Timbale : définition de timbale


Timbale : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TIMBALE, subst. fém.

A. − MUS. Instrument à percussion formé d'un bassin hémisphérique en métal recouvert d'une peau dont la tension est réglable par des vis et sur laquelle on frappe avec des baguettes, et qui est utilisé le plus souvent par paires de sonorités différentes. Timbales des cavaliers; timbales d'orchestre. Nous mouillâmes par le travers de la terre et nous n'aperçûmes qu'une forêt. Mais pendant la nuit nous voyions des feux, et nous entendions le son des fifres, le bruit des timbales, et les clameurs d'un peuple innombrable (Chateaubr., Essai Révol., t. 1, 1797, p. 233).C'est le temps qu'à pleines charrettes nous voyons décharger à la porte de nos basiliques, Timbales, trombones, contrebasses, les pupitres et tous ces vases de musique Pour soutenir la voix de quatre cents choristes vigoureux (Claudel, Feuilles Saints, 1925, p. 599).
B. − Gobelet de métal sans pied; p. méton., contenu de ce récipient. Les élèves, assis devant les tables de marbre, faisaient avec leurs fourchettes et leurs timbales un bruit agaçant (A. France, Servien, 1882, p. 171).Puis, une gaieté malicieuse éclaira sa frimousse; et, sans quitter Antoine des yeux, comme pour le prendre à témoin de sa docilité, il vida sa timbale sans reprendre souffle (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p. 831).
Loc. verb. fig. [P. allus. à la timbale fixée en haut du mât de cocagne, qui donnait droit à un prix à celui qui la décrochait] Décrocher la timbale. Obtenir un objet convoité, un résultat important; parvenir à ses fins; p. antiphr., subir le résultat de sa maladresse. Ses séjours répétés à Champrosay (...) donnèrent à mon père le sujet de la Petite Paroisse (...) qui eut du succès, sans pour cela décrocher la timbale (L. Daudet, Qd vivait mon père, 1940, p. 278).C'est justement par tout ce qu'on tente de paralyser en madame Colette qu'elle triomphe des vies exemplaires et plates de ceux qui veulent décrocher la timbale et la manquent (Cocteau, Poés. crit. II, 1960, p. 123).
C. − CUIS. Moule en métal haut et rond; p. méton., préparation culinaire faite dans ce moule. Timbale de fruits de mer. Le menu, arrêté dès la veille, fut pourtant remarquable: un potage crème d'asperges, puis des petites timbales à la Pompadour (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 188).Devant l'étal de Mmeveuve Maintenant, marchande en détail, musaient, manne au pied, deux pâtissiers de Saint-Philippe-du-Roule: « Paton, 212, Faubourg-Saint-Honoré » recommandé pour ses timbales de filets de soles (Hamp, Marée, 1908, p. 60).
Timbale milanaise. V. milanais B 1.
Prononc. et Orth.: [tε ̃bal]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Mil. xiiies. [date du ms.] tinbale « instrument à percussion composé d'un demi-globe de métal sur lequel est tendue une peau » (Benoît de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, 14783, var. ms. K)]; 1471 tinballe (Inv. du roi René à Angers, fo10 ds Wright); 2. 1727 gobelets en timballes (doc. ds Nouv. Arch. de l'art fr., 1883, p. 288); 1758 timbale « gobelet de métal » (Invent. des châteaux appartenant aux Peyrusse des Cars, éd. X. Barbier de Montault, p. 16); 1877 au fig. décrocher la timbale (Journ. offic., 25 mars, p. 2361, 3ecol. ds Littré Suppl.); 3. 1749 désigne une marmite (doc. ds Mém. Sté Paris et Île-de-Fr., 1899, p. 36); 1828 macaroni en timbale à l'italienne (Audot, Cuisin. campagne et ville, 1896, p. 225). Altér., par croisement avec cimbale (cymbale*) et timbre*, de tamballe, att. au sens 1 en 1471 (Comptes du roi René, éd. Lecoy de La Marche, p. 250), empr. à l'a. prov. tambala « id. » (xives., tanpbala, Vie de St George ds Levy (E.) Prov.) , lui-même empr. à l'ar. ṭabl « id. », devenu en ar. d'Espagne tạbál (d'où fr. atabal, fin xvies.; v. FEW t. 19, p. 173). Fréq. abs. littér. : 122. Bbg. Kidman (J.). Les Empr. lexicol. du fr. à l'esp. des orig. jusqu'à la fin du 15 es. Paris, 1969, pp. 253-256. − Quem. DDL t. 10.

Timbale : définition du Wiktionnaire

Nom commun

timbale \tɛ̃.bal\ féminin

  1. (Musique) Sorte de tambour composé d’un demi-globe de métal sur lequel est tendue une peau dont la tension est réglable.
    • Les timbales étoient autrefois plus en usage parmi les Alemans & les Espagnols que parmi les François qui ne s’en servoient que quand ils les avoient gagnées sur les ennemis, mais aujourd’hui le Roi en donne à qui il lui plaît & principalement aux compagnies d’ordonnance. — (Pierre Richelet, Dictionnaire françois, contenant les mots et les choses, plusieurs nouvelles remarques sur la langue française, ses expressions propres, figurées et burlesques, la prononciation des mots les plus difficiles, le genre des noms, le régime des verbes, avec les termes les plus communs des arts et des sciences: le tout tiré de l’usage et des bons auteurs de la langue française, Jean Herman Widerhold, Genève, 1680, page 450)
    • Le roulement de timbale produit un effet surprenant dans le crescendo et le forté d’un orchestre nombreux ; il a quelque chose de mystérieux et de sinistre s’il est fait pianissimo, ou si les timbales sont voilées [...]. — (Castil-Blaze, Dictionnaire de musique moderne, tome 2, Au magasin de musique de la Lyre moderne, Paris, 1825, page 241)
    • Passionné de percussions depuis l’âge de 6 ans, Alexandre Turco, 16 ans, vient de se distinguer aux timbales, lors d’un prestigieux concours international en Italie. — (Valérie Freund, Un élève du conservatoire gagne un prix international, lalsace.fr, 22 octobre 2019)
  2. Gobelet de métal.
    • — N’y a-t-il pas un bon orfèvre à Bar-le-Duc ? — Oh ! oui, monsieur, celui qui a ressoudé la timbale d’argent de mademoiselle Andrée. — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • Deux couverts, avec des timbales d’argent, y étaient mis sur une petite table. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
  3. (Cuisine) Moule de forme circulaire.
  4. Croûte de pâtisserie dans laquelle on sert certains mets accommodés avec une sauce.
    • Une timbale de macaroni.
    • Une timbale de queues d’écrevisses.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Timbale : définition du Littré (1872-1877)

TIMBALE (tim-ba-l') s. f.
  • 1Caisse de cuivre à l'usage de la cavalerie, faite en demi-globe, et couverte d'une peau corroyée et tendue, sur laquelle on frappe. Le lendemain, dès le point du jour, on entendit nos timbales, et on vit paraître quelque cavalerie, Pellisson, Lett. hist. t. I p. 229. Nous avons pris quantité d'étendards et de drapeaux et quelques paires de timbales, Saint-Simon, 12, 144. Ensuite [dans un triomphe célébré à Moscou] venaient les étendards, les timbales, les drapeaux gagnés à ces deux batailles [Lesno et Pultava], Voltaire, Charles XII, 5.

    Au plur. Jeu d'orgues qui imite le roulement des timbales.

  • 2Dans les orchestres, timbales accordées le plus souvent de manière à sonner la tonique et la dominante des morceaux où on les emploie ; elles se jouent avec des baguettes de bois dur pour obtenir des sons forts ; pour les effets doux, on a des baguettes recouvertes en peau ; on change l'intonation au moyen de vis qui tendent plus ou moins les timbales. Les frères Philidor signalés en 1665 au carrousel de Monseigneur à Versailles, en exécutant une marche en quatuor sur deux paires de timbales, C. Blaze, Hist. de l'Acad. de musique, t. II, p. 35.
  • 3Gobe let de métal qui a à peu près la forme d'une timbale ou d'un verre sans pied. Une timbale d'argent.
  • 4Petites raquettes couvertes de peau des deux côtés, dont on se sert pour jouer au volant.
  • 5 Fig. et populairement. Marmite.
  • 6 Terme de cuisine. Nom qu'on donne à toute espèce de ragoût enveloppé d'une pâte et cuit au four.

REMARQUE

À l'expression battre la timbale dans un concert, que donne l'Académie, il faut substituer battre les timbales, attendu que dans un concert ou à l'orchestre il y a toujours deux timbales, chacune à un ton différent de l'autre, te. que fa et mi ; mais, au lieu de battre, les musiciens disent généralement, blouser les timbales, ou, absolument, blouser, LEGOARANT.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TIMBALE.
3Ajoutez :

C'est une timbale que, dans certains jeux publics, on met au haut d'un mât de cocagne, et qui appartient à celui qui la décroche.

Fig. Je trouve qu'il est dangereux de suspendre tous les impôts à supprimer au sommet d'une espèce de mât de cocagne pour que ce soit le plus agile qui aille décrocher la timbale, Journ. offic. 25 mars 1877, p. 2361, 3e col.

6Nom donné à une des pièces de l'appareil musical de la cigale. La timbale, sèche et parcheminée, porte des bandes membraneuses destinées à favoriser, par l'élasticité, son retour brusque à sa position d'équilibre, Carlet, Académie des sciences, Comptes rendus, t. LXXXIII, p. 78.
7 Nom, au XVIIIe siècle, de loges de l'Opéra situées du côté de la reine au rez-de-chaussée, Journ. offic. 22 sept. 1877, p. 6436, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Timbale : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TIMBALE, voyez Tymbale.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « timbale »

Étymologie de timbale - Littré

Wallon, tibal ; port. timbal ; ital. timballo, taballo ; de l'arabe thabal, timbale. Scheler tire timbale du lat. tympana ; mais la finale ale présente des difficultés à cette dérivation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de timbale - Wiktionnaire

(Fin XVIIe siècle) D’après l’ancien occitan tambala, issu de l’arabe طبل, tabl (« tambour »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « timbale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
timbale tɛ̃bal play_arrow

Citations contenant le mot « timbale »

  • Des moules, de la menthe et un petit pain pour les mettre en valeur et se régaler ! La timbale en pain peut être remplacée par une timbale en porcelaine ou en verre. Une recette à essayer absolument. France Bleu, Timbale de moules à la menthe
  • On y ajoute choucroute, timbale de volaille en assiette creuse lutée comme à la Taverne Katz, plus la salade estivale au melon, magret et foie gras, bref un registre étendu de brasserie régionale qui plaît aisément à tous. En prime, la bière la Licorne bien tirée, le rosé corse Terra Nativa, toujours tarifé généreusement 15 €- le flacon et qui fait un parfait vin d’été. Plus un splendide kougelhopf glacé vraiment maison. C’est rare! Renotez l’adresse sur votre carnet d’été en Alsace! Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat, Saverne : rendez-vous là-haut! | Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat
  • Dès 9 heures du matin, les touristes se ruent sur les plages de l'Aiguablava et de Sa Tuna afin de décrocher la timbale : une place sur la plage, et si possible, la meilleure.  lindependant.fr, Espagne : sur la Costa Brava, les touristes font la queue dès 9 heures du matin pour avoir la meilleure place à la plage - lindependant.fr
  • En 2018, ce marché avait déjà décroché la timbale lors de l’élection de “Votre beau marché” dans un concours national organisé par un prestataire privé. Vu l’empressement du public pour venir soutenir ce rendez-vous hebdomadaire toujours très fréquenté et apprécié aussi des touristes, ce trophée des marchés semble donc attendu avec impatience. , Culture - Loisirs | Romans-sur-Isère : il est encore temps de voter pour le trophée des marchés
  • Les citadins ne diffèrent guère des villageois. Ils adorent tous les ragots, à cette différence près que les derniers en consomment des timbales pleines tandis que les premiers les sirotent dans des dés à coudre. De Moses Isegawa / Chroniques abyssiniennes

Traductions du mot « timbale »

Langue Traduction
Corse timpani
Basque timpani
Japonais ティンパニー
Russe литавры
Portugais tímpanos
Arabe timpani
Chinois 定音鼓
Allemand timpani
Italien timpani
Espagnol tímpanos
Anglais timpani
Source : Google Translate API

Synonymes de « timbale »

Source : synonymes de timbale sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires