La langue française

Taquet

Définitions du mot « taquet »

Trésor de la Langue Française informatisé

TAQUET1, subst. masc.

A. − Petite pièce de bois ou de métal servant de butée ou de verrou. Dans ces tiroirs, les dossiers se placent verticalement sur leur tranche la plus large. Des taquets de bois ou de métal maintiennent immobiles les dossiers (Pethoud, Organ. industr. et comm., 1931, p. 251).
1. MENUIS. Petit morceau de bois taillé servant à maintenir, à caler, à fixer des éléments d'un meuble. Les tablettes des armoires sont formées par des planches unies (...). Elles reposent sur des tasseaux, assemblés dans les pieds par chaque extrémité, ou appuyés sur de petits morceaux de bois ou taquets cloués sur les pieds (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 84).
En partic. [À l'intérieur du violon] les petits taquets, qui consolident le joint des tables, lorsque celles-ci sont de deux pièces (Grillet, Ancêtres violon, t. 2, 1901, p. 7).
2. Pièce tournant autour d'un axe et servant à maintenir une porte fermée; en partic., pièce qui cale la portière d'une voiture. Synon. loquet.Ils entrèrent dans l'auto; il ferma à clé la portière de droite et poussa le taquet de celle de gauche (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 163).
3. CH. DE FER. Taquet d'arrêt. Dispositif de protection implanté sur une voie; pièce de charpente affectée au stationnement des wagons, servant à arrêter un wagon si elle est redressée, à le laisser passer si elle est rabattue entre les rails. Des taquets d'arrêt destinés à retenir ces wagons dans le cas où ils se mettraient en mouvement (Bricka, Cours ch. de fer, t. 1, 1894, p. 430).
4. MINES. Dispositif d'arrêt d'une cage d'extraction à une recette. Ces cages comprennent plusieurs étages, ce qui a pour inconvénient de multiplier les manœuvres aux recettes où, lorsqu'une cage arrive, une manœuvre de taquets permet de l'asseoir pour soulager le câble (E. Schneider, Charbon, 1945, p. 246).
B. − MAR. ,,Morceau de bois dur ou de métal portant deux cornes ou oreilles, fixé en divers endroits du navire pour y tourner des cordages`` (Gruss 1978). Taquet de mât, de bitte. Nous montons sur le pont pour notre promenade habituelle du soir. (...) nous connaissons par cœur tous les petits trous où l'eau s'amasse, tous les taquets où l'on se prend les pieds, toutes les boucles où l'on trébuche (Loti, Mon frère Yves, 1883, p. 295).
Taquet-coinceur. Taquet permettant de bloquer ou de libérer rapidement une manœuvre courante (d'apr. Gruss 1978). Taquet de cabestan. ,,Ferrures noyées dans le bois de la cloche, assurant la tenue des cordages`` (Merrien 1958). Taquet de haubans. (Ds Ac. 1835-1935). Taquet de ris d'un gui. ,,Latte percée de trous, placée de chaque côté de l'extrémité arrière d'un gui et servant à prendre les empointures des ris`` (Gruss 1978).
C. − BÂT., TRAV. PUBL.
1. Petit morceau de bois fixé sur une pièce, scellé ou enrobé dans la maçonnerie (d'apr. Barb.-Cad. 1971).
2. Petit piquet que l'on enfonce en terre pour marquer un alignement (d'apr. Barb.-Cad. 1971).
3. Taquet de barrière. ,,Pièce en bois placée sur des poteaux de barrière pour recevoir les lisses`` (Barb.-Cad. 1971).
4. Taquet d'échelle. ,,Petit plateau pliant se fixant sur une échelle et servant de support`` (Barb.-Cad. 1971).
D. − TECHNOLOGIE
1. IMPR. [Dans des presses mécaniques] Petite pièce placée sur la table de marge, permettant d'arrêter la feuille à imprimer qui doit être prise par les pinces, se levant pour la laisser passer et permettant de la caler pour qu'elle soit margée. Un taquet de côté qui est en même temps rectificateur de marge, par suite d'un mouvement vers la droite au moment où la platine se redresse pour entrer en pression (Schott, Morin, Presses à platine, 1910, p. 11).On distingue les taquets de front et le taquet de côté (Leygues1979).
Taquet de marge. Butée frontale qui permet de caler la feuille. Le margeur a pour rôle principal (...) de placer chaque feuille à imprimer contre les taquets de marge ou ceux du pointeur automatique et de la présenter à la prise des pinces pour qu'elle adhère sans plis à la surface du cylindre imprimeur (Chelet, Lithogr., 1933, p. 17).
Loc. Mettre aux taquets. ,,Placer la feuille contre les taquets`` (Bég. Estampe 1977).
En compos. Taquet-butoir. Un contre-dos intérieur en bois, combiné avec les gardes volantes, et un taquet-butoir facilitent l'insertion des feuillets et en améliorent la conservation (Civilis. écr., 1939, p. 12-2).
2. BUREAUTIQUE, DACTYL. Butée mobile métallique placée sur le chariot d'une machine à écrire, servant à régler ses arrêts aux points choisis par le dactylographe (d'apr. GDEL).
3. TISS. Dans un métier à tisser, petite pièce de bois, de cuir ou de matériau synthétique en forme de parallélépipède, qui transmet à la navette la percussion produite par le mouvement du sabre. C'est ce taquet qui frappe violemment la pointe de la navette lorsque le sabre oscille par suite de la brusque frappe d'une came sur un galet provoquant l'oscillation (Thiébaut, Fabric. tissus, 1961, p. 148).
4. DESSIN. ,,,Punaise à deux pointes dont on se sert pour transporter, en les opposant par les quatre angles, deux tableaux peints qui ne sont pas encore secs`` (Bég. Dessin 1978).
E. − ODONTOLOGIE. [En prothèse dentaire fixée ou amovible] ,,Extension rigide et stabilisatrice de l'armature métallique prothétique adaptée à un appui`` (Méd. Biol. Suppl. 1982). Un taquet peut être disposé sur une face (...) incisive, linguale (...) ou vestibulaire (Méd. Biol. Suppl.1982).
F. −
1. Argot
a) Gifle, coup de pied (d'apr. Esn. 1966). L'autre, il m'a dit: « Descends du tram si tu es un homme. » (...) Alors je lui en ai donné un. Il est tombé. Moi, j'allais le relever. Mais il m'a donné des coups de pieds de par terre. Alors je lui ai donné un coup de genou et deux taquets (Camus, Étranger, 1942, p. 1144).
b) ,,Coup de poing`` (Esn. 1966).
2. Fam. Être au taquet. ,,Avoir atteint l'échelon (de salaire) le plus élevé dans sa catégorie`` (Bernet-Rézeau 1989). Ce qui explique en partie leur attitude à l'égard de la nouvelle grille des salaires et de l'avancement au mérite. Comme dit l'un d'eux: « À trente et un ans, je suis T4. En fait, je suis déjà au taquet jusqu'à la fin de ma carrière » (Le Monde,28-29 déc. 1986,p. 11, col. 4, ds Bernet-Rézeau 1989).
Prononc. et Orth.: [takε]. Homon. et homogr. taquet2. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1384 mar. taqués (doc. ap. Ch. Bréard, Le Compte du clos des galées de Rouen, p. 76: II taqués); 1643 taquet (Fournier, Hydrographie d'apr. FEW t. 17, p. 196a); 2. a) 1459 tacquiet « morceau de bois qui tourne autour d'un axe et qui sert à maintenir une porte fermée » (H. Loriquet, Arch. hospitalières de Béthune, 67 ds Romania t. 35, 1906, p. 406); b) 1573 « pièce de bois ou de métal servant de verrou ou de butée » (Dupuys); c) 1808 « petit morceau de bois taillé, qui sert à maintenir provisoirement en place un objet destiné à être fixé à demeure » (Boiste); 3. 1755 trav. publ. (Aviler, Dict. d'archit.); 4. 1875 ch. de fer taquet d'arrêt (Lar. 19e); 5. 1900 tiss. (DG); 6. 1905 mines (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, p. 1014); 7. 1910 impr. (Schott, Morin, loc. cit.); 8. 1949 « bouton qui cale la portière d'une voiture » (Sartre, loc. cit.). Dér., à l'aide du suff. -et*, avec perte de l'init. es-, de estaque, forme norm. de l'a. fr., m. fr. estache « pieu, poteau » (v. attacher). L'ex. de 1384 pourrait aussi être lu taque fém., v. FEW t. 17, p. 205a, note 7. Fréq. abs. littér.: 10. Bbg. Wartburg (W. von). Glanures étymol. R. Ling. rom. 1960, t. 24, pp. 290-291.

TAQUET2, subst. masc.

FAUCONN. Planche, morceau de bois sur lequel on frappe pour rappeler l'oiseau (d'apr. Baudr. Chasses 1834).
Élevage au taquet. Mode d'élevage des jeunes oiseaux en liberté consistant à les nourrir à une place fixe. (Dict. xxes.).
Prononc. et Orth.: [takε]. Homon. et homogr. taquet1. Étymol. et Hist. 1. 1611 « claquet de moulin » (Cotgr.), empl. isolé; 2. a) 1622 nourrir au taquet « élever (les jeunes oiseaux de proie) en liberté » (É. Binet, Merv. de nat., p. 50 ds Gdf. Compl.); b) 1964 élevage au taquet (Lar. encyclop.); 3. 1926 « coup à la figure » (d'apr. Esn.). Dér. du rad. onomat. takk- exprimant un bruit sec; suff. -et*.

Trésor de la Langue Française informatisé

TAQUET1, subst. masc.

A. − Petite pièce de bois ou de métal servant de butée ou de verrou. Dans ces tiroirs, les dossiers se placent verticalement sur leur tranche la plus large. Des taquets de bois ou de métal maintiennent immobiles les dossiers (Pethoud, Organ. industr. et comm., 1931, p. 251).
1. MENUIS. Petit morceau de bois taillé servant à maintenir, à caler, à fixer des éléments d'un meuble. Les tablettes des armoires sont formées par des planches unies (...). Elles reposent sur des tasseaux, assemblés dans les pieds par chaque extrémité, ou appuyés sur de petits morceaux de bois ou taquets cloués sur les pieds (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 84).
En partic. [À l'intérieur du violon] les petits taquets, qui consolident le joint des tables, lorsque celles-ci sont de deux pièces (Grillet, Ancêtres violon, t. 2, 1901, p. 7).
2. Pièce tournant autour d'un axe et servant à maintenir une porte fermée; en partic., pièce qui cale la portière d'une voiture. Synon. loquet.Ils entrèrent dans l'auto; il ferma à clé la portière de droite et poussa le taquet de celle de gauche (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 163).
3. CH. DE FER. Taquet d'arrêt. Dispositif de protection implanté sur une voie; pièce de charpente affectée au stationnement des wagons, servant à arrêter un wagon si elle est redressée, à le laisser passer si elle est rabattue entre les rails. Des taquets d'arrêt destinés à retenir ces wagons dans le cas où ils se mettraient en mouvement (Bricka, Cours ch. de fer, t. 1, 1894, p. 430).
4. MINES. Dispositif d'arrêt d'une cage d'extraction à une recette. Ces cages comprennent plusieurs étages, ce qui a pour inconvénient de multiplier les manœuvres aux recettes où, lorsqu'une cage arrive, une manœuvre de taquets permet de l'asseoir pour soulager le câble (E. Schneider, Charbon, 1945, p. 246).
B. − MAR. ,,Morceau de bois dur ou de métal portant deux cornes ou oreilles, fixé en divers endroits du navire pour y tourner des cordages`` (Gruss 1978). Taquet de mât, de bitte. Nous montons sur le pont pour notre promenade habituelle du soir. (...) nous connaissons par cœur tous les petits trous où l'eau s'amasse, tous les taquets où l'on se prend les pieds, toutes les boucles où l'on trébuche (Loti, Mon frère Yves, 1883, p. 295).
Taquet-coinceur. Taquet permettant de bloquer ou de libérer rapidement une manœuvre courante (d'apr. Gruss 1978). Taquet de cabestan. ,,Ferrures noyées dans le bois de la cloche, assurant la tenue des cordages`` (Merrien 1958). Taquet de haubans. (Ds Ac. 1835-1935). Taquet de ris d'un gui. ,,Latte percée de trous, placée de chaque côté de l'extrémité arrière d'un gui et servant à prendre les empointures des ris`` (Gruss 1978).
C. − BÂT., TRAV. PUBL.
1. Petit morceau de bois fixé sur une pièce, scellé ou enrobé dans la maçonnerie (d'apr. Barb.-Cad. 1971).
2. Petit piquet que l'on enfonce en terre pour marquer un alignement (d'apr. Barb.-Cad. 1971).
3. Taquet de barrière. ,,Pièce en bois placée sur des poteaux de barrière pour recevoir les lisses`` (Barb.-Cad. 1971).
4. Taquet d'échelle. ,,Petit plateau pliant se fixant sur une échelle et servant de support`` (Barb.-Cad. 1971).
D. − TECHNOLOGIE
1. IMPR. [Dans des presses mécaniques] Petite pièce placée sur la table de marge, permettant d'arrêter la feuille à imprimer qui doit être prise par les pinces, se levant pour la laisser passer et permettant de la caler pour qu'elle soit margée. Un taquet de côté qui est en même temps rectificateur de marge, par suite d'un mouvement vers la droite au moment où la platine se redresse pour entrer en pression (Schott, Morin, Presses à platine, 1910, p. 11).On distingue les taquets de front et le taquet de côté (Leygues1979).
Taquet de marge. Butée frontale qui permet de caler la feuille. Le margeur a pour rôle principal (...) de placer chaque feuille à imprimer contre les taquets de marge ou ceux du pointeur automatique et de la présenter à la prise des pinces pour qu'elle adhère sans plis à la surface du cylindre imprimeur (Chelet, Lithogr., 1933, p. 17).
Loc. Mettre aux taquets. ,,Placer la feuille contre les taquets`` (Bég. Estampe 1977).
En compos. Taquet-butoir. Un contre-dos intérieur en bois, combiné avec les gardes volantes, et un taquet-butoir facilitent l'insertion des feuillets et en améliorent la conservation (Civilis. écr., 1939, p. 12-2).
2. BUREAUTIQUE, DACTYL. Butée mobile métallique placée sur le chariot d'une machine à écrire, servant à régler ses arrêts aux points choisis par le dactylographe (d'apr. GDEL).
3. TISS. Dans un métier à tisser, petite pièce de bois, de cuir ou de matériau synthétique en forme de parallélépipède, qui transmet à la navette la percussion produite par le mouvement du sabre. C'est ce taquet qui frappe violemment la pointe de la navette lorsque le sabre oscille par suite de la brusque frappe d'une came sur un galet provoquant l'oscillation (Thiébaut, Fabric. tissus, 1961, p. 148).
4. DESSIN. ,,,Punaise à deux pointes dont on se sert pour transporter, en les opposant par les quatre angles, deux tableaux peints qui ne sont pas encore secs`` (Bég. Dessin 1978).
E. − ODONTOLOGIE. [En prothèse dentaire fixée ou amovible] ,,Extension rigide et stabilisatrice de l'armature métallique prothétique adaptée à un appui`` (Méd. Biol. Suppl. 1982). Un taquet peut être disposé sur une face (...) incisive, linguale (...) ou vestibulaire (Méd. Biol. Suppl.1982).
F. −
1. Argot
a) Gifle, coup de pied (d'apr. Esn. 1966). L'autre, il m'a dit: « Descends du tram si tu es un homme. » (...) Alors je lui en ai donné un. Il est tombé. Moi, j'allais le relever. Mais il m'a donné des coups de pieds de par terre. Alors je lui ai donné un coup de genou et deux taquets (Camus, Étranger, 1942, p. 1144).
b) ,,Coup de poing`` (Esn. 1966).
2. Fam. Être au taquet. ,,Avoir atteint l'échelon (de salaire) le plus élevé dans sa catégorie`` (Bernet-Rézeau 1989). Ce qui explique en partie leur attitude à l'égard de la nouvelle grille des salaires et de l'avancement au mérite. Comme dit l'un d'eux: « À trente et un ans, je suis T4. En fait, je suis déjà au taquet jusqu'à la fin de ma carrière » (Le Monde,28-29 déc. 1986,p. 11, col. 4, ds Bernet-Rézeau 1989).
Prononc. et Orth.: [takε]. Homon. et homogr. taquet2. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1384 mar. taqués (doc. ap. Ch. Bréard, Le Compte du clos des galées de Rouen, p. 76: II taqués); 1643 taquet (Fournier, Hydrographie d'apr. FEW t. 17, p. 196a); 2. a) 1459 tacquiet « morceau de bois qui tourne autour d'un axe et qui sert à maintenir une porte fermée » (H. Loriquet, Arch. hospitalières de Béthune, 67 ds Romania t. 35, 1906, p. 406); b) 1573 « pièce de bois ou de métal servant de verrou ou de butée » (Dupuys); c) 1808 « petit morceau de bois taillé, qui sert à maintenir provisoirement en place un objet destiné à être fixé à demeure » (Boiste); 3. 1755 trav. publ. (Aviler, Dict. d'archit.); 4. 1875 ch. de fer taquet d'arrêt (Lar. 19e); 5. 1900 tiss. (DG); 6. 1905 mines (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, p. 1014); 7. 1910 impr. (Schott, Morin, loc. cit.); 8. 1949 « bouton qui cale la portière d'une voiture » (Sartre, loc. cit.). Dér., à l'aide du suff. -et*, avec perte de l'init. es-, de estaque, forme norm. de l'a. fr., m. fr. estache « pieu, poteau » (v. attacher). L'ex. de 1384 pourrait aussi être lu taque fém., v. FEW t. 17, p. 205a, note 7. Fréq. abs. littér.: 10. Bbg. Wartburg (W. von). Glanures étymol. R. Ling. rom. 1960, t. 24, pp. 290-291.

TAQUET2, subst. masc.

FAUCONN. Planche, morceau de bois sur lequel on frappe pour rappeler l'oiseau (d'apr. Baudr. Chasses 1834).
Élevage au taquet. Mode d'élevage des jeunes oiseaux en liberté consistant à les nourrir à une place fixe. (Dict. xxes.).
Prononc. et Orth.: [takε]. Homon. et homogr. taquet1. Étymol. et Hist. 1. 1611 « claquet de moulin » (Cotgr.), empl. isolé; 2. a) 1622 nourrir au taquet « élever (les jeunes oiseaux de proie) en liberté » (É. Binet, Merv. de nat., p. 50 ds Gdf. Compl.); b) 1964 élevage au taquet (Lar. encyclop.); 3. 1926 « coup à la figure » (d'apr. Esn.). Dér. du rad. onomat. takk- exprimant un bruit sec; suff. -et*.

Wiktionnaire

Nom commun 1

taquet \ta.kɛ\ masculin

  1. (Mécanique) Petite butée dans un mécanisme.
    • En se servant de la poignée L, l’ouvrière rabat la brosse Q, le va-et-vient marchant toujours, le taquet d’entraînement arrive au contact de la pièce A. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (En particulier) Butée réglable utilisée pour arrêter le chariot d’une machine à écrire, pour taquer des caractères et les mettre à niveau.
  3. (Marine) Crochet où l’on amarre des cordages.
    • Taquets de haubans, taquet de cabestan.
  4. (Menuiserie) Morceau de bois taillé pour maintenir l’encoignure d’une armoire, d’un meuble ; bout de bois qui sert à porter le bout d’un tasseau ou d’une barre qu’on ne peut pas arrêter avec des clous.
    • Il m’enveloppa ensuite la tête d’un chiffon, tandis que De… lui disait : «  Mettez-lui un taquet dans la bouche. » […]. Il cherchait à m’enfoncer un morceau de bois entre les lèvres pour que je ne puisse fermer la bouche […]. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  5. (Familier) Coup de poing ou de pied, gifle.
    • Cet imbécile m’a collé un taquet en pleine figure, je suis devenu fou furieux, il a fallu nous séparer.
  6. (Familier) Injection de drogue.


Nom commun 2

taquet \ta.kɛ\ masculin

  1. (Fauconnerie) Planchette de bois servant à rappeler les oiseaux de proie qu’on élève en liberté, on parle d’élevage au taquet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TAQUET. n. m.
T. de Marine. Nom qu'on donne à différentes sortes de crochets de bois, où l'on amarre des cordages. Taquets de haubans. Taquet de cabestan. En termes de Menuiserie, il se dit de Petits morceaux de bois taillés pour maintenir l'encoignure d'une armoire, d'un meuble.

Littré (1872-1877)

TAQUET (ta-kè) s. m.
  • 1 Terme de marine. Crochet de bois à deux branches, qu'on attache sur le mât ou sur le plat-bord, pour y amarrer quelque manœuvre.

    Poulie à taquet, poulie dont la caisse est garnie d'un renfort dit taquet, qui empêche la poulie de se coucher.

  • 2 Terme de menuiserie. Petit morceau de bois taillé pour maintenir l'encoignure d'un meuble.

    Bout de bois qui sert à porter le bout d'un tasseau ou d'une barre qu'on ne peut pas arrêter avec des clous.

  • 3Petits piquets qu'on enfonce en terre, pour servir de repères dans un alignement.
  • 4 Terme de fauconnerie. Ais sur lequel on frappe pour faire revenir l'oiseau.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « taquet »

  1. Du normand estaque, ancien français estache (« pieu, poteau ») avec suffixe -et et perte du es initial. Apparenté à attache.
  2. Comme taquer, sans doute de l’onomatopée tac avec le suffixe -et.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dimin. de l'anc. franç. tac, qui signifiait clou, pointe ; esp. taco, clou, cheville ; et qui vient de l'allemand (voy. TACHE, à l'étymologie).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « taquet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taquet takɛ

Citations contenant le mot « taquet »

  • Hiver 2019, studio 118 de Radio France. Les comédiens sont là et Sophie-Aude Picon est « au taquet ». Elle enregistre le dernier épisode de la série. Cette normalienne détendue (mais pas trop) annonce tout de go : « Attention, avec moi, la règle des “h” s’applique. Ce sera donc des (h)aricots et pas des zaricots. » Et de remotiver ses comédiens : « Allez, on reprend. On s’la brouillonne. » Il faut parfois huit prises. Noter, annoter, garder la meilleure. Ne rien laisser passer et ne pas faire d’erreur. Un exemple ? En Scandinavie, la sirène des pompiers n’a pas le même son que chez nous : hors de question d’utiliser notre « pin-pon » national. Le Monde.fr, La saga « Millénium » mise en ondes par France Culture
  • Après une traversée de la mer Adriatique plutôt bien négociée, notre journaliste a empanné un peu trop tardivement pour rejoindre au plus vite les côtes italiennes où soufflaient ce matin les meilleurs vents. Bilan, un peu plus de 500 places perdues au classement. La preuve que la course fait rage et que les premiers sont au taquet ! voilesetvoiliers.ouest-france.fr, Course de l'Europe. Carnet de bord de l’Ultim Voiles et Voiliers, Jour 2 : « Dur réveil ! »
  • Les compagnies du Golf au taquet pour la reprise pendant que les Amériques sont a genou et que les compagnies européennes ne communiquent plus que pour annoncer des licenciements. ça va être difficile pour le vieux continent européen de récupérer les passagers qui auront changé leurs habitudes de vol . La nouveauté depuis aout? plus personne ne parle de la Chine. Bien malins ils ont compris que se taire est parfois la meilleure communication. Ils se font oublier pendant que Donald Trump distille ses tweets plus cons les uns que les autres et que Macron fait du Kouchner au Liban et à l’ile Maurice (marée noire). Difficile de renoncer au habitudes de « colon blanc » qui sauve le reste du monde trop con pour se débrouiller tout seul. Air Journal, Qatar Airways lance une nouvelle version de son application mobile | Air Journal
  • Vos commentaires sont affligeants ! Zemmour peut dormir en paix vous êtes tous au taquet pour continuer sa haine d'autrui !!! Lyonmag.com, Lyon 2e : il fracture une voiture pour un paquet de cigarettes
  • Relevant une inexactitude sur une de ses fiches, Nagui a mis un taquet à ses équipes ce dimanche 2 août dans Tout le monde veut prendre sa place. , Nagui mécontent de ce qui est écrit sur sa fiche "d'animateur à la con", il tacle les auteurs de TLMVPSP (VIDEO)
  • Ok on a décathlon au taquet, Twitch qui sont chauds, et bcp de gens motivés ça va être fou Peut être un système de paris avec sous reversés à une Asso ? (Pardon pour ma grammaire mais je suis hypé) https://t.co/u4BJpnzEMv Dexerto.fr, Carlito organise un five de prestige entre stars de YouTube et Twitch | Dexerto
  • Un midi, à une anguille récalcitrante et encore en vie, elle assène trois coups de taquet pour l'assommer. « Elle ne va pas souffrir », dit-el... Le Point, « La cuisine des mousquetaires de Maïté » : mais que faisait L214 ? - Le Point
  • Normalement, à J-4 du coup d’envoi interceltique, Bertrand Le Cam serait au taquet. C’est moins le cas cet été mais pas question pour le bagad de prendre le Fil. En parade plusieurs fois par jour en ville, SAO ne veut pas perdre le Fil. «Samedi, on sera quand même 40 sur scène pour la Fête des cornemuses. C’est mieux que rien». Le Telegramme, Bertrand Le Cam : « Pas de vie de sonneur sans Interceltique » - A Lorient, le Fil sans Fil - Le Télégramme
  • La situation si particulière du moment avec une saison tronquée et concentrée sur trois mois après une longue pause pourrait aussi jouer un rôle, estime Jimmy Casper. « Les gars savent qu’ils doivent être performants, ils vont devoir être à bloc, au taquet et ne pas se rater. Je ne serai pas surpris s’il doit y avoir beaucoup plus de chutes qu’à la normale parce que les pelotons seront extrêmement nerveux ». Le Telegramme, Cyclisme. Les sprints sont-ils devenus trop dangereux ? - Cyclisme - Le Télégramme
  • je pense que la J1 est le cadet de leur souci … mais par contre, ils nous affronteront avec des matches à haute intensité dans les pattes, il sera de bon aloi, que l’on soit au taquet… parce que ça risquerait de nous faire tout drôle !!! AllezPaillade.com, [Ancien] Pas de Final 8 pour Roussillon | AllezPaillade.com
  • Et heureusement c’est normal, ils ont repris tranquillement, tu veux pas qu’ils soient au taquet direct 😁pas d’inquiétude pour moi AllezPaillade.com, [MHSC-FCS34] Les joueurs qui doivent monter en gamme | AllezPaillade.com
  • C'est sûr que lorsqu'on a, déjà, si peu de préparation et qu'en plus on n'arrive pas à savoir jusqu'à la fin comment et avec qui on va vraiment jouer, c'est un peu particulier... Maintenant, tous les joueurs qui sont là sont au taquet et on a juste envie de commencer la compétition et de se battre. midilibre.fr, Benjamin Toniutti avant le TQO de Berlin : "On est tous au taquet" - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « taquet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « taquet »

Langue Traduction
Anglais cleat
Espagnol listón
Italien galloccia
Allemand klampe
Chinois 防滑钉
Arabe وتد
Portugais grampo
Russe шпунт
Japonais クリート
Basque cleat
Corse cleat
Source : Google Translate API

Synonymes de « taquet »

Source : synonymes de taquet sur lebonsynonyme.fr

Taquet

Retour au sommaire ➦

Partager