La langue française

Talus

Sommaire

  • Définitions du mot talus
  • Étymologie de « talus »
  • Phonétique de « talus »
  • Citations contenant le mot « talus »
  • Images d'illustration du mot « talus »
  • Traductions du mot « talus »
  • Synonymes de « talus »

Définitions du mot talus

Trésor de la Langue Française informatisé

TALUS, subst. masc.

A. −
1. Vieilli. Pente, inclinaison que l'on donne à un terrain ou à la surface verticale d'un mur. Talus d'une pyramide. Le talus ou le fruit [est] l'angle d'inclinaison qu'il convient de donner aux parois [d'une exploitation à ciel ouvert] (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, p. 421).
En partic. Pente (d'une montagne). Leur talus [aux montagnes primitives de granit ou de schiste] est si rapide, qu'après les deux ou trois cents premières toises, les bouquetins ne pourraient les gravir (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 191).Talus naturel. Inclinaison que prend une masse de terre meuble abandonnée à elle-même. Des terres rapportées sans cohésion qui se disposent suivant leur talus naturel (Bourde, Trav. publ., 1929, p. 20).
Loc. En talus. À l'oblique, selon une certaine inclinaison. Qui donc auroit mis à l'équerre et le niveau dans l'œil de cet animal [le castor] qui sait bâtir une digue en talus du côté des eaux, et perpendiculaire sur le flanc opposé! (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 168).Couper, tailler en talus. Couper en biseau. Couper une planche en talus (Bouillet1859).
2. P. méton. Terrain, partie du sol en pente. Le double talus d'un ravin. Les talus gazonnés qui descendaient dans le ravin étaient semés de jonquilles, de violettes et de rosiers nains (Feuillet, J. de Trécœur, 1872, p. 156).Les exercices d'escalade (...) allant du grimper le long d'un talus plus ou moins abrupt, jusqu'à l'escalade de parois plus ou moins verticales (R. Vuillemin, Éduc. phys., 1941, p. 47).
GÉOMORPHOL. Talus d'éboulis. Accumulation de débris provenant de roches désagrégées (le plus souvent par le gel). Les escarpements calcaires qui forment corniches au-dessus des talus d'éboulis (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 340).Talus continental. Versant raccordant le rebord de la plate-forme continentale (0-200 m) aux grandes profondeurs de la mer (au-delà de 1 000 m). On a tenté aussi de pêcher plus profondément, c'est-à-dire d'exploiter les stocks de poissons existant sur la partie supérieure du talus continental jusque vers 600-800 m (J.-M. Pérès, Vie océan, 1966, p. 173).
3. Partie du sol ou terrain aménagé en pente par des travaux de terrassement. Talus d'une route, d'une voie ferrée, d'un canal; talus intérieur, extérieur (d'une digue); talus d'une tranchée; talus herbeux. On nous a pris avec quelques autres pour relever un talus qui s'éboulait, sur la ligne [de chemin de fer] de Paris au Havre (Gide, Feuillets d'automne, 1949, p. 1096).La vitesse de l'eau dans les canaux, s'ils ne sont pas revêtus, ne doit pas dépasser une vitesse critique au delà de laquelle on risquerait de provoquer l'entraînement des matériaux qui tapissent le lit et les talus du canal (Thaller, Houille blanche, 1952, p. 55).V. fossé ex. 1.
Talus de déblai. Talus élevé à partir de terre provenant d'une excavation (fossé, route). Talus de remblai. Talus fait de terre rapportée (voie ferrée, canal en surplomb). Les talus sont les surfaces qui raccordent les bords de la route avec le terrain naturel. Il y a donc lieu de distinguer les talus de déblai creusés dans le terrain naturel et les talus de remblai qui sont dressés avec les terres rapportées (Bourde, Trav. publ., 1929, p. 19).
FORTIF. Talus de banquette. ,,Plan incliné qui raccorde le terre-plein de l'ouvrage à la banquette`` (Lar. Lang. fr.). Talus de rempart. ,,Plan incliné qui détermine le profil du rempart d'un ouvrage fortifié`` (Lar. Lang. fr.).
B. − IMPR., TYPOGR. Talus d'une lettre. Espace existant sur la surface d'œil, entre la partie supérieure de l'œil et le bord supérieur du caractère (talus de tête) ou entre la partie inférieure de l'œil et le bord inférieur du caractère (talus de pied) (d'apr. Impr. 1977). Selon la lettre, les talus sont d'une valeur différente. Les plus importants sont ceux des lettres courtes (a, c, e), les plus réduits sont les talus de tête des longues du haut et les talus de pied des longues du bas (Impr.1977).
PHOTOGRAV., TYPOGR. ,,Flanc des parties en relief`` (Impr. 1977).
Prononc. et Orth.: [taly]. Ac. 1694, 1718 talut, -lus, 1740 talus, -lut, dep. 1762 -lus. Étymol. et Hist. 1. Ca 1150 plur. taluz « étançons, supports en bois » (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 7751), seulement dans ce texte; 2. 1467-68 « terrain en pente qui forme le bord d'un fossé... » (Compte des fortificat., 1reSomme de mises, A. Tournai ds Gdf. Compl.); 3. 1910 impr. (Lar. pour tous: Talus. Relief des caractères d'imprimerie). Prob. du gaul. *talutum « versant, côte » (cf. talutium n. donné en Espagne, selon Pline l'Ancien, par les chercheurs d'or, à un talus herbeux sous lequel se trouve une mine d'or à peu de profondeur, v. OLD), dér. du gaul. *talos « front » (cf. bret. tâl « front »), v. FEW t. 13, 1, p. 68. Fréq. abs. littér.: 725. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 239, b) 1 079; xxes.: a) 1 533, b) 1 378.
DÉR.
Taluter, verbe trans.,vieilli. a) Donner du talus, de la pente à un terrain, à la surface d'un mur. (Dict. xixeet xxes.). b) Dresser en talus. Le canal taluté de terres croulantes (Arnoux, Rossignol napol., 1937, p. 173). [talyte], (il) talute [-lyt]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1690 (Fur.); de talus, dés.-er; d'autres dér. de talus sont att.: taluer (1532, Rabelais, Pantagruel, éd. V.-L. Saulnier, p. 83 − mil. xviiies., Raynal ds Littré), talusser (xvies.-xviies., v. Hug., Littré et DG), taluder (1691, Ozanam, Dict. math. d'apr. FEW t. 13, 1, p. 68 − 1785, Encyclop. méthod. Mécan. t. 4, p. 373), dont certains ont pu vivre localement, dans des parlers région. (v. FEW, loc. cit.).
BBG. − Archit. 1972, p. 166.

Wiktionnaire

Nom commun 1

talus \ta.ly\ masculin singulier et pluriel identiques invariable

  1. (Technique) Pente, inclinaison.
    • Donner du talus à un terrain.
    • Les colonnes maya aux angles taillés en talus.
  2. Façon de couper, de tailler ou de scier obliquement, en biseau ou en sifflet.
    • Tailler une pierre en talus.
  3. Portion de terrain formant une pente inclinée, aménagé par des travaux de terrassement.
    • Aussi les paysagistes sont-ils présents pour apporter la touche finale à la route par la végétalisation des talus et des belvédères, assurant ainsi la cicatrisation des emprises routières. — (Topo-guide de Grande Randonnée : L’Île de la Réunion, Fédération française de la randonnée pédestre, 2011)
  4. Portion de terrain utilisée comme séparation entre les parcelles dans le bocage.
    • Une vache qui paissait l’herbe abroutie du talus, leva son mufle vers lui… — (Octave Mirbeau, Rabalan)
    • Le remembrement a provoqué l’arasement des talus.
  5. (Géographie) Terme utilisé pour décrire un mouvement de terrain en pente.
    • Talus d’éboulis.
    • Talus continental.
  6. (Imprimerie) Espace, sur la surface d’œil d’un caractère, entre la partie supérieure de l’œil et le bord supérieur du caractère (talus de tête) ; entre la partie inférieure de l’œil et le bord inférieur du caractère (talus de pied).

Nom commun 2

talus \ta.lys\ masculin singulier et pluriel identiques invariable

  1. (Anatomie) Os du tarse.

Adjectif

talus \ta.lys\ masculin et féminin identiques singulier et pluriel identiques invariable

  1. (Médecine) Relatif au talon.
    • Pied bot talus : Avec appui principal sur le talon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TALUS. n. m.
Pente, inclinaison que l'on donne à la surface verticale d'une construction ou d'un terrain. Le talus d'une fortification, d'un mur de terrasse. Il se dit aussi du Terrain en pente qui forme le côté d'une terrasse, le bord d'un fossé, etc. Un talus revêtu de gazon. Un talus gazonné.

Littré (1872-1877)

TALUS (ta-lû) s. m.
  • 1Synonyme de pente, qui s'emploie dans le cas d'une pente assez forte ; se dit spécialement de la surface inclinée d'un terrain. L'Arveiron, alors très petit, sort, en rampant, de dessous la glace, qui descend en talus jusqu'au niveau du terrain, Saussure, Voy. Alpes, t III, p. 5, dans POUGENS.

    Tailler, couper une chose en talus, la couper obliquement, en biseau.

  • 2La surface même qui est en pente. Talus revêtu de gazon.

    Il se dit surtout en fortifications. Le talus intérieur. Le talus de la banquette.

    Le talus est à deux tiers, se dit d'un talus dont l'inclinaison est telle que le rapport de sa hauteur à sa base est le même que celui de 2 à 3.

  • 3Inclinaison qu'on donne aux parements des ouvrages de maçonnerie pour les asseoir solidement ; cette inclinaison est plus forte que celle du fruit, et moindre que celle du glacis.
  • 4Se dit de certaines pièces en fer dont une partie a une direction oblique par rapport aux lignes générales. Rosette en talus.

HISTORIQUE

XVIe s. Si le lieu de la cisterne est terre ferme, la fosse est creusée à plomb, à fons de cuve ; si mouvante ou sablon, en pente ou talus, De Serres, 781. Ils voudront que ces façons de parler qui estoyent en credit eux estans jeunes, obtiennent reintegrande asçavoir fossé en talut ou talus…, H. Estienne, Précell. édit. FEUGÈRE, p. 374.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « talus »

(1156) L’ancien français a taluz (au pluriel) avec le sens de « étançon », et talu (« en talus ») ; (1467-68) talut sens de « terrain en pente qui forme le bord d’un fossé. » Apparenté au latin talutium (« talus herbeux sous lequel se trouve une mine d’or à peu de profondeur »), du gaulois [1] *talutum (« versant, côte » → voir talud en espagnol) ou *talos (« front, pente raide » → voir tal en breton).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, talu ; du bas-lat. talutum, avance, projection, du lat. talus, talon. La 1re édition du dictionnaire de l'Académie écrit talut ou talus ; c'est talut, qui est la bonne orthographe, comme le montrent l'étymologie et le verbe taluter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « talus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
talus taly

Citations contenant le mot « talus »

  • Il était peu après 23 h quand le conducteur d’une voiture roulant à vive allure a perdu le contrôle de son véhicule qui s’est littéralement envolé, dévalant le talus qui jouxte le pont, pour aller finalement s’encastrer dans un muret après avoir traversé la voie ferrée. Journal L'Est Eclair, Il dévale le talus: un mort à Romilly-sur-Seine
  • Le car postal a terminé sa course au bas d'un talus. Il n'y avait aucun passager à bord. , Un car postal se renverse dans un talus - Le Matin
  • Comme l’an passé, au même endroit, le talus bordant l’A31 s’est enflammé, ce jeudi après-midi. Si, l’an passé, c’est l’embrasement d’une voiture qui avait mis le feu à l’accotement de l’autoroute A31, au niveau de la zone Saint-Jacques II, à Maxéville, dans le sens Metz-Nancy, là, les raisons restent à déterminer. , Faits-divers - Justice | Le talus s’embrase le long de l’A31
  • Un incendie s’est déclaré samedi après-midi chez un habitant de la route de Courgenay, à Porrentruy. L’homme a brûlé des branches dans le talus de sa propriété et le feu s’est rapidement étendu en raison de la sécheresse actuelle. L’intervention des pompiers a permis de le maîtriser et d’éviter une plus large propagation aux villas attenantes. Le Centre de renfort de Porrentruy s’est déployé sur place avec dix hommes et trois véhicules. Les polices cantonale et municipale étaient également présentes pour accomplir les actes d’enquête. Par ailleurs, un agent a été conduit à l’Hôpital du Jura pour des contrôles suite à l’inhalation de fumées. , Un talus en feu à Porrentruy - RFJ votre radio régionale
  • Un feu de talus a contrarié le trafic de la SNCF en début d’après-midi ce vendredi 31 juillet. Apparu vers 13 h en bordure de voie dans le secteur de Metz-Sablon, l’incendie a entraîné une intervention des pompiers pour limiter son extension et le noyer. Durant l’opération, la circulation des TER a été interrompue au départ de Metz en direction de Nancy et en direction de Rémilly, provoquant des retards de 30 à 45 minutes. , Faits-divers - Justice | Un feu de talus retarde des trains
  • Un incendie, dont l'origine restait indéterminée tout comme la superficie gagnée, a pris sur un talus. Une flammèche, portée par le vent, a traversé l'autoroute et le feu a ainsi gagné l'autre côté de la 2x2 voies. , A75 : un incendie démarre sur un talus et traverse l'autoroute - La Commère 43

Images d'illustration du mot « talus »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « talus »

Langue Traduction
Anglais bank
Espagnol banco
Italien banca
Allemand bank
Chinois 银行
Arabe مصرف
Portugais banco
Russe банка
Japonais バンク
Basque bank
Corse bank
Source : Google Translate API

Synonymes de « talus »

Source : synonymes de talus sur lebonsynonyme.fr
Partager