La langue française

Spéculateur, spéculatrice

Définitions du mot « spéculateur, spéculatrice »

Trésor de la Langue Française informatisé

SPÉCULATEUR, -TRICE, subst.

Rare au fém. Personne qui spécule.
A. − Personne qui fait des opérations financières, commerciales pour tirer profit des variations du marché. Synon. accapareur, agioteur (vieilli), boursicoteur (fam.).Spéculateur habile, hardi, heureux, malheureux; spéculateur en Bourse; spéculateur à la baisse (synon. baissier1), spéculateur à la hausse (synon. haussier1). Là-dessus, tout le monde (...) financier de s'émouvoir; les spéculateurs de se lancer dans de savantes opérations de bourse (Mussetds R. des Deux Mondes, 1833, p. 107).Un spéculateur en blés qui s'est enrichi dans les famines (Léautaud, Théâtre M. Boissard, t. 1, 1926, p. 29).V. accaparer ex. 3, accapareur ex. 5, agio1ex. 2.
Empl. adj., rare. Calculé, intéressé. D'abord spéculatrice et vaniteuse, sa passion était devenue sincère (Balzac, Fille d'Ève, 1839ds Comédie hum., Scène vie privée, Paris, Impr. nat., t. 4, 1910, p. 150).
B. − Vieilli ou littér. Personne qui se livre à des études, des recherches abstraites. Synon. spéculatif (v. ce mot B 1).Les appels aux sentiments désintéressés des spéculateurs qui se piquent d'avoir inventé l'idéal (Sorel, Réflex. violence, 1908, p. 108).Archimède (...) était à la fois un spéculateur dans le domaine scientifique et un expérimentateur (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 368).
Prononc. et Orth.: [spekylatœy:ʀ], fém. [-tʀis]. Ac. 1694, 1718: spe-; dep. 1740: spé-. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1355 masc. « sentinelle, guetteur » (Bersuire, T. Liv., ms. Ste-Gen., fol. 301c ds Gdf. Compl.); b) 1532 « observateur » (Pierre Martyr, Extraict ou Recueil des isles nouvellement trouvées [trad. du lat.], fol. 18 vod'apr. R. Arveiller ds Mél. Frank, 1957, p. 16: les speculateurs estans a la plus haulte hune...); 1549 fém. speculatrice (Est.); 2. 1654 « celui qui se livre à des spéculations théoriques » (Cyrano de Bergerac, Pédant joué, V, 10 ds Œuvres, éd. J. Prévot, Paris, 1977, p. 236: ces Spéculateurs qui tant de fois ont fait faire à leurs resveries le plongeon dans la Mer, pour découvrir l'origine de son Flus et de son Reflus). B. 1. 1745 « celui qui se livre à des spéculations financières » (Cl. Dupin, Oeconomiques, I, p. 123 ds Brunot t. 6, p. 169, note 6); 2. 1839 empl. adj. « calculé, intéressé » (Balzac, loc. cit.). Empr. au lat.speculator, -oris « observateur, espion, messager, garde; observateur [des phénomènes] »; B est issu de A 2 par application aux opérations boursières des activités de réflexion. Fréq. abs. littér.: 165.

Wiktionnaire

Adjectif

spéculateur \spe.ky.la.tœʁ\

  1. Qui spécule.

Nom commun

spéculateur \spe.ky.la.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : spéculatrice)

  1. Celui qui fait des spéculations de finance, de commerce, etc.
    • La subsistance publique circule-t-elle, lorsque des spéculateurs avides la retiennent entassée dans leurs greniers? — (Maximilien Robespierre; Sur les subsistances, séance de la Convention du 2 décembre 1792)
    • Et d’entendre tous ces beaux projets au milieu de cette foule, dans ce quartier de spéculateurs où l’on sent comme la hâte et la fièvre des jeux de hasard, cela me donnait le frisson d’une histoire de naufrage racontée en pleine mer. — (Alphonse Daudet, Arthur, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 163.)
    • Mais ces belles futaies représentent une valeur commerciale qui a mis en appétit la convoitise du spéculateur, déjà riche de capital, plus riche encore en audace et en influence. — (Thomas Couët, Le bois, voilà l’ennemi !, Revue Franco-Américaine, 1909)
    • Des intermédiaires parasites, des commerçants occasionnels, des spéculateurs sans vergogne, étrangers à toute production et à tout travail, ne s’emmillionnent-ils pas chaque jour sous nos yeux […] ? — (Alexandre Zévaès, Histoire de la Troisième République 1870 à 1926, Éditions Georges-Anquetil, 1926, p.594)
    • Au nom de ceux qui sont révoltés comme moi par une barbarie inconnue de nos pères, je tiens à exprimer ici un mépris public aux spéculateurs vandales qui bientôt, quand ils se seront enrichis aux dépens de ce qui eût fait la joie de nos neveux, viendront les éclabousser de leur luxe imbécile de primaires. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 245.)

Nom commun

spéculatrice \spe.ky.la.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : spéculateur)

  1. Celle qui s’imprègne d’un sujet en profondeur.
    • La notion de surnaturel passe généralement dans nos pays pour caractériser ce qui est religieux, car la religion par certains côtés récupère les faits merveilleux qui échappent à la science, à la pensée rationnelle. Elle s’en fait la spéculatrice. — (Janine Fontaine, Notre Quatrième Monde, Robert Laffont, 2011 → lire en ligne)
  2. Celle qui parie sur les fluctuations du marché pour réaliser des bénéfices en banque, finance, commerce.
    • C'est ainsi qu’une spéculatrice de Cornouailles était haranguée par les mineurs d’étain en 1795 — (Edward P. Thompson, Les Usages de la coutume. Traditions et résistances populaires en Angleterre (XVIIe-XIXe siècle), Le Seuil, 2015 → lire en ligne)
  3. (Figuré) Celle qui escompte une réaction d’autrui en vue d’en tirer un avantage.
    • Décidément, Emma est une spéculatrice romantique, une capitaliste du sentiment, une avare de la consommation affective. — (Alain Buisine, Emma Bovary, éditions Autrement, 1997 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

spéculatrice \spe.ky.la.tʁis\

  1. Féminin singulier de spéculateur.
    • La philosophie positive constitue, sauf l’inégalité de degré, une identité mentale qui ne permet plus à la classe spéculatrice de s’isoler de la masse des travailleurs. — (Eugène de Roberty, La Philosophie du siècle, BnF, collection ebooks, 2016 → lire en ligne)

Nom commun

spéculatrice \spe.ky.la.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : spéculateur)

  1. Celle qui s’imprègne d’un sujet en profondeur.
    • La notion de surnaturel passe généralement dans nos pays pour caractériser ce qui est religieux, car la religion par certains côtés récupère les faits merveilleux qui échappent à la science, à la pensée rationnelle. Elle s’en fait la spéculatrice. — (Janine Fontaine, Notre Quatrième Monde, Robert Laffont, 2011 → lire en ligne)
  2. Celle qui parie sur les fluctuations du marché pour réaliser des bénéfices en banque, finance, commerce.
    • C'est ainsi qu’une spéculatrice de Cornouailles était haranguée par les mineurs d’étain en 1795 — (Edward P. Thompson, Les Usages de la coutume. Traditions et résistances populaires en Angleterre (XVIIe-XIXe siècle), Le Seuil, 2015 → lire en ligne)
  3. (Figuré) Celle qui escompte une réaction d’autrui en vue d’en tirer un avantage.
    • Décidément, Emma est une spéculatrice romantique, une capitaliste du sentiment, une avare de la consommation affective. — (Alain Buisine, Emma Bovary, éditions Autrement, 1997 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

spéculatrice \spe.ky.la.tʁis\

  1. Féminin singulier de spéculateur.
    • La philosophie positive constitue, sauf l’inégalité de degré, une identité mentale qui ne permet plus à la classe spéculatrice de s’isoler de la masse des travailleurs. — (Eugène de Roberty, La Philosophie du siècle, BnF, collection ebooks, 2016 → lire en ligne)

Nom commun

spéculatrice \spe.ky.la.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : spéculateur)

  1. Celle qui s’imprègne d’un sujet en profondeur.
    • La notion de surnaturel passe généralement dans nos pays pour caractériser ce qui est religieux, car la religion par certains côtés récupère les faits merveilleux qui échappent à la science, à la pensée rationnelle. Elle s’en fait la spéculatrice. — (Janine Fontaine, Notre Quatrième Monde, Robert Laffont, 2011 → lire en ligne)
  2. Celle qui parie sur les fluctuations du marché pour réaliser des bénéfices en banque, finance, commerce.
    • C'est ainsi qu’une spéculatrice de Cornouailles était haranguée par les mineurs d’étain en 1795 — (Edward P. Thompson, Les Usages de la coutume. Traditions et résistances populaires en Angleterre (XVIIe-XIXe siècle), Le Seuil, 2015 → lire en ligne)
  3. (Figuré) Celle qui escompte une réaction d’autrui en vue d’en tirer un avantage.
    • Décidément, Emma est une spéculatrice romantique, une capitaliste du sentiment, une avare de la consommation affective. — (Alain Buisine, Emma Bovary, éditions Autrement, 1997 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

spéculatrice \spe.ky.la.tʁis\

  1. Féminin singulier de spéculateur.
    • La philosophie positive constitue, sauf l’inégalité de degré, une identité mentale qui ne permet plus à la classe spéculatrice de s’isoler de la masse des travailleurs. — (Eugène de Roberty, La Philosophie du siècle, BnF, collection ebooks, 2016 → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SPÉCULATEUR, TRICE. n.
Celui, celle qui fait des spéculations de finance, de commerce, etc. Cet homme est un hardi spéculateur.

Littré (1872-1877)

SPÉCULATEUR (spé-ku-la-teur, tri-s') s. m.
  • 1Celui qui observe les astres, les phénomènes célestes. Revenons à l'histoire De ce spéculateur qui fut contraint de boire [astrologue tombé dans un puits], La Fontaine, Fabl. II, 13.

    Vieilli en ce sens. On dit observateur.

  • 2 Terme de guerre usité dans le XVIIIe siècle, chez les auteurs militaires tels que Maizeroy et Monchablan. Sentinelle, batteur d'estrade.
  • 3Celui qui se livre à des spéculations théoriques. Je ruminais encore à ces spéculateurs qui tant de fois ont fait faire à leurs rêveries le plongeon dans la mer, pour découvrir l'origine de son flux et de son reflux, Cyrano de Bergerac, Pédant joué, v, 10. Des phénomènes entrevus par divers savants et spéculateurs, Mourgue, Instit. Mém. scienc. phys. et math. Sav. étrang. t. I, p. 34.

    Vieilli en ce sens. C'est spéculatif qui l'a remplacé.

  • 4Celui qui fait des spéculations de banque, de commerce, etc. C'est ce qui nous a déterminés à abandonner le projet que nous avions eu de vous proposer une disposition particulière pour les spéculateurs, la définition de ce terme étant très difficile dans une loi, Décret du 23 floréal, Rapport Cambon, p. 95. Les spéculateurs… ne seront cependant privés que du bénéfice usuraire qui résultait de leur spéculation, ib. p. 101.

    On dit au féminin : une spéculatrice.

HISTORIQUE

XVIe s. Le speculateur d'Ephraïm se couvrant de Dieu, est un laqs de chasseurs, Calvin, Instit. 935.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « spéculateur »

Lat. speculatorem de speculari, contempler, de speculum, miroir, qui vient de specio, voir (voy. SPECTACLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin speculator, « observateur ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « spéculateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
spéculateur spekylatœr

Citations contenant le mot « spéculateur »

  • Et si l’on se soucie des virus, n’est-ce pas parce qu’ils sont des organismes sans valeur boursière qui visent les riches comme les pauvres, alors que lutter contre les responsables des maladies sociales voudrait qu’on neutralise les géants du capitalisme mondialisé qui dictent leur agenda aux gouvernements? Il serait donc temps de prendre au sérieux la rapacité spéculatrice autant que les virus: car n’a- t-on pas aussi le droit d’être protégé des profiteurs qui de manière irresponsable ont gâché et gâchent encore tant de vies? Gauchebdo, Une autre épidémie dont on a moins parlé - Gauchebdo
  • La fièvre spéculatrice ne se limite toutefois pas aux marchés officiels des noms de domaine Internet. En naviguant sur une banale plateforme de commerce en ligne, comme celle que nous utilisons pour revendre un mobile ou une Courrier international, Quand les prix des sites web liés au coronavirus et au Covid-19 flambent
  • Les auteurs proposent ici une solution applicable à toutes les transactions; elle aurait un impact très faible sur la vie quotidienne, mais frapperait lourdement les transactions les plus spéculatrices. , Une «microtaxe» sur les transactions financières | Paperjam News
  • Sur place, la folie spéculatrice des courtiers a atteint des sommets. Un billet pour Agadir coûte 500 dirhams, contre 350 avant le fameux communiqué Telquel.ma, Scènes de chaos à la gare routière Ouled Ziane après l’interdiction de déplacement
  • Un spéculateur, c’est un homme qui observe le futur et agit avant qu’il n’arrive. De Bernard Baruch
  • En fait, les spéculateurs ont misé moins sur une demande en forte croissance du métal rouge – même si la Chine a remis en marche ses usines avec un temps d’avance et repris ses emplettes de métaux à un rythme soutenu – que sur une baisse de l’offre. La diffusion du virus en Amérique du Sud, en particulier au Chili, dont les sous-sols livrent un quart des ressources mondiales de ce minerai, a fait surgir des craintes. Le Monde.fr, « Le cuivre, métal brûlant chauffé par la spéculation »
  • Bien sûr, « le chef de guerre, l’homme politique, le spéculateur, l’entrepreneur ont rarement de la conjoncture un savoir qui autorise la combinaison rigoureuse de moyens en vue de fin. Ils parient et ne peuvent pas ne pas parier », selon la phrase de Raymond Aron. Le Journal de Québec, Deux «i» minent la «relance» | Le Journal de Québec
  • Des gens qui ne pensent qu’à une seule chose : comment dénicher la bête pour un sacrifice qui s’annonce déjà onéreux. «C’est une situation particulière que nous allons connaître cette année, au moment où les maquignons des autres wilayas ne sont pas encore autorisés à venir proposer leurs bêtes à la vente dans la wilaya de Constantine en raison de la crise sanitaire et des mesures drastiques prises pour éviter la propagation du coronavirus ; nous serons incapables de satisfaire la demande avec le cheptel disponible à l’échelle de la wilaya, et c’est ainsi que les spéculateurs ont sauté sur l’occasion pour opérer une véritable mainmise sur le marché ; cela risque d’enflammer les prix et l’Aïd de cette année sera vraiment chaud», nous a révélé un éleveur exerçant dans la commune de Didouche Mourad. El Watan, Lieux de vente non autorisés de moutons à Constantine : Les spéculateurs en terrain conquis | El Watan
  • Mais les incendies ne sont que l'une des causes de la déforestation. Pendant le reste de l'année, des éleveurs, des cultivateurs, des mineurs et des spéculateurs "préparent" des zones boisées afin de les brûler par la suite. LaProvence.com, France - Monde | Amazonie brésilienne: très forte augmentation des incendies | La Provence
  • La décennie 2000 a été marquée par une hausse incessante des matières premières, certains analystes financiers parlant même de “super-cycle”. Depuis l’euphorie est retombée, mais les échanges restent nourris sur ce marché qui permet aux spéculateurs de diversifier leurs actifs. Capital.fr, Marché des matières premières : principe et fonctionnement - Capital.fr
  • Et ce qui tique en plus la Coalition «Tous pour la RD-Congo» est que, la SOKIMO qui dispose d’une réserve de 10 milliards USD, rampe pour avoir 20 millions de dollars canadiens qui représentent en soi près de 13 millions USD auprès d’une société spéculatrice qui ne dispose pas de capacité financière et technique avérées pour développer un projet minier. Scoop RDC, Secteur minier : Halte au bradage des mines de la SOKIMO ! (Acte 1) - Scoop RDC
  • Elle devient Madame Green en 1867, à 33 ans. Et voilà le couple qui part vivre en Angleterre. Monsieur comme banquier et madame comme spéculatrice. Elle investit aux Etats-Unis, dans le financement de la dette publique et, surtout, dans la nouvelle économie, les chemins de fer. On a retrouvé ses ordres d’achat : elle y va à fond, prend des risques importants. C’est le début d’une longue carrière de spéculation. Alternatives Economiques, Ces femmes qui ont transformé l’économie : Hetty Green ou l’amour de l’argent | Alternatives Economiques
  • 1Le Mythe bolchevik est un ouvrage contradictoire à plusieurs titres, non que son argumentation souffre de paradoxes ou d’incohérences mais parce qu’il est l’œuvre d’un parcours personnel et intellectuel marqué par l’expérience du doute et de la critique. À la fois trace de l’enthousiasme, presque romantique, des premiers moments de la Révolution soviétique et des désillusions qui la suivirent directement, le témoignage que livre Alexandre Berkman, anarchiste révolutionnaire d’origine russe expulsé des États‑Unis en 1919, est d’une richesse théorique incontestable. De rencontres en rencontres – relevons, parmi une longue liste, Lénine, Kropotkine, Kamenev, Kalinine, Zinoviev ou Karakhan –, le militant livre sous forme de journal de bord ses appréciations au cours des quelque deux années passées dans la jeune République soviétique de Russie. L’exaltation des premières heures est réelle lorsque, arrivé en Finlande avec plusieurs camarades bannis, Berkman décrit les réunions et les organisations révolutionnaires : « J’ai senti l’atmosphère chargée de l’esprit de la lutte révolutionnaire, symbolique de la guerre titanique entre deux mondes » (p. 18). Sa lucidité à propos des dysfonctionnements et des contradictions du régime se fera cependant croissante. Progressivement, il prendra conscience du système de corruption à l’œuvre au sein de la Tchéka et des instances dirigeantes, du luxe dans lequel celles‑ci vivent ainsi que de la répression des masses indociles, tantôt qualifiées de spéculatrices, tantôt soumises à une extrême pauvreté : « La Russie, la révolution semblait disparaître. J’ai eu l’impression de me retrouver en Amérique, au milieu des ouvriers attaqués par la police » (p. 71). Cette comparaison, on y reviendra, fonde l’un des propos centraux du projet de Berkman, à savoir la mise en lumière de la tournure strictement « non‑communiste », voire « anti‑communiste », qu’a prise la gestion bolchevik du pouvoir. La préface du chapitre de conclusion « La déception » n’hésite pas à parler à propos du tournant induit par la NEP d’un « capitalisme renouvelé, mélange de monopole d’État et d’économie privée » (p. 267). C’est sur cette lecture singulière, déjà perceptible à propos du dévoiement des idéaux révolutionnaires au début des années 1920, que nous aimerions insister dans le cadre de cette lecture critique. , Un révolutionnaire au cœur de la contre‑révolution (Acta Fabula)
  • La passion spéculatrice, insatiable, s’est portée sur un autre objet, le candidat issu de la recherche biologique de l’Université d’Oxford dont la licence a été transférée à une firme anglo-suédoise, AstraZeneca.  Le gouvernement britannique a avancé 65,5 millions de livres pour réserver 100 millions de doses. Les Usa ont mis sur la table 1,2 milliardsde US dollars  pour se garantir 300 millions de doses, en prévision de la sortie espérée sur le marché du vaccin intitulé pour l’heure AZD1222. La conception du vaccin est dans ce cas moins hasardeuse, un petit bricolage a permis d’intégrer toujours la même séquence de matériel génétique identifiée comme pertinente pour faire produire des anticorps neutralisants dès le Sars-Cov de 2002-2003, celle de la protéine de l’épine d’attachement, à un virus non pathogène, un adénovirus du chimpanzé ayant la propriété d’être réactogène, c’est-à-dire d’exciter le système immunitaire pour fournir une réponse. Alors que les  données de la phase 1 n’ont pas été partagées, l’Université d’Oxford et AstraZeneca ont entreprisla phase 2/3 en enrôlant des volontaires sans restriction d’âge, la tranche des plus de 70 ans est en effet pertinente car la plus susceptible de faire des formes graves de Covid-19. Dedefensa.org, Dedefensa.org | Les Carnets de Badia Benjelloun | Les Hommes Bleus

Traductions du mot « spéculateur »

Langue Traduction
Anglais speculator
Espagnol especulador
Italien speculatore
Allemand spekulant
Chinois 投机者
Arabe مضارب
Portugais especulador
Russe спекулянт
Japonais 投機家
Basque espioi
Corse speculatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « spéculateur »

Source : synonymes de spéculateur sur lebonsynonyme.fr

Spéculateur

Retour au sommaire ➦

Partager