La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « présupposer »

Présupposer

Définitions de « présupposer »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉSUPPOSER, verbe trans.

A. − [Le suj. désigne une pers.] Supposer préalablement. Le plan, grâce auquel nous avons quitté l'établissement de M. Chose, de qui venait-il, hein? De moi, je présuppose; il n'en était pas plus mauvais, ce me semble, puisque nous voilà ici! (Dumas père, Monte-Cristo,t.2, 1846, p.328).Ce travail se poursuit par d'innombrables recherches, où l'on présuppose toujours que l'animal, en toute circonstance, fait des mouvements selon sa forme et selon la situation environnante, exactement comme les pailles au vent (Alain, Propos,1931, p.1054).
B. − [Le suj. désigne une chose concr. ou abstr.] Impliquer comme condition nécessaire, nécessiter l'hypothèse de. Elle s'adressait de préférence à Antoine, lui parlant sur un ton amical qui semblait présupposer entre eux une invariable conformité de vues (Martin du G., Thib.,Belle sais., 1923, p.918).«Être» n'est-il pas le verbe substantiel de tous les verbes et celui que tous présupposent? Respirer, dormir, attendre, même durer ou devenir sont encore des manières d'être complexes auprès de l'être nu, (...) qui est le substrat de toutes ces manières (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p.252).
Empl. pronom. passif. Il y a bien des façons différentes d'imiter. Elles varient selon l'individu, parfois selon des modes communes à une génération. Pas plus qu'aucune autre attitude mentale, elles ne sauraient se présupposer, sous prétexte qu'elles nous paraîtraient «naturelles» (M. Bloch,Apol. pour hist.,1944, p.56).
LINGUISTIQUE
Avoir pour présupposé (v. ce mot III B). Quand Pierre a-t-il rejoint Sophie? présuppose, par le contenu de quand, que Pierre a rejoint Sophie. Rien de «contextuel» en l'occurrence; la présupposition est véhiculée par le morphème quand (R. Martin, Pour une logique du sens, 1983, p.212).
[Dans une relation de présupposition, en parlant de l'élément qui est la condition nécessaire d'un autre] On dit que ab présuppose l'ablatif, et que l'adjectif présuppose le substantif. La relation de présupposition est orientée: le substantif ne présuppose pas l'adjectif, il peut être employé seul; de même l'ablatif peut apparaître sans ab (D. D. L.1976).
Prononc. et Orth.: [pʀesypoze], (il) présuppose [pʀesypo:z]; [-s-] reste sourd (sens de la compos.). Ac. 1694, 1718: presupposer; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. 1370 «supposer préalablement» (Oresme, Ethiques, II, 2, éd. A. D. Menut, p.149); 2. a) 1370 [le suj. désigne une chose] «faire supposer, nécessiter l'hypothèse de» (Id., ibid., VI, 2, p.333, note 14); b) 1966 ling. (O. Ducrot ds Ét. ling. appl. no4, p.40); 3. a) 1936 présupposé subst. masc. «ce que l'on suppose préalablement à une conduite, à une démarche de l'esprit» (Maritain, Human. intégr., p.64); b) 1966 ling. (O. Ducrot, loc. cit.). Dér. de supposer*; préf. pré-*. Comme terme de ling., empr. à l'angl. to presuppose (1952, P. F. Strawson, Introduction to logical theory, p.175). Fréq. abs. littér.: 115.

Wiktionnaire

Verbe - français

présupposer \pʁe.sy.pɔ.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Supposer préalablement.
    • Mais les policiers, sache-le, ont tendance à présupposer que celui qui presse sur la détente est fatalement le meurtrier. — (Amanda Cross, L’affaire James Joyce, traduction de R.M. Vassallo-Villaneau, 1992, chapitre dix)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉSUPPOSER (pré-su-pô-zé) v. a.
  • Supposer préalablement. Ils présupposaient que les dieux du ciel ne s'abaissaient pas jusqu'à s'entretenir avec les hommes, Bourdaloue, Myst. Très saint sacrement, t. I, p. 537. Pour entrer d'abord dans mon sujet, je présuppose ici… ce que la foi nous enseigne, Bourdaloue, Carême, III, Résurr. de J. C. 309.

    Avec un nom de chose pour sujet, faire présupposer. Le remords présuppose le doute, Descartes, Pass. 177.

    Se présupposer, v. réfl. Être présupposé. Cela se présuppose sans peine.

HISTORIQUE

XIVe s. Election presuppose deliberacion et conseil, Oresme, Eth. 66.

XVIe s. Delivrance de meuble vendu presuppose paiement, Loysel, 409. Je luy demanday (salut et reverence presupposez), s'il n'estoit pas le seigneur Agnoste, Sat. Mén. p. 222. Les choses infinies qui tuent et nuisent en presupposent autant qui conservent et qui profitent, Montaigne, II, 269. Chaque science a ses principes presupposez, Montaigne, II, 286.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉSUPPOSER, v. act. PRÉSUPPOSITION, s. f. c’est supposer d’abord, & en conséquence de cette supposition, inférer une chose qui est ou n’est pas.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « présupposer »

Pré…, préfixe, et supposer ; prov. pressupauzar ; cat. presuposar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle)[1] Dérivé de supposer, avec le préfixe pré-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « présupposer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
présupposer presypɔse

Citations contenant le mot « présupposer »

  • Roumanie – Quand on parle des problèmes de la presse écrite (et de l’audio-visuel classique, c’est-à-dire hors ligne), il est d’usage de prendre un air préoccupé et de déplorer les pertes d’audience de ces médias classiques soumis à la concurrence (jugée « déloyale ») de nouveaux médias numériques. Ce faisant – souvent sans s’en rendre compte –, on tourne allègrement le dos aux principes libéraux que cette même presse prétend pourtant défendre, en déplorant l’existence même d’un marché de l’information, sur lequel les consommateurs/citoyens, au gré de choix plus ou moins bien inspirés, ont le droit de choisir leurs sources d’information et de les financer en fonction de leurs préférences. Dans ce domaine comme dans d’autres, tout le pari libéral consistait – rappelons-le – à présupposer que le résultat commercial de ces choix libres, plus ou moins bien inspirés, vaudrait toujours mieux, en termes d’information correcte et de liberté d’expression, que la presse centralisée des régimes totalitaires, qui s’appuyait sur une approche religieuse de la science (nommée « matérialisme dialectique » en URSS, ou encore « racisme scientifique » dans l’Allemagne hitlérienne) pour instituer un ministère public de la vérité et de l’erreur, habilité à décider a priori qui aurait le droit ou non de s’exprimer publiquement. Il va de soi qu’aucun régime moderne – surtout à prétentions démocratiques – ne peut survivre longtemps à une telle distorsion du mécanisme de feed-back citoyen, et, effectivement, on peut considérer que c’est, en grande partie, l’absence d’un débat public honnête qui a fini par condamner à l’obsolescence les régimes du « socialisme scientifique » (lesquels, à la différence de l’Allemagne hitlérienne, ont capitulé sans se battre en 1989-91). , Quand la Pravda française se met au service d'une dictature balkanique | Visegrád Post
  • Ne pourrait-on pas changer de point de vue, voire d’échelle ? Quelle histoire raconterait-on si l’on adoptait la perspective de ses contemporain·e·s, libraires-éditeurs (notamment Ribou), auteurs·trices (Desjardins, Somaize, Donneau…), artistes (Beauchamp, Charpentier, Chauveau…) ou gazetiers (Subligny, Robinet…) ? Quelles nouvelles pistes se dessinent lorsque, au lieu de présupposer le génie de Molière ou de présumer son succès, on le considère comme un acteur parmi d’autres dans le champ littéraire des années 1660 ? Qu’observe-t-on en élargissant le cadrage, en privilégiant des questions transversales (paramètres économiques, enjeux religieux, propagande et historiographie, écriture du lointain et goût des voyages, jeu et scénographie, etc.) ou en abordant ses pièces à partir d’autres champs d’études (musicologie, histoire de l’art, histoire du livre, arts du spectacle, etc.) ?  , Décentrer Molière / Decentering Molière (Yale / NYU)
  • Lorsque les conséquences d'un acte fait par pure conviction sont fâcheuses, le partisan de cette éthique n'attribuera pas la responsabilité à l'agent, mais au monde, à la sottise des hommes ou encore à la volonté de Dieu qui a créé les hommes ainsi. Au contraire le partisan de l'éthique de responsabilité comptera justement avec les défaillances communes de l'homme (car, comme le disait fort justement Fichte, on n'a pas le droit de présupposer la bonté et la perfection de l'homme) et il estimera ne pas pouvoir se décharger sur les autres des conséquences de sa propre action pour autant qu'il aura pu les prévoir ». Max Weber, Le Savant et le Politique (1919), trad. J. Freund revue par E. Fleischmann et É. de Dampierre, coll. « Bibliothèques », 1963, p. 206-207. , Écouter la science… - CHRONIQUEURS - L'Agora - Estrieplus.com - Le journal Internet
  • Les résultats, obtenus par le biais de télédétection par laser sur des avions, sonars sur des bateaux, et grâce aux plongeurs dans la phase finale, offrent d’importantes informations sur la vie des autochtones il y a plusieurs milliers d’années. La découverte de ces deux sites laisse à présupposer que d’autres sites auraient également été immergés. Or la péninsule est aujourd’hui particulièrement menacée par les activités humaines, notamment par les installations pétrolières et gazières. Les chercheurs exhortent ainsi le Gouvernement à réviser sa législation en matière de protection du patrimoine. , D’anciens sites aborigènes immergés retrouvés en Australie | lepetitjournal.com
  • « Le principe de base consiste à présupposer une marge constante sur tout ce que l’on vend, puis à appliquer ce chiffre à la valeur au détail de tous les stocks pour calculer le coût. » Lightspeed HQ, Ce qu'il faut savoir sur la méthode de comptabilité adaptée au commerce de détail
  • Apprendre l’empathie ou la sensibilité émotionnelle est une des conditions identifiées par les chercheurs comme nécessaire à l’intelligence collective. Il s’agit d’entendre les émotions des autres. Il s’agit de présupposer que la personne qui n’est pas d’accord avec vous n’est ni stupide ni malveillante, mais intelligente et bien intentionnée. Cet exercice mental vous prépare à entendre les différences. Elle enrichit votre propre compréhension de ce qui vous concerne.  , Cinq apprentissages pour une collaboration productive | Agefi.com

Traductions du mot « présupposer »

Langue Traduction
Anglais presuppose
Espagnol presuponer
Italien presupporre
Allemand voraussetzen
Chinois 预设
Arabe افترض مسبقا
Portugais pressupor
Russe заключать в себе
Japonais 前提とする
Basque aurresuposatzen
Corse presuppone
Source : Google Translate API

Synonymes de « présupposer »

Source : synonymes de présupposer sur lebonsynonyme.fr

Présupposer

Retour au sommaire ➦

Partager