La langue française

Prévarication

Définitions du mot « prévarication »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉVARICATION, subst. fém.

A.− Transgression de la loi divine, d'un devoir religieux, d'une obligation morale. Les zélés de Iahvé prétendaient que les femmes étrangères, gardant leur culte dans le sein de la famille israélite, étaient pour leur mari des causes perpétuelles de prévarication (Renan, Hist. peuple Isr.,t. 2, 1889, pp. 125-126).Tout péché est une prévarication (Gilson, Espr. philos. médiév.,1932, p. 125).
B.− Manquement grave aux obligations d'une charge, d'un mandat. Une fortune durement acquise par la concussion, la prévarication, l'accaparement, l'exploitation de l'esclavage (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 983).Un général (...) innocent de toute prévarication, de tout rançonnement des villes occupées (Arnoux, Roi,1956, p. 150).
DR. Délit commis par un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions. Synon. forfaiture, malversation.Un tribunal populaire, dont l'unique fonction sera de connoître les prévarications des fonctionnaires publics (Robesp., Discours,Constit., t. 9, 1793, p. 505).Le désordre monétaire et la pénurie financière généralisèrent la prévarication qu'on n'ignorait pas, à beaucoup près, avant 1789 (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 575).V. prévariquer ex. de Vivien.
Prononc. et Orth. : [pʀevaʀikasjɔ ̃]. Ac. 1694, 1718 : prevarication; dep. 1740 : pré-. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiies. « abandon de la loi divine » (Psautier d'Oxford, 100,4 ds T.-L.); 2. ca 1350 « action de s'écarter de la justice, de manquer au devoir de sa charge » (Roques t. 1, I, 9663). Empr. au lat. praevaricatio « intelligence avec la partie adverse, collusion » à l'époque class.; « transgression, violation de la loi, faute, péché » dans la lang. chrét. (iiies. Cyprien ds Blaise Lat. chrét.); v. aussi Trénel, pp. 190-191. Fréq. abs. littér. : 63.

Wiktionnaire

Nom commun

prévarication \pʁe.va.ʁi.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. (Droit) Grave manquement d’un fonctionnaire, d’un homme d’État, d’un juge… aux devoirs de sa charge.
    • – Monsieur, votre bienfaiteur profite simplement de son mandat politique pour faire voter l’achat de n’importe quoi, et il fournit lui-même ce n’importe quoi sous le couvert d’un prête-nom.
      – Mais ce serait de la prévarication !
      […] La forme la plus honteuse du vol ! — (Marcel Pagnol, Topaze, 1928)
    • Député de la majorité gouvernementale de centre droit, Miguel Macedo, d’après la presse portugaise est soupçonné de crimes de trafic d’influence et de prévarication dans le cadre d’une affaire de corruption concernant l’attribution des visas dorés. — (Marie-Line DarcyLe Portugal déroule le tapis rouge aux retraités et touristes européens- Journal La Croix, page 12, 7 juillet 2015)
  2. (Littéraire) Acte de mauvaise foi commis dans une gestion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉVARICATION (pré-va-ri-ka-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • Action de prévariquer. Les lois laissaient un libre cours aux prévarications, parce qu'elles ne prescrivaient ni les formes ni les principes qu'on devait suivre invariablement dans les jugements, Condillac, Hist. anc. XI, 4.

HISTORIQUE

XIIe s. Li oil [les yeux] ki estoient malement enlumineit en la prevarication, Saint Bernard, 559.

XVIe s. Or avoit-il promis [Du Perron] de faire une prévarication subtile, de laquelle estant sur le poinct…, D'Aubigné, Hist. III, 365. J'oserois croire qu'il [Socrate] s'y presta aulcunement lui mesme [à sa condamnation], par prevarication, à desseing, ayant de si prez à souffrir l'engourdissement des riches allures de son esprit, Montaigne, III, 274.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prévarication »

(1380) Du latin praevaricatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. prævaricationem (voyez PRÉVARIQUER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prévarication »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prévarication prevarikasjɔ̃

Citations contenant le mot « prévarication »

  • L’ancienne présidente irlandaise Mary Robinson présidera le panel d’experts chargé de l’enquête indépendante sur les accusations de prévarication contre le président de la Banque africaine de développement (BAD), le Nigérian Akinwumi Adesina, seul candidat à sa réélection, selon un communiqué diffusé mercredi soir. Mediapart, Mary Robinson dirigera l’enquête indépendante sur le président de la BAD - Page 1 | Mediapart
  • En lisant récemment la thèse de doctorat d’une brillante chercheure en sciences sociales ayant travaillé sur la production de l’action publique dans le monde rural sénégalais, plus précisément au Saloum, j’ai été interpellé par la présence, à l’échelle de petits villages et de petites organisations, des mêmes logiques claniques que nous dénonçons souvent au plus haut niveau en Afrique. Ma réflexion était alors la suivante : pourquoi les groupes et collectifs où nous sommes socialisés et dans lesquels nous nous reconnaissons finissent-ils par reproduire les mêmes schémas de privatisation et de prévarication du bien commun quel que soit par ailleurs leur type (famille, ethnie, localité, confrėrie) ? Cet article tente de répondre à cette question. SenePlus, AFRIQUE, LE TEMPS DE L’INDIVIDU | SenePlus

Traductions du mot « prévarication »

Langue Traduction
Anglais prevarication
Espagnol prevaricación
Italien tergiversazione
Allemand ausflüchte
Chinois 预判
Arabe المراوغة
Portugais prevaricação
Russe уклончивость
Japonais 事前変動
Basque prevarication
Corse prevaricazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « prévarication »

Source : synonymes de prévarication sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prévarication »

Prévarication

Retour au sommaire ➦

Partager