. tûda ; dan. tûd ; holland. tuit, tuyau d'après Diez, qui rejette le lat. tubellus proposé par Ménage, à cause que tubellus n'a pu donner tudel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tuyau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tuyau tµijo play_arrow

Citations contenant le mot « tuyau »

  • Les tuyaux flexibles ont des propriétés telles quune grande résistance chimique, résistance à la pression, et la résistance mécanique; longue durée de vie; étanches; fonctionner efficacement sous des conditions de pression et température; et la facilité doffre dinstallation. Ces propriétés uniques font des tuyaux flexibles loption préférée pour le pétrole en mer et demande de gaz, ainsi, stimuler la croissance du marché des tuyaux flexibles. Il fournit une analyse clé sur létat du marché des fabricants tuyau flexible avec les meilleurs faits et des chiffres, ce qui signifie, la définition, lanalyse SWOT, avis dexperts et les derniers développements à travers le monde. Le rapport calcule également la taille du marché, tuyau flexible ventes, le prix, les revenus, la marge brute et part de marché, la structure des coûts et le taux de croissance. Le rapport estime que les revenus générés par les ventes de ce rapport et technologies par divers secteurs dapplication. , tuyau flexible Marché 2020: Taille du marché, Top données pays avec lanalyse de la demande mondiale et les possibilités Perspectives 2026 – Derrière-l'Entente.com
  • Global Pétrole et gaz de tuyau flexible marché propose des recherches complètes, offrant une analyse régionale détaillée et des perspectives de croissance. Le rapport sur les prévisions du marché Pétrole et gaz de tuyau flexible 2024 met en évidence l’économie, les tendances passées et émergentes de l’industrie et la disponibilité des ressources de base. Ce rapport sur le marché des mots clés se concentre sur les principaux fabricants d’Amérique du Nord, d’Europe, du Japon, de Chine et d’autres régions (Inde, Asie du Sud-Est, Amérique centrale et du Sud, et Moyen-Orient et Afrique). , Segmentation et analyse du marché mondial Pétrole et gaz de tuyau flexible 2020 par tendances récentes, développement et croissance par régions de tendance d’ici 2024 – La Tribune de Tours
  • Market.us research report analyzing Emballage de tuyau flexible market and includes past and prediction data for Type, Application, regional, and country level.Impact of COVID-19 Outbreak on Emballage de tuyau flexible market Growth & Investment Opportunities.The report concentrates on the Industry Analysis, Growth Opportunities, Risk Analysis, Current Trends, Competitive Landscape, Investment Strategies, and Forecast by 2029. The research is based on Emballage de tuyau flexible business to the evaluation of the trends, which are based on the current, future, and strategies which are used in the past. The report highlights the main market developments including the latest trends, technological advancements, and market players Constantia Flexible Group, Mondi Group, Sealed Air Corporation, Bemis Company, Clondalkin Group, Sonoco Products Company, Amcor, Coveris, Huhtamaki Group, Ampac. The Emballage de tuyau flexible market report covers the estimates, investigation, and discussion of major industry trends, market volume, value, market share estimates, and profiles of the leading industry players. boursomaniac, Global Emballage de tuyau flexible Marché Défis, principales entreprises, applications et opportunités prévisionnelles 2029 - boursomaniac
  • Segmentation de type (tuyau d’incendie,) Segmentation de l’industrie (service d’incendie municipal, industriel, commercial,,) Instant Interview, Impact de Covid-19 sur Tuyau d’incendie marchés en plein essor dans le monde avec des acteurs de premier plan: Angus Fire, Delta Fire, Terraflex, Ziegler, All-American Hose, etc. – Instant Interview
  • Market.us research report analyzing Joints de pénétration de tuyau market and includes past and prediction data for Type, Application, regional, and country level.Impact of COVID-19 Outbreak on Joints de pénétration de tuyau market Growth & Investment Opportunities.The report concentrates on the Industry Analysis, Growth Opportunities, Risk Analysis, Current Trends, Competitive Landscape, Investment Strategies, and Forecast by 2029. The research is based on Joints de pénétration de tuyau business to the evaluation of the trends, which are based on the current, future, and strategies which are used in the past. The report highlights the main market developments including the latest trends, technological advancements, and market players Trelleborg, Konex-international, GPT, Metraflex, Drake Specialties, Flexicraft Industries, CCI Pipeline Systems, HRST, Fyreguard, Warren Bestobell, Projex Group, Industrial Air Flow Dynamics, PROCO Products, Rocky Mountain Valves. The Joints de pénétration de tuyau market report covers the estimates, investigation, and discussion of major industry trends, market volume, value, market share estimates, and profiles of the leading industry players. The Walkingdeadfrance, La croissance explosive de la pénétration des tuyaux dans le monde scelle les défis du marché 2020 - The Walkingdeadfrance
  • C'est plus fort qu'eux... À croire que les rongeurs sont attirés par les tuyaux comme par des aimants !    Wamiz, Un cochon d'Inde s'échappe de chez lui, tout le monde est sous le choc de voir où il est allé se cacher ! (vidéo) - Sauvetage - Wamiz
  • Dans les dernières recherches sur les tuyaux en polyéthylène à poids moléculaire ultra-élevé (UHMWPE), nos experts ont fourni les dernières tendances de croissance industrielle en fonction des exigences du client. De plus, ce rapport de recherche vous permet de capturer des statistiques perspicaces et, pendant ce temps, d’avoir une compréhension claire du marché mondial des tuyaux en polyéthylène à très haut poids moléculaire (UHMWPE). De plus, il vous permet de garder une longueur d’avance sur la concurrence dans l’environnement industriel. Le rapport sur le marché des tuyaux en polyéthylène à poids moléculaire ultra élevé (UHMWPE) est évalué comme une étude intelligente et systématique qui vous permet de renforcer votre point de vue lié à plusieurs facteurs tels que la croissance du marché des tuyaux en polyéthylène à poids moléculaire ultra élevé (UHMWPE), les tendances futures , situation actuelle et perspectives pour des segments distincts. Journal l'Action Régionale, Tuyau en polyéthylène de poids moléculaire ultra élevé (UHMWPE) Taille du marché 2020-26:, Celanese, LyondellBasell, Braskem – Journal l'Action Régionale
  • Taille du marché mondial Système de nettoyage automatique de tuyau 2020 fournit une analyse approfondie par le statut historique et actuel du marché / industries pour lindustrie mondiale Système de nettoyage automatique de tuyau. En outre, le rapport de recherche catégorise le marché dans le monde entier Système de nettoyage automatique de tuyau par segment par le joueur, le type, lapplication, Channel Marketing, et de la région. Système de nettoyage automatique de tuyau Rapport sur le marché suit également les plus récentes dynamique du marché, comme facteurs déterminants, les facteurs de retenue, et nouvelles de lindustrie comme les fusions, les acquisitions et les investissements. Rapport de recherche marketing Système de nettoyage automatique de tuyau fournit la taille du marché (valeur et volume), la part de marché, le taux de croissance par types, les applications et les moissonneuses-batteuses méthodes qualitatives et quantitatives pour former des prévisions micro et macro. , Système de nettoyage automatique de tuyau marché: 2020 Statut de lindustrie mondiale, segment par région, type et prévisions jusquen 2025 Future – JustFamous
  • Mardi soir, un plombier de la région rennaise a passé plusieurs heures et démonté plusieurs mètres de tuyaux sous une résidence de Chartes-de-Bretagne, où étaient coincés deux chatons. , EN IMAGES. Le plombier au grand cœur sauve deux chatons près de Rennes - Toulon.maville.com
  • Le marché tuyau PVC fournit un aperçu élaboré du marché en ce qui concerne les moteurs importants influençant le graphique des revenus de ce domaine d’activité. Les tendances actuelles du marché tuyau PVC en conjonction avec le paysage géographique, la portée de la demande, l’échelle de rémunération et le graphique de croissance de cette verticale ont également été incluses dans ce rapport. , Part de marché tuyau PVC 2020 Facteurs de croissance, statut de développement, plans d’affaires et revenus des principaux acteurs jusqu’en 2026 – Commune Magazine
  • Tuyau de refroidissement aussi communément connu comme un tuyau de radiateur, est une partie intégrante du système de refroidissement dun moteur. Le liquide de refroidissement est amené dans et hors du radiateur par le tuyau de refroidissement. Il y a deux tuyaux de refroidissement, on a placé au-dessus du radiateur et lautre placé en dessous du radiateur. Un fluide de refroidissement passe à travers les tubes du tuyau de radiateur pour refroidir le moteur et dissiper lexcès de chaleur. Le liquide de refroidissement chaud passe ensuite dans le réservoir dentrée du radiateur, généralement situé sur le dessus du radiateur, il passe ensuite à travers les tubes du radiateur. Comme le liquide de refroidissement passe à travers les tubes du radiateur, il dissipe lexcès de chaleur et maintient ainsi lefficacité optimale de lanalyse engine.Market et Insights: Global refroidissement Réservoir Tuyau MarketThe global de refroidissement Réservoir tuyau taille du marché devrait atteindre USD millions en 2026 , à partir de USD millions en 2020, à un haut CAGR pendant 2021-2026.Global de refroidissement réservoir flexible , Mondial 2020: Réservoir de liquide de refroidissement Tuyau du marché, les facteurs de croissance, les fabricants Top part, Taille, CAGR, les dernières tendances, les perspectives davenir et prévisions 2026 – Derrière-l'Entente.com
  • Composite tuyau de carburant , Tuyaux carburant Marché 2020 Affichant une croissance impressionnante par 2024 | Tendances de lindustrie, Partager, Taille, Top joueurs clés Analyse et recherche Prévision par 360 Mises à jour du marché – JustFamous
  • Le marché Courroie et tuyau de moteur automobile a connu une transformation rapide de l’entreprise par de bonnes relations avec les clients, une croissance concurrentielle et des progrès technologiques sur le marché mondial. Il fournit également des données complètes sur le marché Courroie et tuyau de moteur automobile , qui élabore la dynamique du marché telles que les tendances de l’industrie, les idées clés, les opportunités de croissance, le développement des affaires, les moteurs et les défis commerciaux sur le marché Courroie et tuyau de moteur automobile. Le marché Courroie et tuyau de moteur automobile est segmenté en types de produits, applications d’utilisation finale, principaux acteurs du marché et régions géographiques. Cette étude de recherche se concentre également sur les tendances de la chaîne d’approvisionnement, les innovations technologiques, les développements clés et les stratégies futures des fabricants clés de l’industrie Courroie et tuyau de moteur automobile. The Walkingdeadfrance, Dernières tendances et nouvelles technologies du marché des courroies et des tuyaux de moteur automobile 2029 - The Walkingdeadfrance
  • « Le marché Pompes péristaltiques à tuyau mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Pompes péristaltiques à tuyau devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Marché mondial des pompes péristaltiques pour tuyaux 2020 – Watson-Marlow, PSG TECHNOLOGIES, VERDER, Graco, ProMinent – Thesneaklife
  • Obtenez un exemple de copie du rapport sur le marché des tuyaux en polypropylène: https://futuremarketreports.com/report/global- polypropylène-pipes-market-47413 # request-sample Thesneaklife, Taille du marché des tuyaux en polypropylène 2020-26, Kalde, Pipelife, Aquatherm – Thesneaklife
  • Rapport mondial sur le marché Pompes à piston tuyau à membrane lanalyse objective est de fournir une évaluation importante du marché Pompes à piston tuyau à membrane et identifie le segment haut de croissance et explore des possibilités de croissance potentielle avec les données historiques et le dernier développement dans le monde. Lanalyse SWOT a été utilisée pour comprendre la force, faiblesses, opportunités et menaces dans tous les segments de lindustrie. Il donne la vue densemble à 360 degrés et en profondeur du paysage concurrentiel du marché Pompes à piston tuyau à membrane estimé à 2026. , Pompes à piston tuyau à membrane analyse de marché par type de produit, segment Industrie, canal de vente, Région et prévisions – JustFamous
  • Le marché Laine de roche Isolation de tuyau fournit un aperçu élaboré du marché en ce qui concerne les moteurs importants influençant le graphique des revenus de ce domaine d’activité. Les tendances actuelles du marché Laine de roche Isolation de tuyau en conjonction avec le paysage géographique, la portée de la demande, l’échelle de rémunération et le graphique de croissance de cette verticale ont également été incluses dans ce rapport. , Taille du marché Laine de roche Isolation de tuyau avec les principaux acteurs 2020 à 2026 Ventes, prix et part du segment, analyse des coûts de fabrication avec les régions – La Tribune de Tours
  • Polyéthylène réticulé, généralement abrégé PEX, XPE ou XLPE, est une forme de polyethylene avec des liaisons transversales. Il est utilisé principalement dans la construction de systèmes de services de tuyauterie, le chauffage hydronique par rayonnement et les systèmes de refroidissement, des canalisations deau domestique, et lisolation de haute tension (tension élevée) de câbles électriques. , Polyéthylène réticulé (PE-X) Tuyau Marché 2020: Analyse approfondie de la taille, les actions, les types, les revenus, Taux de croissance, des acteurs clés, les opportunités et les prévisions pour 2026 avec limpact de Covid-19 – Derrière-l'Entente.com
  • Le rapport mondial tuyau PVC Market 2020 parle du processus de fabrication, des principaux types et applications pour les principaux acteurs. Marché régional de la concurrence des entreprises par entreprise, demande du marché, demande (situation, autre industrie, comparaison, prévision) et revenus des ventes, volume des ventes, prix, coût, marge brute, toutes les informations dans tuyau PVC Market Report. , Analyse de l’industrie du marché tuyau PVC 2024 par demande future, principaux acteurs, taille, part, opportunités, revenus et taux de croissance – Énergies Renouvelables Afrique
  • Garner Insights a publié une étude analytique intitulée mondiale Buse de tuyau d’incendie marché 2020. Ces données statistiques se concentre sur la performance des deux documents historiques ainsi que les tendances récentes. Il comprend une analyse complète des différents attributs tels que la base de fabrication, le type et la taille. Ce rapport évalue la segmentation du marché ainsi que le paysage concurrentiel au niveau mondial et national. Journal l'Action Régionale, Nouveau rapport informatif de Buse de tuyau d’incendie marché | Tyco, UTC, LEADER SAS, Rosenbauer International AG – Journal l'Action Régionale
  • Marché mondial des tuyaux en plastique renforcé de fibres 2020 par fabricants, régions, types et applications, les prévisions jusqu’en 2026 visent à couvrir la taille du marché, la part, les tendances et l’analyse de la croissance sur la base de divers paramètres. la dernière étude de recherche analyse la position actuelle du marché parallèlement à l’état historique et fournit une perspective future. Le rapport dans l’essentiel élabore sur les définitions du marché, les classifications, les spécifications des produits, les processus de production, les structures de prix, la segmentation du marché, les applications d’utilisation finale et l’analyse de la chaîne industrielle. Le rapport met en évidence les tendances du marché mondial des tuyaux en plastique renforcé de fibres, l’analyse du paysage concurrentiel et la position de développement des régions clés et les principaux acteurs du marché. Journal l'Action Régionale, Marché mondial des tuyaux en plastique renforcé de fibres 2020-2026 par ZCL Composites, Amiantit, Graphite India Ltd – Journal l'Action Régionale
  • L'instrument de Notre-Dame de Paris compte environ 8.000 tuyaux répartis en 115 jeux. Durant l'incendie, si l'orgue n'a pas été touché par les flammes, il a en revanche reçu beaucoup d'eau et a été recouvert de poussière de plomb. "C’est composé de milliers de pièces, il y a des tuyaux qui font dix mètres de haut, il y a des tuyaux qui font moins d’un demi-centimètre", poursuit Olivier Latry. "Si vous les manipulez un peu trop violemment, on perd le son du tuyau".  Europe 1, Notre-Dame de Paris : début du chantier de restauration pour l'orgue de la cathédrale
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial Ruban de filetage de tuyau présente aux lecteurs une vue d’ensemble du marché et des explications, la segmentation, les supplications, les matières premières utilisées, l’énoncé de travail du produit, les cadres, les processus et ci-dessous est en détail examen SWOT de la chaîne. Le rapport sur les tendances Ruban de filetage de tuyau donne la connaissance complète qui vous aidera à prendre des décisions fondamentales. Actualité Sous le Soleil, Analyse du marché mondial Ruban de filetage de tuyau et recherche approfondie sur les tendances de la dynamique de l'industrie, les facteurs de croissance émergents et les prévisions jusqu'en 2025 - Actualité Sous le Soleil
  • Un tuyau de radiateur est un fluide de refroidissement qui transfère de la pompe à eau dun moteur à son radiateur. Il est relié à un raccord sur le radiateur ou la pompe à eau ou prise par un collier de serrage du moteur. La plupart des modèles de tuyau de radiateur sont flexibles moulés spécifiques à lapplication; Cependant, il y a des conceptions universelles qui peuvent être pliés et tenir sur de nombreuses applications différentes., , Tuyau de radiateur Taille Marché 2020: Top données pays avec lanalyse de la demande mondiale et les possibilités Perspectives 2026 – JustFamous
  • Les pompiers sont intervenus au centre Leclerc de Ploufragan pour une fuite d’un tuyau PER sur le groupe électrogène de secours, ce samedi 1er août, vers 18 h. Un dégagement de fumée s’est produit au niveau du local. Aucune fumée n’était présente dans le local commercial et le local électrique adjacent. « On a mis une lance en protection, on a coupé l’arrivée du fioul dans le groupe électrogène et on a ventilé le local. On s’est ensuite assuré qu’il n’y avait plus de dégagement de fumée dans le reste du local » explique Yann Cozic, capitaine du SDIS 22. Plus de peur que de mal donc. Ils sont ensuite restés pour attendre le technicien du magasin pour remplacer le tuyau. « Il n’y a eu aucune incidence pour le magasin et les clients ». Cinq véhicules et dix-huit pompiers des casernes du Perray, de Saint-Brieuc et de Quintin sont intervenus. Le Telegramme, Les pompiers au Leclerc de Ploufragan après la fuite d’un tuyau sur le groupe électrogène - Saint-Brieuc - Le Télégramme
  • La vie c'est ce que tu vois : de la membrane, de la tripe, un trou sans fond qui exige d'être rempli. La vie est ce tuyau qui avale et qui reste vide. De Amélie Nothomb / Métaphysique des tubes
  • Comme de l'eau qui s'échappe d'un tuyau percé, la bêtise fuse de partout avec une énergie épouvantable. De Yukio Mishima / Pélerinage aux trois montagnes
  • L'amour, ça commence par la tête, et ça finit par trois petites gouttes dans le tuyau du pipi. De Salvador Dali
  • L'homme n'est, en fin de compte, qu'un passage pour les liquides et les solides, un tuyau de chair. De Lawrence Durrell / Justine
  • On sait que les cheveux considérés au microscope sont creux, ce qui explique l’expression : tuyau de poil ! De Alphonse Allais / Les Pensées
  • Théoriquement, l’homme est un être humain. Pratiquement, c’est un tuyau percé aux deux extrémités. De Jacques Sternberg

Images d'illustration du mot « tuyau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tuyau »

Langue Traduction
Corse pipa
Basque kanalizazio
Japonais パイプ
Russe труба
Portugais tubo
Arabe يضخ
Chinois
Allemand rohr
Italien tubo
Espagnol tubo
Anglais pipe
Source : Google Translate API

Synonymes de « tuyau »

Source : synonymes de tuyau sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires