La langue française

Tripotage

Définitions du mot « tripotage »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRIPOTAGE, subst. masc.

Familier
A. − Action de tripoter quelque chose ou quelqu'un; résultat de cette action.
1.
a) Action de toucher, de manière répétée, sans nécessité et de manier quelque chose sans précaution. Une fébrilité singulière, qui se traduit par (...) le tripotage frénétique d'un jeu de cartes pendant un piquet (Goncourt, Journal, 1871, p. 830).
b) En partic.
α) Manipulation souvent malpropre de choses disparates. Tout ce tripotage de pain bénit et de gros sous qui se fait pendant les offices (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 312).J'étais dégoûté: parce que l'eau de la grotte arrivait par des robinets; parce que des infirmières faisaient boire à tour de rôle les malades dans de petits gobelets en fer peint; parce que tout cela faisait un dévot petit tripotage (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1909, p. 121).
β) Arg. des artistes
Action de mélanger des couleurs pour peindre (v. tripoter A 1 b β). La peinture artistiquement barboteuse, la peinture joliment sale, ce chatoyant tripotage de colorations fluides et légères (Goncourt, Journal, 1892, p. 224).Degas m'a rendu les photos en ces termes: « (...) Ah! quel métier admirable, la fresque! C'est elle qui a fait les anciens des gens si forts car elle leur interdisait le tripotage qui nous perd nécessairement (...) » (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1908, p. 416).
Remaniement plus ou moins autorisé que l'on fait subir à un texte, à une œuvre littéraire ou musicale. Synon. tripatouillage.Ces tripotages (...) de partitions, accommodées aux prétendues « exigences » d'un public (Berlioz, À travers chants, 1862, p. 84).
2. Action de tripoter, caresser, peloter une personne. Tripotage sexuel. Je raconterais tout ce que je sais (...), tout le désordre de cette École, le tripotage des grandes filles par le délégué cantonal et ses visites prolongées à nos institutrices (Colette, Cl. école, 1900, p. 101).
B. − Au fig. Intrigue, manœuvre souvent frauduleuse faite dans le but d'obtenir un avantage dans un domaine particulier (commerce, industrie, politique). Synon. tripatouillage (dér. s.v. tripatouiller), magouille, trafic.Tripotage du commerce, du jeu; tripotage électoral, industriel, politico-financier; tripotage malpropre; bas, sale tripotage; tremper dans des tripotages. Ma conscience ne me reproche rien. Je ne dois pas un sou, je ne suis dans aucun tripotage, j'achète et je vends de bonne marchandise (Zola, Ventre Paris, 1873, p. 758).On « oubliait » d'annoncer les produits rares, le lait, le gruyère. Si bien que beaucoup de gens ne pensaient pas à en réclamer, et qu'il en restait pour les distributeurs. Il y avait des tripotages, des reventes de cartes et de tickets (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 27).
En partic. Opération financière ou boursière louche rapportant des gains illicites. Synon. agiotage, boursicotage (dér. s.v. boursicoter).Tripotage du crédit; tripotage financier. Il craignait que des arrangements eussent lieu sans lui, qu'il ne pût participer à la puissance politique et profiter des tripotages d'argent qui se préparaient (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 619).À force d'employer des ruses pour trouver l'argent nécessaire à leur vie (...) de mettre la main dans certains tripotages de bourse (...) leur sens moral s'était émoussé (Maupass., M.-Oriol, 1887, p. 215).V. bibelotage ex. 2.
Prononc. et Orth.: [tʀipɔta:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1478-80 « manœuvres, intrigues » (Coquillart, Plaidoié, 241 ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 20); 2. a) 1515 « mélange d'aliments » (G. Crétin, Œuvres, éd. K. Chesney, p. 286); b) 1644 « action de mélanger des choses peu appétissantes ou bizarres; mélange ainsi réalisé » (Saint-Amant, L'Albion, 979 ds Œuvres, éd. J. Lagny, t. 3, p. 333); 3. 1609 « assemblage disparate » (M. Régnier, Satyre XII, 313 ds Œuvres compl., éd. G. Raibaud, p. 165); 4. 1834 « opération financière plus ou moins honnête, manœuvres plus ou moins louches » (Balzac, E. Grandet, p. 140); 5. 1871 « action de toucher, de manier quelque chose de manière répétée, sans utilité et sans ménagement » (Goncourt, loc. cit.). Dér. de tripoter*; suff. -age*. Fréq. abs. littér.: 57. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 435. − Quem. DDL t. 15, 16.

Wiktionnaire

Nom commun

tripotage \tʁi.pɔ.taʒ\ masculin

  1. (Familier) Action de tripoter
  2. (Familier) (Figuré) (Au pluriel) Intrigues, propos, manœuvres qui tendent à brouiller une affaire, à semer la discorde entre des personnes, à faire des gains illicites.
    • Il avait dû abandonner son poste à l’usine de Bretenoux, à la suite d’une histoire de tripotage, au cours de laquelle il avait bassement laissé accuser un pauvre diable placé sous ses ordres. — ( Pierre Benoît , Le déjeuner de Sousceyrac, 1931, Le Livre de Poche, p. 139)
    • Ses chefs policiers découvrent je ne sais quelles histoires de vagues tripotages où de ses adversaires du Parlement seraient compromis. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Politiqueurs cessez vous bavardages,
      Car maintenant l'on connaît vos forfaits ;
      Vous n'êtes grands que dans vos tripotages,
      N'espérez plus nous tromper désormais.
      — (Étienne Pédron, la France Ouvrière, dans Chansons socialistes, Lille : à l'Imprimerie ouvrière, 1906, réédition Dijon : Éditions Raisons & Passions, mars 2011, p. 37)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRIPOTAGE. n. m.
Action de tripoter. Il est surtout usité au figuré et se dit d'Intrigues, de propos, de manœuvres qui tendent à brouiller une affaire, à semer la discorde entre des personnes, à faire des gains illicites. Il est familier.

Littré (1872-1877)

TRIPOTAGE (tri-po-ta-j') s. m.
  • 1Mélange peu ragoûtant. Il semblait que le diable eût fait ce tripotage, Régnier, Sat. X. J'ai pris ce matin du tripotage de café avec du lait, Sévigné, 26 févr. 1690. Je fais ici un certain tripotage à mes mains avec de la moelle de cerf et de l'eau de reine d'Hongrie, Sévigné, 9 oct. 1676.
  • 2Assemblage confus de choses qui ne s'accordent point ensemble. Dans cette affaire ils ont fait un étrange tripotage. La dévotion de la M…, mêlée avec toutes ses autres manières, font un bon tripotage, Bussy-Rabutin, Lett. t. II, p. 66, dans POUGENS.
  • 3Petits arrangements, manigances. Les gens trouvaient… Les meilleurs vins de la machine ronde, Dont ne manquaient encor de s'enivrer, Et de leurs sens perdre l'entier usage ; On les faisait aussitôt reporter Au premier lieu ; de tout ce tripotage Qu'arrivait-il ? La Fontaine, Fér. Mères et nourrissons faisaient leur tripotage, La Fontaine, Fabl. III, 6. Aimant fort le petit tripotage du jardin et des fruits dont elle avait le maniement, Rousseau, Confess. IX. Je voulais savoir si sa visite avait un rapport au tripotage des élections, Th. Leclercq, Proverb. t. v, p. 302, dans POUGENS.
  • 4Intrigues, médisances qui tendent à brouiller, à troubler. Il y a du tripotage dans cette affaire. Un renom qui n'est noirci Par nul vilain tripotage, Deshoulières, Poés. t. I, p. 128. Il m'a parlé de madame F***, qui déclare ignorer absolument ce tripotage, Bachaumont, Mém. t. XXXIV, p. 252.

HISTORIQUE

XVIe s. Trencher du brave et du mauvais garson, Aller de nuict, sans faire aucun outrage, Se retirer, voilà le tripotage, Marot, II, 232. La Varenne [cuisinier d'Henri IV] a transsubstantié les potages de cuisine en tripotages d'Estat, et les poulets de papier en poulets de chair humaine, D'Aubigné, Confess. I, 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tripotage »

Tripoter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de tripoter avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tripotage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tripotage tripɔtaʒ

Citations contenant le mot « tripotage »

  • Aux paliers antérieurs, le tripotage des notes, dans le dos du prof ou après qu’on lui a mis de la pression pour qu’il cède, est généralisé. Le Journal de Montréal, M. Roberge, arrêtons le tripotage! | Le Journal de Montréal
  • Le tripotage de notes a assez duré. La Presse, Taux de réussite gonflés: pour en finir avec le tripotage
  • Les syndicats rappellent qu’en plus de la pression exercée, d’autres mesures correspondant à du «tripotage» de notes sont toujours en place dans le réseau scolaire, comme les élèves évalués selon un bulletin modifié dont les résultats ne sont pas comptabilisés dans la moyenne du groupe ou encore l’impossibilité d’accorder la note 0 au bulletin d’un élève. Le Journal de Québec, Le phénomène du «tripotage» de notes loin d'être réglé, selon le syndicat d'enseignants | JDQ
  • Michel Onfray a livré un témoignage terrible ce mercredi 15 janvier sur le plateau de C à Vous. Face aux journalistes, le philosophe s'est confié à cœur ouvert sur les tripotages dont il a été victime par un prêtre pendant son enfance en orphelinat. Non Stop People vous en dit plus. Non Stop People, Michel Onfray agressé par un prêtre dans son enfance, son terrible témoignage | Non Stop People
  • *Que semez le mensonge la malhonnêteté la triche la tricherie le traficotage le trucage la tromperie le tripotage , Mali : Un gouvernement restreint de six (06) membres mis en place | maliweb.net
  • On pourrait en dire autant de l’école laïque, où un Tariq Ramadan fait saliver sans fin une presse en pleine crise et aux soins intensifs, reléguant dans l’ombre le travail quotidien de l’ensemble du corps enseignant. Ce n’est pas parce que quelques cas isolés de tripotage de fesses ou d’autres attributs, de quelque genre soient-ils, font jaser dans les chaumières qu’il faut jeter le discrédit sur l’ensemble d’institutions qui remplissent sans relâche, tant dans le domaine éducatif que social, une mission quasi impossible. Une chronique politique sans parti pris, Le curé de la cathédrale St. Nicolas de Fribourg – Une chronique politique sans parti pris

Traductions du mot « tripotage »

Langue Traduction
Anglais tampering
Espagnol manipulación
Italien manomissione
Allemand manipulationen
Chinois 篡改
Arabe العبث
Portugais adulteração
Russe подделка
Japonais 改ざん
Basque faltsutzearen
Corse manipulazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « tripotage »

Source : synonymes de tripotage sur lebonsynonyme.fr

Tripotage

Retour au sommaire ➦

Partager