La langue française

Torpide

Définitions du mot « torpide »

Trésor de la Langue Française informatisé

TORPIDE, adj.

A. − [En parlant d'un être vivant] Tombé dans un état de torpeur. Synon. engourdi.Elle resta chez elle, couchée pendant des journées entières (...) buvant des grogs, anéantie et torpide (Huysmans, Marthe, 1876, p. 113).
B. − Qui provoque la torpeur, qui accable, engourdit. Synon. accablant, engourdissant.Sa mère le voyait s'éteindre. La poitrine du pauvre enfant s'embarrassait, une chaleur torpide le dévorait. Il s'en allait (Gobineau, Nouv. asiat., 1876, p. 252).La terre est un éclat de diamant tombé, On ne sait quand, jadis, des couronnes du ciel. Le froid torpide et lent, l'air humide et plombé Ont apaisé son feu brusque et torrentiel (Verhaeren, Mult. splendeur, 1906, p. 13).
C. − Qui a les signes, le caractère d'un état de torpeur. Cinq petits enfants agenouillés (...) ne comprenaient sans doute point ce dont il s'agissait, ils regardaient, ils écoutaient avec la curiosité torpide en apparence qui distingue le paysan, mais qui est l'observation des choses physiques poussée au plus haut degré (Balzac, Curé vill., 1839, p. 96).Et sitôt que son esprit n'était pas surtendu, il retombait dans un engourdissement torpide et dont il lui semblait alors que même le bruit du canon proche ne le sortirait pas (Gide, Journal, 1914, p. 484).
D. − MÉD., PATHOL. [En parlant d'une lésion ou d'une affection] ,,Qui évolue sans manifestation aiguë et sans grand changement favorable ou défavorable`` (Méd. Flamm. 1975).
REM. 1.
Torpidement, adv.D'une manière torpide; en état de torpeur. Trois ou quatre pauvres diables (...) atteints de bougeotte anxieuse ou torpidement résignés, observent la grande trouée du boulevard de Port-Royal (Arnoux, Double chance, 1958, p. 201).
2.
Torpidité, subst. fém.État de torpeur. Enfin, maussade, aigre et taciturne, je ne cherche pas de refuge, d'échappatoire à ma condition, où je somnole et me corromps depuis des années dans ma torpidité qui m'agrée (Arnoux, Crimes innoc., 1952, p. 142).
Prononc.: [tɔ ʀpid]. Étymol. et Hist. 1531 « froid, stagnant, engourdi » (Vignay, Mir. hist., XX, 122 ds Delb. Notes mss) − 1634, ibid.; puis 1823 (Boiste: Torpide, de la torpeur; qui l'a); spéc. 1845 méd. (Journ. de méd. et de chir. prat., XVI, p. 98 ds Quem. DDL t. 8). Empr. au lat.torpidus « engourdi », dér. de torpere « être engourdi ». Dans l'accept. pathol. cf. l'angl. torpid dès 1807 ds NED. Fréq. abs. littér.: 25. Bbg. Quem. DDL t. 8, 29 (s.v. torpidité).

Wiktionnaire

Adjectif

torpide \tɔʁ.pid\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a le caractère de la torpeur.
    • Dans le narcotisme, le sommeil tient de l'ivresse , il est tantôt torpide, tantôt agité, bruyant, pénible, troublé par des cauchemards ; l'encéphale est hypérémié , le faciès vultueux, congestionné ; […]. — (Armand de Fleury, Leçons de thérapeutique générale et de pharmacodynamie, Paris : chez Veuve Adrien Delahaye & Cie, 1875, p 351)
    • Les heures de ces dimanches pareillement nus, glissent, lentes, torpides. Le temps semble s’être arrêté… — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 92)
    • Quelqu’un était-il donc entré pendant que Franz était plongé dans cet accablement torpide ? — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 156-166)
  2. (Médecine) Qualifie une lésion, plus précisément un ulcère, une plaie voire une affection qui ne s’améliore pas mais qui ne s’aggrave pas non plus.
    • Il faut manger, dit Camier. Sinon l’estomac s’étale et s’aplatit, comme un pseudokyste.
      Comment va ton kyste, au fait ? dit Mercier.
      Il est torpide, dit Camier. Mais un désastre se prépare, sous la surface.
      — (Samuel Beckett, Mercier et Camier, 1946. p. 45.)
    • Elle se caractérise par des foyers brucelliens d’évolution torpide et par une symptomatologie générale : […]. — (François Pebret, Maladies infectieuses, Heures de France, 2003, p.162)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TORPIDE. adj. des deux genres
. Qui a le caractère de la torpeur.

Littré (1872-1877)

TORPIDE (tor-pi-d') adj.
  • Néologisme. Engourdi, engourdissant. Il y a des journées calmes, molles, torpides, R. Töpffer, Nouv. voyages en zigzag. L'influence torpide que la théocratie exerce sur la pensée, Louis Blanc.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « torpide »

Du latin torpidus "engourdi".
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. torpidus ; torpide a été suggéré par torpeur (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « torpide »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
torpide tɔrpid

Citations contenant le mot « torpide »

  • N’omettez-vous pas le rôle torpide (et nouveau) des réseaux sociaux ds la formation d’une opinion éclairée ? = Fakes vraisemblables, spams, manipulations des puissances étrangères (Cambridge Analytica) jean-foutisme organisé... AgoraVox, La pandémie du tirage au sort - AgoraVox le média citoyen
  • C’est un film inspiré de Walt Disney. Il puise ses racines dans la Belle au bois dormant (film) et la Belle au Bois torpide de Charles Perrault. Betanews.fr, Angelina Jolie rejoindra-t-elle le casting cette fois aussi? Découvrez la date de sortie, le casting et tout ce que vous devez savoir. - Betanews.fr
  • Jean Chazal convoyait un bateau dans le golf de Gascogne Le professeur Chazal revient de loin. Rupture d’un abcès appendiculaire torpide, méconnu : 1 cas sur 1 million ! Durée de survie : 6 heures. Une inflammation aiguë du péritoine, urgence chirurgicale qui constitue « la » pathologie redoutée des marins. Ceci, à plus de 250 km des côtes, dans l’Atlantique ! www.lamontagne.fr, Le professeur Chazal, neurochirurgien retraité du CHU de Clermont-Ferrand, secouru en mer après s'être auto-diagnostiqué une péritonite - Clermont-Ferrand (63000)
  • Le film démarre comme un ­polar torpide et langoureux, troquant en cours de route la logique déductive pour celle du rêve Le Monde.fr, « Les Etendues imaginaires » : Singapour, comme dans un rêve

Traductions du mot « torpide »

Langue Traduction
Anglais torpid
Espagnol aletargado
Italien torpido
Allemand träge
Chinois r
Arabe خبيث
Portugais torpid
Russe апатичный
Japonais 辛い
Basque torpid
Corse torpidu
Source : Google Translate API

Synonymes de « torpide »

Source : synonymes de torpide sur lebonsynonyme.fr

Torpide

Retour au sommaire ➦

Partager