La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tintouin »

Tintouin

Définitions de « tintouin »

Trésor de la Langue Française informatisé

TINTOUIN, subst. masc.

A. − HIST. DE LA MÉD., PATHOL. ANC. Hallucination auditive. Les premiers (...) se plaignant d'éblouissements et de tintouin (Le Gendre dsNouv. Traité Méd.fasc. 71924, p. 308).
B. − Familier
1. Vieilli. Bruit fatigant, vacarme. C'est une chose tout à fait ordinaire que d'avoir (...) la mémoire obsédée par une espèce de tintouin, par le refrain d'une chanson vulgaire ou par quelques lambeaux insignifiants d'opéra (Baudel., Nouv. Hist. extr., 1857, p. 33).
2. Tracas, embarras, dérangement. Causer, faire du tintouin. Ah! vous en aurez du tintouin, ma pauvre demoiselle... gémit l'épicière en m'offrant un siège... Ce n'est pas parce que l'on ne me prend plus rien, au château... mais je puis bien dire que c'est une maison infernale... infernale (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 64).Elle mentait un peu, prétendant que le turbot sauce mousseline lui avait causé du tintouin, et qu'elle avait bien craint pour la tarte (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 410).
Se donner du tintouin. Se donner du mal, de la peine. Non, non, elle n'entendait plus se donner un pareil tintouin (Zola, Assommoir, 1877, p. 696).
Donner (à qqn) du tintouin. Donner du souci, du mal, de la peine (à quelqu'un). Sa vessie aussi lui donnait pas mal de tintouin. Comme Montaigne il souffrait de la pierre (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 331).
Rare, au plur. Oserai-je vous dire que ces témoignages me consolèrent efficacement de plusieurs tintouins et développèrent en moi le sens esthétique? (Bloy, Journal, 1893, p. 98).Il regrettait cette gêne d'être chez les autres, cette délivrance d'heures tracées, sans amusements inopinés, sans tintouins prévus (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 10).
Prononc. et Orth.: [tε ̃twε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1507 « souci que donne une personne » (Carneau, La Stimminachie ds Gdf. Compl.); 2. 1628 « bourdonnement d'oreilles » (Paré, Œuvres, l. 20, 2epart., chap. 9, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 3, p. 192); 3. XVIIes. « pensée obsédante comparable au bourdonnement dans les oreilles » (Olivier Basselin, Vaux-de-Vire, XL, éd. P. L. Jacob, p. 72); 4. 1857 « bruit fatigant, vacarme » (Baudel., loc. cit.). Dér. de tinter1* ou altér. expr. de tintin*. Fréq. abs. littér.: 28. Bbg. Lew. 1968, p. 38.

Wiktionnaire

Nom commun - français

tintouin \tɛ̃.twɛ̃\ masculin

  1. (Familier) (Vieilli) Bourdonnement, bruit dans les oreilles.
    • Avoir un tintouin continuel dans les oreilles.
  2. (Familier) (Figuré) Inquiétude qu’on a du succès de quelque chose.
    • Bigre, j’en ai eu, du tintouin, avec la moto ! se dit Bert en songeant aux coups de coussin éventré et à sa lutte impuissante contre les flammes qui renaissaient sans cesse. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 149 de l’édition de 1921)
    • « Eh bien, avoir encore du tintouin comme ça à mon âge, non, mais dis ! Est-ce que c’est une vie ? » — ( Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 245)
  3. (Familier) (Figuré) Embarras que cause une affaire ou une personne.
    • On juge maintenant son procès, il doit avoir du tintouin. — Cette affaire lui donnera beaucoup de tintouin.
    • Il va à la table et se verse un grand verre de curaçao.
      Lenglumé.– Qu’est-ce que tu fais là ?
      Mistingue, buvant.– Je ne sais pas, mais, quand j’ai du tintouin, je m’étourdis !…
      — (Eugène Labiche, L’affaire de la rue de Lourcine, 1857, Scène 10)
    • Parmi les clientes dont on m’avait plus spécialement confié la garde, les plus baveuses me donnaient un foutu tintouin. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 529)
    • Tu t’intéresses donc à moi ? Je croyais que tu avais d’autres tintouins. — (Paul Guth, Les sept trompettes, 1948, réédition Le Livre de Poche, page 36)
    • Mais je m’attends à être obligé de traverser des jardins potagers. À pied c’est facile s’il faut enjamber des clôtures, mais vous, avec votre mulet, vous aurez du tintouin. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 427)
    • Le maître des lieux est connu pour le luxe de ses équipages de chasses : il ne se considérerait pas comme un homme bien né si des hécatombes ne se perpétraient en automne sur ses terres : l'élevage des couvées, le choix des gardes-chasse et leur connivence avec les braconniers lui donnent du tintouin. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 135)
  4. (Populaire) Bruit, désordre, chahut …
    • Bon, les enfants ça suffit ! Vous avez fait assez de tintouin comme ça. Il faudrait vous calmer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TINTOUIN. n. m.
Bourdonnement, bruit dans les oreilles. Avoir un tintouin continuel dans les oreilles. Il est vieux en ce sens. Il se dit figurément de l'Inquiétude qu'on a du succès de quelque chose, de l'embarras que cause une affaire. On juge maintenant son procès, il doit avoir du tintouin. Cette affaire lui donnera beaucoup de tintouin. Il est familier dans les deux acceptions.

Littré (1872-1877)

TINTOUIN (tin-touin) s. m.
  • 1Sensation trompeuse d'un bruit analogue à celui d'une cloche qui tinte, et dû à un état morbide du cerveau ou à une lésion du nerf auditif. Avoir un tintouin continuel dans les oreilles. Ils furent salués du canon de si près, qu'ils en eurent tous la tête échauffée et le tintouin dans les oreilles plus de demi-heure après, Pellisson, Lett. hist. t. III, p. 397.
  • 2 Fig. et familièrement. Inquiétude, embarras que cause une affaire. Dame, il est juge, et ça donne du tintouin, Genlis, Th. d'éduc. Rosière, I, 2.

HISTORIQUE

XVe s. Il fault retourner aux bons vins, Comme à la beste Qui nous a mis ces tintouins Et ce mal dans la teste, Basselin, Vau de Vire, 43.

XVIe s. Souvent la surdité est accompagnée de quelque tintouin des oreilles, qui incommode for les malades, Paré, XX bis, 9. Il a beaucoup de tin touins en la teste, Cotgrave François II mourut d'un tintouin d'oreilles, Sully, Mém. t. VII, p. 398.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tintouin »

Tinter, par une dérivation de fantaisie. Montaigne a le verbe tintouiner : Le son mesme des noms qui nous tintouine aux oreilles, III, 300.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De tinter.
(Sens 1) : (1580)
(Sens 3) : (1507)
(Sens 4) : (1546)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tintouin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tintouin tɛ̃twɛ̃

Citations contenant le mot « tintouin »

  • Après avoir malicieusement montré le bout de son nez sur le PlayStation Store de Hong Kong il y a deux jours, Far Cry 6 a officiellement été annoncé par Ubisoft ce soir, avec la bande-annonce qui va bien et tout le tintouin. , Far Cry 6 est officiellement annoncé - Actu - Gamekult
  • C’est la vision décomplexée (?) de l’égalité, du rééquilibrage, de l’équité et de tout le tintouin le plus archaïque, qui nous ramène à la préhistoire d’une terre attachante et pleine de ressources, qui trouve toujours quelques Tartarins pour rallumer les foyers des polémiques du temps jadis. Celui où il n’y avait pas la région Grand Est, où le Sillon lorrain, création intelligente s’il en est, n’existait pas et où il ne fallait pas défendre son beefsteak face à Strasbourg. La Semaine, Edito. « Les personnalités messines qui pensent que leur ville est tenue pour quantité négligeable font fausse route »
  • bizarrement on ne nous annonce pas que tout le tintouin est nul car sainte Sophie reste 1 musée et donc ne devient pas 1 mosquée,les turcs occupent cette région depuis plus de 600 ans,est-ce qu'ils disent quelque chose sur l'incendie de notre dame que nenni car ils savent que cela ne les regardent en rien L'Obs, Transformer Sainte-Sophie en mosquée : le pari sans risque d’Erdogan

Traductions du mot « tintouin »

Langue Traduction
Anglais tintouin
Espagnol tintouin
Italien tintouin
Allemand tintouin
Chinois 丁妥因
Arabe تينتوين
Portugais tintouin
Russe tintouin
Japonais ティントゥイン
Basque tintouin
Corse tintouin
Source : Google Translate API

Synonymes de « tintouin »

Source : synonymes de tintouin sur lebonsynonyme.fr

Tintouin

Retour au sommaire ➦

Partager