Supposé : définition de supposé


Supposé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SUPPOSÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.

I. − Part. passé de supposer*.
II.
A. − Adjectif
1. Qui est admis comme vrai ou comme hypothèse. Tôt ou tard il devait se présenter des phénomènes que le parallélisme supposé de toutes les perpendiculaires élevées de la surface terrestre rendrait inexplicables (Proudhon, Propriété, 1840, p. 138):
La solution italienne fut la perspective, réseau idéal de lignes convergeant vers un point de fuite supposé (...) ne s'appuie-t-elle pas à la fois sur la conviction des sens dupés par l'apparence et sur des lois mentales, logiques et calculables, qui contraignent l'espace, par nature diffus, à accepter un point centralisateur et unificateur? Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 136.
[Accompagné d'un attribut qui s'accorde] Deux intelligences supposées égales (Baudel., Paradis artif., 1860, p. 358).Les vins fins ou supposés tels (Camus, Peste, 1947, p. 1315).
2. Qui est considéré comme possible, vraisemblable.
a) Qui est présumé, considéré comme probable. L'analogie supposée entre la peste et la variole a provoqué de nombreuses tentatives d'inoculation du cow-pox, sans qu'aucun résultat ait été jamais obtenu (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896, p. 306).Par l'emploi qu'elle fait d'une langue inusitée, notre charte supposée de 1180 (...) Pour qu'elle soit jugée recevable, il faudra que son français se conforme, en gros, à l'état du langage attesté, à cette époque, par les textes littéraires (M. Bloch, Apol. pour hist., 1944, p. 58).
b) Qui est imaginé, considéré comme vraisemblable. Regarder [l'orgasme] comme un fait supposé, c'est-à-dire, comme un produit de l'imagination, ce seroit nier, dans les animaux, l'existence du ton des parties dont ces corps jouissent pendant la durée de leur vie (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 36).Ces confins supposés n'étaient pas tous très éloignés des lieux que j'habitais. Je ne sais à quoi je les reconnaissais, sinon à leur étrangeté, à leur charme inquiétant, à la curiosité mêlée de crainte qu'ils m'inspiraient (A. France, Pt Pierre, 1918, p. 103).
3. Qui est faux.
a) Qui est allégué, présenté comme vrai. [Saint Paul] ne comprendrait ni les catholiques, ni les réformés qui citent à l'envi ses épîtres vraies ou supposées (A. France, Pierre bl., 1905, p. 163).Quelques centaines qui, se réclamant de leur grade véritable ou supposé de sous-officier (nous appelions cela « les promotions Stalag »), vinrent nous rejoindre à Kobjercyn (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 303).
b) Qui est censé être vrai. Ce nom supposé ne me déguisait pas, mais il marquait mon intention de ne pas paraître (A. France, Vie fleur, 1922, p. 561).Le supposé capitaine, penché au gaillard d'arrière, les regardait détaler en riant (Martin du G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 635).
c) Qui n'est pas authentique; qui est fait, fabriqué dans un but frauduleux. Testament supposé. Les prêtres étaient obligés d'étudier, (...) et se perfectionner dans l'art de fabriquer des pièces supposées (Condorcet, Esq. tabl. hist., 1794, p. 106).
4. DR. Qui est attribué faussement, frauduleusement à; qui a été substitué à quelqu'un ou à quelque chose d'autre. Enfant supposé. Nous sommes à la Raspelière où je viens dîner pour la première fois avec mon amie, et M. de Charlus avec Morel, fils supposé d'un « intendant » (Proust, Sodome,1922, p. 1031).
B. − Empl. prép. En supposant, en admettant. Ai-je assez griffonné aujourd'hui! À ce compte-là, cela ferait 3 700 pages en une année, (...) Supposé 4 pages par jour, d'un ouvrage durable; en trois mois ce serait un volume (Amiel, Journal, 1866, p. 232).
C. − Loc. conj. Supposé que + subj. Dans la supposition que; étant supposé que; en admettant que. Supposé qu'un type ait fait le coup, remarqua le garde champêtre, sûr qu'il aurait filé du côté de Dombasle (Bernanos, Crime, 1935, p. 744).Ce n'est pas en tant que femme docte, supposé que je le sois, que je suis venue implorer Votre Sainteté (Montherl., Malatesta, 1946, iii, 5, p. 497).
III. − Subst. masc., pop. Hypothèse, probabilité de quelque chose. D'abord hébété, il se répandit vite en actions de grâce; très verbeux, tremblant d'émotion au supposé d'une réconciliation dont il avait désespéré (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, p. 177).
Un supposé (que). Une supposition (que). Ainsi, un supposé, moi qu'était bijoutier (...), si j'venais d'faire un gerbement [= de purger une condamnation] (Vidocq, Vrais myst. Paris,t. 3, 1844, p. 348).Un supposé que je les prendrais [les bessons] tous deux pour un temps, ça ne pourrait pas durer (Sand, Pte Fad., 1849, p. 46).
REM.
Supposément, adv.,rare. Ainsi qu'on le suppose, en apparence. Paul B. (...) passait quelquefois une heure et demie à interroger les jeunes « dactylos » sur leurs occupations, leurs distractions aussi, et cela, supposément, pour se documenter (Green, Journal, 1945, p. 187).
Prononc.: [sypoze]. Fréq. abs. littér.: 867. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 604, b) 825; xxes.: a) 918, b) 1 323. Bbg. Gohin 1903, p. 232. − Offroy (G.). Contribution à l'ét. de la synt. québécoise d'après la lang. des journaux. In: Trav. de ling. québécoise. 1. Québec, 1975, p. 291 (s.v. supposément). − Quem. DDL t. 38 (s.v. supposé (un)).

Supposé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

supposé \sy.po.ze\

  1. Qui est faux, controuvé, fabriqué frauduleusement.
    • Se présenter sous un nom supposé.
    • Un testament supposé.

Adverbe

supposé \sy.po.ze\

  1. En supposant
    • Supposé tel événement.
    • Supposé votre consentement.

Forme de verbe

supposé \sy.po.ze\

  1. Participe passé masculin singulier de supposer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Supposé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUPPOSER. v. tr.
Poser une chose pour établie, l'admettre par hypothèse, afin d'en tirer ensuite quelque induction. Vous commencez par supposer ce qui est en question. Supposons que ce fait soit vrai, supposons cela vrai, quelle conséquence en voulez-vous tirer? Vous supposez une chose impossible, une chose qui ne peut jamais arriver. En supposant qu'il y consente. Il signifie aussi Former une conjecture, présumer en bien ou en mal. Je suppose qu'il sera bientôt las de ce genre de vie. Vous le supposez donc bien lâche, bien intéressé. Vous me supposez un crédit, un mérite, des talents que je n'ai pas. Ses ennemis lui supposèrent des projets coupables. Pourquoi supposer ce qui n'est pas? Supposer un enfant, Vouloir le faire passer, le faire reconnaître pour fils ou fille de ceux dont il n'est pas né. On supposa un enfant pour frustrer les héritiers collatéraux.

SUPPOSER se dit en outre d'une Chose qui demande, qui exige que quelque autre chose soit ou ait été. La justification suppose une accusation. Dans le syllogisme, une conclusion suppose deux prémisses. Le participe

SUPPOSÉ s'emploie comme adjectif et signifie Qui est faux, controuvé, fabriqué frauduleusement. Se présenter sous un nom supposé. Un testament supposé. Cela supposé, Dans cette supposition. On dit aussi Supposé que, Dans la supposition que. On dit encore : Supposé tel événement. Supposé votre consentement.

Supposé : définition du Littré (1872-1877)

SUPPOSÉ (su-pô-zé, zée) part. passé de supposer
  • 1Posé pour hypothèse. Ce fait supposé vrai.

    Cela supposé, dans cette supposition.

    Supposé (invariable), en supposant. Je montre aux premiers que, supposé l'exemple des saints, leur libertinage est insoutenable, Bourdaloue, 2e avent, Sainteté, 269. Supposé même sa conversion, il désespère de sa persévérance, Bourdaloue, Carême, II, Impureté, 132.

    Supposé que, dans la supposition que, avec le subjonctif. … Et supposé qu'on la puisse passer [l'onde rapide], Pourquoi de l'éléphant s'aller embarrasser ? La Fontaine, Fabl. x, 14. Supposé qu'Archimède ne soit occupé que du chagrin de ne point faire un bon souper, d'être méprisé et trompé par une belle femme…, Voltaire, Dict. phil. Bien.

  • 2Allégué comme vrai, en parlant de quelque chose de faux. Un testament supposé. Elle parle de moi sous un nom supposé, Quinault, Rol. IV, 2. Je ne range point au nombre des poëtes ni les sibylles, ni Orphée, ni Musée ; tous les savants conviennent que les poésies qui portent leur nom sont supposées, Rollin, Hist. anc. liv. XXV, ch. I, I, 1. Il est impossible qu'il [M. d'Argenson] ait fait usage contre moi d'une lettre supposée, puisque, assurément, il n'en eût pas fait d'usage si elle eût été vraie, Voltaire, Lett. Thiriot, 23 juin 1738.

    Supposé à, attribué faussement à. Aristarque rejetait comme supposés à Homère tous les vers qui n'étaient pas de son goût, Bayle, Dict. crit. art. Aristarque, rem. B.

  • 3Qu'on fait passer pour fils ou fille de ceux qui ne lui sont rien. Si l'on t'a bien donné Léonce pour mon frère, Les quatre autres peut-être à tes yeux abusés Ont été, comme lui, des Césars supposés, Corneille, Héracl. III, 3. Un enfant supposé par mon trop d'avarice, Molière, le Dép. II, 6.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « supposé »

Étymologie de supposé - Wiktionnaire

De supposer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « supposé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
supposé sypɔse play_arrow

Citations contenant le mot « supposé »

  • Contrairement à la pomme ou à l’abricot, le raisin se laisse difficilement dompter en cuisine. Séché, il enrichit en revanche allègrement brioches, strudels et couronnes des rois. C’est aussi sous cette forme qu’il est supposé avoir donné un sérieux coup de pouce à Hannibal le Carthaginois pour vaincre les Romains. Mais c’est évidemment vinifié que beaucoup le préfèrent puisque 60% de la production mondiale de raisin finit en bouteilles. Un taux qui serait bien plus élevé si les Chinois ne le consommaient pas toujours dans leur assiette. Le Temps, Le raisin, un fruit bien enivrant - Le Temps
  • Depuis le 25 juin, date à laquelle il a débarqué dans "Les 12 coups de midi", Antonin enchaîne les victoires. Mais depuis quelques jours, une rumeur a laissé entendre que son élimination était proche. L'identité de son supposé successeur au trône de maître de midi a même été dévoilée. De qui s'agit-il ? Non Stop People vous en dit plus. Non Stop People, Les 12 coups de midi - Antonin maître de midi : qui est Léo, son supposé successeur ? | Non Stop People
  • (Belga) Les lettres de menaces de mort envoyées à des personnes publiques en Allemagne sont plus nombreuses que supposé jusqu'ici, ont indiqué mardi les autorités, sur fonds de liens présumés de la police et des mouvances d'extrême droite. RTL Info, Allemagne: menaces d'extrême droite contre des responsables plus nombreuses que supposé - RTL Info
  • « L'autre folle » : Ségolène Royal réagit au supposé SMS de Jean-Yves Le Drian Gala.fr, « L'autre folle » : Ségolène Royal réagit au supposé SMS de Jean-Yves Le Drian - Gala

Images d'illustration du mot « supposé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « supposé »

Langue Traduction
Corse assumì
Basque bere gain hartu
Japonais 想定
Russe принято считать,
Portugais assumido
Arabe يفترض
Chinois 假定
Allemand angenommen
Italien presunto
Espagnol ficticio
Anglais assumed
Source : Google Translate API

Synonymes de « supposé »

Source : synonymes de supposé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « supposé »


Mots similaires