La langue française

Sybarite

Sommaire

  • Définitions du mot sybarite
  • Étymologie de « sybarite »
  • Phonétique de « sybarite »
  • Citations contenant le mot « sybarite »
  • Traductions du mot « sybarite »
  • Synonymes de « sybarite »
  • Antonymes de « sybarite »

Définitions du mot sybarite

Trésor de la Langue Française informatisé

SYBARITE, subst.

A. − HIST. Habitant de Sybaris. [À l'époque archaïque] les Sybarites imaginent (...) le bain de vapeur. Mais, dans la Grèce propre, les partisans des vieilles mœurs n'aiment pas ces pratiques efféminées (G. Glotz, Hist. gr., t. 2, 1938, p. 571).
B. − Littér., souvent p. iron. [P. allus. à la réputation des habitants de Sybaris et, en partic., p. réf. à certains aspects de leur façon de vivre] Personne qui aime le luxe, le raffinement en matière de plaisir, qui recherche le confort dans la vie comme dans la pensée ou qui y est habitué. Synon. délicat, sensuel, jouisseur, voluptueux ; anton. ascète.Je compris ce qui chagrinait le marquis dans son bonheur, et je découvris quel était le pli de rose dont soupirait ce sybarite sur sa couche de volupté (Gautier, Fracasse, 1863, p. 195).Brotteaux, en son grenier, lui servit du pain, du fromage et du vin, qu'il avait mis à rafraîchir dans sa gouttière, car il était sybarite (A. France, Dieux ont soif, 1912, p. 159).
Empl. adj. [En parlant d'une manière d'être ou de penser] Le docteur dit: « Ah! je l'avoue, personne n'a l'esprit plus sybarite que moi (...) » (Vigny, Journal poète, 1844, p. 1220).
En appos. Ces docteurs frivoles, ces philosophes sybarites qui repoussent toute pensée sérieuse (Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p. 357).
Prononc. et Orth.: [sibaʀit]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. du xvies. « habitant de Sybaris » (Blason des barbes, Poés. fr. des xveet xvies., II, 212 ds Gdf. Compl.); 2. 1560 « celui qui mène une vie molle et voluptueuse » (La Cuisine papale, p. 74, Fick, ibid.). Empr. au lat.Sybarita (gr. Σ υ β α ρ ι ́ τ η ς) « habitant de Sybaris », ville de la Grande Grèce renommée pour la mollesse de ses mœurs. Fréq. abs. littér.: 39.
DÉR.
Sybaritisme, subst. masc.,littér. Recherche de la jouissance; goût pour les plaisirs délicats, raffinés ou luxueux. Anton. ascétisme.Plus j'y ai songé, plus j'ai trouvé que c'était là [la littérature] le plus agréable emploi des facultés humaines et un véritable sybaritisme de l'intelligence (Sand, M. Sylvestre, 1866, p. 20).P. iron. Synon. indolence, mollesse, sensualité.Entrez, cria d'Ignacio, dont toutes ces histoires hâchaient le sybaritisme et qui, à la longue, s'en énervait (L. Daudet, Bacchantes, 1931, p. 220).− [sibaʀitism̭]. − 1reattest. 1827 (Eckstein, Le Catholique, no24, p. 638 ds Quem. DDL t. 12); de sybarite, suff. -isme*.
BBG.Greimas (A.-J.). Nouv. dat. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 307 (s.v. sybaritisme).

Wiktionnaire

Adjectif

sybarite \si.ba.ʁit\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient à Sybaris ou à ses habitants.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Par extension) Qui est mou, efféminé, corrompu, qui vit dans les plaisirs et la luxure comme les Sybarites.
    • Quelles que soient les motivations de celui qui régna pendant dix ans sous le nom d’Édouard VII (1901-1910), Bertie est rentré dans l’histoire avec la réputation non usurpée de jouisseur, de sybarite impénitent, voire de débauché. — (Stéphane Bern, Édouard VII, le débauché, Le Point no 2 153-2 154 du 26 décembre 2013)
    • Ce sybarite enfin qui ne veut autour de lui que fleurs, parfums et pierreries, femmes jeunes et vives. — (Eugène Sue, Kernok le pirate, 1830)

Nom commun

sybarite \si.ba.ʁit\ masculin

  1. Personne qui mène une vie molle et voluptueuse, par allusion aux anciens habitants de la ville de Sybaris.
    • C’est un sybarite, un vrai sybarite.
    • Il mène une vie de sybarite.
    • Croire que le monde est un lieu de délices où l’on ne doit avoir que du plaisir, c’est la rêverie d’un Sybarite. — (Voltaire, Vingt-cinquième lettre sur les Pensées de Monsieur Pascal)
    • Elle [la classe ouvrière] est comme un peuple d’ilotes au milieu d’un peuple de sybarites. — (Louis Napoléon Bonaparte, L’extinction du paupérisme, 1844)
    • L’été, l’on couche généralement dans la rue, les uns sur leur manteau, les autres sur une couverture de mule ; ceux-ci sur un sac rempli de paille hachée (ce sont les sybarites), ceux-là tout uniment sur le sein nu de la mère Cybèle avec un grès pour oreiller. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SYBARITE. n. m.
Homme qui mène une vie molle et voluptueuse, par allusion aux anciens habitants de la ville de Sybaris. C'est un Sybarite, un vrai Sybarite. Il mène une vie de Sybarite.

Littré (1872-1877)

SYBARITE (si-ba-ri-t') s. m.
  • 1Habitant de Sybaris. De ce nombre était Smindyride, le plus riche et le plus voluptueux des Sybarites : il arriva sur une galère qui lui appartenait, traînant à sa suite mille de ses esclaves pêcheurs, oiseleurs et cuisiniers, Barthélemy, Anach. ch. 37.
  • 2 Fig. Homme qui mène une vie molle et voluptueuse. Crois-tu que, censeur hypocrite De la mollesse des mortels, Je veuille, indolent Sybarite, M'endormir au pied des autels ? Bernis, Épît. VI, Ambit. Vous n'étiez pas née lorsqu'on augmenta de cent francs la pension que l'on payait pour moi au collége, et que, moyennant cette augmentation, j'eus du pain bis pendant toute l'année 1709 ; les Parisiens sont aujourd'hui des Sybarites, et crient qu'ils sont couchés sur des noyaux de pêche, parce que leur lit de roses n'est pas assez bien fait, Voltaire, Lett. Mme de Florian, 1er mars 1769. …Régner ! n'est pas Sybarite qui l'ose, Ni blessé seulement par des feuilles de rose, P. Lebrun, Épît. le Roi de Grèce.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sybarite »

Συϐαρίτης, de Συϐάρις, ville de la Grande-Grèce renommée pour la richesse et le luxe de ses habitants.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin Sy̆barita, du grec Συβαρίτης, Sybarites désignant les habitants de « Sybaris », ville de la Grande Grèce dont les habitants étaient réputés être le peuple le plus corrompu et le plus amolli de l’Antiquité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Date à préciser) Du latin sybarīta, issu de « Sybaris », ville de la Grande Grèce dont les habitants sont réputés être le peuple le plus corrompu et le plus amolli de l’antiquité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sybarite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sybarite sibarit

Citations contenant le mot « sybarite »

  • Un sybarite du mensonge ne trouve de jouissance dans son art qu'autant qu'il exerce sur des incrédules endurcis. De Louis Landry / Mémoires de Louis L'Ecrevisse
  • *IBRAHIM le malin lettré mutant politique sybarite politimôgo président de leur Pauvre Mali Muté choix de la France-Afrique un charlie de 1ère ligne de la lutte antiMohamadane un des principaux responsables de la déliquescence de leur Mali , Le président Keïta : « La sécurité sera assurée » | maliweb.net
  • *Ainsi leur lettré mutant politique sybarite politimôgo président de leur Pauvre Mali Muté choix de la France-Afrique un charlie de 1ère ligne de la lutte antiMohamadane un des principaux responsables de la déliquescence de leur Mali Chef suprême des ses forces de défense et de sécurité muté et acheteur d’hélicos de combat et d’avions de transport de troupes surfacturés non opérationnels cloués au sol , Mali : Un gouvernement restreint de six (06) membres mis en place | maliweb.net
  • De leur lettré mutant politique sybarite politimôgo président de leur Pauvre Mali Muté choix de la France-Afrique un charlie de 1ère ligne de la lutte antiMohamadane un des principaux responsables de la déliquescence de leur Mali Chef suprême des ses forces de défense et de sécurité muté et acheteur d’hélicos de combat et d’avions de transport de troupes surfacturés non opérationnels cloués au sol , Crise sociopolitique : IBK applique une partie des recommandations de la CEDEAO, appelle au calme et au dialogue | maliweb.net
  • Sir John Falstaff, dit aussi «  il Pancione » (Le ventru), doit  trouver rapidement de quoi régler ses dettes à l’auberge de la Jarretière où il mène une vie de sybarite sans en avoir les moyens. Le chevalier décide de séduire deux riches bourgeoises en leur adressant une lettre d’amour aussi ridicule qu’enflammée. Alice Ford et Meg Page, ses victimes potentielles, veulent tirer vengeance de cette supercherie qu’elles n’ont pas tardé à découvrir.  De faux-semblants en déguisements, le pauvre Falstaff va devenir le jouet de ces rusées commères, habiles à lui tendre un piège tout en contribuant à l’union de deux jeunes amoureux qu’un père autoritaire cherche à séparer. France Musique, Falstaff de Verdi au Royal Opera House de Londres
  • Cherif Sidhoum accepte parce que confortablement rétribué. Ce sera sa première concession. Il va déchanter et vivre un dilemme qui finira par bouleverser  ses certitudes les plus affermies. Le PDG  milliardaire  charge ce journaliste de relooker son image car il est décidé à se lancer dans la politique pour conquérir le pouvoir. Cette mission n’honore pas Cherif Sidhoum, le défenseur de la veuve et de l’opprimé, pourfendeur des ripoux, au contact d’un sybarite enrichi,  manipulateur. Il va subir crescendo une métamorphose kafkaïenne, en se faisant instiller à dose homéopathique, le venin du conformisme qui fait le deuil de ses idéaux.  Il ne se console pas d’être pris dans les rets d’un marigot qui lui est insupportable, de s’être engouffré dans une espèce de guêpier qui le maintient dans une posture d’obligé, corvéable à merci. Cherif  Sidhoum ne pouvait plus écrire un mot sur l’assassinat de son épouse. C’est un  journaliste désormais connivant. Plongé dans les turpitudes d’un monde interlope, le personnage est tiraillé entre l’impossibilité de rester tel et la difficulté de devenir autre, de troquer presque à son corps défendant, une identité qui n’est pas la sienne. Cruelle réalité du monde l’argent, de ses privilèges, qui lui ouvre une énorme brèche dans ses convictions. Au lieu de voir le personnage principal  s’ériger en un imperturbable héros, comme on aurait pu le supposer, l’auteur le pousse à s’accommoder d’une vie de conformiste, étouffante de banalité. «Le rapace» est l’histoire d’un échec. On y rencontre, au fil des chapitres, des personnages consentants face au délitement des valeurs, à la perte des repères, comme Cherif Sidhoum qui finit par comprendre que le monde dans lequel nous vivons exige des compromis. Le roman est également  une satire sociale d’hommes et de femmes parvenus au sommet de la pyramide grâce à leurs réseaux d’influence, à l’argent et à la politique. C’est surtout une plongée dans un monde des médias qui n’est pas toujours en odeur de sainteté avec l’éthique. Ce n’est pas la première fois que l’écrivain aborde ce sujet. Il récidive avec ce roman. Hamid Grine, journaliste,  est l’auteur de nombreux livres : essais sportifs, philosophiques, politiques et œuvres romanesques. On peut citer notamment «Comme des ombres furtives», «Cueille le jour avant la nuit», «La dernière prière», «Camus dans le narguilé», «Il ne fera pas long feu». L’écrivain a été ministre de la communication de mai 2014 à mai 2017. M. B. , Le rapace, de Hamid Grine, aux éditions Casbah : Histoire d’un désenchantement

Traductions du mot « sybarite »

Langue Traduction
Anglais sybarite
Espagnol sibarita
Italien sibarita
Allemand sybarit
Chinois 硅藻土
Arabe سيبارايت
Portugais sibarita
Russe сибарит
Japonais シバライト
Basque sybarite
Corse sybarite
Source : Google Translate API

Synonymes de « sybarite »

Source : synonymes de sybarite sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sybarite »

Partager