La langue française

Touiller

Sommaire

  • Définitions du mot touiller
  • Étymologie de « touiller »
  • Phonétique de « touiller »
  • Citations contenant le mot « touiller »
  • Images d'illustration du mot « touiller »
  • Traductions du mot « touiller »
  • Synonymes de « touiller »

Définitions du mot « touiller »

Trésor de la Langue Française informatisé

TOUILLER, verbe trans.

A. − Fam. Agiter, remuer pour mélanger. Synon. brasser1, mélanger.Touiller son café; touiller les cartes; touiller la lessive, la peinture; touiller la salade. Pendant qu'il touillait le vin, la cassonade, le poivre et le pain dans le bol à punch, Angélo, qui contenait une furieuse envie de boire, avait la salive à la bouche (Giono, Hussard, 1951, p. 36).
P. métaph. Jany Holt touille ses rancœurs de bigote maladive avec la hargne idiote requise (La Croix, 19 mars 1972, p. 13, col. 5).
B. − TECHNOL. Touiller la fécule. La brasser pour la blanchir, la nettoyer. (Dict. xixeet xxes.). Touiller la soude. ,,Dissoudre la soude brute et décanter la liqueur quand elle est devenue claire`` (Chesn. t. 2 1858).
REM.
Touille, subst. fém.a) Technol. Pelle creuse avec laquelle on brassait les fécules. (Dict. xixeet xxes.). b) Ichtyol. Lamie, variété de squale qui remue l'eau. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [tuje], (il) touille [tuj]. Étymol. et Hist. 1176-81 soi tooillier « s'agiter » (Chrétien de Troyes, Chevalier Lyon, éd. M. Roques, 4529); ca 1200 trans. touellier « remuer » (Aliscans, éd. F. Guessard, 3650) − 1611, Cotgr.; répertorié comme ,,vieux mot`` par Trév. 1752-71 et Gdf.: ,,s'est conservé dans tous les patois avec le sens général de remuer, mélanger, salir, souiller``; ne subsiste que dans certains empl. 1. ca 1393 toullier art culin. (Ménagier de Paris, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, p. 256,264, 33); 2. 1842 technol. « agiter pour épurer » (Ac. Compl.). Terme dial. du Nord, cf. FEW t. 13, 2, pp. 392-393, remontant au lat. tudiculare « broyer, triturer », dér. de tudicula, -ae « machine à écraser les olives », de tundere « écraser, piler », d'abord « frapper, battre à coups répétés ».
DÉR. 1.
Touillage, subst. masc.,fam. Action de touiller. (Dict. xixeet xxes.). Technol. ,,En génie chimique: action de purifier la soude brute`` (Peyroux Techn. Métiers 1985). [tuja:ʒ]. 1reattest. 1793 (A. Loysel, Descr. de div. procéd. pour extraire la soude, p. 63); de touiller*, suff. -age*.
2.
Touilleur, -euse, adj. et subst.,fam. (Celui, celle) qui touille. [Dans un cont. métaph.] Celui qui venait de parler (...) touilleur en chef de soupes empoisonnées, versées toutes fumantes chaque lundi dans les cervelles droguées, en état de manque, des six cent mille lecteurs de son hebdomadaire si joliment nappé (J. Raspail, Le Camp des saints, Paris, R. Laffont, 1973, p. 93). P. anal., subst. masc. [Désigne un dragueur] Un touilleur, ces sortes de remorqueurs qui circulent en embobinant et en désembobinant sur leur roue à aubes comme sur un cabestan central inclus dans leur machine à vapeur une chaîne sans fin coulée au fond du lit de la Seine (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 314). [tujœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1906 (Claudel, Part. midi, I, p. 1010); de touiller*, suff. -eur2*; cf. déjà en 1573 touilleur « homme qui embrouille les choses » (Chesneau, Dictionariolum latinograecogallicum d'apr. FEW t. 13, 2, p. 394a), 1660 (Oudin Fr.-Esp.).
BBG.Dauzat Ling. fr. 1946, p. 295. − Meier (H.). Aufsätze und Entwürfe zur rom. Etymologie. Heidelberg, 1984, p. 91. − Thomas (A.) Nouv. Essais 1904, p. 272.

Wiktionnaire

Verbe

touiller \tu.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Mélanger, brasser, remuer.
    • Il faut touiller la salade, la fondue.
    • J’ai bien touillé la terre avant de planter les patates.
    • Pendant qu’il touillait le vin, la cassonade, le poivre et le pain dans le bol à punch, Angelo, qui contenait une furieuse envie de boire, avait la salive à la bouche. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 43)
    • Quelle sensation ça fait de s’étaler la serviette sur les genoux et de voir arriver des nourritures qu’on n’a pas décidées, préparées, touillées, surveillées, des nourritures toutes neuves, dont on n’a pas reniflé toutes les étapes de la métamorphose. Je l’ai oublié. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 421)
    • Et donc ? Grand scandale ? Énorme barouf médiatique, dénonçant ces marques célèbres qui s’assoient sans vergogne sur la réglementation en touillant leurs cosmétiques avec des cochonneries dangereuses pour la santé ? Pas du tout ! — (Des cosmétiques empoisonnés sous la haute protection des budgets de pub, Le Canard Enchaîné, 21 juin 2017, page 4)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TOUILLER (tou-llé, ll mouillées) v. a.
  • Dissoudre la soude brute, et décanter la liqueur quand elle est devenue claire.

    Remuer avec un bâton, en les humectant, les matières qui servent à fabriquer la poudre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TOUILLER. Ajoutez :
2Touiller les fécules, les brasser pour les nettoyer et blanchir.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « touiller »

L'anc. franç. touiller, salir, barbouiller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Verbe de l’ancien français tooillier (Vers 1175), puis touiller (1421). Il a le sens de « remuer, brasser, mélanger », mais originellement celui de « salir ». Encore employé familièrement pour « mélanger, brasser une pâte » par exemple, serait à l’origine du mot vendéen toulon, un genre de pilon servant autrefois à brasser la crème dans le tarasson, pour en faire du beurre.
Du latin tudiculare (« broyer, mélanger »). Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « touiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
touiller tuje

Citations contenant le mot « touiller »

  • À l’aide de cette pince à salade 2-en-1 d’ECO, par Gourmet, il est possible de touiller les aliments en utilisant ses deux ustensiles séparément, pour ensuite servir la salade d’une seule main en reconstituant la pince. Recyclable, cette pince est faite à partir de fibres de paille de blé naturelles. Le Journal de Québec, Accessoires de cuisine: inspirante salade d'été | JDQ
  • « Si vos parents ont cru bon de quitter leur pays d’origine pour s’installer sur le territoire français, c’est bien parce qu’ils savaient que leurs vies, dès lors, et celles de leurs enfants seraient meilleures ici qu’outre Méditerranée ? (…) Pourquoi cette hargne, cette volonté constante de vouloir “touiller” le pus des plaies de notre histoire, en faisant toujours porter le principal des fautes par la France ? » Le Monde.fr, La lettre que Roger Hanin n’a jamais écrite à Jamel Debbouze
  • Réaliser une vinaigrette à base de mayonnaise, de yogourt grec, de câpres, d’estragon et de moutarde de Dijon. Poivrer et touiller avec la julienne de céleri-rave. Journal Métro, La révolution des légumes en conserve
  • Le mot de la fin » Comme la plupart d’entre vous, j’ai grandi dans la conviction que touiller une fondue relevait de la performance culinaire. Si, si. , La fondue est un boulot d’homme - La Liberté
  • Côté finance, changement de poste et d’institution. Quentin prend du galon et devient analyste au sein du département des fonds alternatifs. «Grâce à ma nouvelle fonction, je rencontrais enfin les managers qui font la pluie et le beau temps dans le domaine. J’ai adoré cette période.» Malgré une carrière qui s’annonce sous les meilleurs auspices, il garde à l’esprit tout ce qui se rapporte au gin et profite de son temps libre pour partir à la rencontre d’herboristes dans le Jura et Neuchâtel. Après ses journées bancaires, il passe la plupart de ses soirées à calibrer, mélanger, touiller, proportionner jusqu’à l’obtention de la potion magique. «Quitte à payer plus cher une consommation, j’ai toujours été sensible à la complexité aromatique d’une boisson alcoolisée. Je fais très attention à ce que je bois.» Le Temps, Quentin Verne, faiseur de gin - Le Temps
  • Chic! les maconistes vont pouvoir regl4nder au bureau et touiller le café en salle de réu' avec leurs collègues. C'est un peu la fête pour eux. L'Obs, Le télétravail, c’est fini pour plus de la moitié des salariés de bureau

Images d'illustration du mot « touiller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « touiller »

Langue Traduction
Anglais stir
Espagnol remover
Italien agitare
Allemand rühren
Chinois 搅拌
Arabe اثارة
Portugais mexer
Russe размешивать
Japonais かき混ぜる
Basque nahastean
Corse stirà
Source : Google Translate API

Synonymes de « touiller »

Source : synonymes de touiller sur lebonsynonyme.fr
Partager