La langue française

Bambocheur, bambocheuse

Définitions du mot « bambocheur, bambocheuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAMBOCHEUR, EUSE, subst.

Fam. Personne qui fait bamboche (cf. fêtard, noceur) :
... mon père, qui a été un moment président de la Société des 100 kilos parce qu'il en pesait 150, était non seulement un bambocheur gros mangeur et gros buveur qui tenait tête à n'importe qui à table, mais était aussi un gastronome avisé... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 197.
Emploi adj. Bourgeois facétieux, bambocheur et prodigue (T. Gautier dans Lar. 19e, Guérin 1892); ouvrier bambocheur (Nouv. Lar. ill., Lar. 20e).
Rem. Synon. bambochard dans Lar. 20eSuppl. et Lar. encyclop.
1reattest. 1821 (Desgranges, Pt dict. du peuple à l'usage des 4/5 de la France, Paris, p. 19); déverbal de bambocher*, suff. -eur2* (-euse). − [bɑ ̃bɔ ʃ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. Durée mi-longue sur la 1resyll. dans Passy 1914.
BBG. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 148. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 92. − Wexler (P. J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague − Paris, 1970, p. 211.

Wiktionnaire

Nom commun

bambocheur \bɑ̃.bɔ.ʃœʁ\ masculin (pour une femme on dit : bambocheuse)

  1. (Vieilli) (Désuet) Marionnettiste.
    • Lettres de Jacques, maître bambocheur, à l’auteur du mémoire présenté au bureau économique. — (Réponse à la Lettre de Jacques, maître bambocheur à Saint-Cyprien, par un membre du bureau -1778)
  2. (Familier) Celui qui a l’habitude de faire bamboche, de faire la fête.
    • Ramasse des confetti et jette-les nous : on aura l’air d'un groupe de bambocheurs. — (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, p.167, Les éditions de France, 1928)
    • 4 Heures du matin… Yvonne dort. Lucien, son bambocheur de mari rentre sur la pointe des pieds du bal des Quat’zarts, déguisé en Roi Soleil. Malheureusement pour lui, il a oublié ses clés. — (Fiche spectacle de « Feu la mère de Madame » de Georges Feydeau, août 2007)

Nom commun

bambocheuse \Prononciation ?\ féminin

  1. Féminin singulier de bambocheur.

Nom commun

bambocheuse \Prononciation ?\ féminin

  1. Féminin singulier de bambocheur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BAMBOCHEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui a l'habitude de faire bamboche. Il est familier.

Littré (1872-1877)

BAMBOCHEUR (ban-bo-cheur, eûz') s. m.
  • Homme, femme de vie déréglée.

    Populaire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bambocheur »

 Dérivé de bamboche avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bamboche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bambocheur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bambocheur bɑ̃bɔʃœr

Évolution historique de l’usage du mot « bambocheur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bambocheur »

  • Pour la première fois, des États – nombreux, presque tous – ont décrété que les vies – toutes les vies – primaient sur le reste : l’économie, les élections, les défilés militaires, la grandeur nationale. Dans bien des cas, il s’agissait de déclarations contraintes, insincères – du bavardage. Dans bien des cas, elles rappelaient quantités de thèmes et de personnages célèbres, du gamin du conte qui crie « Au loup ! » quand il n’y a pas de danger, à la blague du bambocheur qui tente de régaler tous les clients d’un bar au compte d’un inconnu qui n’est pas au courant. Et l’on voit de plus en plus pointer dans le réel L’Oiseau gardien de Robert Sheckley et le Chien mécanique du roman de Ray Bradbury, prêts à filer et à châtier ceux qui enfreignent la norme. Le Courrier de Russie, Bisounours en enfer
  • Un climat sécuritaire, renforcé par les réactions étatiques aux abjects attentats djihadistes, a saisi de larges pans des organisations politiques de gouvernement, en contribuant peu à peu à paralyser les gouvernants face aux secteurs les plus violents et les plus réactionnaires des forces de police. Ces secteurs se sont autonomisés par rapport à des pouvoirs politiques de plus en plus faibles, à l’image du ridicule bambocheur d’un Christophe Castaner, craignant par-dessus tout d’être taxés de « laxistes ». Je ne crois guère aux discours courants dans les milieux militants d’un complot répressif venant directement de l’Élysée. Je souscris plutôt à une hypothèse inverse, nourrie d’apports en science politique de l’analyse des politiques publiques, d’une autonomisation de zones de l’action policière facilitée par l’idéologie sécuritaire, dans un milieu policier par ailleurs sous la pression des tâches croissantes qui lui sont confiées dans un contexte d’austérité budgétaire propre aux politiques néolibérales. Un gouvernement doté de peu d’autorité vis-à-vis de ses forces de police et de gendarmerie n’a plus comme principal outil que le marketing communicationnel s’efforçant de justifier, après coup et au nom de la sécurité, les débordements de l’arbitraire et des violences policières. Club de Mediapart, Noël en prison pour un syndicaliste à Nîmes: Roland Veuillet | Le Club de Mediapart
  • C’est ainsi qu’apparaissent les six générations des Sanson. Entre 1688 et 1847, la famille a exécuté à Paris l’essentiel des condamnés de France, la capitale étant le siège de la cour d’appel. Le dernier de la lignée perd d’ailleurs son poste dans des circonstances étranges. Bourreau de 1840 à 1847, Henri-Clément, joueur invétéré, bambocheur et panier percé, a été contraint de mettre sa guillotine en gage pour payer ses dettes. Le ministre de la Justice Michel Hébert l’ayant convoqué pour couper une nouvelle tête, il est tout surpris de devoir débourser 3 800 francs pour sortir "la veuve" du clou ! La lettre de licenciement arrivera le lendemain. Henri-Clément Sanson se réfugie à la campagne. Et, selon la légende, entreprend d’écrire l’histoire de sa famille. Sept générations d’exécuteurs, paru en 1862 - peut-être rédigé par un "nègre"-, constitue un témoignage de première main. Sciences et Avenir, Quand les bourreaux formaient des dynasties - Sciences et Avenir
  • De son côté, quel jeu joue le Français Marie Charles Ferdinand Walsin‑Esterházy, commandant d’infanterie bambocheur notoirement pourri de dettes mais aussi ancien de la SSRM, quand il se présente rue de Lille pour offrir moyennant finance ses services à Schwartzkoppen ? Trahit‑il son pays contre espèces sonnantes et trébuchantes ou Sandherr le téléguide‑t‑il dans le but de désinformer l’attaché militaire du Kaiser ? Les Français, qui travaillent dans le secret le plus absolu à la mise au point de l’arme maîtresse de leur artillerie de campagne, le fameux canon de 75 si efficace aux jours de la Grande Guerre, ont de fait grand intérêt à ce que les Allemands continuent à se polariser sur une autre pièce tricolore moins prometteuse, le 120 mm.  Atlantico.fr, Les femmes de l’ombre : une femme de ménage serait à l’origine de l’affaire Dreyfus | Atlantico.fr
  • Qu’il est plaisant de retrouver le fumeur de Craven A et le buveur de whisky Haig. L’ami de Françoise Sagan et de Claude Perdriel qui aimait à poser ses valises dans leurs maisons respectives. Le bambocheur que les « Antimémoires » de Malraux incitèrent à reprendre du collier. L’amateur éclairé capable de tacles rosses et de compliments indulgents. SudOuest.fr, Le dernier des Mohicans

Traductions du mot « bambocheur »

Langue Traduction
Anglais partygoer
Source : Google Translate API

Synonymes de « bambocheur »

Source : synonymes de bambocheur sur lebonsynonyme.fr

Bambocheur

Retour au sommaire ➦

Partager