Tube : définition de tube


Tube : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TUBE, subst. masc.

A. −
1. Élément de conduite creux et rigide, de section circulaire. Synon. tuyau.Tube sans soudure; tube de canalisation; tube d'une chaudière. Dans une rue neuve que l'on fait; on fait un égout, on pose des tubes de gaz (Cl. Bernard, Notes, 1860, p. 65).Le plus vaste des deux récipients, d'aspect large et trapu, est la chaudière. Là se vaporise le vin. Le plus petit, de forme cylindrique, est le réfrigérant où se congèle la vapeur saturée d'alcool. Deux tubes relient entre eux ces deux corps (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 52).
2. P. ext.
a) Tuyau cylindrique rigide entrant dans la fabrication de certains objets manufacturés. Il y a des usines qui fabriquent des tubes métalliques, ou des pneus ou des selles de cuir, mais il n'y a pas d'industriels qui prétendent construire entièrement une bicyclette (Ruyer, Esq. philos. struct., 1930, p. 243).Les mains collées aux tubes nickelés de son fauteuil, Liou-Ti-Yu, en effet, attendait (Malraux, Cond. hum., 1933, p. 260).
b) Objet creux et rigide, de forme cylindrique. C'est le thé des Indiens. Il consiste en une infusion de feuilles séchées au feu, et on l'aspire comme les boissons américaines au moyen d'un tube de paille (Verne, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 154).Si nous la regardons attentivement [la lune], par exemple à travers un tube de carton ou une lunette, nous verrons que son diamètre apparent reste constant (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p. 35).
En tube. En forme de tube. Jeu de clés en tube. Il chercha dans sa poche un reste de papier, le roula en tube, longuement, comme il eût fait d'une cigarette, aspira comme s'il l'eût fumée (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 96).
B. −
1. Conduit de section circulaire ou appareil de forme cylindrique, creux, souple ou rigide, ouvert à une extrémité ou aux deux. Parois d'un tube; tube de métal, de plastique, de verre. Cottard avait recommandé qu'on prît sa température. On alla chercher un thermomètre. Dans presque toute sa hauteur le tube était vide de mercure (Proust, Guermantes 2, 1921, p. 299).La respiration, je la prends dans ce masque. Un tube en caoutchouc me relie à l'avion, tout aussi essentiel que le cordon ombilical (Saint-Exup., Pilote guerre, 1942, p. 278).
2. Spécialement
a) AÉRODYNAMIQUE. Tube à choc. Installation permettant de produire, au sein d'un gaz, des ondes de choc se déplaçant à très grande vitesse, à des fins de mesure ou d'expérimentation (d'apr. Spatiologie 1985).
b) AGRIC. Tube fumigène. Artifice agricole de forme cylindrique dont la combustion produit une fumée dense séjournant au voisinage du sol pour empêcher la formation de gelée blanche (d'apr. GDEL).
c) ARMUR. Partie cylindrique d'une arme à feu par où passe le projectile éjecté. Fusil à long tube; tube de mortier. Un grenadier parvient à mettre le feu au tube. Aussitôt la couleuvre de bronze dégorge ses entrailles (Chateaubr., Natchez, 1826, p. 276).Les fusiliers réglaient déjà le canon de 100, qui s'inclinait doucement sur son berceau. On tirerait à vue, de plein fouet, le tube était horizontal (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 302).P. méton. Fusil. Le chasseur prend son tube (...). Il l'élève au niveau de l'œil (...). Le coup part, l'éclair brille, et la foudre le suit (Delille, Homme des champs, 1800, p. 44).Alors l'autre lentement porta à son épaule un long tube sur lequel sa tête, comme morte, sembla tomber inanimée et l'éleva progressivement dans la direction de Guerriot qui, nullement inquiet, le regardait faire sans bouger (Pergaud, De Goupil, 1910, p. 147).
P. anal. Cylindre métallique creux servant au lancement d'un projectile auto-propulsé. Tube lance-fusée. Plate-forme (...) de tubes lance-torpilles (Le Masson, Mar., 1951, p. 36).
d) AUTOMOBILE
Tube de direction. Manchon cylindrique, rigide, allant du volant au boîtier, et contenant la colonne de direction (d'apr. GDEL).
Tube de réaction/de poussée. ,,Gros tube dont une extrémité est boulonnée sur le carter du différentiel et l'autre liée au châssis par un palier à rotule, et dans lequel passe l'arbre de transmission pour assurer une liaison oscillante entre le pont et le châssis, tout en transmettant la poussée longitudinale développée par les roues motrices`` (Industries 1986). Buick est resté fidèle à la formule de propulsion par tube de poussée et réaction à cardan unique situé à l'arrière de la boîte de vitesses (Tinard, Automob., 1951, p. 388).
Loc. fig., fam. À plein(s) tube(s). Avec toute la puissance du moteur. Faire fonctionner une machine, rouler à pleins tubes. C'est [une lueur] toujours à la même distance, là-bas devant. On dirait que ça ne bouge pas et on ne peut pas l'atteindre. Pourtant, on gaze à plein tube! (Giono, Poids du ciel, 1938, p. 63).
P. ext. Complètement, le plus possible. Synon. au maximum.Travailler à plein tube. C'est toujours ainsi les voyeurs... ça se régale d'abord à plein tube... ça en perd pas un atome et puis quand la fête est finie... alors ça s'indigne! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 600).Déconner à pleins tubes (vulg.). Dire ou faire beaucoup de bêtises. C'est un volcan! (...) Moi-même parfois, elle m'épouvante!... La voilà partie!... Et je me monte!... Et je me tarabuste!... Et je bafouille!... Et j'en perds la tête!... Et je te déconne à pleins tubes! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 497).
e) CHIM. Appareil généralement en verre, d'allure cylindrique, de formes et de fonctions diverses, dans lequel on place ou on fait circuler des fluides. Tube compte-gouttes; tube gradué; chauffer un tube; manipuler des tubes. Faire développer de la levure de bière dans un tube fermé et chauffé (Cl. Bernard, Notes, 1860, p. 168):
1. ... il scelle à la flamme l'un des tubes, tandis qu'il laisse ouverte la pointe de l'autre, servant de témoin. Les animalcules ayant, au bout de quelques jours, apparu dans le tube fermé aussi bien que dans le tube ouvert, Leeuwenhoeck en conclut que les expériences de Redi, si elles valent pour les insectes, ne valent pas pour les animalcules... J. Rostand, Genèse vie, 1943, p. 31.
En partic. Tube de sûreté. Tube à fermeture hydraulique, fixé à un appareil pour empêcher le passage d'un liquide d'un vase dans un autre, en cas de variation de pression. (Dict. xxes.). Tube à essai*.
f) ÉLECTRONIQUE
Tube (électronique). Dispositif constitué d'une ampoule de verre, de céramique ou de métal, à vide poussé ou contenant un gaz sous faible pression, renfermant des électrodes entre lesquelles circulent des charges électriques, et destiné à engendrer, amplifier, moduler ou démoduler des signaux électriques. Synon. lampe* électronique.Tube à vide, à gaz; tube à décharge; tube amplificateur, modulateur, oscillateur, redresseur, régulateur de potentiel. Après avoir vu les avantages des horloges à quartz, voyons en regard des pendules leurs inconvénients. Comme tous les appareils comportant des tubes électroniques, elles restent compliquées et délicates (Decaux, Mesure temps, 1959, p. 87).Dès que furent découvertes les propriétés amplificatrices des tubes électroniques, de nombreux techniciens cherchèrent à les utiliser pour produire des ondes courtes (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 277).
Tube fluorescent, tube au mercure, tube à/au néon, à l'argon. Appareil d'éclairage constitué d'un cylindre de verre rempli de vapeur de mercure (à laquelle peut s'ajouter un mélange de gaz rares) sous faible pression et traversé par un flux d'électrons où les radiations ultraviolettes ainsi produites sont transformées en lumière visible par l'emploi de matières fluorescentes. Je descendis un escalier en colimaçon, une porte céda et je fus jeté dans la galerie des machines, sourdement éclairée en bleu par des tubes au mercure (Morand, New-York, 1930, p. 195).L'invention par Georges Claude des tubes luminescents à gaz rarescommunément appelés tubes au néon (seul utilisé à l'origine) bien qu'ils recourent maintenant à d'autres gaz, notamment à l'héliumpermet des développements graphiques innombrables (Arts et litt., 1935, p. 30-19).
Tube à rayons cathodiques, tube cathodique. Tube électronique convertisseur de signal électrique en image dans lequel le faisceau d'électrons émis et modulé est dirigé vers un écran pour produire une image visible ou détectable par d'autres moyens. Convenablement adaptés, les tubes cathodiques sont les éléments centraux des récepteurs de télévision et des indicateurs de radar (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 282).
g) GÉOL. Tube conducteur, tube-guide. Tube en tôle de grand diamètre, engagé dans les terrains superficiels et permettant d'amorcer le travail de forage (d'apr. Industries 1986).
h) MÉD., CHIR. Tuyau, souple ou rigide, utilisé pour pénétrer dans un conduit ou une cavité naturel(le) afin d'y introduire ou d'en extraire certaines substances ou de permettre le passage de certains instruments. Tube bronchique, pharyngé; tube de trachéotomie. Le docteur, laissant la blessure en observation, se contentait donc de la panser (...) après avoir placé au fond de la plaie un drain, un tube de caoutchouc, pour l'écoulement du pus (Zola, Débâcle, 1892, p. 490).Les propriétés bactéricides des rayonnements à très hautes doses peuvent être utilisées industriellement à des fins de stérilisation (...): stérilisation du catgut, des tubes plastiques de perfusion (Goldschmidt, Avent. atom., 1962, p. 235).
i) MUS. Tuyau d'un instrument à vent. Tube coulissant d'un trombone à coulisse. J'ai fait faire un instrument, en forme de flûte à bec, ou un sifflet, dont le tube étoit cylindrique, et sans trous latéraux (Cuvier, Anat. comp., t. 4, 1805, p. 460).La trompette doit son timbre clair et brillant à la perce étroite (...) de son tube (Candé1961, p. 249).
Loc. pop., fam. À plein(s) tube(s). Avec toute la puissance sonore (d'apr. Rob. 1985). Synon. à pleins tuyaux (v. tuyau C 2).Mettre la radio à pleins tubes. La ziziqu' châble à pleins tubes (Marcus, Quinze fables, 1947, p. 8).
j) OPT. Cylindre creux de certains instruments portant les lentilles. Tube d'un microscope, d'une longue-vue. Le tirage allonge le tube d'une lunette portative (Comte, Catéch. posit., 1852, p. 118).Une lumière sulfureuse de fin de monde entrait par la baie, faisant jouer son reflet le long du tube du télescope braqué vers le ciel (Peyré, Matterhorn, 1939, p. 25).
k) PHYSIQUE
Tube à rayons X, tube radiogène, tube (de) Coolidge/de Crookes. Appareil constitué d'une cathode émettant un faisceau d'électrons qui, accélérés par un champ électrique, viennent frapper une anticathode métallique qui émet le rayonnement X. La source de rayons X utilisée (...) est un tube Coolidge (J. Verne, Vie cellul., 1937, p. 146).L'étude des décharges dans les tubes de Crookes provoquant l'apparition des « rayons cathodiques » indiquait que l'électricité négative est toujours transportée par de petits corpuscules extraordinairement légers auxquels on prit peu à peu l'habitude de réserver le nom d'électrons (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 130).
Tube capillaire. V. capillaire1.
Tube de champ/de force. ,,Tube formé par les lignes de force passant par tous les points d'une courbe fermée située sur la surface d'un conducteur chargé, ou dans un champ quelconque de vecteurs`` (Uv.-Chapman 1956).
MÉCAN. DES FLUIDES. Tube de Darcy/de Pitot. Instrument constitué d'un tube dont une extrémité se présente ouverte, face à un courant fluide, et qui permet, par évaluation de la différence entre la pression dynamique et la pression statique, de déterminer la vitesse du fluide (d'apr. Hydrol. 1978).
l) TECHNOLOGIE
Tube acoustique. Tuyau permettant de communiquer à travers une cloison, une vitre. Synon. tuyau acoustique (v. tuyau C 2).Quand on vient le consulter (...), il porte à sa bouche l'extrémité d'un porte-voix, je veux dire: d'un tube acoustique, qui traverse le vitrage, et dont la consultante met l'autre extrémité à son oreille (Gide, Journal, 1914, p. 438).L'auto ne démarra pas. Ferral saisit le tube acoustique. Pas de réponse: il n'avait plus de chauffeur, plus de valet (Malraux, Cond. hum., 1933, p. 243).
Tube pneumatique. Tube dans lequel on utilise la force de l'air comprimé pour le transport de messages d'un bureau de poste à un autre, d'un service à un autre. Un réseau de tubes pneumatiques pour l'expédition des bulletins de demande de livres a été installé dans tout le magasin (Cain, Transform. B.N., 1959, p. 41).
P. méton., fam., vx. Message envoyé par un tube pneumatique. Synon. pneumatique (v. ce mot II B).Comme Françoise n'avait pas eu le temps d'envoyer un « tube » à sa fille, elle nous quitta dès après le déjeuner (Proust, Guermantes 2, 1921, p. 308).
m) Arg., pop., vieilli. Téléphone. Synon. fam. fil.Filer, recevoir un coup de tube. Pour gagner du temps, j'ai donné quelques coups de tube (Simonin, Touchez pas au grisbi, [1953], p. 67 ds Cellard-Rey 1980).
n) TURF. Synon. de tuyau (v. ce mot B 3 b α). (Dict. xxes.).P. ext. Renseignement confidentiel (Dict. xxes.). Synon. tuyau (v. ce mot B 3 b β).
C. − P. anal.
1. ANAT. [Chez l'homme et chez l'animal] Canal ou conduit naturel. Tubes urinifères. Dans les radiaires, (...) on aperçoit encore des organes qui paroissent destinés à la respiration (des tubes ou espèces de trachées aquifères) (Lamarck, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 197).Les différents segments du tube rénal (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 694).
En partic. Tube digestif. Partie de l'appareil digestif allant de la bouche à l'anus, différencié en plusieurs parties chez les animaux supérieurs, que traversent les matières alimentaires pour y subir les transformations qui les rendent assimilables. L'air libre caresse la peau; l'eau de source rend le même service au tube digestif (Amiel, Journal, 1866, p. 249).Le tube digestif (...) se compose de la bouche, l'œsophage, l'estomac, l'intestin grêle, le gros intestin (Adr.-Legr.1981).
Arg. ,,Gosier, nez, estomac`` (Esn. 1966).
2. BOTANIQUE
Tubes criblés. V. criblé I B 1.
Tube pollinique. Filament issu de la germination d'un grain de pollen. Quant à l'acte même de fécondation à partir du moment où le tube pollinique est au contact de l'ovule, aucun élément n'en est connu (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 537).
Chacun des petits tuyaux parallèles qui garnissent la surface inférieure des champignons du genre Boletus. (Dict. xixeet xxes.).
Partie inférieure tubuleuse de certains calices ou d'une corolle à pièces soudées (d'apr. Gatin 1924).
3. CYCL. ,,Pneu de compétition, de faible diamètre, dont la chambre à air est fermée dans une enveloppe cousue, et coiffée d'une chape légère de caoutchouc`` (Petiot 1982). Tubes trop légers, qui crevaient sur les silex (R. Dieudonné,Bordeaux-Paris,1923,ds Petiot 1982).
4. HABILLEMENT
a) Vieilli, fam. Chapeau haut de forme. Synon. pop. tuyau* de poële.Halliez (...) tend au garçon sa canne, son tube, son foulard, se dégante posément, jette son pardessus sur le divan (Martin du G., Devenir, 1909, p. 35).Le Lorrain, souriant et mobile, la poitrine empesée barrée du cordon rouge, son tube constamment à la main, contrastait avec la masse débonnaire de son prédécesseur (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 261).
b) [En appos. ou comme 2eélém. d'un nom comp., avec valeur d'adj.]
Col tube. ,,Col droit assez haut`` (GDEL).
Jupe(-) tube, robe(-)tube. Jupe, robe droite dont la taille et le bas ont le même diamètre. Aujourd'hui en robe tube, la femme adoptera peut-être, l'hiver prochain, la ligne « œuf » (L'Express, 19 avr. 1976, p. 143, col. 1).Robe T-shirt décolleté bateau, en jersey de coton à jupe-tube côtelée (Elle, 15 févr. 1982, p. 60, col. 1).
Jean(-)tube, pantalon(-)tube. Jean, pantalon droit et étroit. Stella, tout en rouge, a choisi un pull capuchon et un jean tube (Elle, 13 sept. 1976, p. 35, col. 2).À gauche, un ensemble, pantalon-tube et cape-pèlerine (...) en jersey de laine côtelé (Elle, 5 sept. 1977, p. 70).
5. INDUSTR. DES EMB.
a) Conditionnement cylindrique rigide, en métal, plastique ou verre, fermé à l'une de ses extrémités et muni d'un bouchon à l'autre, utilisé pour contenir des poudres ou des substances solides. Tube d'aspirine, de cachets, de granules homéopathiques, de vaccin; tube de vanille en poudre. J'ai de quoi hâter le dénouement, si je souffre trop. (Il désigna une armoire.) Deux tubes de véronal. Je fais dissoudre, je bois, et c'est fini (Montherl., Pitié femmes, 1936, p. 1180).
Tube de rouge à lèvres/de fard. Étui constitué de deux cylindres emboîtés, l'un contenant le bâton de rouge et l'autre servant de capuchon. Les femmes se recoiffent ou jouent du tube de fard (Ponge, Parti pris, 1942, p. 53).
b) Conditionnement cylindrique souple, en métal ou en plastique, dont le fond est formé d'un repli plat, et l'autre extrémité est munie d'une petite ouverture filetée sur laquelle s'adapte un bouchon à vis, destiné à contenir des substances semi-liquides ou pâteuses que l'on fait sortir par pression des doigts. Tube de lait concentré; tube de peinture. Il vida un tube de bleu sur sa palette (Zola, L'Œuvre, 1886, p. 43):
2. ... chez Kochinski, le plus grand parfumeur de la ville, un (...) S.S. entra et demanda un tube de pâte dentifrice. « Avez-vous l'enveloppe? » questionna le vendeur, en montrant du doigt l'écriteau officiel où l'on pouvait lire que tout client était tenu de rendre le vieux tube pour en obtenir un neuf. Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 323.
6. TRANSP., vieilli. Le métro de Londres. Moi, je remontais Battersea Road car j'avais découvert un « tube » direct qui me menait chez moi sans changements (Vialar, Pt jour, 1947, p. 377).[Désigne le métro de Paris] L'année 1910, celle des inondations de Paris, fut peut-être la plus sinistre de toutes (...) la Seine commença de s'insinuer par la ligne des Moulineaux et celle d'Austerlitz, puis se rua tout à coup dans l'immense tube inachevé, béant, du Nord-Sud (Bernanos, Gde peur, 1931, p. 399).
D. − RADIO-TÉLÉV., SPECTACLES, fam. Chanson, musique qui connaît un très grand succès de durée variable. Faire un tube; tube de l'été. On peut réaliser un tube disco avec « La vie en rose » (Le Point, 13 août 1979, p. 64, col. 2).
Prononc. et Orth.: [tyb]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1460 « voûte » (21 juin, Reg. aux Publicat., Cahier des charges de la fiolle du Beffroy, A. Tournai ds Gdf. Compl.); 2. a) 1611 « appareil en forme de cylindre creux, tuyau » (Cotgr.); b) 1814 tubes de sûreté (Nysten); 1823 tube capillaire (Boiste); 1845-46 tube de Pitot (Besch.); c) 1935 à pleins tubes « à toute vitesse » (Simonin, J. Bazin, Voilà taxi! p. 75); 1936 déconner à pleins tubes (Céline, loc. cit.); 3. a) 1800 « fusil » (Delille, loc. cit.); 1826 « partie d'une arme à feu par où passe le projectile » (Chateaubr., loc. cit.); b) 1890 tube lance-torpille (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav., p. 4); 4. a) 1812 tube acoustique (Mozin-Biber); b) 1844 « tuyau d'un instrument de musique à vent » (Berlioz, Instrument., p. 102); c) 1895 tube optique (in Année sc. et industr. ds Rob. 1985); 5. a) 1896 tube de Crookes (in Année sc. et industr., 1897, p. 55, ibid.); 1960 tube de Coolidge (Électron.); b) 1906 tube de Branly (Pt Lar.); c) 1912 tubes à néon (M. de Nansouty, Actualités scientifiques, pp. 169-170 ds Quem. DDL t. 15); d) 1923 tube à vide (Lar. univ.); e) 1939 tube cathodique (22 avr., R. gén. de l'électr., t. 45, no16, p. 506); f) 1952 tube électronique (La Croix, 7 nov., p. 3, col. 8); 6. 1901 « tuyau, renseignement confidentiel » (Bruant, s.v. renseignement); 7. 1952 coup de tube « appel téléphonique » (ds Esn.); 8. 1947 à pleins tubes « avec toute la puissance de l'appareil » (Marcus, loc. cit.); 9. 1960 « chanson à succès » (Marie-Claire, avr. ds Dupré 1972). B. 1. a) 1775 tube intestinal « ensemble des organes de l'appareil digestif » (Buffon, Oiseaux, t. 3, p. 151); 1830 tube digestif (Encyclop. méthod. Méd.); b) 1890 tubes urinifères (Lar. 19eSuppl.); c) 1892 tubes de Malpighi (Guérin); 2. vers 1865 « le gosier » (ds Esn.); 1866 « l'estomac » (Delvau, p. 389); 3. a) 1771 bot. (Trév.); b) 1892 tubes criblés (Guérin); id. tube pollinique (Baillon t. 4); 4. 1883 tubes de couleurs (Huysmans, Art mod., p. 147). C. 1868 « chapeau d'homme » (ds Esn.). D. 1. 1896 single tube « pneu de compétition de faible diamètre » (Le Vélo, 20 nov. ds Petiot 1982); 1901 tube « id. » (Vie au grand air, 28 avr., ibid.); 2. 1931 « métro à Paris » (Bernanos, loc. cit.). Empr. au lat.tubus « tuyau, canal, tube, conduit ». D 1 empr. à l'angl. single-tube (v. NED Suppl.2); 2 p. réf. à l'angl. tube qui désigne le métro londonien (1900 ds NED). Fréq. abs. littér.: 543. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 061, b) 492; xxes.: a) 381, b) 910.
DÉR. 1.
Tubard, subst. masc.,pop. [Corresp. à supra B 2 n] Indication, information confidentielle. Synon. tuyau.J'avais un petit tubard à propos d'un façonnier, un petit bricoleur en chambre (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 377). [tyba:ʀ]. 1reattest. 1919 (Esnault, Notes compl. Poilu, 1956); de tube, att. en arg. au sens de « renseignement confidentiel » en 1901 (v. Esn.).
2.
Tuber, verbe trans.a) Arg. α) ,,Téléphoner`` (Cellard-Rey 1980). β) Donner un pronostic (aux courses); donner une information, un renseignement (d'apr. Cellard-Rey 1980). b) Méd., chir. Pratiquer un tubage (d'apr. Quillet 1965). c) Technol. Procéder à un tubage (v. ce mot B 1). Voir Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 55. [tybe], (il) tube [tyb]. 1resattest. a) α) 1489 part. passé fer tubé (Ordonnance, août ds Littré), β) 1842 « garnir de tubes un trou de sonde » (Ac. Compl.), γ) 1933 « garnir l'intérieur d'une bouche à feu d'un tube en acier » (Lar. 20e), 1965 « placer un tube dans le larynx pour faciliter la respiration » (Quillet), b) α) 1960 « renseigner, vendre des pronostics » (Le Breton), β) 1966 « téléphoner » (San Antonio, Au suivant de ces messieurs, p. 135 ds Cellard-Rey 1980); de tube, dés. -er.
3.
Tubiste, subst. masc. et adj.a) (Employé des postes) chargé de la manipulation des appareils à air comprimé acheminant les pneumatiques. (Dict. xxes.). b) (Ouvrier) qui fabrique des tubes (d'apr. Termes nouv. Sc. Techn. 1983). c) (Ouvrier) qui travaille sous l'eau, dans un caisson à air comprimé. Les lésions articulaires dues au travail dans l'air comprimé et constatées chez des ouvriers tubistes ont été décrites depuis longtemps (Ravault, Vignon, Rhumatol., 1956, p. 574). [tybist]. 1resattest. a) 1910 « employé des postes chargé de la manipulation des appareils à air comprimé acheminant les pneumatiques » (Lar. pour tous), b) 1952 « ouvrier qui travaille dans un caisson à air comprimé » (Gruss); de tube, suff. -iste*.
BBG.Brücker (Fr.). Die Blasinstrumente in der altfrz. Literatur. Giessen, 1926, p. 24. − Dub. Dér. 1962, p. 42 (s.v. tubis). − Hotier Cirque 1973 [1972] p. 130. − Monleon (M.-M. de). Dossiers de mots. Néol. Marche. 1979, no15, p. 88. − Quem. DDL t. 3, 6 (et s.v. tuber), 9, 15, 23, 25, 30, 38, 40, 41.

Tube, subst.a) Synon. supra.Tube et tubard (...) désignent en jargon un individu tuberculeux. C'est un tubard! Il est tube! (Dussort, Preuves exist., 1927, dép. par Esnault, 1938, p. 102).b) Au masc. Tuberculose pulmonaire (d'apr. Le Breton 1960).

Tube : définition du Wiktionnaire

Nom commun

tube \tyb\ masculin

  1. Conduit, tuyau de plomb, de verre, de fer, etc., par où les gaz ou les liquides peuvent circuler.
    • La culture du bouillon est ensemencée sur un tube de gélose; vingt-quatre heures après, on voit des traînées de coli, semées de colonies rondes de staphylocoques. — (Comptes rendus des séances de la Société de biologie de Paris, volume 51, page 572, Masson, 1899)
    • Les cordons ovigères ressemblent à de flexibles tubes de cristal, que garniraient de petites perles noires. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Curieusement, ces tubes énormes font un coude serré juste avant d'atteindre la salle des machines... Une complète hérésie en termes de dynamique des fluides assumée par les concepteurs de l'époque. — (Ludovic Dupin, La centrale qui a électrifié la Bavière, dans L’Usine nouvelle, nº 3 252, 8 septembre 2011, page 8)
  2. Emballage le plus souvent en plastique ou métallique, fermé à un bout et muni d’un bouchon à l’autre extrémité.
    • Un tube de colle, de dentifrice, d’aspirine, etc.
  3. (Botanique) Partie inférieure d’un calice, d’une corolle monopétale.
    • Tube d’un calice, d’une corolle.
  4. (Mycologie) Petits tuyaux parallèles qui garnissent la surface inférieure du chapeau de certains champignons.
  5. (France) (Musique) (Familier) Œuvre remportant un succès commercial momentané ; succès populaire.
    • Au début des années 1970, les très populaires sorties en discothèque se font aux sons de la musique funk et du disco. Les DJ règnent en maîtres dans ces soirées, passant les derniers tubes et soignent les enchaînements rythmiques pour les danseurs. — (Goulven Hamel & ‎Laurence Schaack, Backstage : Le béton qui coule dans nos veines : Roman hip-hop, Éditions Nathan, 2011)
    • Par exemple, on imagine que les plus belles années du 45 tours sont celles du tourne-disque Teppaz et des tubes yé-yé de Johnny, Sylvie ou Eddy. Or, les statistiques sont implacables : jamais on n'a vendu en France autant de 45 tours qu'en 1983, avec un record de 70 millions d'exemplaires. — (Bertrand Dicale, Les Années 80 pour les nuls, First éditions, 2013, chap. 6)
    • Découvrons comment le sketch d’une marionnette en mousse est devenu un immense tube éternellement lié à Patrick Sébastien.— (Fabien Lecoeuvre, Le petit Lecoeuvre illustré: Dictionnaire. Histoire des chansons de A à Z, novembre 2013)
  6. (Informatique) Mode de communication entre les processus, sous la forme d’un groupe de données FIFO.
  7. (Informatique) Mécanisme qui permet de chaîner des processus de sorte que la sortie d'un processus (stdout) alimente directement l'entrée (stdin) du suivant.
  8. (Électronique) (Par ellipse) Tube électronique.
    • On recueille ainsi un signal électrique dont l'intensité varie avec l'état d'éclairement de la surface sensible du tube (signal vidéo). — (L'audio-visuel: De la théorie à la pratique, sous la direction de Jacques Mousseau & ‎Pierre Tailhardat, Paris : Retz-CEPL, 1974, p.258)
    • La télé, quand à elle, était une vieille télé à tube posée sur un plateau accroché en hauteur. — (Jessica Dapsence, Les aventures de Jessy, tome 3 : Le Haut-Conseil, Osmora, 2014)
  9. (Argot) Téléphone.
    • Il ne me faut pas longtemps pour trouver ce que je cherchais : le numéro de tube du consulat de France. — (San-Antonio, Bas les pattes!, Éditions Fleuve noir, 1954, chap. XVII)
  10. Surnom donné au métro de Londres.
    • Les circonstances du voyage, les hasards de l’hébergement, le dilemme entre le tube et le taxi sont tour à tour passés au crible. — ( Philippe Delerm, La sieste assassinée, Gallimard, coll. Folio, 2001, p. 12.)

Forme de verbe

tube \tyb\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de tuber.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de tuber.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de tuber.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de tuber.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de tuber.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tube : définition du Littré (1872-1877)

TUBE (tu-b') s. m.
  • 1Tuyau par où l'air, les fluides et les liquides, etc. peuvent avoir une issue. Un tube de plomb, de cuivre, de verre.

    Il se dit, dans le langage des périphrases poétiques, pour fusil. Le chasseur prend son tube, image du tonnerre, Delille, Hom. des ch. Var. et add. ch. 1.

  • 2Tube perforateur, tube creux qui, au moyen d'un ingénieux mécanisme, tourne et avance en même temps dans la roche qu'on veut perforer.
  • 3Tube acoustique, espèce de porte-voix.
  • 4Tube de Torricelli, tube simplement renversé, qui est devenu le baromètre entre les mains de Pascal ; tube dans lequel on fait le vide barométrique. C'est à lui [Torricelli] qu'on doit la première expérience du tube renversé, dans lequel le mercure se soutient à la hauteur de vingt-sept pouces et demi, Condillac, Traité des syst. ch. 16. Au pied de cette montagne justement célèbre [le Puy-de-Dôme] où le tube de Torricelli, interrogé par le génie de Pascal, a déposé, pour la première fois, du décroissement graduel des pressions atmosphériques, Ramond, Instit. Mém. scienc. 1808, p. 146. Le physicien peut peser l'air dans son tube sans craindre d'offenser Junon, Chateaubriand, Génie, III, II, 1.
  • 5Tube de Mariotte, grand tube recourbé à branches inégales, dont la plus courte est fermée.
  • 6Tube électrique, tube de verre qui acquiert par le frottement la vertu électrique.

    Tube étincelant, tube en verre muni de garnitures en laiton aux extrémités, et à la surface externe duquel sont collés de petits losanges métalliques disposés bout à bout sur une ligne en spirale, que peut suivre un courant électrique visible dans l'obscurité, par suite des nombreuses étincelles qui ont lieu entre les petites pièces métalliques.

  • 7En chimie, tubes, vases de verre, auxquels on donne différents noms suivant leurs formes ou leurs usages.

    Tubes de sûreté, tubes droits ou courbes, que l'on adapte à un appareil pour empêcher le passage d'un liquide d'un vase dans un autre, lorsque la pression exercée à la surface de ce liquide vient à changer.

    Tubes en S, tubes recourbés, mais dont la forme a à peine quelque analogie avec celle de cette lettre majuscule.

    Tubes de Welter, du nom de l'inventeur, ou simplement tubes à boule, tubes en S présentant une boule dans leur courbure moyenne.

  • 8En chirurgie, tube laryngien, espèce de sonde que l'on introduit dans le larynx par la bouche ou les cavités nasales, et par laquelle on insuffle de l'air, pour chercher à rétablir la respiration chez les asphyxiés.
  • 9 Par extension. Tout ce qui a la forme d'un tube.

    En botanique, la partie soudée d'une corolle monopétale, ou d'un calice monophylle.

    On nomme aussi tubes les petits tuyaux parallèles qui garnissent la surface inférieure du chapeau de certains champignons.

    En anatomie, on dit le tube ou le conduit intestinal. Le tube intestinal est fort long dans les gallinacés, et surpasse environ cinq fois la longueur de l'animal, Buffon, Ois. t. III, p. 151.

HISTORIQUE

XVIe s. Tube, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Tube : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TUBE, s. m. (Phys.) tuyau, conduit ou canal, est un cylindre creux en-dedans, fait de plomb, de fer, de bois, de verre, ou d’autre matiere, qui sert à donner passage à l’air ou à quelqu’autre fluide.

Ce terme s’applique ordinairement à ceux dont on se sert en Physique, Astronomie, Anatomie, &c. Dans les autres cas ordinaires, on se sert plus ordinairement du mot tuyau. Voyez Tuyau.

M. Varignon a donné, dans les mémoires de l’académie des Sciences, un essai sur les proportions nécessaires des diametres des tubes, pour donner précisément une quantité déterminée d’eau. Le résultat de ce mémoire revient à ces deux analogies ; que les diminutions de vîtesse de l’eau, occasionnées par ses frottemens contre les parois des tubes, sont comme les diametres, les tubes étant supposés également longs ; & que la quantité d’eau qui sort des tubes, est, comme la racine, quarrée de leurs diametres ; mais cette regle doit être regardée comme beaucoup plus mathématique que physique. Car on ne connoît point exactement à beaucoup-près la quantité de frottement que l’eau souffre contre les parois d’un vase dans lequel elle coule. Il est même fort difficile de déterminer le mouvement d’un fluide qui coule dans un tube non-cylindrique, abstraction faite des frottemens, & ce ne sera tout-au-plus qu’après bien du tems & des expériences réiterées qu’on viendra à bout de donner sur cette matiere des regles précises, & de déterminer les lois du mouvement d’un fluide dans un tube de figure quelconque, & ayant égard à toutes les causes qui alterent son mouvement, comme l’adhérence de ses parties, le frottement de ces parties contre le vase, &c. Voyez Fluide, Fontaine, Frottement, &c.

Pour ce qui regarde les tubes des barometres & des thermometres, voyez Barometre & Thermometre. A l’égard de l’ascension des liqueurs dans des tubes capillaires, voyez Ascension & Capillaire.

Tube de Torricelli, voyez Torricelli. (O)

Tube, en Astronomie, se dit quelquefois au-lieu de télescope ; mais plus proprement de cette partie du télescope, dans laquelle on met les verres lenticulaires, & par laquelle on les dirige & on les met er œuvre. Voyez Télescope.

La bonté d’un tube étant de grande importance pour la bonté d’un télescope, nous donnerons ici la maniere de le construire.

Construction d’un tube pour un télescope. Les principaux points auxquels il faut avoir égard, sont, que le tube ne soit point incommode par sa pesanteur, ni sujet à se déjetter & à déranger la position des verres ; d’où il s’ensuit qu’aucune espece de tube ne peut servir dans tous les cas.

1°. Si le tube est petit, il vaut mieux qu’il soit fait de plaques de cuivre, minces, couvertes d’étain, & formées en tuyaux propres à entrer les uns dans les autres.

2°. Pour les longs tubes, le fer seroit trop pesant : c’est pourquoi on aime mieux les faire de papier. Ainsi on tourne un cylindre de bois de la longueur du papier qu’on veut employer, & d’un diametre égal à celui du plus petit tuyau ; on roule le papier autour de ce cylindre jusqu’à ce qu’il soit d’une épaisseur suffisante. Quand un tuyau est sec, on en fait d’autres de la même maniere, observant toujours que le dernier serve d’étui à son plus proche voisin, jusqu’à ce qu’on en ait assez pour la longueur du tube qu’on veut faire. Enfin aux extrémités des tuyaux, on doit coller des anneaux de bois, afin de pouvoir les tirer plus facilement.

3°. Comme les rouleaux de papier sont sujets à renfler à l’humidité, de façon à ne pouvoir pas être tirés, & à se relâcher dans le tems sec, ce qui les fait vaciller, & que dans l’un & l’autre cas il est fort aisé que la situation des verres se trouve dérangée ; voici la meilleure maniere de fabriquer ces tubes. Collez un parchemin autour d’un cylindre de bois, & ayez soin que le parchemin du côté où il est appliqué sur le cylindre soit peint en noir, pour empêcher les rayons réfléchis de faire aucune confusion. Prenez de petites lames de bois de hêtre bien fines, & les tournant au tour en cylindre, collez-les avec soin au parchemin, couvrez cet étui de bois avec du parchemin blanc, & faites un petit anneau ou rebord à son extrémité en-dehors ; faites ensuite un autre tuyau par-dessus le premier, & ensuite un autre jusqu’à ce que vous en ayez assez pour la longueur du tube.

Aux extrémités intérieures de chaque morceau du tube, placez une virole de bois, afin que les rayons superflus frappent sur les côtés & se perdent. Il sera à propos de garnir les viroles d’une vis dans les endroits où on doit placer les verres. Ayez un étui de bois pour couvrir le verre objectif, & le garantir des saletés ; & plaçant l’objectif dans sa virole, appliquez-le avec une vis au tube. Enfin ayez un étui de bois d’une longueur égale à la distance à laquelle l’oculaire est de la prunelle, & placez-le à l’autre extrémité du tube.

On a dit plus haut, à l’article second, que les longs tubes devoient se faire de papier ; mais depuis plus de trente ans, on en a fait de fort longs de laiton bien écroui, comme de 4, 5, 6, 8 piés &c. de long, tant pour des télescopes ordinaires, que pour des télescopes de réflexion, & on doit toujours préférer les tubes de laiton bien écroui aux autres, lorsqu’ils ne sont pas d’une grandeur extraordinaire, & qu’on veut avoir un tube qui ne se déjette point, & qui reste constamment le même. Voyez Secteur. (T)

Tube, terme d’Emailleur, c’est un tuyau de verre gros & long à volonté, dont les Emailleurs se servent pour aviver le feu de leur lampe, en le soufflant à la bouche, lorsqu’ils travaillent à des ouvrages qui ne sont pas de longue haleine, & qu’ils ne veulent point se servir du soufflet à émailleur.

Les Emailleurs ont encore plusieurs autres tubes pour souffler & enfler l’émail ; ce sont des especes de sarbacanes dont ils se servent, à proportion comme les Verriers se servent de la felle pour souffler le verre.

Tube, en terme de Lunettier, c’est le tuyau qui sert pour les verres des lunettes de longue vue. On le partage ordinairement en plusieurs morceaux qui s’emboîtent les uns dans les autres. On en fait de carton, de fer-blanc & de légers copeaux de bois. Voyez Lunette, Lunettier & Moule.

Tubes, (Lutherie.) dans les grands tuyaux d’anches des orgues, sont des tuyaux de même forme & étoffe que le tuyau à la partie inférieure, dès qu’ils sont soudés, la noix, la bague ; & comme si le tuyau d’anche ne devoit pas avoir plus de longueur, on place le corps du tuyau dans la table dans laquelle, à cause de la forme conique de ces deux pieces, il s’ajuste exactement, ensorte que le vent qui vient par l’anche dans la table passe dans le corps du tuyau, comme s’il étoit d’une seule piece. Voyez la fig. 53. Pl. d’Orgue, qui représente un tube coupé par la moitié par un plan qui passe par son axe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tube »

Étymologie de tube - Littré

Lat. tubus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de tube - Wiktionnaire

Du latin tubus (« tuyau », « conduit »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tube »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tube tyb play_arrow

Citations contenant le mot « tube »

  • Si vous chercher le tube de l'été version française, ne bougez plus : on est sur une sérieuse piste avec la chanson de Céphaz "Depuis toi". Pop, coloré : le titre reste en tête tout la journée en tête.  France Bleu, Céphaz présente son premier tube "Depuis toi"
  • Ils font se déhancher sur les pistes de danse et trottent dans la tête. Les tubes de l’été riment avec "vacances" et cette année, dans une période estivale perturbée par la crise sanitaire, ces hits pourraient plus que jamais nous faire voyager.   LCI, Selon vous, laquelle de ces chansons sera le tube de l'été 2020 ? | LCI
  • Les années 80 ont, en France, été marquées par un chanteur et compositeur inégalable : Michel Berger. En 1980, son tube La Groupie du pianiste est l’une des chansons inoubliables de l’année.  Franceinfo, 1980 : La Groupie du pianiste est le tube de l’été
  • C'est le tube de cet été à Calais : "Oh eeh ooh ah aah" vient de sortir ce jeudi 23 juillet. Une chanson "pour rire" créée par un calaisien afin de célébrer la période estivale. France Bleu, Le tube musical de cet été est "made in Calais"
  • Voyage musical et temporel pour découvrir ou redécouvrir les tubes de l'été qui ont marqué leurs époques en forgeant des souvenirs inoubliables pour des générations entières. Avec Alain Pozzuoli, Bertrand Dicale et une performance live d'Aloïse Sauvage. France Culture, Voyage dans les tubes de l'été
  • Baiser, cette soudure de deux tubes digestifs. De Albert Cohen / Solal
  • L'amour ! Alors on aime un appareil respiratoire, un tube digestif, des intestins, des organes d'évacuation, un nez qu'on mouche, une bouche qui mange, une odeur corporelle ? Si on pensait à cela, comme on serait moins fou ! De Paul Léautaud / Passe-temps
  • Les hommes découvrent que le bébé n'est pas simplement ce tube digéstif auquel le réduisaient tant d'entre-eux. De Geneviève Bersihand / Les Filles et leur pères
  • Un gouvernement c’est comme un bébé. Un tube digestif avec un gros appétit à un bout et aucun sens des responsabilités de l’autre. De Ronald Reagan / Saturday Evening Post - 1965
  • Les mots et les pets ont ceci de commun que ce sont des volumes d'air qui sortent des extrémités du tube digestif. De Boris Vian
  • L'enseignant ne doit pas être un tube stérile à travers lequel passe la connaissance de génération en génération. De Carl Ransom Rogers / Les Enfants ne sont pas des oies à gaver
  • Pourquoi appelle-t-on une chanson à succès un tube ? Sans doute parce qu'il est creux. De André Birabeau
  • Il est plus facile de faire sortir le dentifrice du tube que de l'y faire rentrer. De H. R. Haldeman
  • L'homme commence par être un tube digestif, ensuite un sexe, parfois un cerveau. De José Artur
  • La colle en tube, ça colle tout, excepté les bouchons de tube. De Pierre Legaré / Mots de tête

Images d'illustration du mot « tube »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « tube »

Traductions du mot « tube »

Langue Traduction
Corse tubu
Basque hodi
Japonais チューブ
Russe трубка
Portugais tubo
Arabe الة النفخ
Chinois
Allemand tube
Italien tubo
Espagnol tubo
Anglais tube
Source : Google Translate API

Synonymes de « tube »

Source : synonymes de tube sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires