La langue française

Jouisseur, jouisseuse

Définitions du mot « jouisseur, jouisseuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

JOUISSEUR, -EUSE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers., d'un groupe social] Qui recherche les jouissances matérielles de la vie et plus spécialement le plaisir des sens; qui, de par sa position sociale, bénéficie des avantages matériels de la vie et sait les apprécier. Il détestait la femme oisive et jouisseuse : elle lui faisait l'effet d'un animal repu, qui digère et s'ennuie (Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p. 1013).Une minorité ascétique et mystique acquerrait rapidement un pouvoir irrésistible sur la majorité jouisseuse et aveulie (Carrel, L'Homme,1935, p. 358).Ce petit ventre rond de père Ubu de la Révolution, et sa face de bonbon rose et sa barbe de petit bourgeois jouisseur (Aymé, Uranus,1948, p. 174):
1. Quel sale petit monde jouisseur et heureux [les petits bourgeois]! (...) Ce besoin qu'ils avaient de se satisfaire; cette indulgence sans limite pour eux-mêmes; et comme ils infectaient toutes choses de leur diarrhée morale et intellectuelle! Larbaud, Barnabooth,1913, p. 307.
[P. méton.] Des paroles émues sur « notre chère cité », non plus la cité dolente et âpre du travail se heurtant (...) à la cité jouisseuse et superbe du capital, mais la cité totale (Jaurès, Ét. soc.,1901, p. 31).
B. − [En parlant de la physionomie, d'un sentiment, d'une expression, d'un trait du caractère d'une pers.] Qui traduit le plaisir, la disposition au plaisir. Convoitise jouisseuse; égoïsme, raffinement jouisseur; lèvres jouisseuses. Son besoin maladif de dire des méchancetés, dont l'émission était toujours précédée d'un fermement jouisseur des yeux, où il semblait d'avance goûter (...) la cruauté de son mot (Goncourt, Journal,1885, p. 411).Une tête adolescente couronnée de laurier (...) mais d'une expression exténuée et jouisseuse à la fois déchirante et si lasse que je vais en rêver bien des nuits (Lorrain, Phocas,1901, p. 21):
2. ... elle m'aimait avec un formidable entraînement au mal, un désir jouisseur, égal au mien, et (...) si (...) elle venait à se défaire de la chaîne de sa vertu, elle entrerait en contact avec mon enfer pour l'éternité. Jouve, Scène capit.,1935, p. 93.
II. − Subst. Personne dont la préoccupation essentielle est de jouir des plaisirs matériels de la vie et en particulier du plaisir des sens. Jouisseur cynique, désabusé, effréné, frivole, raffiné; âme, instinct de jouisseur; tares du jouisseur. Je ne tolérerai pas que mon Annie serve de jouet à un bourgeois pourri, bien sûr il est vérolé, ces jouisseurs qui passent leur vie au bordel ont tous la vérole (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 250).Ce sont les douces, souples et grasses jouisseuses, ardentes et paisibles à la fois, qui offrent leurs sexes en fleur entre des cuisses candidement ouvertes (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 226).
Prononc. et Orth. : [ʒwisœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1509 faire jouisseur de « faire jouir de » (Lemaire de Belges, Illustr., I, 31 ds Hug.); 1529 (Charte de Ponthieu, Grenier 300, no324, Richel. ds Gdf. : joysseur proprietaire); 2. 1846 « celui qui est avide de jouissances matérielles » (Besch. Suppl.); 1885 adj. (Goncourt, loc. cit.). Dér. du rad. du part. prés. de jouir*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 80.

Wiktionnaire

Adjectif

jouisseur

  1. Qui aime à jouir de la vie et des biens matériels.
    • Cette gravité de l’œuvre poursuivie par le prolétariat ne saurait convenir à la clientèle jouisseuse de nos politiciens ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.223)

Nom commun

jouisseur \ʒwi.sœʁ\ masculin (pour une femme on dit : jouisseuse)

  1. Celui, celle qui recherche avant tout les jouissances matérielles de la vie.
  2. (En particulier) Celui, celle qui jouit lors des relations sexuelles.
    • L'histoire du réglementarisme sera celle d'un effort inlassable pour discipliner la fille publique, l'idéal étant la création d'une catégorie de prostituées-moniales, bonnes travailleuses mais automates et surtout mauvaises jouisseuses. — (Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)

Nom commun

jouisseuse \ʒwi.søz\ féminin (pour un homme on dit : jouisseur)

  1. Celle qui recherche avant tout les jouissances matérielles de la vie.
  2. (En particulier) Celle qui jouit lors des relations sexuelles.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Forme d’adjectif

jouisseuse \ʒwi.søz\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de jouisseur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JOUISSEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui recherche avant tout les jouissances matérielles de la vie.

Littré (1872-1877)

JOUISSEUR (jou-i-seur) s. m.
  • Néologisme. Celui qui se livre aux jouissances de la vie. Il [le second empire] en a fait [de la nation française] une nation de viveurs, de jouisseurs et de matérialistes, Journ. offic. 81 nov. 1875, p. 9429, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jouisseur »

(XVIe siècle) De jouir avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jouisseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jouisseur ʒwisœr

Citations contenant le mot « jouisseur »

  • Entre l’austère et le jouisseur, quel est son vrai profil ? Le candidat a-t-il une face cachée non conforme à la rigueur affichée ? Cela ne fait guère de doute pour les magistrats du Parquet national financier. Le 29 juin 2020, le tribunal correctionnel de Paris a condamné François Fillon à cinq ans de prison dont deux ans ferme, assortis de dix ans d’inéligibilité. Sa femme ainsi que son suppléant écopent de trois ans de prison avec sursis. Les condamnés, qui ont fait appel, doivent rembourser près d'un million d’euros à l'Assemblée nationale. Franceinfo, VIDEO. "Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ?" : la phrase boomerang de François Fillon quelques mois avant le "Penelopegate"
  • Robert Mapplethorpe s’est construit une vie et une œuvre entre deux mondes. Une vie en marge et loin de l’ordre établi où il est à la fois désincarné et hors du temps, où il est à la fois jouisseur, attiré par les extrêmes et la laideur, et habité par une quête obsessionnelle de la beauté et de la mise en scène du corps ou de la nature. Mi-ange, mi-démon, tiraillé entre deux vies et entre deux esthétiques, Robert Mapplethorpe dérange autant qu’il fascine. France Culture, Robert Mapplethorpe (1946-1989), une vie et une oeuvre entre deux mondes - Ép. 1/5 - Photographes
  • L'humilité, le courage d'accepter les émotions qui nous traversent, l'ouverture, et puis il faut être intensément présent au monde. Il y a aussi le côté physique, il faut être endurant, un peu comme un sportif de fond. Et surtout, prendre du plaisir ! Le clown a ce côté jouisseur et démesuré ! J'aime jouer avec le nez rouge parce que c'est aussi une sorte de masque, quand je l'enlève, je redeviens Johanna. Pour moi, le clown est bon quand il est juste. Le bon clown n'est pas forcément drôle, mais il est forcément touchant. Du coup, on peut voir le clown partout. Ce peut être un clown triste, ou effrayant, parce que chacun joue avec ce qu'il a en lui. Ce qui est intéressant, c'est le décalage qui va créer l'émotion. Cela impose tout un travail pour connaître et dépasser tout doucement ses limites, sinon on y laisse toute son énergie, on se fait dévorer. hebdo-ardeche.fr, Vernoux-en-Vivarais - "Le clown permet de tout oser !"
  • l’indifférence jouisseuse. Suivant Spengler, il rappelle que le déclin du courage a toujours été considéré comme le signe avant-coureur de la fin. Pourfandant l’ordre des « salles de rédaction et des tribunaux d’opinion (…), l’armée des zélateurs et des délateurs» et la dévalorisation de la virilité masculine, il propose d’entrer dans les Lengadoc Info, « Lectures en son cloître ». Quelques idées de lecture durant le confinement [Partie 5] - Lengadoc Info
  • Publik’art ne vous dévoilera pas tous les trucs et astuces pour devenir une parfaite petite jouisseuse : à vous de découvrir ce livre audio, tous ses secrets et à les suivre à la lettre ! Une Saint Valentin forcément réussie qui ne pourra que vous épater, vous et/ou votre partenaire ! PublikArt - Webzine Culturel, Manuel de la parfaite petite jouisseuse, la meilleure Saint Valentin (Audible)
  • « Je suis plutôt une jouisseuse » Voici.fr, Claude (Koh-Lanta) bientôt animateur télé ? Alexia-Laroche Joubert répond - Voici
  • A 33 ans seulement, Léa Simone Allegria a bien assimilé ces différents ingrédients. Elle sait les mélanger dans son «mixer» intellectuel. Pour son second roman après «Loin du corps», elle imagine ainsi un commissaire-priseur tournant autour de l’Hôtel Drouot à Paris, un établissement aujourd’hui en plein déclin. Dans «le grand art», Paul Vivienne, de la maison Auctionès, constitue une sorte de dinosaure. En fin de carrière, l’homme n’a pas su croire à temps au Net et aux réseaux sociaux. Ce jouisseur, qui a si bien vendu durant des années devant «son» public, a du coup dû laisser la première place à des jeunes travaillant selon lui sans la foi. Ce sont à l'en croire de simples marchands de soupe. Avant de se retirer tout à fait, il lui faudrait un ultime gros coup. Médiatique. Il ferait une ultime fois parler de lui avant d’accepter un départ s’annonçant difficile. Bilan, Léa Simone Allegria démonte le marché de la peinture ancienne dans "Le grand art" - Bilan
  • Ezio Vendrame : mort d'un jouisseur Boursorama, Ezio Vendrame : mort d'un jouisseur - Boursorama
  • Nous vivons dans un monde “cosmétique” comme l’écrit le philosophe Yves Michaud dans son livre L’art à l’état gazeux. Tout doit “wawaii”, un adjectif japonais signifiant mignon. Dans une simple fringale de conquêtes, tous les corps se valent. À quelques centimètres, à quelques détails fétichisés dans la mensuration, aucune loi scientifique ne permet d’en élire un seul. Le jouisseur se retrouve assoiffé devant une fontaine qui ne tarit jamais. Mais il peut également déchanter plus rapidement qu’il faut pour le dire, dans une solitude hurlante, comme la cigale dans la célèbre fable. À force d’avoir couru tous les défis, il se retrouve face au plus grand de tous: la vie sans amour, sans cet accordage à un autre qui n’est pas tous. Le Huffington Post, Si l'été est la saison des rencontres amoureuses, pourquoi elles sont éphémères - BLOG | Le Huffington Post LIFE
  • Pierre Zaoui : Pour l’instant, on ne peut tirer aucune leçon. C’est une question de décence – vis-à-vis de tous ceux qui vont encore souffrir dans les temps qui viennent, les malades, les soignants, mais aussi bien nous tous – et aussi une question de vérité. Car quelles leçons tirer ? Les discours du Président et du gouvernement sont absolument insaisissables. C’est un mélange de néopétainisme (tout l’appel à un peu de discipline martiale contre la France jouisseuse), de déni technocratique ordinaire (nous contrôlons la situation) et d’apologie franchement comique des services publics au vu des derniers mois. Qu’est-ce qu’on peut faire avec ça ? Politis.fr, « Tenons-nous prêts quand la marée redescendra » par Romain Haillard | Politis

Traductions du mot « jouisseur »

Langue Traduction
Anglais enjoyable
Espagnol agradable
Italien piacevole
Allemand angenehm
Chinois 愉快的
Arabe ممتع
Portugais agradável
Russe приятным
Japonais 楽しい
Basque atseginagoa
Corse piacevule
Source : Google Translate API

Synonymes de « jouisseur »

Source : synonymes de jouisseur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « jouisseur »

Jouisseur

Retour au sommaire ➦

Partager