La langue française

Manigance

Définitions du mot « manigance »

Trésor de la Langue Française informatisé

MANIGANCE, subst. fém.

Gén. au plur., fam. Action secrète ou dissimulée, de peu de portée et de peu de gravité, faite pour tromper quelqu'un ou l'amener à faire ce que l'on veut. Synon. combinaison, manoeuvre, micmac.La vérité est que Meyer comme Judet redoutait l'œil et la vieille expérience de Thiébaud et ne tenaient pas à ce qu'il mît le nez dans leurs manigances politiques (L. Daudet,Salons et journaux,1917, p. 78).Il se trouvait pris dans les familiarités, les compromissions et les manigances d'une famille de petits bourgeois tombée dans le désordre et la débine (Guéhenno,Jean-Jacques,1948, p. 236).V. ficelle ex. 3:
.Que diable peut-elle vouloir faire de l'abbé? Elle ne l'inviterait pas pour ses beaux yeux, si elle n'avait point un intérêt caché. Ce curé-là n'est pas venu pour rien de Besançon à Plassans. Il y a quelque manigance là-dessous. Zola,Conquête Plassans,1874, p. 943.
SYNT. Ignobles, louches, sales, sombres manigances; petites manigances; manigances d'argent, d'élections; déjouer, flairer, prendre part à, soupçonner la/une manigance; faire, se livrer à des manigances; être habile aux manigances.
Rare. Avoir de la manigance. Posséder l'art de la dissimulation, de l'intrigue. Ah! ah! y a pas à dire, Cadoche, il a de la ruse et de la manigance (Arnoux,Roi,1956, p. 266).
BEAUX-ARTS, vieilli. Organisation, agencement. Trois toiles [parmi les natures mortes exposées] (...) sont d'une bien remarquable manigance (Huysmans,Art mod.,1883, p. 165).
Prononc. et Orth.: [manigɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1543 (Calvin, Traicté des reliques − VI, 433 − ds Hug.). Orig. obsc.; sans doute dér. de manus «main» (cf. le m. fr. manigant «ouvrier» 1556 Saliat, trad. d'Hérodote, II, 24 ds Hug. alors qu'O. Janicke ds Mél. Hubschmid, p. 774, note 6 préfère le rapprocher de l'a. m. fr. maniance «administration» 1275 ds Gdf. xvies. ibid., v. aussi Hug.) avec un suff. inexpliqué; peut-être, bien que l'on n'ait pu déterminer le mot qui aurait servi de modèle, de l'occitan qui possède un suff. verbal -iga b -icare (FEW t. 6, 1, p. 297a, note 21). L'hyp. d'une dérivation du prov. mod. *manigo «manche», ou de son dér. verbal *maniga «faire disparaître dans sa manche» de la lang. des bateleurs (EWFS2) est peu vraisemblable, ces formes n'étant pas att. On ne peut non plus y voir un dér. de manique b manica (Diez p. 623), cette var. de manicle*, n'étant pas att. av. le xviies. Fréq. abs. littér.: 105. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925] pp. 12-13.

Wiktionnaire

Nom commun

manigance \ma.ni.ɡɑ̃s\ féminin

  1. Petite manœuvre secrète, petite intrigue.
    • Il ne jetait sur le visage de la fillette que des regards obliques soigneusement espacés. Malgré ces précautions, il rencontra à diverses reprises le regard de la mère et même celui du père. Ils avaient instinctivement deviné sa manigance et, sans savoir au juste quoi, ils n’y voyaient rien d’inoffensif au contraire : ils se méfiaient. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 225)
    • Les Chasseurs n'étaient peut-être pas non plus étrangers à cette manigance. Parbleu, en se débarrassant d'un concurrent, ils profitaient de son gibier. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Forme de verbe

manigance \ma.ni.ɡɑ̃s\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de manigancer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de manigancer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de manigancer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de manigancer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de manigancer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MANIGANCE. n. f.
Petite manœuvre secrète, petite intrigue. Cette manigance est indigne de lui. Il y a là une manigance qui m'échappe. Il est familier.

Littré (1872-1877)

MANIGANCE (ma-ni-gan-s') s. f.
  • Terme familier. Manœuvre secrète et artificieuse. Le mari ne se doutera point de la manigance, Molière, G. Dandin, I, 2. J'ai crainte ici dessous de quelque manigance, Molière, l'Ét. I, 4. Il y a de la manigance en cette affaire, Lesage, Crisp. riv. de son maître, sc. 21. Laissez donc, je sais toute la manigance : il ne vous écrit pas, vous ne lui écrivez pas, et pourtant vous êtes en correspondance, Picard, Manie de briller, II, 3.

SYNONYME

MANIGANCE, MACHINATION. Dans la manigance, il y a la main ; dans la machination, il y a la machine. La machination est donc quelque chose de plus compliqué, de plus grand que la manigance. D'ailleurs manigance est du langage familier, et machination de tous les styles.

HISTORIQUE

XVIe s. L'evesque leur baille en main le calice et la patene ; l'archidiacre, la burette avec l'eau, et telles manigances de leur fripperie, Calvin, Inst. 1186.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « manigance »

Bourg. mainigance. Diez le tire de manus, par l'intermédiaire de manica, manche, les faiseurs de tours se servant surtout de la manche. Mais il faut y voir simplement une dérivation de manus, main ; c'est le même suffixe que dans manége, manéger, manigance ou manégeance ; manigance est très voisin du verbe manigotter, jouer des mains, qui est dans les dictionnaires de Cotgrave et d'Oudin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) Du latin manus (« main »), la suffixation étant obscure[1]. Pour Littré[2] : « c'est le même suffixe que dans manège, manéger, manigance ou manégeance ; manigance est très voisin du verbe manigotter[3], jouer des mains, qui est dans les dictionnaires de Cotgrave et d'Oudin. » Voir l'italien manigoldo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « manigance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manigance manigɑ̃s

Citations contenant le mot « manigance »

  • Honni soit qui manigance. De Coluche / Les inoubliables
  • Lost Heaven retrouve son prestige d'antan. Balles qui fusent, manigances et courses-poursuites, Mafia: Definitive Edition s'annonce déjà comme l'un des remasters les plus réussis. Millenium, Mafia: Definitive Edition s'exhibe dans une nouvelle vidéo de gameplay en 4K - Millenium
  • Alors que Portel est convoqué au commissariat, Pierre culpabilise de plus en plus. Akim, lui, passe à l'action avec Louise et Hugues manigance un sale coup. , Un si grand soleil (spoilers) : le résumé en avance de l'épisode de lundi 20 juillet
  • Personne ne se fait d’illusions : quelque chose a changé à Villeneuve du Temple depuis que le transport d’un mystérieux trésor a débuté. Le roi Philippe manigance et les chevaliers ressentent de la tension, du ressentiment, de la trahison. Le Journal de Québec, Captivant voyage dans le temps | Le Journal de Québec

Traductions du mot « manigance »

Langue Traduction
Anglais scheme
Espagnol esquema
Italien schema
Allemand planen
Chinois 方案
Arabe مخطط
Portugais esquema
Russe схема
Japonais スキーム
Basque eskema
Corse schema
Source : Google Translate API

Synonymes de « manigance »

Source : synonymes de manigance sur lebonsynonyme.fr

Manigance

Retour au sommaire ➦

Partager