La langue française

Trac

Sommaire

  • Définitions du mot trac
  • Étymologie de « trac »
  • Phonétique de « trac »
  • Citations contenant le mot « trac »
  • Images d'illustration du mot « trac »
  • Traductions du mot « trac »
  • Synonymes de « trac »

Définitions du mot « trac »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRAC1, subst. masc.

A. − Vieux
1. Allure d'une bête de somme. Le trac des chevaux (Ac. 1798).
2. Trace, piste des animaux sauvages. (Dict. xixeet xxes.). Suivre une bête au trac (Ac. 1798).
B. − Loc. adv. Tout à trac
1. [Déterm. d'un verbe de parole] Spontanément, franchement, sans détour. Avouer, crier, jeter tout à trac. Je le dis tout à trac, je considère comme Une calamité Que l'on soit à ce point rebelle à ce qu'on nomme La ponctualité (Ponchon, Muse cabaret, 1920, p. 127).Elle lui assénait tout à trac des nouvelles qui le décourageaient (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 213).
2. [Déterm. d'un autre verbe] Rare. Sans réfléchir. Au lieu de lui donner ton argent tout à trac dans une grande bourse comme à un séraskier, on s'arrange (A. Daudet, Nabab, 1877, p. 11).
Prononc. et Orth.: [tʀak]. Homon. et homogr. trac2, traque, formes de traquer. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1441 « bagages qui suivent une armée » (Lettre de Remission ds Du Cange t. 8, p. 141b: faire guet sur le trac ou trayn, de ladite compaignie); 1534 trac de bataille (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, p. 263); 2. ca 1470 « trace, piste d'un animal » (G. Chastellain, Chron., II, 347, Kerv. ds Gdf.); 3. 1534 « bruit que font les gens en marchant » (Rabelais, op. cit., p. 246: j'entends le trac de noz ennemys, et jà en aperçoy aulcuns d'iceulx qui viennent contre nous à la foulle); 4. 1694 « allure du cheval, du mulet » (Ac.). B. Loc. adv. 1483 tout d'un trac « sans s'arrêter » (Martial de Paris, Vigiles de Charles VII, sign. Mi vo, éd. 1493 ds Gdf.); 1549 tout a trac (Est.). Mot onomat. issu du rad. expr. trak- qui dépeint le bruit de la marche. L'orig. néerl. proposée par Diez, à partir du mot trec « trait, ligne » est peu prob. en raison de l'aire géogr. et de la chronol. des premières attest. (FEW t. 13, 2, pp. 193-194; Bl.-W.5).

TRAC2, subst. masc.

A. − Fam. Peur incontrôlée, angoisse irraisonnée qu'éprouve une personne en certaines circonstances, et où se mêlent à la fois un sentiment de crainte ou de frayeur et une émotion intense. Synon. pop. ou arg. frousse, pétoche, trouille2.Avoir, donner, flanquer le trac. À chacun de mes tableaux, j'ai encore une grosse émotion de débutant, le cœur qui bat, une angoisse qui sèche la bouche, enfin un trac abominable. Ah! le trac, jeunes gens, vous croyez le connaître, et vous ne vous en doutez même pas (Zola, L'Œuvre, 1886, p. 196).Sa voix coupée de hoquets (...) ses protestations de douceur (...) disaient le trac formidable qui lui étreignait la gorge (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, p. 172).
En partic. Sentiment d'appréhension, de doute qui envahit une personne avant d'affronter le public, de subir une épreuve, etc., et qui se traduit par une angoisse réelle, généralement passagère. Trac d'acteur, d'artiste, de comédien, d'orateur, de candidat à un examen. Ce corridor, était, lui aussi, encombré de candidats qui avaient le trac. Ça se voyait à leurs frottements de mains, à la succion des lèvres qui cherchaient de la salive (...). Moi-même (...) je relisais fébrilement mes notes (...) il faudrait, comme au bac, parler en public (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 78).
B. − Loc., fam. ou pop.
1. Avoir le trac de qqn. C'est pas le trac des poulets qui les avait conduits dans ce bouge (Le Breton, Rififi, 1953, p. 145).
2. Avoir le trac de + inf.Et il installe Maxime et comme Maxime avait le trac de se faire pincer il ne voulait pas qu'on le touche (Cocteau, Théâtre poche, 1949, p. 92).
3. Avoir le trac que + subj.J'avais un trac de tous les diables que, le pied venant à lui manquer, il ne s'écroulât bruyamment (Courteline, Conv. Alceste, Margot, 1890, p. 183).
Prononc. et Orth.: [tʀak]. Homon. et homogr. trac1, traque, formes de traquer. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1830 traque « peur, appréhension » (Chans. pop. ds Esn. 1966); 2. 1833 « angoisse avant d'affronter le public » (Coméd., ibid.). Mot onomat. issu du rad. expr. trak (v. trac1) qui dépeint le sursaut de quelqu'un qui est soudain pris de peur. Selon une autre hyp., proposée par A. Becker-Ho, Les Princes du jargon, Paris, 1990, p. 74, trac serait un empr. au gitan trach « crainte, angoisse » (lui-même prob. issu d'une lang. de l'Inde, cf. le skr. trāsa- « frayeur, terreur, angoisse »).
STAT. Trac1 et 2. Fréq. abs. littér.: 64.
BBG.Guiraud (P.). Tric, trac, troc, truc. B. Soc. Ling. 1962, t. 57, pp. 103-125.

Wiktionnaire

Nom commun 1

trac \tʁak\ masculin

  1. (Vieilli) Allure du cheval, du mulet, etc.
    • Le trac des chevaux.
  2. (Vieilli) Trace et de la piste des bêtes.
    • Suivre une bête au trac.

Nom commun 2

trac \tʁak\ masculin

  1. (Familier) Sentiment d'appréhension irraisonnée avant d'affronter le public, d'entrer en scène. Peur qu’éprouvent les acteurs, chanteurs, orateurs, etc., au moment de paraître en public.
    • Avoir le trac.
    • Elle attendait le trac qui ne venait pas. Pourtant tous les bons comédiens l'ont. (Françoise Sagan)
    • C’était bel et bien l’espion qui a le trac d’être pris et qui ne veut plus continuer son redoutable métier. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1002)
  2. (Familier) Sentiment d'appréhension éprouvé dans une situation délicate ou cruciale.
    • – On veut se dépêcher, disait-il, il faudrait avoir le temps de fouiller dans toutes ces affaires ; on ne peut pas, parce que, il n’y a pas à dire, on a tout de même un peu le trac. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 162-163)
    • - Je crains que nous n’ayons des ennuis !
      - On croirait qu’il t’a filé le trac !
      - Exactement !...
      — (Albert Simonin, Une balle dans le canon, Série noire, Gallimard, 1958, page 11)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRAC (trak) s. m.
  • 1Allure du cheval, du mulet, etc.
  • 2Trace, piste des bêtes.

    Vieux dans les deux sens.

HISTORIQUE

XVe s. Oncques ne voulut traverser le garet ne pays mol, de paour qu'on ne trouvast nostre trac, mais toujours nous mena le pays dur, le Jouvencel, f° 6, dans LACURNE. Lesquelz varlez de guerre demeurerent darriere par le commandement de leur cappitaine, pour prendre garde et faire guet sur le trac ou trayn de ladite compaignie, Du Cange, traca. Grant femme seiche, noire et maigre, Qui veult d'amour suivre le trac, On dit que c'est ung fort vinaigre Pour gaster un bon estomac, Coquillart, Droits nouv.

XVIe s. Et vous, suyvant le trac de vos ayeux, Ne desdaignez les sons melodieux Que nous apprend ceste trouppe sçavante, Du Bellay, J. v, 36, recto. Quand la limace au dos qui porte sa maison Laisse un trac sur les fleurs…, Ronsard, 160.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trac »

(Nom 1) (1441) De l’ancien français trac (« trace »).
(Nom 2) De l’onomatopée trak qui dépeint le sursaut de quelqu'un qui est soudain pris de peur. Selon une autre hypothèse, proposée par A. Becker-Ho, le mot serait un emprunt au romani trach (« crainte, angoisse ») lui-même probablement issu d'une langue de l’Inde : le sanscrit a trāsa- (« frayeur, terreur, angoisse ») → voir strach en tchèque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Angl. track, trace, ornière. D'après Diez, ce mot se rapporte non à trace, tracer, mais à un thème germanique : néerlandais, treck, action de tirer, trait.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « trac »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trac trak

Citations contenant le mot « trac »

  • Le trac, cela vient avec le talent. De Sarah Bernhardt
  • Une trace ineffaçable n'est pas une trace. De Jacques Derrida / L'écriture et la différence
  • Le trac est fondamentalement le même chez un champion et chez un débutant. La différence vient que le premier a appris à mieux le maîtriser que le second. De John McEnroe
  • Le Bien ne laisse aucune trace matérielle - et donc aucune trace, car vous savez ce que vaut la gratitude des hommes. Rien ne s’oublie aussi vite que le Bien. De Amélie Nothomb / Péplum
  • Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver. De René Char / La Parole en archipel
  • L'imminence de la mort n'est pas seulement une obsession personnelle, c'est une manière de se rendre à la nécessité de ce qui se donne à penser, à savoir qu'il n'y a pas de présence sans trace et pas de trace sans disparition, donc sans mort. De Jacques Derrida / Antoine Spire - Le Monde de l'éducation - septembre 2000
  • Celui qui marche sur les pas d’un autre ne laisse pas de traces. De Anonyme
  • La trace de l’animal, c’est lui-même qui la montre. De Proverbe mbédé
  • Les paroles sont vides, le pinceau laisse des traces. De Proverbe chinois
  • Les marques du fouet disparaissent, la trace des injures, jamais. De Proverbe africain
  • Le temps n'efface pas la trace des grands hommes. De Euripide / Andromaque
  • Qui laisse une trace, laisse une plaie. De Henri Michaux / Face au verrous
  • Un homme qui ne marche pas ne laisse pas de traces. De Georges Wolinski
  • L’art, c’est comme la moralité, ça consiste à tracer une ligne quelque part. De Gilbert Keith Chesterton
  • Quand j’aurai cent dix ans, je tracerai une ligne et ce sera la vie. De Katsushika Hokusai
  • Chaque joueur prend un crayon et une feuille tous du même côté. Ensuite, on tire une carte pour inscrire les villages. Le premier joueur inscrit la lettre en rouge dans le premier emplacement, le second joueur inscrit la même lettre, mais dans le second emplacement, et ainsi de suite. On fait ensuite une pile avec les cartes Terrain, et on étale les cartes Bonus puis la partie peut commencer. À chaque tour on va tirer 2 cartes, les joueurs vont alors devoir dessiner un trait entre ces 2 terrains sur leur feuille, afin de créer un tracé. Dès qu’une curiosité est reliée à un village, le joueur entoure celle-ci sur sa feuille de score, s’il s’agit de la seconde curiosité du même type, le joueur ajoute où il le souhaite un segment (au bout de la troisième avec la Grande île). Si un joueur relit 2 villages avec la même lettre, il entoure cette lettre sur sa fiche de score, et s’il s’agit du premier joueur à le faire, il gagne en plus les points bonus de la carte en question. On joue ainsi jusqu’à épuisement de la pioche sauf une carte, on procède alors aux décomptes des merveilles, puis on mélange la pile et la seconde manche commence. La partie se joue en 2 manches (3 avec la grande île, mais il y a 3 curiosités de chaque type et l’île est plus grande), on fait le décompte et le joueur avec le plus de points l’emporte. Tric Trac, Critique de Trails of Tucana - Actualités - Tric Trac
  • Souvenez-vous, le 13 mars 2020, jour de la clôture de la campagne électorale, un trac diffamatoire et calomnieux a été déposé dans vos boites aux lettres par la liste adverse (il s’appuyait sur l’article intitulé « Gérard Prêtre donne sa vérité sur la dette de Saint-Georges-de-Luzençon » paru le 11 mars 2020 dans millavois.com). millavois.com, Mise au point d’Yvon Beaumont, conseiller municipal de la liste « Agir avec les Saint-Georgiens »
  • Pour les fans de matériel agricole dernier-cri, MrAgriFrance propose une vidéo sympa sur sa chaîne YouTube dans laquelle la moissonneuse-batteuse Claas Lexion 780 TT équipée de sa barre de coupe Vario 1050 avale les hectares de colza. Un chantier hors normes sur lequel deux tracteurs Fendt 936 et 939 et leur benne Brochard se relayent pour évacuer la récolte. Terre-net, Un chantier de colza récolté avec la Lexion 780 version Terra Trac de Claas

Images d'illustration du mot « trac »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trac »

Langue Traduction
Anglais stage fright
Espagnol miedo escénico
Italien panico da palcoscenico
Allemand lampenfieber
Chinois 怯场
Arabe رهبة المسرح
Portugais medo do palco
Russe боязнь сцены
Japonais 舞台負け
Basque beldurra
Corse scantu di scena
Source : Google Translate API

Synonymes de « trac »

Source : synonymes de trac sur lebonsynonyme.fr
Partager