La langue française

Maniement

Sommaire

  • Définitions du mot maniement
  • Étymologie de « maniement »
  • Phonétique de « maniement »
  • Citations contenant le mot « maniement »
  • Images d'illustration du mot « maniement »
  • Traductions du mot « maniement »
  • Synonymes de « maniement »

Définitions du mot maniement

Trésor de la Langue Française informatisé

MANIEMENT, subst. masc.

A. − [Correspond à manier A]
1. Action d'avoir en main quelque chose que l'on déplace, que l'on remue. On avait relégué au second étage la literie, les tapis, les étoffes d'ameublement, tous les articles encombrants et d'un maniement difficile (Zola,Bonh. dames,1883, p. 612).La microphotographie sera partout adoptée le jour où on pourra se procurer des appareils de lecture peu coûteux et d'un maniement facile (Civilis. écr.,1939, p. 54-3).
2. Action de façonner, de modeler quelque chose avec la main:
1. La terre argileuse, pétrissable, susceptible d'absorber dans sa pâte des ingrédients qui la consolident, séchée au soleil ou cuite au feu, est la matière de maniement facile qui se prête à de multiples usages. Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum.,1921, p. 150.
3. Action d'utiliser, d'employer une arme, un outil, un instrument. Le jeune garçon (...) avait acquis une adresse remarquable dans le maniement de l'arc ou de l'épieu (Verne,Île myst.,1874, p. 213).Le maniement des haltères donnait aux sauteurs une musculature plus forte des bras, des épaules et de la poitrine (Jeux et sports,1967, p. 1279).
En partic.
a) Maniement des armes. Exercices que les soldats exécutent avec leurs armes. On passait au maniement des armes, coups et parades étant rythmés; les mouvements du lancer alternaient avec ceux de l'esquive (Arts et litt.,t. 1, 1935, p. 44-7):
2. En ma qualité de voltigeur, j'avais sans doute appris le maniement des armes, et j'exécutais avec assez de précision les trois ou quatre mouvements principaux de l'exercice à feu. Reybaud, J. Paturot,1842, p. 169.
b) Action de manoeuvrer, de faire évoluer un bateau, un véhicule, etc. Je connais le maniement d'un navire aussi bien que le premier capitaine au long cours venu (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 58).Un ballon atterrissait, avec une nacelle de onze passagers, mais pas un, cette fois, qui ne fût indispensable non au maniement du ballon mais à la vie des dix autres (Giraudoux,Suzanne,1921, p. 71).
P. ext. Façon d'utiliser quelque chose, de s'en servir. Se faire expliquer le maniement du fusil. Voici un Colt automatique américain. Paulina apprit le maniement et acheta le plus petit modèle (Jouve,Paulina,1925, p. 236).En cas de grève, la difficulté était de trouver des ouvriers connaissant le maniement des machines (Aragon,Beaux quart.,1936, p. 43):
3. La fermeture automatique me surprend et coince un pan de ma pèlerine. Comme j'ignore le maniement de la fermeture, j'attends dignement que quelqu'un monte pour me libérer.H. Bazin, Vipère,1948, p. 206.
B. − Au fig. [Correspond à manier B]
1. Action de diriger, de faire agir quelqu'un comme on le désire. Lucie était devenue très habile dans le maniement des hommes. À quel attrait cédai-je en acceptant? (Abellio, Pacifiques,1946, p. 330).Le jeune homme avait dix-neuf ans et était de maniement difficile (Guéhenno,Jean-Jacques,1948, p. 265).
2. Action de diriger, de conduire, de mener un animal. Voir ces larges mains, durcies par le maniement du cheval et la pratique des armes (Fromentin,Été Sahara,1857, p. 22).
3. [En parlant d'une chose abstr.] Emploi, utilisation. Maniement des idées, du paradoxe; maniement délicat. Le mathématicien «s'oblige» à respecter certaines règles déterminées dans le maniement de signes conventionnels (Ruyer,Esq. philos. struct.,1930, p. 252).J'ai surtout tout appris dans la fréquentation de ses propres ouvrages l'usage des mots et le maniement de la langue (Cendrars,Bourlinguer,1948, p. 318).L'introduction du sinus, d'un maniement plus commode, est due aux mathématiciens hindous du moyen âge (Bourbaki,Hist. math.,1960, p. 131).
4. Action de gérer, d'administrer. Il sauta hors de son lit, alla dans ses bureaux et reprit le maniement de ses immenses affaires, le coeur gai (Balzac,Splend. et mis.,1844, p. 242).S'ils viennent jamais à avoir le maniement des affaires de leur pays, ils verront que c'est un étau et qu'il n'est possible à personne de faire des nouveautés sans argent (Gobineau,Corresp.[avec Tocqueville], 1850, p. 110).Barras était totalement incapable de rien comprendre au maniement des affaires et s'en souciait peu (Barrès,Cahiers,t. 9, 1911, p. 37).
En partic. Action de gérer, de s'occuper de sommes d'argent. Ne pas abandonner sans contrôle le maniement de sommes d'argent si considérables à des mains criminelles (Zola,Argent,1891, p. 257):
4. ... il engage, liquide et ordonnance les dépenses. Sans intervenir dans le maniement des deniers et matières, qui est strictement réservé à l'intendant, il tient une comptabilité administrative des titres de perception et des mandats, vérifie chaque mois la caisse... Encyclop. éduc.1960, p. 114.
5. Action de changer, de modifier quelque chose. Si rien n'est encore composé, prier Natanson de faire passer ce placard à l'imprimeur de la revue (...). S'il est trop tard pour ce maniement ou ce remaniement, tant pis, mais je regretterai (Gide,Corresp.[avec Valéry], 1894, p. 226).
Prononc. et Orth.: [manimɑ ̃]. Ac. 1694-1835: maniement; 1878: maniement et manîment; 1935: maniement. Cf. gaiement. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié xiiies. «action de tenir, d'utiliser avec les mains» (Jacques de Baisieux, Dis de l'Espée ds Trouvères Belges, éd. A. Scheler, t. 1, p. 178, 88); p. ext. 2. xiiies. maniemens «administration» (Ch. de juill. 1241, N.-D. de Cambrai, Arch. Nord ds Gdf.); 1690 fig. «action de diriger, conduire» (Fur.). Dér. de manier*; suff. -ment1*; cf. l'a. et m. fr. maniement au sens de «possession» dans le Nord (1237 ds Du Cange, s.v. maniamentum 1 − 1500 ds Gdf.). Fréq. abs. littér.: 218. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 204, b) 317; xxes.: a) 282, b) 412.

Wiktionnaire

Nom commun

maniement \ma.ni.mɑ̃\ masculin

  1. Action de manier.
    • Enguerrand Lorien, l'ami intime de mon défunt mari, Perrot Travigny, et l'ancien écuyer des comtes de Vimoutiers, nos voisins, vous instruisirent aux armes, au maniement de la lance et de l'épée, à l'équitation, enfin à toutes les choses de la chevalerie, […]. — (Alexandre Dumas, Les Deux Diane, 1847, chap.1)
    • Le maniement des ophidiens est plus délicat : ne s'improvise pas charmeur de serpents qui veut! Les Indiens et les Marocains excellent dans cet exercice délicat qui impressionne les touristes. — (L'élevage en France 10 000 ans d'histoire, page 70, Éducagri, 1999)
    • Ce soudain branle-bas de combat gagna jusqu'à l'intendance. On vit des secrétaires, cuisiniers et autres non-combattants entourer les instructeurs pour s'initier rapidement au maniement du bazooka et du mortier de tranchée, et apprendre l'art de poser une mine. — (Peter Elstob, Bastogne : la bataille des Ardennes, traduit par André Comhaire, Verviers : Gérard & cie (collecion Marabout), 1970, page 51)
  2. (Figuré) Administration, gestion.
    • Le maniement des deniers publics, des finances.
    • Ce trésorier a un grand maniement d’argent.
    • Ceux qui ont le maniement des affaires ont une grande responsabilité.
  3. (Boucherie) (Vieilli) Palpation manuelle des animaux destinés à la boucherie, pour évaluer la qualité de la future carcasse, et déterminer le prix de vente de l'animal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MANIEMENT. n. m.
Action de manier. Le maniement d'un marteau, d'une pompe. Le maniement des armes, d'armes, L'exercice de pied ferme qu'on fait faire aux soldats, pour leur apprendre à bien manier l'arme.

MANIEMENT se dit figurément pour Administration, gestion. Le maniement des deniers publics, des finances. Ce trésorier a un grand maniement d'argent. Ceux qui ont le maniement des affaires ont une grande responsabilité.

Littré (1872-1877)

MANIEMENT (ma-ni-man ; l'Académie dit qu'on prononce manîment ; mais l'usage n'allonge aucunement cet i) s. m.
  • 1Action de manier. On pourra bien juger à l'œil et au maniement de l'étoffe, si le noir a été bien donné, Instr. gén. p. la teinture, 18 mars 1671, art. 229.

    Le maniement des armes, l'exercice de pied ferme qu'on fait faire aux soldats, pour leur apprendre à bien manier l'arme.

    Maniement de la soie, dit aussi cri, qualité qu'on donne à la soie, et qu'on reconnaît à ce que, maniée entre les doigts, elle fait entendre une espèce de petit cri.

    Fréquent passage des choses, par les mains, qui leur apporte quelque dommage.

  • 2Mouvement facile des parties du corps. Il commence à recouvrer le maniement de ses membres.
  • 3 Terme de peinture. Le maniement du pinceau, des couleurs, la manière de conduire le pinceau, d'employer les couleurs.
  • 4Action de diriger, de conduire. Toutes choses [les muscles et les esprits] qu'on voit bien qui sont, mais dont le secret principe et le maniement n'est pas connu, Bossuet, Conn. IV, 2. Le maniement des chevaux est, par exemple, un exercice très convenable aux Polonais, Rousseau, Pologne, III.

    Fig. Le maniement des esprits, des volontés.

  • 5Administration, gestion. Les affaires publiques sont souvent sales et pleines d'ordures ; on se gâte pour peu qu'on les touche ; mais la spéculation en est plus honnête que le maniement, Guez de Balzac, à la reine de Suède. Je ne saurais aucunement approuver ces humeurs brouillonnes et inquiètes qui, n'étant appelées ni par leur naissance ni par leur fortune au maniement des affaires publiques, ne laissent pas d'y faire toujours en idée quelque nouvelle réformation, Descartes, Méth. II, 3. Puisque le maniement des revenus ecclésiastiques n'est qu'une simple dispensation…, Massillon, Conf. Revenus eccl. Comme chacun ne perdrait jamais de vue le recouvrement ni l'emploi des deniers, il ne pourrait se glisser ni fraude ni abus dans leur maniement, Rousseau, Écon. polit.
  • 6Argent que reçoivent les caissiers, les trésoriers et dont ils sont comptables. Il a un maniement considérable, beaucoup de maniement.
  • 7 Terme de boucherie. On désigne sous le nom de maniements ou de manets les saillies plus ou moins accusées que forment, sur différents points du corps, les dépôts de graisse chez l'animal en voie d'engraissement et présenté sur le marché pour être abattu ; comme le nom l'indique, ces signes particuliers de l'état de graisse s'explorent avec la main, qui en constate la situation, le développement, la résistance, etc. D'une manière générale, on pourrait appeler maniements tout renseignement qu'on peut obtenir par le tact sur la nature et la condition de l'animal… mais on réserve spécialement le nom de maniements à certaines protubérances, déterminées par l'accumulation de la graisse, qui sont en rapport avec l'état général de la bête de boucherie et qui ont un siége constant, Baudement, dans Livre de la Ferme (Paris, V. Masson, I, 913)

    Maniements principaux, ceux qui ont pour centre un ou plusieurs ganglions lymphatiques. Maniements accessoires, ceux qui ne répondent pas à des ganglions lymphatiques.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se il truevent ke li maniemens le [du] segneur d'Oisy et ses ancisseurs [ancêtres] valle mieus que li maniement l'evesque…, Du Cange, maniamentum.

XVe s. Je ne me connois mie en si grands affaires comme en faits et en maniements d'armes, Froissart, I, I, 145. Surtout quant ils veullent avoir les offices et benefices et les grans manimens du pays, Commines, VI, 3.

XVIe s. Des suffisants hommes aux maniements des choses publiques, Montaigne, I, 139. Nous corrompons par nostre maniement les choses qui d'elles-mesmes sont belles et bonnes, Montaigne, I, 223. On est capable du maniement de ses biens à 25 ans, Montaigne, I, 407. Je desirerois qu'on laissast à la jeunesse et aux pauvres soldats le maniement de l'arquebuse, Lanoue, 317. Les simples ont accoustumé d'approuver ou reprouver les causes des guerres par les bons ou mauvais maniemens d'icellès, Lanoue, 347. Le roi accompagna de ses vallets de chambre les passeports donnez pour le maniement de la paix, D'Aubigné, Hist. II, 144.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MANIEMENT, s. m. (Gramm.) l’action de toucher avec attention. Il y a plusieurs substances naturelles ou artificielles, dont la bonne ou mauvaise qualité se reconnoît au maniement.

Maniment, s. m. (Hist. mod.) terme dont les Anglois se servent en parlant de leur combat de coq : il signifie l’action de mesurer la grosseur de cet animal, en prenant son corps entre les mains & les doigts.

Maniement, (Commerce.) en termes de finances & de banque, signifie l’argent que les caissiers & autres employés dans les fermes du roi, dans le commerce & dans les affaires des particuliers, reçoivent, & dont ils sont comptables. On dit qu’un caissier, un receveur a un grand maniement, quand il a en caisse des sommes considérables. Dictionn. de commerce.

Maniement d’épée, en fait d’escrime. On dit d’un escrimeur qu’il manie bien l’épée, lorsqu’il la tient de façon qu’il puisse faire tous les mouvemens de l’escrime sans être gêné, & sans que l’épée change de place dans sa main.

Pour bien tenir l’épée, il faut ; 1°. placer le pommeau à la naissance de la main, entre le ténar & l’hypoténar ; 2°. allonger le pouce & les muscles ténar sur le plat de la poignée, ou ce qui est le même alignés sur le plat de la lame ; 3°. mettre le milieu de l’index dessous l’extrémité de la poignée, qui est du côté de la garde ; 4°. placer les bouts du petit doigt & du doigt annulaire, sur le côté & à l’extrémité de la poignée qui est du côté du pommeau ; 5°. presser avec ces deux doigts l’extrémité de la poignée, contre le ténar ; 6°. observer de laisser un intervalle d’un travers de doigt au moins, entre la garde & l’extrémité du pouce, & qu’il ne faut serrer la poignée avec les doigts collatéraux, que dans l’instant d’une action, parce que les muscles ténar sont d’abord engourdis, & que le petit doigt & l’annulaire ne s’engourdissent jamais.

L’épée ainsi placée dans la main, elle ne doit jamais y changer de position ; & lorsqu’on est obligé de faire un mouvement, soit pour attaquer ou pour se défendre, la main doit tourner & mettre l’épée où elle doit être.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « maniement »

→ voir manier
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maniement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maniement manimɑ̃

Citations contenant le mot « maniement »

  • Un centre construit dans la Meuse s’apprête à accueillir des militaires saoudiens afin de les former au maniement d’armes nouvelles générations. Valeurs actuelles, Des soldats saoudiens vont s’entraîner au maniement de nouvelles armes… en France | Valeurs actuelles
  • Il est incompréhensible de voir des photos de la sorte, ou la tronçonneuse est un outils les plus dangereux ,ou des stages montre le maniement de celle-ci avec toutes les protections nécessaires Certains bucherons doivent bondir en voyant cela. Moi en temps que ancien pompier je ne questionne pas se travail et surtout cette photos à la vue de tous et enfants C'est mon mon de vue soyer prudent , un ricocher de la tronçonneuse est vite arriver et après la catastrophe est là ladepeche.fr, Carla-Bayle. Les sculpteurs cherchent d’autres sculpteurs - ladepeche.fr
  • L’ex-caïd du KGB compte bien maintenir l’actuelle supériorité des Russes en matière d’espionnage par le web. Si le parapluie bulgare devient rare, les spams n’ont pas fini de pleuvoir ! L’armée française, consciente du danger, décide d’ailleurs de sérieusement muscler son arsenal en cyberdéfense. Parce qu’apprendre la discipline et le maniement des armes ne suffit plus. Le soldat du XXIe  siècle doit aussi apprivoiser la souris. , Faits-divers - Justice | Ces hackers venus du froid…
  • Ainsi, tous les test pratiques pour le maniement de l’arc sont dorénavant abolis. Et les Cours d’Initiation à la Chasse avec Arme à Feu, le ICAF, et d’Initiation à la Chasse Arc et Arbalète (ICAA), seront désormais offerts en ligne seulement. Et les futurs chasseurs inscrits à ces cours virtuels, passeront leur examen en ligne également. À noter que le cours ICAA en salle sera autorisé jusqu’au 16 août 2020 inclusivement. Le cours en ligne ICAA débutera le lendemain 17 août. Journal le soir, Formation du Certificat du chasseur | journal le soir
  • Le mouvement transforme le pays mais aussi ceux qui y participent. Telle révolutionnaire exaltée modère subitement sa position car elle ne veut pas perdre ses terres. Ménard, d’abord totalement distant et qui reste franchouillard, finit par se rallier au mouvement et à y apporter sa connaissance du maniement des explosifs. , Les confessions d’un anarchiste | NPA
  • La dextérité du conducteur d'engin était d'une précision chirurgicale; le maniement de sa machine s'apparentait à un véritable travail d'orfèvre. Pilotés par Stéphane Landrieau, chargé de développement et d'animation au sein de la Fédération de pêche de la Vienne, les travaux ont permis la réalisation d'une rampe de mise à l'eau pour bateaux et d'un passage favorisant l'accès à la rivière pour les amoureux de la pêche. Le coût de cette opération est estimé à environ 13.000 euros. Ce projet a été financé et réalisé par la Fédération nationale de pêche en France (FNPF), la Région Nouvelle-Aquitaine, la Fédération de pêche 86 et l'AAPPMA La Carpe Availlaise. Effectivement après les gros oeuvres, ce sont les bénévoles de La Carpe Availlaise qui sont entrés en piste en apportant leur aide pour les finitions de cet ouvrage.Après une période de séchage de quinze jours, la rampe est opérationnelle depuis le samedi 18 juillet. De toute façon, bien malin était celui qui voulait s'approcher de l'édifice avant cette date. Un groupe d'une vingtaine d'oies sauvages avait élu domicile à cet endroit. Quand la nature reprend ses droits... Centre Presse, Centre Presse : Les bénévoles de la Carpe Availlaise à pied d'oeuvre

Images d'illustration du mot « maniement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « maniement »

Langue Traduction
Anglais handling
Espagnol manejo
Italien maneggio
Allemand handhabung
Chinois 处理
Arabe معالجة
Portugais manipulação
Russe обращение
Japonais 取り扱い
Basque manipulazio
Corse manipulazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « maniement »

Source : synonymes de maniement sur lebonsynonyme.fr
Partager