La langue française

Boyau

Sommaire

  • Définitions du mot boyau
  • Étymologie de « boyau »
  • Phonétique de « boyau »
  • Évolution historique de l’usage du mot « boyau »
  • Citations contenant le mot « boyau »
  • Traductions du mot « boyau »
  • Synonymes de « boyau »

Définitions du mot boyau

Trésor de la Langue Française informatisé

BOYAU, subst. masc.

I.− Intestin ou viscère des animaux et, péjorativement de l'homme.
A.− [Appliqué aux animaux]
1. Intestin de certains animaux. Boyau de chat, boyau de mouton, boyau de porc. Boyau gras. Troisième intestin du porc.
2. Spéc., dans certains domaines techn.
a) MAN. Ce cheval a du boyau, il n'a point de boyau. ,,Il a beaucoup de flanc, ou il en a peu.`` (Ac. 1845) Ce cheval est étroit de boyau. ,,Il n'a point de corps`` (Ac. 1845).
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
b) TECHNOL. Membrane de l'intestin qui, après traitement, sert à diverses industries, telles qu'en charcuterie la préparation des boyaux soufflés, la fabrication des baudruches, etc... :
1. Léon, de la main droite, soulevait un long bout de boyau vide, dans l'extrêmité duquel un entonnoir très évasé était adapté; et, de la main gauche, il enroulait le boudin autour d'un bassin, d'un plat rond de métal, à mesure que le charcutier emplissait l'entonnoir à grandes cuillerées. La bouille coulait, toute noire et toute fumante, gonflant peu à peu le boyau, qui retombait ventru, avec des courbes molles. Zola, Le Ventre de Paris,1873, p. 692.
Corde à boyau. Corde faite à partir de certains boyaux, en particulier du boyau de chat et utilisée surtout en chirurgie, en musique et dans la confection des raquettes de tennis. La vielle est un instrument monté de six cordes à boyau (M. Corette, Méthode pour apprendre à jouer de la vielle,p. 1):
2. Vierling (électrochord, 1920), Bizos, Boreau et beaucoup d'autres ont transformé, à l'aide d'électro-aimants, les vibrations mécaniques des cordes, en vibrations électriques dans des pianos, des violons, des violoncelles ou des guitares, ce qui nécessite en certains cas le remplacement des cordes de boyau par des cordes d'acier. Arts et litt. dans la société contemp.,t. 1, 1935, p. 3802.
MUS., fam. Racler le boyau. Jouer mal d'un instrument. Racleur de boyaux (A. France, Les Désirs de Jean Servien,1882, p. 140).
B.− [Appliqué à une pers.]
1. Gén. au plur., très fam. Intestins et plus généralement entrailles, viscères :
3. Le ventre n'est-il point repu dans le repli de ses boyaux, que vous lui donniez à digérer de la soupe et des pommes de terre, ou le pain le plus tendre et la chair la plus fine? Claudel, La Ville,2eversion, 1901, II, p. 460.
Descente de boyaux. Hernie. Panser les descentes de boyaux (Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 280).
2. Loc. et expr. diverses
a) Très fam.
Rendre tripes et boyaux. Vomir les autres, les parisiens, pour s' être un jour risqués à y goûter, avaient failli rendre tripes et boyaux. (Zola, L'Assommoir,1877, p. 609).
Il a toujours six aunes de boyaux vides. Il a toujours faim (attesté dans la plupart des dict. gén.). Mes boyaux crient (Flaubert, La Tentation de st Antoine,1849, p. 324);la faim lui tordait toujours les boyaux (Zola, L'Assommoir,1877, p. 752).
Aimer quelqu'un comme ses petits boyaux. L'aimer comme soi-même. Est-ce ton oncle Pillerault qui nous aime comme ses petits boyaux (Balzac, César Birotteau,1837, p. 18).Ces vestales de mes petits boyaux (Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 55).Les petits boyaux de Flaubert (sa nièce) (E. et J. de Goncourt, Journal,1880, p. 74).
Se tordre les boyaux; avoir le boyau de la rigolade. Avoir le fou-rire.
Rem. Attesté dans Lar. encyclop., Dub. et dans quelques dict. d'argot.
b) Emplois exclam. Boyaux du pape! (Mérimée, Chronique du règne de Charles IX,1829, p. 160);ventre et boyaux! (Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 333).
3. P. méton., arg. Boyau rouge. Bon buveur. On appelle « boyaux rouges », en Bourgogne, cette espèce d'ivrogne dont le corps ouvert a du tartre noir dans les entrailles, comme un vieux tonneau (E. et J. de Goncourt, Journal,1862, p. 1104).
Rem. A. Delvau, Dict. de la lang. verte, 1866, p. 47 note que cette expr. empruntée à la Bourgogne est passée dans l'arg. du peuple.
II.− P. anal. Objet ou espace long et étroit comme un boyau.
A.− Dans la lang. cour.
1. Objet ayant la forme d'un boyau. Boyaux d'étoffe (Du Camp, Le Nil,1854, p. 201).
2. Passage (rue, chemin), endroit (corridor, pièce) long et peu large. L'étroit boyau des rues (Claudel, Connaissance de l'Est,1907, p. 30).À cette heure, la tombée du soir emplissait de doute l'étroit boyau, le prolongeait interminablement (Courteline, Messieurs-les-Ronds-de-cuir,1893, III, p. 103).
B.− Dans la lang. techn.
1. BOT. Boyau pollinique. [Dans la germination du pollen] Tube filamenteux qui se forme au niveau de la chambre pollinique lors du contact du grain de pollen avec l'ovule qu'il traverse pour se fixer au sac embryonnaire. Synon. tube pollinique.
2. CH. DE FER. ,,Tube flexible destiné à relier, entre deux véhicules, les conduites de distribution d'air, de vapeur, les commandes de freinage, etc.`` (Lar. 20e). Boyau d'accouplement (Ch. Bricka, Cours de ch. de fer, t. 2, 1894, p. 88; R. Champly, Nouv. encyclop. pratique, t. 7, 1927, p. 206).
3. ART MILIT. Fossé étroit, profond et sinueux qui facilite, en temps de guerre, l'accès aux tranchées parallèles ou à d'autres ouvrages. Boyau de tranchée; boyau de communication (P. Bourget, Le Sens de la mort,1915, p. 162):
4. On descend dans le boyau. Le soleil y donne. Le boyau est blond, sec et sonore. J'admire sa belle profondeur géométrique, ses parois lisses polies par la pelle, et j'éprouve de la joie à entendre le bruit franc et net que font nos semelles sur le fond de terre dure ou sur les caillebotis, petits bâtis de bois posés bout à bout et formant plancher. Barbusse, Le Feu,1916, p. 179.
Rem. V. aussi abri, t. 1, ex. 11 et 13.
4. MINES. Galerie étroite entre deux galeries plus larges (cf. Verne, Les 500 millions de la Bégum, 1879, p. 219).
5. TECHNOLOGIE
a) Long tuyau de cuir, de toile ou de caoutchouc permettant à une pompe hydraulique d'apporter l'eau à distance. Boyau d'arrosage.
b) Sorte de pneu fait d'une mince chambre à air entourée d'une enveloppe de caoutchouc et utilisé sur les bicyclettes de compétition. Roues à boyau (Pédale,10 mai 1927, p. 5, col. 2):
5. ... on ne voit personne sur la chaussée, sauf deux sinueux et nonchalants cyclistes juchés sur ces tout-endural à petits boyaux... qui sont l'honneur des petits gars de banlieue. H. Bazin, Lève-toi et marche,1952, p. 9.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [bwajo]. Land. 1834 transcrit encore : boê-iô; Littré transcrit bo-iô en signalant : ,,Quelques-uns disent boi-iô``. À ce sujet cf. Buben 1935, § 78 : ,,La prononciation -ɔj- était longtemps en usage et se maintient encore en langage populaire; (...) Quelques dictionnaires enregistrent encore cette prononciation vieillie et populaire dans des mots archaïques et dialectaux`` Cf. aloyau. 2. Forme graph. − Au plur. des boyaux.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) Ca 1100 forme fém. issue du plur. neutre *botella, buele « entrailles » (Roland, éd. Bédier, 2246); ca 1160 boiel masc. (Enéas, 491 dans Gdf.); ca 1340 boyau (Perce-forêt, t. 6, fo66, col. 2 dans Littré); b) 1623 technol. dans l'expr. fam. et fig. racler le boyau « jouer mal d'un instrument à corde » (Sorel, Francion, 83, éd. Colombey, Paris, Garnier, 1877 dans IGLF Litt. : se réveiller pour vous entendre racler deux ou trois méchants boyaux de chat?); c) 1651 loc. triviale vomir et tripes et boyaux (Scarron, Virgile Travesti, éd. V. Fournel, Paris, 1858 1. VI, p. 230a); 2. 1676 p. anal. milit. (A. Félibien, Des Principes de l'archit., ..., p. 99 : Boyaux sont des tranchées qui vont en serpentant et sans angles, comme les font les Turcs); d'où 1690 p. ext. « espace long et étroit » (Fur.). Du lat. botellus − dimin. de botulus [d'où a. fr. buille « boyaux » xiies. dans T.-L.] − d'abord attesté en lat. class. au sens de « petite saucisse », seulement plus tard, en l'état actuel de la docum., au sens de « boyau » en parlant de l'homme (802, Lex Frision. dans Mittellat. W. s.v., 1547, 24) et en parlant des animaux (ca 1277 Moses Panorm., De Infirm., 34 tit., ibid., 29); déjà appliqué au domaine techn. aux xiie-xiiies. (Pseudo-Gerhardus, Sal., II, 2, ibid., 31).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 474. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 578, b) 603; xxes. : a) 1 024, b) 582.
DÉR.
Boyauder, verbe trans.,néol., très fam. Étriper. Je t'essorillerai, je te boyauderai (R. Rolland, Colas Breugnon,1919, p. 123).Canon boyaudé. ,,Se dit d'un canon de calibre normal portant de multiples et fines rayures au pas très allongé, grâce auxquelles la grenaille se trouve dispersée`` (Burn. 1970). 1reattest. 1919 supra; dér. de boyau, dés. -er avec consonne d'appui.
BBG. − Couture (B.). Les Réseaux d'eau : éléments de vocab. Meta. 1970, t. 15, no3, p. 173. − Darm. Vie 1932, p. 164. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 201. − Sigurs 1963/64, p. 268.

Wiktionnaire

Nom commun

boyau \bwa.jo\ masculin

  1. Intestin, tripes, viscères. Note : se dit des animaux et péjorativement de l’homme.
    • Boyaux de chat, de porc.
    • Rendre tripes et boyaux, vomir avec de grands efforts.
    • Corde à boyau ou corde de boyau, corde faite des boyaux de certains animaux et servant à garnir divers instruments de musique, comme violon, guitare, harpe, etc., à monter des raquettes, et à beaucoup d’autres usages.
    • Racler le boyau, jouer mal d'un instrument.
    1. Membrane de l’intestin qui sert à diverses industries, telles qu’en charcuterie la préparation des boyaux soufflés, la fabrication des baudruches, etc.
      • Léon, de la main droite, soulevait un long bout de boyau vide, dans l'extrêmité duquel un entonnoir très évasé était adapté ; et, de la main gauche, il enroulait le boudin autour d’un bassin, d’un plat rond de métal, à mesure que le charcutier emplissait l’entonnoir à grandes cuillerées. La bouille coulait, toute noire et toute fumante, gonflant peu à peu le boyau, qui retombait ventru, avec des courbes molles. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, ch. II, Georges Charpentier, Paris, 1873, p. 110 de l’éd. de 1878)
  2. (Arts) Long conduit de cuir adapté à une machine hydraulique pour porter l’eau à distance ou pour l’élever à une certaine hauteur.
  3. (Mines) Galerie étroite servant de communication entre deux galeries plus larges.
  4. (Figuré) Espace long et peu large.
    • Cette salle n’est qu’un boyau.
    • Si vous rétrécissez cette galerie, ce ne sera plus qu’un boyau.
    • On étouffait dans ce boyau, étroit et écrasé comme une galerie de mine, que des lampes à gaz éclairaient. — (Émile Zola, Nana, 1881)
  5. (Arts) Partie de la tranchée que deux angles terminent.
  6. (Militaire) Voie étroite de communication entre deux tranchées.
    • Mission dangereuse. Il faut ramper par un boyau bouleversé, marmité, où déjà plusieurs des nôtres agonisent. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.151)
    • Après une longue marche nous arrivâmes à une espèce de broussaille, à des boyaux un peu plus creusés, et à un abri de capitaine, qui n’était guère solide. — (Alain, Souvenirs de guerre, page 125, Hartmann, 1937)
    • Alfred Boucq était volontaire de guerre; il fut tué en 1917 au fameux « boyau de la Mort », à Dixmude. — (Annales du Cercle archéologique de Mons, Volumes 59 à 61, 1945)
  7. (Cyclisme) Chambre à air, pneumatique de bicyclette.
    • Ils portaient un ou deux boyaux de secours, croisés en huit et passés autour des épaules. Un autre plié plusieurs fois était maintenu à l’arrière de la selle par de fines courroies. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, pages 90-91.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOYAU. n. m.
Intestin. Il ne se dit qu'en parlant des Animaux. Boyaux de chat, de porc, etc. Pop., Il a failli rendre tripes et boyaux, Il a vomi avec de grands efforts. Corde à boyau ou de boyau, Corde faite des boyaux de certains animaux et servant à garnir divers instruments de musique, comme violon, guitare, harpe, etc., à monter des raquettes, et à beaucoup d'autres usages. Par analogie, en termes d'Arts, il se dit d'un Long conduit de cuir adapté à une machine hydraulique pour porter l'eau à distance ou pour l'élever à une certaine hauteur. En termes de Mines, Boyau de mine, Galerie étroite servant de communication entre deux galeries plus larges. Boyau de tranchée, Partie de la tranchée que deux angles terminent. On dit aussi, en termes de Guerre, Boyau de tranchée, pour désigner une Voie étroite de communication entre deux tranchées. Fig., C'est un boyau, ce n'est qu'un boyau, C'est un espace long et peu large. Cette salle n'est qu'un boyau. Si vous rétrécissez cette galerie, ce ne sera plus qu'un boyau.

Littré (1872-1877)

BOYAU (bo-iô ; quelques-uns disent boi-iô) s. m.
  • 1La partie du canal digestif qui fait suite à l'estomac. Les aliments passent de l'estomac dans les boyaux. Les petits boyaux, l'intestin grêle ; les gros boyaux, le gros intestin. Sa fièvre est augmentée avec une colique dans les boyaux, Sévigné, 334. … Il se jette Sur l'arc qui se détend, et fait de la sagette Un nouveau mort : mon loup a les boyaux percés, La Fontaine, Fab. VIII, 27. Il faut que l'on l'ait faite [la corde] De vrai boyau, l'odeur me le témoigne assez, La Fontaine, ib.

    Familièrement. Aimer quelqu'un comme ses petits boyaux, l'aimer beaucoup.

    Fig. Il a toujours six aunes de boyaux vides, c'est un homme toujours prêt à manger.

    Il a failli rendre tripes et boyaux, il a vomi avec abondance et beaucoup d'efforts.

    Descente de boyau, hernie. On dit aujourd'hui ou hernie ou, simplement, descente.

    Terme de charcuterie. Boyau gras, troisième intestin du porc.

    Terme de fauconnerie. Faire boyau, élargir le boyau de l'oiseau, l'engager à boire.

    Terme de manége. Ventre, flanc. Cheval étroit de boyau. Ce cheval n'a pas de boyau.

  • 2Corde à boyau, corde de boyau, ou, simplement, boyau, corde faite des boyaux de certains animaux pour les instruments de musique à cordes.

    Il ne fait que racler le boyau, il joue mal de la basse, du violon.

  • 3 Terme de guerre. Ligne de contrevallation différente de la tranchée et qui, allant en serpentant pour éviter l'enfilade, sert à joindre d'autres ouvrages.

    Fig. Dubois ne pouvait se passer d'intrigue, mais toujours avec un but où toutes ses démarches tendaient, avec une patience qui n'avait de terme que le succès ou la démonstration réitérée de n'y pouvoir arriver, à moins qu'il ne vît jour à mieux en ouvrant un autre boyau, Saint-Simon, 390, 14.

    Familièrement et par extension, passage étroit, pièce étroite et longue. Cette chambre est un boyau.

  • 4Conduit adapté à une machine hydraulique.
  • 5 Terme de botanique. Boyau pollinique, tube rempli d'une substance qui s'échappe de l'intérieur du grain du pollen, par un ou plusieurs points, au moment de la fécondation.

    Boyau de chat, sorte d'algue marine.

  • 6 Terme de vétérinaire. Boyau violet, nom du typhus contagieux des animaux domestiques de certaines contrées, sans doute à cause de l'aspect du boyau ou intestin à l'autopsie.

HISTORIQUE

XIe s. Defors son corps [il] veit gesir la buele, Ch. de Rol. CLXIV.

XIIe s. Et le ventre lui purfendi, si que tute la buille à terre chaïd, Rois, 198. Od gaveloz, od dardeiaus [ils] S'entrepercent les bueaus, Benoit de Sainte-Maure, II, 1231.

XIIIe s. D'eures en aultres s'estendeille ; Et ses ventres si se merveille, Et si bouel qui sont dedenz, Que font ses poes [pattes] et ses denz ; D'angoisse gient [il geint] et de destresce, Et de la faim qui moult le blece, Ren. 6507. Si vos effonderai cel ventre, Et la boele qu'est soentre, Vos saudra fors par le poistron, ib. 12798.

XVe s. Les dits Bourguignons, Anglois, Picars et aultres s'en retournerent à leur duc sur trayne boyau et sans avoir rien fait, J. de Troyes, Chron. 1470. Levez sus, juifs, levez sus ; Liez, ferez, frapez dessus ; Froissez la teste et la cervele ; Rompez les os et la bouele, Mart. de St. Est. Celui est fol qui adjoint estrange boyau au sien [qui s'allie dans une famille étrangère], Perceforest, t. VI, f° 66, col. 2.

XVIe s. Un morceau du gros boyau cullier. - Reduire le gros boyau hors du siege, Paré, Intr. 2. L'umbilic [cordon ombilical], que les matrones appellent petit boyau, Paré, II, p. 631.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BOYAU.
3Ajoutez :

Boyau de mine, petite galerie.

Boyau de tranchée, portion d'une tranchée comprise entre deux angles.

REMARQUE

Le patois normand dit la boille, en parlant des viscères des animaux, H. MOISY, Noms de famille normands, p. 32. On rapprochera facilement cette forme de celle de plusieurs exemples de l'historique.

HISTORIQUE

Ajoutez :

XIVe s. Heudous li orfevres avoit fait chever [caver, creuser] un bouel souz terre, contre un bouel que Pierre a en sa maison (1303), Varin, Archives admin. de la ville de Reims, t. II, 1re partie, p. 28.

XVe s. Ajoutez : Je n'ay mangé que tout à point : Encor y a-t-il ung boyau vuyde, Rec. de farces, p. 319.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boyau »

(XIIe siècle) En ancien français buele (« entrailles ») ou boiel[1] ; (1340) boyau. Du latin botellus (« petite saucisse »), diminutif de botulus qui donne l’ancien français buille (« boyaux »), la forme féminine *botella donnant l’ancien français buele.
Longtemps prononcé \bɔ-jo\[2] qui était la prononciation standard, puis \bwa.jo\ sous l’influence de l’orthographe → voir aloyau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, boyeu, boelles ; provenç. budel ; catal. budell ; ital. budello ; bas-lat. botellus, boyau ; du latin botellus, petit boudin, diminutif de botulus, boudin. Il y avait dans l'ancien français deux formes : masculin, boel ; féminin, boelle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boyau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boyau bwajo

Évolution historique de l’usage du mot « boyau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boyau »

  • Je ne sais quel homme* disait : Je voudrais voir le dernier des Rois étranglé avec le boyau du dernier des Prêtres. Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort, Caractères et anecdotes
  • La voix de la conscience et de l'honneur est bien faible quand les boyaux crient. Denis Diderot, Le Neveu de Rameau
  • La E-One Carbon 30 est la paire la plus légère au catalogue d’Asterion. Nous avons choisi de vous présenter sa version à freinage patins et boyaux dont la masse est de 1082 grammes. Une masse qui fait rêver à l’heure du freinage disque et des roues à 1500 grammes. Alors si des roues proches du kilo ne sont pas une nouveauté en soi, le rendement est-il d’actualité ? Top Vélo, Asterion E-ONE Carbon 30 - Top Vélo - Top Wheel
  • Il est maintenant permis d’utiliser un boyau d’arrosage pour les plantes, le jardin ou les aménagements paysagers, à condition que celui-ci soit tenu en main. L'Express, Désormais permis d’utiliser un boyau d’arrosage s’il est tenu en main - L'Express
  • Cela dit, l’arrosage des plantes et potagers sera toléré dans la mesure où il est effectué à l’aide un boyau muni d’un pistolet à fermeture automatique les jours pairs pour les adresses paires et les jours impairs pour les adresses impaires. , Interdiction d’arroser jusqu’à la Saint-Jean | Courrier Laval
  • Sur l’île Jésus, il est possible d’arroser ses plantes et son jardin, mais uniquement avec un boyau muni d’un pistolet à fermeture automatique. Le Journal de Montréal, Fin de l’interdiction d’arrosage à Longueuil et à Montréal | JDM
  • La couverture de type sur le marché est: (Cordes en boyau naturel, cordes en boyau artificielles, cordes en kevlar, cordes en PET, cordes en nylon) Journal l'Action Régionale, Cordes de tennis Marché: taux de croissance des principales tendances commerciales rentables et principaux acteurs clés – Luxilon, Wilson, YONEX, Prince, Tecnifibre, Volkl, TAAN – Journal l'Action Régionale
  • Veloflex a présenté cette année un nouveau boyau décliné en deux modèles, Service Course et Servizio Corse. Deux boyaux qui diffèrent uniquement au niveau de la couleur des flancs, crème pour les Servizio Corse et noirs pour les Service Course. Matos vélo, actualités vélo de route et tests de matériel cyclisme, Essai longue durée des boyaux Veloflex Service Course - Matos vélo, actualités vélo de route et tests de matériel cyclisme
  • Essentiellement, il est toujours interdit d’arroser sa pelouse, que ce soit au moyen d’un dispositif automatique avec minuterie, d’un arrosoir à bascule ou d’un simple boyau d’arrosage. , L’interdiction prolongée à 3 semaines | Courrier Laval
  • Des cordes en boyaux de bovins y sont fabriquées. Celles-ci sont destinées aux raquettes de tennis de la marque Babolat dont la société assure une large partie de la production mondiale. , Ploërmel : du boyau au cordage d'une raquette de tennis, la fabrication en étapes chez Babolat | Le Ploërmelais

Traductions du mot « boyau »

Langue Traduction
Anglais hose
Espagnol tripa
Italien budello
Allemand schlauch
Portugais tripa
Source : Google Translate API

Synonymes de « boyau »

Source : synonymes de boyau sur lebonsynonyme.fr
Partager